Temps de lecture de la page : environ 10 minutes

Pourquoi et comment photographier Valley of the Gods dans l’Utah

Si lors d’un prochain voyage, vous avez l’occasion de voyager dans le sud-ouest des Etats-Unis pour photographier les merveilleux paysages de cette région, je vous conseille de poser votre matériel photo dans une région très peu connue : Valley of the Gods dans l’état de l’Utah.

Vous allez découvrir des paysages minéraux incroyables situés dans une zone désertique.

Dans cet article, je partage avec vous quelques idées créatives pour mettre en valeur ces buttes de grès rouge.

Paysage en noir et blanc de Valley of the Gods dans l'Utah. Photographie par Amar Guillen, artiste photographe
Paysage en noir et blanc de Valley of the Gods dans l'Utah.
 

La petite histoire de cet article

C’est par le plus grand des hasards que j’ai connu la Valley of the Gods qui se traduit littéralement en français par « la Vallée des Dieux ».

Lors d’un périple dans la Valley of Fire dans le Nevada, alors que j’étais assis dans mon siège de camping en attendant que des nuages se forment au-dessus d’une scène, un couple d’américains, Nancy et Jack, est venu à ma rencontre. Ils m’avaient aperçu lors de leur randonnée pédestre.

Comme c’est la tradition dans ces régions arides, ils sont venus voir si tout allait bien pour moi. Comme c’est l’habitude aux Etats-Unis, ils m’ont demandé comment j’allais. Je leur répondis que j’allais bien. Je leur expliquais que j’attendais simplement que les nuages se forment dans la scène que j’avais choisi et que la lumière soit meilleure.

Naturellement, la conversation s’est engagée. Nous avons parlé pendant plus d’une heure des paysages qu’ils aimaient dans le sud-ouest américain. Nancy a évoqué un lieu qui la touchait particulièrement. C’était une vallée dans l’Utah. Son nom était « Valley of the Gods ».

Je n’en avais jamais entendu parler. J’enregistrais toutes les informations sur mon dictaphone. De retour à mon hôtel dans la soirée, je consultais internet afin de découvrir à quoi pouvait bien ressembler cette vallée dont je n’avais jamais entendu parler.

Les photos étaient éloquentes. Je trouvais des similitudes avec Monument Valley dans les formations mais j’éprouvais des sensations étranges et un sentiment de grande curiosité. Je ressentais le calme, la quiétude et la solennité du lieu. Le plus étrange est que personne parmi mes amis photographes ne m’en avait parlé. Peut-être ignoraient-ils aussi ce lieu ?

Je consignais précieusement dans mon carnet de voyage toutes les informations que j’avais glanées.

Ce ne fut qu’un an plus tard lors d’un voyage le long de la I-40 qui traverse les Etats-Unis d’est en ouest que je finis par aller photographier la Valley of the Gods.

Je n’oublierai jamais mes premiers pas sur les sentiers rougeoyants et poussiéreux de cet endroit mystérieux et étrange. C’est sur ces chemins que j’ai compris la signification du mot silence.

 

Quelques mots sur Valley of the Gods

Avant d’aborder la manière de photographier Valley of the Gods, il m’apparaît important de vous donner quelques faits qui vous donneront déjà envie d’aller photographier ces paysages minéraux.

Valley of the Gods est une pépite pour les photographes de paysages. C’est un endroit très peu connu. En effet, il est situé à une heure de voiture de Monument Valley qui est un lieu mondialement connu. Valley of the Gods vit dans l’ombre de son prestigieux voisin qui capte tous les touristes.

Mais finalement, c’est un bien car vous ne rencontrerez aucun visiteur et vous ne serez jamais dérangé pendant vos sessions photos.

La Valley of the Gods est loin de tout. Il n’y a pas de magasin de souvenirs, pas de station essence, pas de magasin pour vous ravitailler en nourriture. Il n’y absolument rien. Mieux vaut prévoir de l’eau et votre plein d’essence avant d’aller visiter la vallée.

Contrairement à Monument Valley qui est géré par la tribu Navajo qui impose des règles strictes pour les heures de visite et les droits d’entrée, la Valley of the Gods est totalement libre d’accès. Aucun droit d’entrée n’est demandé pour réaliser des photos. C’est la liberté totale dans un paysage enchanteur.

La Valley of the Gods est traversée par une piste de gravillons et de poussière de couleur rouge. Il vous suffit de l’emprunter avec une voiture 4x4 puis de vous arrêter quand vous le voulez pour réaliser vos photos. Les lacets de la piste vous emmène pendant 27 kilomètres à travers un paysage désertique peuplé de mesas, de buttes et de rochers-champignons. La couleur dominante de la Valley of the Gods est le rouge. Cependant, le plus frappant est le silence qui règne tout autour de vous. Aucun bruit. Aucun oiseau. Le seul bruit que vous entendrez est celui de votre appareil photo.

Si vous vous promenez un jour dans la Valley of the Gods, vous ressentirez le monde sauvage loin du tumulte assourdissant des cités urbaines. Vous vivrez véritablement une parenthèse dans le temps.

 

Pourquoi photographier la Valley of the Gods

A mon avis, la principale raison pour photographier Valley of the Gods est que vous allez pouvoir choisir vos scènes, vos points de vue comme vous l’entendez. Vous pouvez aller où bon vous semble à la condition de respecter la nature et l’environnement.

Contrairement à son grand voisin, Monument Valley, vous pouvez explorer toute la région sans avoir un permis spécial ou faire appel à un guide seul habilité à vous emmener dans certains endroits.

Cette liberté vous permettra de véritablement penser et construire la création de vos photographies. Vous pourrez ajouter un genévrier au premier plan si vous le souhaitez. Vous pourrez marcher jusqu’au pied la formation Seven Sailors ou Rooster Butte ou même Castle Butte sans avoir à vous poser la question si c’est autorisé ou non.

Vous allez pouvoir créer des photos de nature du grand ouest américain différentes car vous allez choisir votre scène avec précision. C’est un avantage certain pour éviter de réaliser des photos qui ont déjà été faites.

Un autre avantage est que vous pouvez réaliser vos photos à l’heure que vous voulez. Il n’y a pas de droit d’entrée. L’accès est libre. Vous pouvez même camper dans la vallée à condition de ne pas faire de feu.

Cette liberté de mouvement et d’action vous permet de choisir les meilleures lumières pour la réalisation de vos photos. Comme la Valley of Fire est plutôt plate, les lumières rasantes qu’elles soient matinales ou crépusculaires sont excellentes.

Pour réaliser des photos en couleur et mettre en valeur les formations minérales, ce sont des moments privilégiés.

Pour réaliser des photos en noir et blanc, mieux vaut attendre que les nuages fassent leur apparition. Ils vous permettront de meubler vos ciels tout en mettant en valeur les textures et les structures des formations de grès.

Incontestablement, la Valley of the Gods mérite de passer deux ou trois jours complets pour créer des photos de paysages uniques.

 

Quelques photos de la Valley of the Gods

Cliquez sur chaque vignette pour voir un agrandissement.

 

Comment photographier la Valley of the Gods

Tout d’abord, comme je l’ai précisé dans un précédent paragraphe, la piste qui vous emmènera sur les lacets qui serpent autour des mesas et des buttes est très poussiéreuse et très caillouteuse.

Je vous recommande un 4x4 assez haut afin d’éviter tout incident mécanique.

En ce qui concerne le matériel photographique, tous les objectifs sont possibles : du 14 au 200mm.

Avec des focales très courtes, vous pourrez photographier les mesas et les buttes de très près afin de rendre compte de leur forme et de leur taille.

Avec des focales moyennes, vous pourrez saisir des plans plus larges. Vous pourrez ainsi donner une idée de l’immensité des décors et des paysages.

J’ai eu l’occasion lors de certaines sessions lorsque le temps était très dégagé, d’apercevoir Monument Valley au loin.

Personnellement, je suis un fervent utilisateur du trépied et des filtres dégradés de gris. En effet, l’utilisation d’un trépied me permet de bien choisir mon point de vue et d’effectuer de petits changements sans avoir à changer de place. Comme vous serez très certainement seul au moment de votre voyage, vous ne serez ennuyé par aucun touriste qui risquerait de se buter sur votre trépied. Profitez-en !

Le meilleur conseil que je puisse vous donner, c’est de prendre votre temps pour bien choisir votre premier plan. Tout comme dans Monument Valley, de nombreux genévriers poussent dans la vallée. Mettez-les en valeur dans un premier plan pour mettre une butte ou une mesa en valeur dans le second plan. N’hésitez pas à faire une reconnaissance au moins pendant une journée et notez les coordonnées GPS de chaque scène que vous aurez sélectionnées pour le jour suivant.

 

Les cadrages pour mettre en valeur la Valley of the Gods

Tout comme pour le choix des focales photographiques, tout est possible pour bien photographier et mettre en valeur les paysages de la Valley of the Gods.

Les premiers cadrages qui vont viendront à l’esprit sont les cadrages horizontaux comme le format 3 :1, 16 :9 ou encore 3 :2.

Mais le format italien (vertical) ou carré est tout à fait possible pour un détail ou un plan rapproché.

Prenez le temps de bien penser à vos cadrages. Votre imagination est au pouvoir. Essayer de surprendre votre audience avec des cadrages audacieux qui sortent de l’ordinaire. N’oubliez pas que vous avez le temps.

 

Le symbolisme et l’interprétation de la Valley of the Gods

Comme toujours dans ces régions minérales du sud-ouest américain, les paysages évoquent pour moi la liberté de bouger, de prendre le temps.

La Valley of the Gods évoque le silence, la tranquillité, le temps qui passe.

Symboliquement, les scènes que je photographie évoque la lenteur du temps, l’introspection, le calme, la quiétude. C’est dans cet état d’esprit que j’ai abordé la création de mes photos d’art de la région.

Photographier la Valley of the Gods, en ce qui me concerne c’est photographier deux portes du temps. La première est celle qui referme un certain nombre d’années que je n’ai pas vu passer. La seconde est celle qui s’ouvre sur toutes les merveilleuses années qui arrivent et durant lesquelles je vais continuer d’accomplir mes rêves.

Page 1 sur 905

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Comment puis-je vous aider à créer des photos?