Temps de lecture de l'article : environ 6 minutes

Ambiances et oiseaux des étangs de la Dombes dans le département de l’Ain en France

La Dombes est une immense zone humide située dans le département de l’Ain en France.

Elle est couverte de bois, de villages mais surtout par plus de 1000 étangs qui accueillent près de 280 espèces d’oiseaux migrateurs, hivernants ou estivants.

Pour un photographe animalier tel que moi, la Dombes représente un univers unique au monde où il est possible de créer des photographies artistiques conformes à ma démarche artistique.

Spatule blanche en contre-jour au dessus d'un étang de la Dombes.
Spatule blanche en contre-jour au dessus d'un étang de la Dombes.

Les décors et la lumière avant toute chose

La Dombes m’offre les deux éléments les plus importants que je recherche sans cesse dans mes photographies animalières : les décors et la lumière. Dans ma démarche photographique, ce sont toujours les deux éléments essentiels que je privilégie.

J’apprécie les décors sobres, éthérés avec des dégradés de couleurs très doux qui me permettent de créer des ambiances très oniriques. Les roselières et la végétation des étangs de la Dombes m’offrent ces environnements de qualité.

J’ai l’habitude de dire que pour moi, le décor est l’écrin qui va me permettre d’offrir aux yeux des spectateurs le bijou qu’est un animal.

Bien sûr, tous les étangs ne sont pas adaptés à la photographique animalière telle que je la pratique. Avant de sélectionner des étangs, j’effectue des recherches très poussées. Cette région qui possède plus de 1000 étangs offre l’embarras du choix.

Une fois que j’ai avons choisi mon décor, j’attache une très grande importance au choix de la lumière.

La Dombes est une immense zone humide très boisée et très plate. Les lumières sont souvent très douces et peu agressives même dans la journée. Elles viennent encore adoucir le rendu de mes décors.

Une fois que j’ai choisi le décor et la lumière, je n’ai plus qu’à attendre l’arrivée d’un oiseau.

J’agis comme si j’étais en train de créer une scène pour un film de cinéma ou de théâtre. Je ne peux pas mettre en place un décor car il est impossible de bouger un arbre ou une roselière. Je sélectionne le meilleur décor possible avec le choix du point de vue.

L’affût flottant : l’accessoire indispensable

Pour photographier les oiseaux et rendre compte des ambiances de la Dombes, le meilleur accessoire est certainement l’affût flottant.

Mes affûts flottants sont réalisés sur mesure par une société spécialisée. Ils sont constitués par un boudin gonflable sur lequel je monte une tente.

L’affût flottant permet de photographier les animaux sur les étangs à la hauteur des yeux. Le rendu est très différent de l’effet rendu par une prise de vue depuis un bord d’étang. On évite ainsi l’effet plongeant qui atténue les contrastes et faire disparaitre les volumes.

Un affût flottant est très maniable et très léger. Il me permet de choisir le meilleur point de vue sur une scène. Il me permet ainsi de bien choisir les lumières qui mettront en valeur les plumages et les couleurs des oiseaux photographiés.

L’affût flottant me permet de m’approcher au plus près d’oiseaux qui sont souvent très craintifs et s’enfuient à la vue d’un être humain.

Lorsque je suis sous ma tente, je peux m’approcher sans risque, observer les animaux. Une fois qu’ils se sont habitués à ma présence, je peux réaliser mes photos.

Grâce à l’utilisation d’affût, j’ai pu photographier des parades nuptiales, des chasses de hérons, des accouplements, des nourrissages, des combats. Tout est possible à condition de bien connaitre les habitudes des animaux et le milieu.

Patience et persévérance : les deux qualités essentielles pour la photo animalière

J’ai l’habitude de dire que les deux premières qualités d’un bon photographe animalier sont la patience et la persévérance.

En photographie animalière Européenne et spécialement en affût, la patience est de rigueur notamment dans mon style photographique.

Une fois que j’ai trouvé le bon décor et la bonne lumière, je dois attendre qu’un oiseau viendra se poser au bon endroit. Le facteur chance est important en photo animalière. Il m’est arrivé d’attendre des heures sans que rien ne se passe. Parfois, au bout d’une heure ou deux la magie opère.

Rien n’est jamais gagné. Mais la patience n’est pas suffisante. Souvent, je dois revenir plusieurs fois au même endroit sur un étang pour enfin réaliser le cliché que j’attendais tant.

C’est le cas par exemple pour le héron pourpré.

Les chasses de cet échassier sont extraordinaires. Il fait preuve d’une très grande patience et pique un poisson au moment où on s’y attend le moins.

Parfois, il est reste bredouille et s’envole vers un autre endroit. Pour photographier les canards, la problématique est identique. Ce sont des oiseaux qui sont chassés et sont devenus très craintifs. Pour photographier les deux fuligules milouins de la galerie photo, j’ai attendu trois jours au milieu de l’étang pour qu’ils s’habituent à ma présence.

Je pense que même avec le meilleur matériel photo, le meilleur affût flottant, une bonne connaissance des animaux et du milieu naturel, si je n’étais pas patient et que j’étais persévérant, j’aurai peu de chances de créer une belle photo animalière.

La Dombes : une région qui se mérite au fil du temps

La Dombes est une région très difficile pour la photographie animalière.

En effet, il faut beaucoup s’investir dans la recherche des bons étangs.

Tous ne sont pas bons pour les oiseaux. Il faut étudier les vents, le fond des étangs pour savoir s’il y a des herbes. Par exemple, les canards sont des plongeurs qui se nourrissent d’herbes. Les hérons aiment beaucoup les bords de roselière pour marcher et pêcher.

J’ai passé des années à essayer de comprendre ce biotope très particulier.

Toutes les années passées à marcher dans les étangs ou les sentiers ne sont qu’un début.

La Dombes : un paradis pour les photographes animaliers

Je suis convaincu que la Dombes est un véritable paradis pour les photographes animaliers qui veulent réaliser des photos créatives et intimistes.

Il faut beaucoup de temps pour bien connaitre et appréhender un milieu naturel humide car il est hostile à tout équipement photographique.

Mais chaque année, je reviens durant les mois de mai et de juin pour capturer les expressions et les attitudes de ces oiseaux merveilleux qui me fascinent tant.

Cliquez sur chaque vignette pour voir un agrandissement.


Cette page a été lue 3094 fois

Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(19 Votes)

Écrit par
  1. Commentaires (2)

  2. Ajouter le votre
This comment was minimized by the moderator on the site

bien le bonjour à vous deux ,
vos photos sont absolument fantastiques , la lumière est sublimée et donne à vos sujets une dynamique incroyable , le rêve que tout amoureux de la Vie Animale voudrait saisir , merci pour ces beautés que vous nous partagez et qui donnent encore plus envie d'aimer la photo animalière et ses formidables acteurs !!! longue continuation à vous ,
un grand et bien amical salut depuis la Nouvelle Calédonie ....

Bernard AMAR
This comment was minimized by the moderator on the site

Bonjour Bernard,



merci beaucoup pour votre chaleureux commentaire qui nous va droit au coeur. Vous nous donnez encore plus envie de partager notre passion pour les beautés de la nature. Nous allons penser à vous pour le prochain billet du blog.

Mais vous savez que tous clichés n'ont pas été le fruit de quelques sessions photo. Nous avons travaillé pendant 4 années. A chaque fois, entre une et 4 semaines. Nous commençons seulement à saisir l'importance de ce biotop unique.

Vous avez beaucoup de chance d'habiter cette magnifique région du monde qu'est la Nouvelle Calédonie. Les fonds marins sont remarquables.

Merci une nouvelle fois pour vos encouragements.

Isabelle et Amar Guillen
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Comment puis-je vous aider à créer des photos?