2 conseils pour créer des photos pour un usage précis

Paysage en noir et blanc de Monument Valley dans l'Arizona. Photographie créée pour un livre. Photographie par Amar Guillen, artiste photographe.
Paysage en noir et blanc de Monument Valley dans l'Arizona. Photographie créée pour un livre.

Raison n°2 pour créer des photos pour un usage précis : faire plaisir à votre public

Quand vous créez des photos, vous souhaitez qu’elles soient vues et appréciées par des personnes qui constituent votre public.

La photographie est un moyen expression artistique. Vous montrez vos émotions. Vous transmettez des messages personnels. Vous appréciez d’avoir un public qui partage les mêmes valeurs que vous. Je suis exactement comme vous. J’aime faire plaisir aux amateurs d’art et aux collectionneurs qui me suivent.

Donner du plaisir à d’autres personnes est une caractéristique de l’espèce humaine. Nous avons besoin de donner du plaisir aux autres et être reconnu.

Mais pour être reconnu et faire plaisir, vous devez vous intéresser aux attentes de votre audience. Vous devez répondre à leurs envies. Vous devez créer des photos pour un usage donner.

Comment créer une photo pour un usage particulier

Vous avez certainement compris que créer des photos pour un usage précis vous permettra d’être satisfait, heureux et efficace car vous allez vous adresser à votre public.

Comme vous allez vous adresser à des personnes qui partagent les mêmes valeurs que vous, vous allez trouver la motivation de continuer dans la direction que vous avez choisie.

Pourquoi ne pas vous adresser aussi aux autres personnes ? Pourquoi ne pas vous adresser aux personnes qui ne connaissent pas votre démarche photographique et éventuellement artistique ? Ce sont les deux questions que vous vous posez certainement.

La réponse que je vais vous donner est simple. Je l’ai comprise après des années de travail à essayer de convaincre les autres de ma bonne foi et de mes idées.

Dans le public qui ne vous connaît pas, il y a deux catégories de personnes. Tout d’abord, celles que vous ne convaincrez jamais. Ensuite celles qui sont prêtes à intégrer votre audience mais qui ne vous connaît pas encore.

Pour la première catégorie, ne perdez pas votre temps. J’ai appris que quoi que je pouvais faire, ces personnes n’essaieraient pas de me comprendre. Je me comporte aussi de cette manière. J’ai des idées précises sur la façon de me comporter avec les autres. Par exemple, je ne suis pas raciste ; je ne suis pas xénophobe. Personne ne parviendra jamais à me faire changer d’avis. Je suis arc-bouté sur mes positions éthiques et morales. Je pense que pour l’art photographique, c’est la même chose. Je vous conseille donc de ne pas perdre votre temps à essayer de convaincre des personnes qui ne veulent pas changer.

Si vous voulez vous faire apprécier de la seconde catégorie de personnes, celle qui ne vous connaît pas, vous devez envoyer des messages clairs, compréhensibles pour qu’elles adhèrent à vos valeurs.

Créer des photos pour un usage précis est l’un des moyens. Par exemple, si vous aimez la photo illustrative pour des reportages, alors créer des photos pour cet usage. Ne changez pas votre manière d’être.

Je vais vous donner deux conseils pour y parvenir.

Conseil n°1 : définissez votre why photographique

Si vous souhaitez créer des photos pour un usage précis que ce soit pour un reportage, un concours, une exposition un festival, une exposition dans une galerie, ou encore les publier sur vos réseaux sociaux, le meilleur conseil que je puisse vous donner est de définir votre why photographique.

Je vous rappelle qu’il va vous permettre de définir un but pour vos photographies. Le why photographique vous donne toutes les raisons pour lesquelles vous photographiez. Il est votre raison d’être en tant que photographe. Avec un why photographique fort vous allez avancer rapidement dans votre activité. Vous ne serez plus distrait. Vous serez focalisé sur un but précis à atteindre.

Votre why photographique vous permet de définir des étapes dans vos projets photographiques. C’est ce que j’appelle des objectifs intermédiaires.

Votre why photographique définit des rails sur lesquels vous allez avancer au fur et à mesure de vos créations photographiques.

Comme je l’avais expliqué dans un précédent article du blog, il n’est pas toujours facile de créer. Vous devez effectuer un travail intense d’introspection. Vous devez prendre beaucoup de recul.

C’est l’une des raisons qui m’a poussé à créer les stages photos. J’aide des photographes à développer un why photographique fort afin d’aller plus loin dans la création photographique. Mon but est d’aider d’autres personnes à créer des photos intéressantes qui ont du sens.

Pour créer des photos pour un usage précis, créer de manière simple avec un why photographique fort.

Conseil n°2 : définissez votre démarche photographique

Une fois que vous avez défini pourquoi vous pratiquez la photographie, il vous reste à définir votre démarche photographique. C’est aussi l’un des sujets que j’aborde durant mes stages de photos.

Je vous rappelle que votre démarche photographique se décompose en deux points :

  • Votre vision photographique.
  • Votre signature photographique.

Votre vision photographique consiste à définir comment vous voyez le monde qui vous entoure

Votre signature photographique consiste à définir comment vous le montrez à travers images.

Lorsque vous allez définir votre démarche photographique, n’essayez pas de copier/coller d’autres photographes.

D’autre part, vous êtes unique. Votre démarche photographique n’appartient qu’à vous. Elle doit vous ressembler. Vous êtes la seule personne à pouvoir exprimer vos émotions et transmettre vos messages. Vous montrerez votre univers. Vous allez décliner votre unicité.

D’autre part, lorsque vous regardez l’activité photographique dans les magazines, sur des sites Web ou surtout sur les réseaux sociaux, soyez prudent. Prenez beaucoup de recul. La plupart des photos qui sont publiées ne sont que du bruit médiatique. La plus grande partie de ces photos a été réalisée sans avoir un sens particulier. Elles n’obéissent à aucune logique particulière. Elles n’ont pas été construites sur des fondations photographiques solides.

Ces photos seront aussi vite oubliées qu’elles ont été vues.

Évitez à tout prix le bruit médiatique et photographique. Ce n’est pas parce qu’une photo est publiée qu’elle est bonne. Elle est publiée car elle sert de support à un article ou alors parce qu’un photographe la met en avant.

Apprenez à juger les photos. C’est extrêmement important pour votre créativité.

Pour définir votre démarche photographique, analysez-vous, cherchez l’inspiration sans copier/coller photographique.

Une bonne démarche photographique vous permet de créer des photos pour un usage précis. Vos photos deviendront intéressantes et uniques. Elles auront du sens. Vous serez identifiable. Finalement vous serez visible et surtout audible.

Étude d’un cas : une photo master piece pour une exposition

Cette photographie réalisée dans les marais de Beaugeay en Charente-Maritime était la master piece d'une exposition. Photographie créée pour un livre. Photographie par Amar Guillen, artiste photographe.
Cette photographie réalisée dans les marais de Beaugeay en Charente-Maritime était la master piece d'une exposition.

Dans les paragraphes précédents je vous ai expliqué que si vous voulez créer des photos intéressantes qui ont du sens et qui vous ressemblent, vous devez le faire pour un usage précis. Je vous ai conseillé de définir votre why photographique ainsi que votre démarche photographique.

Ces deux outils sont absolument nécessaires. Je vais maintenant vous détailler un exemple concret de l’usage précis d’une photo. C’est un exemple personnel.

En 2010, une mairie m’a commandé une exposition de 20 photos afin de montrer les merveilles naturelles d’une région. Il s’agissait de ma première commande institutionnelle. J’ai travaillé pendant six mois pour créer ces 20 photos. Un livre tiré à 1000 exemplaires à compte d’auteur a aussi été publié.

Il s’agissait de ma première expérience en tant qu’artiste photographe.

Mon expérience dans la création d’une exposition était réduite. Je m’étais informé le plus possible mais j’avais oublié un élément essentiel : la master piece.

La master piece est une photo introduit une exposition. C’est elle qui figurera sur les flyers publicitaires, sur la couverture du livre. C’est celle qui va retenir l’attention.

C’est la curatrice de l’exposition qui m’avait fait remarquer que toutes les photos étaient cohérentes avec le thème de l’exposition mais aucune d’elles ne pourrait être retenue comme master piece.

Je repris donc le chemin du terrain avec mon équipement photographique pour créer cette fameuse photo.

Il m’a fallu près de huit jours pour la réaliser. Elle était magnifique. Chaque personne qui la voyait la trouvait belle et intéressante. Elle ne recevait que des éloges. Mais quand je fais le bilan 10 ans plus tard, je ne l’ai vendu qu’une seule fois. Pourquoi ? Tout simplement parce que cette photo avait un usage précis : introduire une exposition. De nombreuses personnes la trouvaient belle mais une seule personne l’a trouvé adaptée à son espace de vie. C’est ainsi. Toute photographie possède son usage.

Après toutes ces années de travail, j’ai bien retenu la leçon. J’espère que cet exemple vous aura permis de mieux comprendre mon propos.

Finalement

Si vous devez retenir les points essentiels de cet article, retenez que chaque photographie doit être réalisée pour un usage particulier si vous voulez qu’elle soit intéressante et qu’elle ait du sens.

Si vous comprenez cette vérité, vous allez pleinement vous épanouir dans la création photographique car vous serez satisfait de toucher émotionnellement votre audience.

Les deux meilleurs outils à votre disposition son votre why photographique et votre démarche photographique.

Ne vous dispersez pas. Respectez les buts photographiques que vous vous êtes fixés.

Si vous doutez, si vous avez quelques difficultés pour parvenir à vos fins, conservez en mémoire que mes stages photos ont été créés pour vous aider.

Soyez humble, constant(e), patient(e), persévérant(e) et persistant(e) car le chemin pour s’approcher de l’excellence est long.

 

Comment puis-je vous aider à créer des photos?