Août 2017. Projet de photo de paysages consacré à Caddo Lake au Texas, Etats-Unis

Durant le mois d’août 2017, suite à la demande d’un client pour la réalisation de plusieurs clichés artistiques régionaux, nous sommes allés à Caddo Lake dans l’est du Texas à la frontière avec la Louisiane. En marge du projet professionnel, ce projet nous a permis de créer une nouvelle collection de 6 photographies d’art consacré au seul lac naturel du Texas.

Une région naturelle sauvage et une immense zone humide

Le lac de Caddo Lake est le seul lac naturel du Texas. Sa superficie est de 10 300 hectares. C’est une région humide couverte de cyprès. Caddo Lake a été utilisé par les Amérindiens pendant des milliers d'années, mais le développement commercial substantiel n’a commencé qu'avec l'invention du bateau à vapeur et l'annexion américaine de la Louisiane et du Texas par traité (le Texas est le seul État aux États-Unis à avoir rejoint par le traité à la place d'annexion) au 19ème siècle.

Les villes de Port Caddo, Swanson's Landing et Jefferson au Texas, ainsi que Mooringsport en Louisiane, avaient des ports fluviaux florissants sur le lac. Peu à peu, le capitaine Henry Miller Shreve et le corps des ingénieurs de l'armée ont retiré les embâcles du lac et de la rivière Rouge. Le lac a ensuite changé de forme et son niveau a baissé de 3 mètres.

Le seul moyen pour photographier les paysages des zones humides de Caddo Lake depuis le Texas est de vivre dans le parc d'État de Caddo Lake, nommé en l'honneur du lac Caddo. Avec des canoës, il est alors possible de naviguer à travers un vaste labyrinthe de bayous et de marécages. La profondeur moyenne du lac est de 2,4-3,0 m. Le lac contient 71 espèces de poissons. Il est particulièrement réputé pour la pêche de l'achigan à grande bouche et la basse blanche. Les naturalistes peuvent admirer des cyprès, des lotus américains, des nénuphars, des oiseaux aquatiques, des alligators, des tortues, des grenouilles, des serpents, des ratons laveurs, des visons, des castors, des écureuils, des tatous et des cerfs de Virginie.

Un paradis pour la photographie des zones humides

Même si le lac est situé dans un immense parc d’état, toutes les propriétés bordant le lac sont privées. Il est quasiment impossible de réaliser des prises de vues sauf depuis quelques zones encore libres difficiles à trouver.

Depuis un canoë ou un bateau à moteur que l’on peut louer avec un guide, il est possible de réaliser des photos de paysages exceptionnelles.

Quand on arrive à Caddo Lake pour la première, la plus grande surprise provient de tous ces cyprès qui poussent au milieu de l’eau. La plupart sont couverts par de la mousse espagnole donnant à l’ensemble des scènes une impression de fin du monde où plus rien n’existe. Tout semble fantomatique.

Réaliser des photographies intéressantes est difficile car le choix des points de vue est assez difficile. Nous utilisons des focales supérieures à 100mm afin d’avoir des plans serrés et un peu lointain. Pour ce projet, notre travail s’est concentré sur la gestion des reflets des arbres dans l’eau et sur la forme des arbres. Nous avons voulu montrer leur majesté et leur capacité à résister au temps en poussant dans une zone difficile.

Pour ce projet nous avons choisi le noir et blanc car il convenait parfaitement à aux formes, à la structure et aux textures des arbres. Nous avons voulu montrer et décrire cette ambiance irréelle propre aux Bayou.

Ces photos intéressantes viendront compléter nos collections de photographies d’art que dans le thème « nuances de noirs et de blancs ».