Avis sur nos voyages et nos stages de photo animalière

Nos voyages et stages photo animalière sont basés sur les prises de vues, l'exemple et la pratique. Nous vous révélerons des astuces pour réussir vos photos. Nous n'employons jamais de jargon technique abstrait ou rébarbatif. Nous vous guiderons pour affiner votre regard. Vous prendrez du plaisir à créer des photographies.

Témoignages stage de photo animalière. Photographie par Isabelle et Amar Guillen.

Patricia, une nos fidèles stagiaires en attente du loup d'Ethiopie sur les hauts-plateaux ethiopiens.

Nous aimons transmettre nos messages sous la forme d'une émotion ou à l'aide d'histoires. Nous parlerons de sensibilité artistique, de cadrage, de lumières, de couleurs. Nous avons une très grande expérience de photographes professionnels et nous avons formé des centaines de photographes. Toute notre pédagogie est basée sur le vécu, l'expérience et la pratique. Nous n’oublions jamais de revenir sur les fondamentaux de la photo.

Durant les voyages photo animalière, nous abordons les techniques d'approche, de photographie à la rencontre ou d'affût. Nous abordons aussi l’éclairage qu’il soit naturel ou artificiel. Par exemple, nous avons développé une technique pour photographier les oiseaux rapides comme les colibris. Les exposés techniques dépendent complètement des sujets animaliers abordés.

La photographie animalière requiert une excellente connaissance des habitudes des animaux, de leurs comportements ainsi que des milieux dans lesquels ils évoluent. Nous connaissons tous les lieux où nous emmenons des photographes et apportons toujours un soin particulier à vous décrire les environnements dans lesquels les animaux évoluent. Nous ne laissons jamais rien au hasard car une méconnaissance d'un lieu ou d'une espèce ne permet pas de réaliser de bonnes photos.

Le matériel est aussi un élément important dans la réussite des photos animalières : que ce soient les boitiers photo, les objectifs, les trépieds, les rotules ou encore les habits de camouflage, les affûts. Nous vous conseillerons au mieux avant chaque voyage, pour éviter toute mauvaise surprise une fois sur place et assurer des bons clichés. 

Quelques photos de l’ambiance de nos voyages photo animalière

Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Ambiance des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.

 

 

Quelques photos prises par des participants

Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.
Portfolio de stagiaires ayant participé à des stages de photo animalière animés par Isabelle et Amar Guillen.

 

 

Quelques témoignages de participants

Robert Robert.
Le commentaire audio de Robert. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Mes impressions sur ce stage de photo animalière sont bonnes. J’ai été agréablement surpris par les lumières et les décors de la région. J’avais déjà vécu quelques expériences assez courtes en affûts flottants dans d’autres régions en particulier en Camargue et une journée Brenne. Mais ce stage en Dombes a été un choc à cause des lumières et des ambiances et de la variété des oiseaux. J’ai été profondément marqué.

L’affût flottant permet de se mettre à la hauteur des oiseaux au ras de l’eau et de choisir parfaitement les points de vue pour le mettre en valeur. On choisit ses perspectives. J’ai pu choisir les lumières, les environnements. Je peux être dans un processus actif de création lors des prises de vues. C’est la force de cette technique.

Ce qui m’a surpris en Dombes, c’est la variété des oiseaux mais surtout que sur certains étangs la densité est importante alors que sur d’autres c’est moindre. On ne sait jamais ce que l’on va trouver. Mais durant j’ai appris quelque chose d’essentiel. Ce n’est pas tant le critère quantitatif qui est important mais bien le critère qualitatif. Par exemple, ce matin, j’ai vu que je pouvais consacrer plus de 2 heures à photographier une espèce donnée. Sur un oiseau donné, on peut faire varier à l’infini les prises de vues avec des perspectives, des points de vue ou en choisissant les lumières. Ce n’est pas la peine de courir après toutes les espèces.

Avant ce stage, je n’avais pas formalisé le fait que j’aime donner un côté artistique à mes prises de vues. Maintenant j’ai un formalisme et un cadre pour créer mes photos. J’ai bien compris qu’une bonne photo c’est la rencontre entre un environnement, une lumière et un animal. En photographie animalière, je suis très intéressé par le comportement, les attitudes et l’action. A partir de maintenant, je saurai les mettre en valeur. Le fait de les magnifier, c’est le pied.

J’ai beaucoup apprécié tes exposés techniques. Contrairement aux autres stages auxquels j’ai assisté, tu pousses beaucoup au questionnement pour réaliser des photos. Tu nous pousses dans nos retranchements. Tu nous pousses à nous poser des questions pour créer nos photos. Tu nous obliges à nous surpasser. Tu nous obliges à être créatif. Avec ton approche théorique et ta formalisation, tu nous donnes les outils pour affiner notre regard photographique.

Concernant l’organisation, j’ai trouvé que tout était très bien. C’était un peu fatiguant car il fallait se lever tôt pour avoir les belles lumières. Mais nous n’avons rien sans rien. Le point fort de ton stage est la diversité des étangs. Les lumières peuvent changer. Chaque étang est différent. On peut ainsi réaliser des photos complétement différente d’un jour à l’autre. C’est un renouvellement permanent.

Les gîtes sont excellents et agréables. L’ambiance durant la semaine a été très conviviale. Mais ton stage permet de regrouper des photographes différents et très forts. Cela pousse à l’humilité quand voit le travail des autres.

Si je devais me souvenir d’un moment de ce stage ce serait difficile. En effet, il peut y avoir des moments de partage dans le groupe mais cela peut être aussi sur un nouvel étang. On est toujours dans l’incertitude. C’est un peu angoissant mais cela permet de toujours se remettre en cause. Finalement ce que je retiendrai de ce stage est qu’il faut toujours s’adapter aux conditions pour en tirer le meilleur pour une bonne photo.

Jean-François Jean-François.
Le commentaire audio de Jean-François. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Ce stage de photo en Dombes a été une immersion complète. J’ai totalement oublié mon travail et mon quotidien. J’ai redécouvert une région fabuleuse avec une biodiversité que je ne connais nulle part ailleurs en France. L’ambiance est tellement super qu’avec Nathalie nous appréhendons beaucoup le départ.

J’ai participé à ce stage en affûts flottants car c’était la technique qui m’intéressait le plus pour photographier les oiseaux. J’ai pu observer les oiseaux sans les déranger tout en étant le plus possible. J’ai pu observer des scènes impensables. Par exemple, durant un matin avec de la brume j’étais entouré de 18 bihoreaux. Je ne les ai pas effrayés. Si on utilise bien les affûts flottants comme tu nous l’as appris, on peut aller très près sans déranger quiconque. On est très respectueux de l’environnement. J’ai eu l’impression de ne jamais déranger les oiseaux même si on interfère parfois dans leur comportement. Mais c’est très doux. Ce qui amène des attitudes parfois amusantes. Mais on ne dérange jamais. Par exemple, on ne s’approche pas des nids.

L’affût flottant permet de changer facilement de point de vue pour choisir le bon décor et les lumières pour la mise en scène. Les paysages de la Dombes est une région magnifique. Mon seul regret est que comme les étangs servent à la pisciculture, il y a une telle quantité de poissons dans l’eau que les grands échassiers n’ont qu’à se servir. C’est dommage car j’ai vu peu de passereaux paludicoles. Je n’ai vu que quelques couples de rousseroles effarvatte alors qu’il devrait y en avoir des dizaines. La sécheresse de cette année n’est pas pour améliorer la situation.

Concernant l’organisation tout a été très bien. Les gîtes sont prodigieux. Je ne savais pas que ce genre de maisons existaient. Ton stage a été remarquablement bien organisé. Et ce n’est pas de la flagornerie. Tu es très attentionné. Ce fait plaisir. Chaque participant est ouvert. Nous partageons tous les mêmes valeurs et les mêmes passions. C’est très agréable. Tes exposés théoriques sont très originaux et très bien faits. J’ai mis de l’ordre dans la tête.

L’ambiance a été excellente. Tout le monde m’a bien aidé. Le partage de toutes les informations est excellent. Le niveau photographique des autres participants a été bluffant. Je m’occupe d’un club photo. Mais ici le niveau est beaucoup plus élevé. C’est incroyable. Avec Nathalie, nous faisons au moins 6 expositions photo par an. Toutes les photos que j’ai vues cette semaine pourraient être dans ces expositions. Mais le tout dans une modestie assez étonnante.

Si je devais conserver un moment de cette semaine, ce serait le premier matin sur un étang avec tous ces oiseaux qui m’entouraient : des aigrettes, un accouplement de grèbes huppés, un nourrissage de castagneux. Le tout dans une ambiance calme sans déranger personne. Ce fut une expérience incomparable.

Benoit Benoit.
Le commentaire audio de Benoit. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Mes impressions générales sur ce stage en affûts flottants en Dombes sont excellentes. J’ai observé beaucoup d’oiseaux. Je les ai photographiés assez facilement. J’ai pu les approcher de très près.

En participant à ce stage, je voulais avant tout améliorer mes techniques de prises de vue des oiseaux. Déjà je voulais apprendre à me servir d’un affût flottant pour être à la hauteur des animaux. Je voulais aussi avoir des meilleurs bokehs. Je ne maitrisais pas du tout les mesures de lumière pour exposer correctement les plumages. Maintenant j’ai bien compris comment faire et je réalise de meilleurs clichés. Je voulais aussi réaliser facilement le suivi des oiseaux en vol en ayant des photos nettes pendant mes rafales. Maintenant je sais le faire. Ce sont des éléments techniques autour desquels je jonglais en permanence sans savoir comment faire vraiment. Avant ce stage, j’étais tellement accaparé par ces réglages techniques que j’en oubliais la prise de vue. Avec tes conseils, je maitrise maintenant mon boitier. Je ne me pose plus de questions. De plus je sais m’adapter à toutes les situations. Le boitier est devenu un accessoire. Je me concentre plus sur la prise de vue pour bien composer et bien cadrer.

C’est la première fois que j’utilise des affûts flottants pour réaliser des photos. L’intérêt est que je peux choisir mes points de vue en fonction des décors et de la lumière. Avec un affût fixe, c’est très frustrant car lorsque je suis en place, je ne peux plus bouger. L’affût flottant assure une totale liberté pour créer les photos que je veux.

Je ne connaissais pas la région de la Dombes. C’est une belle région avec de belles lumières et de beaux environnements. C’est vraiment bien.

Concernant l’organisation du stage, tout est bien équilibré. La cuisine est excellente. Tout est bien dosé entre les sessions photo, la sieste, les exposés techniques.

Tes exposés techniques ont été un vrai plus pour moi. Que ce soit pour les prises de vue ou le post traitement j’ai beaucoup progressé. Tu as répondu à de nombreuses questions que je me posais. Je n’avais pas été capable de trouver seul les réponses.

L’ambiance durant la semaine a été très bonne. Le niveau des photographes a été très élevé. J’ai été poussé à l’excellence durant toute la semaine.

Choisir un bon moment de la semaine serait difficile. Mais j’en ai quand même un. Hier matin, j’étais sur un étang avec beaucoup de brume. J’étais seul. C’était très calme. Je ne pensais à rien. J’étais bien.

Olivier Olivier.
Le commentaire audio d'Olivier. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Ce stage de photo animalière en Dombes a été une véritable découverte. Jusque maintenant j’avais peu de photo nature ornithologique. Tout d’abord, j’ai découvert un monde absolument fascinant dans des conditions très favorables mis à part la météo qui n’a pas toujours été au top. D’autre part l’ambiance avec ce calme a été très dépaysante. Mes impressions générales sont vraiment excellentes. Je me suis vraiment bien reposé et changé les idées. Le seul petit problème est de se lever le matin à 5 heures !

Pour moi, la Dombes est une zone magnifique qui est protégée, sauvage dont je ne soupçonnais pas l’existence. Et pourtant c’est en France.

Tous ces oiseaux sont une véritable découverte pour moi. J’ai même eu un peu de difficulté à retenir les noms de toutes les espèces que j’ai vues. Ce qui m’a vraiment surpris et intrigué c’est leur comportement. Ils sont très intelligents. J’ai eu l’impression qu’ils savaient qu’il y avait un homme dans les affûts. Ils devenaient très méfiants et très vigilants. La deuxième chose qui m’a plu c’est leur beauté. Je n’avais jamais eu l’occasion de contempler d’aussi près ces animaux dans ma vie quotidienne. C’est une véritable découverte. Ce qui m’a aussi surpris, c’est la patience dont le photographe doit faire preuve pour les approcher.

Avant de venir à ce stage, j’avais lu trois livres d’ornithologie. J’avais lu et relu les manuels d’utilisation de mes deux appareils photo ; plus des ouvrages complémentaires de photo. Mais au final je ne les maitrisais pas. Je reconnais qu’avec les exposés techniques que tu nous as donnés, j’ai tout maitrisé en une après-midi. J’ai tout appris ! Grâce à toi, j’ai vraiment beaucoup progressé. Je parle non seulement dans la maitrise des boitiers mais aussi dans la prise de vue, dans le choix de la mise en scène. J’ai appris comment mettre en valeur les animaux mais aussi à bien choisir les décors et la lumière. J’ai compris qu’il fallait tout mettre en place avant de déclencher. Il ne faut pas se précipiter. C’est vraiment une grande leçon.

Les affûts flottants que tu nous as mis à disposition sont faciles à utiliser. Ils sont très maniables. Mais malgré tout j’aurai aimé avoir un peu plus d’eau pour que ce soit plus facile pour voir dans l’œilleton. Il fallait que je me baisse beaucoup. Mais je pense que c’est vrai pour n’importe quel type d’affût flottant. J’ai fait des images sous une pluie battante et je n’ai aucun problème. J’ai été bien protégé.

L’organisation du stage a été très bonne. Il fallait se lever tôt mais c’est inhérent à l’activité photo. C’est normal. Je te remercie pour nous avoir réveillé tôt chaque jour pour profiter des plus belles lumières. Tu nous fixais des objectifs bien précis et nous avons pu les atteindre. Les repas du midi dans les restaurants locaux ont été agréables.

Tes exposés techniques de l’après-midi sont un véritable plus. Ils sont très appréciables. Je regrette qu’il n’y en ait pas eu plus. J’ai apprécié tes explications sur le flux numérique animalier. Je pensais bien connaitre les logiciels dont tu t’es servis comme support mais je me rendu compte que je ne les maitrisais pas du tout.

L’ambiance dans le groupe a été très bonne. Je suis venu avec Geoffroy qui est un ami de longue date. C’était assez facile. La dynamique est très favorable et très positive. Comme tu es patient, c’est très facile.

Si je devais me souvenir d’un bon moment de ce stage, ce serait le fait d’avoir été totalement dépaysé sur un étang un matin. Les lumières étaient exceptionnelles. Les oiseaux finalement assez communs dans la région ont pris un relief incroyable. Ce fut un moment d’émerveillement. Une rencontre avec la nature : le silence, la beauté, le calme.

Merci pour m’avoir aidé à capter tous ces instants de bonheur.

Nicolas Nicolas.
Le commentaire audio de Nicolas. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

De nouveau ce stage de photo animalière a été réussi. Tu m’as fait découvrir un endroit magique. J’avais regardé un reportage à la télévision sur le delta du Danube. Je m’étais fait une idée. Mais ce voyage m’a montré la région de manière très différente. La diversité des oiseaux est incroyable. Les guides sont étonnants car ils nous montrent beaucoup de choses. J’avais l’expérience de la Dombes avec toi. Mais là c’est beaucoup plus riche et plus dense. Le nombre d’oiseaux que j’ai vu est phénoménal.

J’aime beaucoup la nature. En venant à ce stage je voulais voir beaucoup d’oiseaux. Ce que j’aime avec toi, c’est ton travail sur les lumières et les décors. Ici dans le delta, c’était bien adapté car les décors sont très beaux. Les lumières sont absolument extraordinaires surtout le matin et le soir. J’ai beaucoup aimé faire des photos de paysages aussi. L’endroit est magique. Cela m’a rappelé l’endroit où tu fais le brame du cerf.

Suite au stage en Dombes de l’année dernière avec toi, j’ai beaucoup progressé. En venant dans le delta du Danube, je voulais appliquer toutes les techniques que nous avions vus ensemble. Maintenant je déclenche beaucoup moins qu’avant. Je recherche avant tout les décors et les lumières. Les oiseaux viennent après. Je suis devenu plus exigeant sur la réalisation de mes photos. J’ai vraiment beaucoup progressé. Le pourpré a été un moment magique. Durant ce stage en barque, j’ai eu l’impression de faire partie du décor et de ne jamais déranger les oiseaux.

L’ambiance dans le groupe a été très bonne comme à chaque stage avec toi. On ne rencontre que des photographes qui aiment la nature. Il y a toujours ce côté aventure hors des sentiers battus. Même si la météo a été capricieuse avec des matins froids et des après-midis très chaudes, l’ambiance a été toujours été superbe. On s’est bien amusés. Il y a toujours beaucoup d’humour. Nous avons très bien mangé avec beaucoup de poissons. Durant tes stages on partage toujours beaucoup. Les échanges entre les photographes sont toujours prêts à échanger même les plus chevronnés. Tes stages sont toujours organisés dans une bonne atmosphère. Tu gères bien les groupes.

Si je devais conserver un bon moment de ce stage ce serait le guide que j’ai beaucoup apprécié. Il a été impressionnant dans l’approche. Il voit des choses que l’on ne voit pas. Il est en communion avec la nature. Les brumes du matin, les pélicans m’auront beaucoup marqué. Le delta du Danube est magnifique avec les levers de soleil.

En ce qui concerne la zone humide en charrette, ce fut étonnant. Photographier les glaréoles a été un challenge mais c’était bien. Les avocettes ont été superbes avec de beaux décors.

Francis Francis.
Le commentaire audio de Francis. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Je suis ravi de ce stage dans le delta du Danube. J’ai déjà participé à plusieurs stages avec toi. Mais celui-ci a été totalement différent. Nous avons vu tellement d’oiseaux.

Je suis passionné par ces animaux. J’avais eu l’occasion de voir à la télévision plusieurs reportages consacrés au delta du Danube. J’avais envie de voir de mes propres yeux. La nature ici est verdoyante et luxuriante. Ce qui m’a vraiment surpris ici c’est l’immensité des roselières et le nombre de canaux. Il y a de quoi se perdre. Le plus étonnant, c’était les matins très tôt lorsqu’il n’y avait pas de vent. Les reflets étaient magnifiques.

L’espèce d’oiseau qui m’aura le plus marqué est certainement la guifette moustac. Ces oiseaux sont très beaux. Le vol est extraordinaire. Le panure a moustache restera aussi dans ma mémoire. Le glaréole à collier est aussi une belle rencontre.

Réaliser des photos depuis une barque a été une nouveauté pour moi. Elle a tendance à bouger mais on arrive à faire de belles photos malgré tout. Ce n’est pas toujours très facile car on doit toujours refaire la mise au point. Ce n’est pas comme un affût flottant.

Concernant l’organisation du stage tout a été très bien que ce soit en ce qui concerne l’hébergement, la nourriture ou les transferts.

Les guides que nous avons eus sont très compétents. Ils repèrent les oiseaux de très loin et ils les connaissent très bien.

Ce stage m’aura permis de réaliser mes photos d’oiseaux en vol. J’avais un nouveau boitier plus performant. Cela m’a beaucoup aidé. Maitriser la technique de la photo des vols est un vrai plus pour moi. Je me sens enfin beaucoup plus à l’aise.

L’ambiance dans le groupe a été très bonne. Ce fut très calme et très reposant. J’ai passé une vraie semaine de vacances. J’ai totalement déconnecté de mon quotidien en France. Ce fut une belle semaine.

Si je devais conserver une souvenir de ce stage dans le delta du Danube ce serait certainement l’immensité de cette roselière et tous ces oiseaux. Je suis originaire de la Charente-Maritime qui possède de belles roselières et belles zones humides. Mais ici c’est beaucoup plus vaste, plus varié et plus riche en nombre d’espèces d’oiseaux. Je reconnais que le fait d’avoir une barque c’est plus facile que de se déplacer à pied. La zone est tellement immense qu’il faudrait un temps infini pour tout découvrir.

Philippe Philippe.

Mes impressions générales sur ce voyage sont excellentes. Je tiens en premier lieu à remercier Isabelle et Amar pour leurs gentillesses et leurs professionnalismes, Muzeyen notre guide Ethiopien, ainsi que Onedou notre chauffeur. Sans eux, il n’y aurait pas eu de voyage, car les conditions de vie et de circulation sont particulières en Ethiopie.

J’avais de grosses attentes, et m’étais préparé à ce voyage depuis très longtemps. Cela fait en quelques sortes plusieurs semaines que j’étais en Ethiopie, sans y être. Aussi j’avais vraiment hâte que le voyage commence. Mes attentes étaient  principalement d’ordre photographiques, mais aussi humaines. Par des rencontres et des partages, qui sont pour moi essentiels, aussi bien avec les populations locales, qu’avec les autres « stagiaires ». Nous avons donc beaucoup partagé, sans réelle barrière; c’était merveilleux, comme une grande famille improvisée…

L’Ethiopie est un pays authentique, il en est de même pour ce voyage. Lorsque l’on traverse le pays, il est impossible de ne pas remarquer la sécheresse, et la poussière. La population est confrontée au quotidien aux problèmes d’approvisionnement en eau. La vie gravite autour de ce fait majeur. Le contraste de condition de vie, la chaleur, la beauté des personnes, les paysages. Rien n’est comparable avec ce que nous connaissons en Europe. Le choc est grand…

Coté photographique aussi, tout est différent. En Europe, les animaux sont extrêmement craintifs, et il faut ruser de milles maux pour les photographier. En Ethiopie, les animaux ont une zone de sécurité qu’il ne faut pas franchir, sans quoi l’animal fuit. Cette zone est relativement proche, et il est assez facile de l’atteindre sans risquer un départ impromptu de l’animal. Côté technique, Amar nous « dé-briffe » chaque soir à l’apéro, et nous visionnons nos photographies journalières. Ces conseils sont primordiaux, tant dans les réglages de boitiers, cadrages, et compositions photographiques. Sans ces mines d’informations, nous n’aurions pu réaliser nos plus belles photos.

Parmi les moments les plus forts que j’ai pu vivre, je retiendrai celui où nous avons rejoint les participants après une cérémonie religieuse locale. Les personnes présentes nous ont chaleureusement accueillies, et nous nous sommes retrouvés entourés de bonté humaine, de partage, et de tolérance. C’était un moment fort pour beaucoup d’entre nous je pense, car nous étions les invités privilégiés d’une communauté qui avait soif de nous faire connaitre sa vie de tous les jours, simplement.

Il est certain que ce n’est pas un voyage anodin, et la richesse qu’il nous laisse encore,  témoigne des instants privilégiés vécus. On repart quand déjà….

Pascale Pascale.

Le commentaire audio de Pascale (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Je me suis inscrite à ce voyage car j’étais surtout focalisée sur les singes gelada. C’est un animal qui m’attirait énormément. Je n’ai pas été déçue que ce soit au niveau des expressions, des regards, des attitudes, c’est un animal étonnant. Les décors apportent aussi beaucoup car l’arrière-plan, c’est la vallée du grand Rift. Il y a aussi les falaises. J’ai souvent le souffle coupé. Il y a eu des matins extraordinaires avec de belles lumières et des animaux le long des falaises. J’ai réussi de très belles photos. Ensuite après ces rencontres, j’ai eu du mal à me projeter sur les autres animaux.

J’ai été étonné par le nombre d’espèces que j’ai photographiées. J’en ai encore la tête qui tourne. J’ai même du mal à gérer le flux de toutes les photos que j’ai faites. Cela ne m’était jamais arrivé. Ce qui m’a beaucoup surpris c’est de voir tous ces animaux aussi proches des hommes. C’est vraiment étonnant car en France, les animaux fuient devant un être humain. Ici j’ai pu capté les expressions, les attitudes sans jamais les inquiéter.

Je n’avais jamais fait de la photo d’oiseaux. Je suis plutôt intéressée par les mammifères. Ce fut un peu difficile au départ. Mais je reconnais qu’avec tes conseils sur la manière de photographier des vols, des attitudes, sur les lumières, le travail sur les reflets, je me suis prise au jeu. J’ai maintenant trouvé un but et j’ai réalisé ce que je pense être de bonnes photos. Au départ, j’ai eu une approche naturaliste. Puis au fur et à mesure, avec des remarques, j’ai abordé les oiseaux d’une manière différente, plus artistique. Ce matin, je me suis lancé à fond sur les vols et j’en tiens quelques-unes.

Durant ce voyage, j’ai été surprise que ce soit par le nombre d’espèces et la densité des animaux. C’est incroyable. Je n’avais jamais vu autant d’oiseaux sur de si petites superficies. Les lumières au bord des lacs ont été incroyables aussi.

J’ai aussi été surprise par le nombre de nyalas à Balé. C’était impressionnant de voir aussi le nombre de phacochères, de babouins, de cobes des roseaux. Je ne pensais jamais rencontrer autant d’animaux. C’est impressionnant.

Concernant l’organisation, les guides ont été extra. C’est un voyage très dense. Il m’a manqué un peu la rencontre avec les Ethiopiens. Mais le flux de photos a été impressionnant. C’est une nouveauté pour moi.

Je ne pensais pas que nous rencontrerions les loups d’Ethiopie d’aussi près. J’avais accepté le fait que nous les verrions de très loin. Mais les avoir si proches, ce fut extraordinaire. De plus nous avons une magnifique lumière de coucher de soleil. Ce fut un beau cadeau.

Si je devais conserver un grand moment de ce voyage, ce serait certainement les loups. Ce fut très fort. Le plateau du Sanetti est aride, les lumières sont belles. On cherche les animaux. Quand ils viennent de très près, c’est un grand cadeau.

Tous les paysages croisés durant le voyage ont été magnifiques que ce soit avec les singes, les oiseaux ou les loups. Nous étions toujours seuls en tant que photographes. Nous ne nous sommes jamais gênés.

Je n’aurai jamais cru que j’aurai réalisé une telle collection de photos. Maintenant j’aime l’ornithologue. C’est étonnant. J’ai hâte de voir toutes les photos. Je suis impatiente de faire le tri.

Laure Laure.

Le commentaire audio de Laure (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

J’ai voulu participer à ce stage de photo animalière en Ethiopie car je pratique la photo sous-marine depuis très longtemps et je n’avais jamais pratiqué la photographie terrestre que ce soit de paysages ou animalière. Te connaissant depuis très longtemps et t’ayant entendu parler des stages de photo animalière, j’ai eu envie de découvrir cette discipline.

J’avoue qu’en arrivant à ce stage j’étais un peu inquiète de ce que j’allais trouver et si j’allais aimer photographier des animaux. Mais finalement, je vais repartir très contente de ce voyage.

En effet, j’ai découvert un autre monde et une autre façon d’aborder la photographie. Maintenant tu m’as permis d’entrouvrir de nombreuses portes pour les années à venir. J’ai découvert un nouveau domaine qui me passionne. J’ai découvert un monde de la liberté, de la pureté, de la nature, des comportements animaliers, de la tranquillité, de la paix tout simplement.

Ce qui m’a marqué avec les animaux en Ethiopie, c’est le contact et la proximité avec eux. Par exemple, je savais que j’allais voir des singes mais je n’avais pas compris que j’allais vivre au milieu des singes. Je savais que j’allais observer des oiseaux mais je n’avais pas imaginé que j’allais voir des dizaines d’espèces et surtout les photographier en étant si près d’eux.

Ce qui m’a beaucoup marqué en Ethiopie, c’est l’osmose qui existe entre le monde animal et les êtres humains. Je me suis laissé prendre au jeu. J’ai tout oublié de la France pendant ce voyage. Je me suis laissé aller à la vie Ethiopienne. J’ai fait partie de ce monde unique.

La rencontre avec les geladas a été exceptionnelle. D’une part ce fut ma première rencontre avec les animaux en Ethiopie. J’ai aimé ce contact avec les yeux. C’était comme si on se parlait. J’avais l’impression de communiquer avec eux. Ce fut vraiment une expérience très forte. C’est très bien de faire cette région le premier jour pour quelqu’un qui est novice comme moi. Cela a déclenché l’étincelle de ma passion pour les animaux.

Lors de ma rencontre avec les loups d’Ethiopie, j’ai été comme une enfant. Je les cherchais partout avec les yeux sur cet immense plateau. Lorsque j’ai aperçu le premier loup j’ai été surexcitée. J’avais le cœur qui battait vite. J’avais retrouvé mon âme d’enfant.

J’ai été impressionné par le nombre d’espèces d’oiseaux et la densité. Il y en avait des beaux, des moins beaux, des majestueux, des colorés. C’est extraordinaire. Je n’ai pas eu besoin de courir après. Ils sont là près de nous et vivent leur vie tranquillement si on ne les dérange pas.

L’Ethiopie est un pays grandiose. Nous sommes en saison sèche. Les couleurs sont particulières. J’ai aimé les contrastes entre les paysages des cultures et des montagnes. C’est un pays très riche d’un point de vue nature. Il a beaucoup d’atouts.

L’organisation du voyage a été parfaite. Nous avons pris en charge dès la descente de l’avion. Le guide et le chauffeur ont toujours été présents pour nous et aux petits soins. Nous avons été très bien logés dans des endroits familiaux. Nous avons toujours été très proches des Ethiopiens. C’était très agréable et on se sentait bien. C’est ce que j’ai apprécié.
Cependant, j’ai un petit regret. J’aurai aimé qu’on passe plus de temps pour photographier la vie quotidienne des gens que nous croisions lors des déplacements. C’est quelque chose que tu vas mettre en place l’année prochaine.

C’est difficile pour moi de choisir un moment que je conserverai en mémoire car il y en a eu beaucoup. Notamment avec les geladas. Je me suis régalé avec le martin-pêcheur pie. C’est impossible de sélectionner un moment.

Mais le plus important est que maintenant, j’ai ouvert des portes pour les années qui arrivent.

Yannick Yannick.

Le commentaire audio de Yannick (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Pour ce premier voyage photo en ta compagnie, mes impressions sont très bonnes. La découverte de l’Ethiopie a été très bonne. C’est la première fois aussi que je fais un voyage de photo animalière.

En venant à ce voyage, mon premier objectif était de découvrir un pays. Ensuite, je voulais découvrir la vraie vie d’un photographe professionnel. Je voulais partager avec toi tes expériences. Je voulais apprendre tes techniques et approcher la photographie artistique que je n’avais pas encore abordée. Je suis plutôt un photographe naturaliste. Tous mes objectifs ont été atteints. Maintenant je vois la photographie animalière d’une manière différente. Par exemple, je comprends mieux le noir et blanc maintenant. J’ai compris les prises de vues et les techniques de développement. Je n’en avais jamais fait en photo animalière voir en photo.

J’ai apprécié tes conseils sur le processus du flux numérique que ce soit l’editing ou le développement.

Je suis passionné par les oiseaux et l’ornithologie. Mais j’ai été marqué par les loups d’Abyssinie. D’une part parce que c’est une race endémique et rare. Mais aussi par la manière dont on les a vus. Je pensais qu’on les verrait de loin, qu’ils étaient difficiles à trouver. Mais j’ai partagé un bon moment avec eux. Ce fut magnifique.

Je ne suis tellement attiré par les primates mais je dois reconnaitre que les singes gelada sont très beaux mais que les décors étaient magnifiques pour les mettre en valeur. Les attitudes étaient très belles.

En ce qui concerne les oiseaux, la densité était impressionnante. Ils étaient très beaux. J’avais déjà rencontré un certain nombre d’espèces en Tanzanie mais là j’ai été surpris car j’ai plus les approcher si près. J’ai pu réaliser des photos plus créatives à cause cette proximité et du fait qu’ils ne s’enfuient pas lorsque l’on s’approche.

Pendant ce stage de photo animalière, j’ai photographié différemment. J’ai travaillé les contre-jours, les surexpositions. Ce sont des techniques que je ne pratiquais pas d’habitude.

Tous les sites de photos que tu as choisis ont été idéals. Nous étions proches des oiseaux. Tu connaissais bien les endroits. Tu nous as bien conseillés pour les approcher et faire de belles photos.

L’ambiance du voyage a été très bonne. On deviendra peut-être de bons amis. C’était super.

Concernant l’organisation, tout a été bien. La voiture était confortable. Les guides ont été très bons et très sympathique.

Si je devais conserver un grand moment de ce voyage, ce serait certainement cette rencontre avec les loups d’Abyssinie. Nous étions proches. Ils nous ont acceptés. Ils nous ont montré comment ils chassaient dans une lumière incroyable. Il n’y a rien d’autre à dire. C’était parfait.

Patricia Patricia.

Nous avons vécu une grande aventure pleine d’émotions. Ce voyage a été riche d’enseignement. Ce n’était pas un voyage formaté, rentrant dans un moule stéréotypé. Le choix d’un guide local a été très judicieux, pour régler les problèmes de compréhensions dans la langue, la gestion des imprévus et la connaissance des sites. Le fait de pouvoir faire des photos autres que de l’animalier est très intéressant : portraits, scènes de vie et du paysage. Cela m'a permis une vraie vision du pays.

J’ai l’impression d’avoir vécu une aventure un peu spéciale avec un groupe d’amis.

Je n’avais pas d’attente en particulier pour ce voyage. Seule la découverte de l’Ethiopie m’importait. Cet objectif a été atteint même en ne faisant qu’une partie du pays

Avec un tel voyage, ou les choses peuvent changer très rapidement, l’ambiance peut s’en ressentir. Mais tout a été très bien dans le choix de l’hôtellerie, les transports avec deux voitures 4 x4, le choix des sites pour les photos. Nous avons eu quelques imprévus divers mais tout est oublié avec un groupe très soudé et surtout avec le contact avec les Ethiopiens. Comment résister devant leur sourire et leur simplicité.

Le moment mémorable, le nec plus ultra du voyage « la nuit dans le gite » à 4000m d’altitude à même le sol sur un tapis de mousse, dans le sac de couchage emmitouflé dans plusieurs couches de vêtement. Confort minimum avec la cabane au fond du jardin. Mais je garderai un souvenir incroyable de ce moment de partage.

Le moment qui m’a le plus touché c'est avec André que je l'ai vécu. Nous avons pu partager un instant avec un vieillard vivant dans l’enceinte d'une église orthodoxe. Pour nous remercier de notre sollicitude, il nous a emmenés chez lui pour nous faire voir son logement. Un moment ou ne pouvions pas nous cacher derrière nos objectifs. Nous n’étions pas des voyeurs mais de simples mortels devant une personne vivant avec un minimum de confort. Nous avons été très touché lorsqu’il s’est mis à genou devant André qui avec beaucoup de respect l’a relevé immédiatement. Nous lui avons fait comprendre que c’était à nous de ce mettre à genou. Nous avions le cœur léger et la gorge nouée.

Ce voyage a été un moment fort que je ne peux que partager avec mes amis et mes connaissances.

Henri Henri.

Ce fut un séjour formidable à tous points de vue.

J’ai beaucoup appris sur la photo animalière grâce à tous tes conseils. C'est un domaine que je ne connaissais pas.  Les sujets techniques abordés ont été nombreux mais toujours approfondis et mis en pratique sur le terrain. Toutes les explications ont toujours été claires. Les endroits à photographier ont toujours été bien choisis et bien préparés.

L'ambiance dans le groupe a toujours éyé joyeuse et sérieuse. Il est difficile de choisir des moments forts de ce voyage car il y a en eu tellement.Mais je dirai que la rencontre avec la famille des loups d’Abyssinie sur le plateau du Sénetti et l’observation des singes geladas de près resteront dans ma mémoire.

Je parlerai de ce voyage fantastique autour de moi.

En regardant mes images qui me replacent dans le temps, je réalise que j’ai fait un des voyages les plus enrichissants de ma vie.

Bises à tous les deux.

Yves Pascale.
Le commentaire audio de Pascale. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Ce stage consacré au brame du cerf a représenté quelque chose d’extraordinaire pour moi. Cette année, j’ai ressenti les cris beaucoup plus que l’année dernière. J’ai ressenti les vibrations au plus profond de moi. Ce fut une expérience incroyable. C’est extraordinaire quand on fait des affûts au petit matin et que des cerfs passent près de nous.

Nous avons aussi connu ce matin exceptionnel avec du givre et du brouillard. Ces silhouettes de cerfs qui avançaient petit à petit, ce fut extraordinaire. L’automne pour moi, ce sont avant tout des couleurs, des tons chauds et chatoyants. Cette année, j’ai pu approcher des cerfs qui bramaient dans les fougères qui étaient colorées de camaïeux de rouge et d’orangés. Ce fut très beau.

Cette année, tu avais choisi comme thème l’écriture photographique et la transmission de messages dans les photos. Comme tu m’as prêté un boitier professionnel, cela m’a permis de réaliser de très bonnes photos avec plus de piqué. Mais c’était un plein format. Mes sensations ont été totalement différentes car j’avais un format APS-C. j’avais donc 100mm de moins.  J’ai donc plus travaillé l’ambiance et les atmosphères. J’ai créé des photos plus oniriques. C’est assez différent de ce que j’avais l’habitude de faire avec des cadrages plus serrés. Ce fut un exercice très intéressant.

Maintenant je pense davantage mes photos suite aux cours que tu nous as donnés. C’est surtout vrai lors des séances en affûts où on laisse les animaux venir à soi. Maintenant que je maitrise la technique et mon boitier, je fais plus attention aux compositions. Cette semaine, j’ai à peine recadré mes photos. Maintenant j’ai la scène dans l’œil avant de déclencher. Maintenant j’apprécie le fait de déclencher mais de savoir que j’ai fait une bonne photo. Avant j’étais plus dans la photo d’instinct. Je faisais les sélections sur l’ordinateur.

C’est un vrai plaisir de savoir qu’on a réalisé une bonne photo juste en la préparant. Maintenant, je suis vraiment dans l’acte de création d’une photo. Maintenant, je n’ai plus besoin comme avant de vérifier les photos dans la fenêtre arrière. Je sais qu’elles sont bonnes. C’est une grande satisfaction. J’ai même du mal à choisir des photos sur l’ordinateur car j’en réussis vraiment beaucoup.

C’est une grande progression par rapport au brame de l’année dernière car j’en avais 1O de top. Après ce stage, la technique est devenue un prolongement de moi-même. Je ne me pose pratiquement plus de questions. J’ai vraiment franchi un cap important. Je suis super contente.

L’ambiance dans le groupe a été excellente. Tous les photographes ont échangé. Cela apporte énormément à chacun. C’est un avantage de regarder ce que font les autres. Tout le stage a été sous le signe de la bonne humeur. Nous avons beaucoup ri. Nos hôtes ont été extraordinaires. Nous avons été comme des coqs en pâte.

Si je devais conserver un souvenir de cette semaine, ce sera certainement le matin d’hier quand il faisait très froid avec la brume. Les lumières ont été extraordinaires. Les orangés ont été magnifiques. Ils donnaient un relief et une couleur incroyable aux éléments. C’était comme une aquarelle. On pouvait vraiment raconter une histoire dans les photos. Je te remercie pour tout.

Yves Yves.
Le commentaire audio de Yves. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Ce stage a été une découverte totale pour moi concernant la photographie animalière. Je partais complètement de zéro dans ce domaine photo. En venant, je craignais de tomber sur des spécialistes qui seraient restés dans leur monde. J’ai découvert des photographes totalement passionnés qui ne demandent qu’à partager leurs connaissances et leur passion. Tous les autres stagiaires ont été disponibles.

En ce qui te concerne, Amar, tu es plus que disponible. Tu insuffles au groupe une dynamique qui est extraordinaire. Je ne dis pas cela parce tu es en face de moi mais vraiment ce fut extraordinaire. Quand tu commentes nos photos lors des revues, tu as toujours le mot positif qui nous permet de repartir pour la session suivante avec de nouveaux éléments d’apprentissage. Tes interventions sont toujours constructives.

Ce fut une semaine de réussite totale. Elle a été bien au-delà de tout ce que j’espérais.

En arrivant à ce stage, je connaissais déjà l’utilisation d’un boitier. Je connaissais bien la photographie. La grande découverte pour moi a été ce que l’on pouvait faire avec un cadrage et une composition. Tes cours sur comment faire parler une photographie et comment raconter une histoire  ont été une totale découverte. Pour moi la photo c’était avant tout de la technique. Maintenant je vais voir la photo d’une toute autre manière. Je sais que je vais m’orienter dans une direction totalement différente quand je réaliserai des clichés. Je commence à rechercher des décors, comment placer les sujets. Par exemple, aujourd’hui, clairement il y a des photos que je n’ai pas faites alors qu’avant j’aurai déclenché. Maintenant je pense à tout ce que tu nous as appris et je prends le temps de composer.

Pour moi le constat est clair : il y aura un avant et un après stage.

La Charente-Maritime est un endroit fabuleux pour la photo animalière. Les lumières sont belles ; les paysages sont extraordinaires. Ce stage est vraiment une réussite totale. J’ai trouvé ce stage par hasard sur internet. Mais c’est vraiment mieux que tout ce que j’espérais.

La maison d’hôtes et ses propriétaires sont absolument charmants.

Si je devais conserver un souvenir particulier de ce stage ce serait sans aucun doute les échanges que nous avons eus tout au long de la semaine ainsi que la disponibilité de tout le monde. On m’a expliqué plusieurs fois les mêmes choses mais jamais personne n’a rechigné à réexpliquer. Tout le monde était ravi de montrer ses photos en expliquant ses trucs, juste pour montrer, pas pour se vanter.

Ce stage a été une vraie découverte mais sans aucun doute, je la referai.

Patricia
Patricia
.

Le commentaire audio de Patricia. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Ce n'est pas la première fois que je participe à un voyage photo avec Amar, jusqu'à maintenant je n'étais intéressé que par voyage photo sous-marine. Lorsqu'Amar a proposé ce voyage au Costa Rica, je me suis dit que je ne pouvais pas rater cela, j'avais déjà réalisé un voyage en Amérique Central. De plus, le programme proposé me plaisait assez, prendre en photo les oiseaux dans leur milieu naturel.

En arrivant à Tarcoles, j'ai été tout de suite dépaysée par le choix de l'hébergement à Cerro Lodge, simple, juste ce qu'il faut pour décompresser et se mettre dans l'ambiance. Première photos et réglage sur ce site. Sortie sur le bord de plage pour prendre en photos les Aras Rouge. Balade de 4h00 sur la rivière et la mangrove sur un bateau qui nous était exclusivement réservé. Beaucoup de photos prises avec plusieurs espèces d'oiseaux, prise de vue sur leur comportement.

En partant sur le 2eme site, découverte de la réserve naturelle de Cataratas/waterfalls, l'hébergement à l'Hôtel "Savègre "très agréable. Moment magique pour moi, je voulais observer le Quetzal dans son milieu, je fut comblée lorsque le guide ornithologique nous annonçait qu'il avait repéré un Quetzal. Prise de vue des colibris.

Le 3ème site dans la région de Turrialba dans l'hotel Rancho Naturalista l'accueil fut très convivial, repas tous ensemble avec échanges d'informations. Exercices prise de vue sur les colibris avec flash cobra, mise en place d'un studio photo avec trois flashs pour figer les ailes des colibris.

En conclusion,nous avons passé une semaine magnifique. La simplicité fut un mot d'ordre tout le long du séjour: par le choix de l'hébergement, contact avec l'habitant, les repas pris dans l'hébergement ou dans les petits restaurants tenu par des grands-mères, la gentillesse et la disponibilité du guide ornithologique. Rencontre et échange avec les autres touristes (américains) passionnés par les oiseaux. Au rendez-vous la disponibilité et la patience d'Amar pour les conseils techniques sur la prise de vue et sur le matériel, la bonne humeur de Zaza sa femme.

Merci à tous les deux pour l'organisation de ce merveilleux voyage. J'attends avec impatience la prochaine proposition de voyage au Costa Rica.

Nicolas
Nicolas
.
Le commentaire audio de Nicolas. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

J'ai vécu une expérience extraordinaire. Il est devenu rare en Europe (je suis Belge) de vivre en pleine nature avec des odeurs sauvages si particulières. Le domaine dans lequel nous avons vécu est exceptionnel.

J'ai aussi vécu des sensations magiques. J'ai pu m'approcher très près des animaux. J'ai réussi à réaliser des photos à 15 mètres d'un cerf au détour d'un roncier ou à 8 mètres d'un marcassin. Aux jumelles, j'ai pu observer les expressions des daims, d'un cerf ou des biches. Les sensations étaient extraordinaires. Je n'avais jamais ressenti de telles émotions.

Le domaine dans lequel nous avons pris nos photos est vraiment magique. J'avais l'impression d'être dans un film et de me rappeler mon enfance. Le double domaine est si vaste et si diversifié (chênaies, châtaigneraies, fougères, pins, étangs et marais, plaines, vallons, forêts) que chaque vallon présente un paysage différent. Au bout d'une semaine, j'ai l'impression de n'avoir exploré que les trois quarts du domaine. Les deux domaines sont très complémentaires et très différents. Les lumières sur les étangs et dans les vallons sont très belles. En ce qui concerne les photographies, avec de la patience, j'ai pu à la fois réaliser des plans rapprochés et des belles compositions d'ambiance.

La propriété est située au milieu du domaine. Le calme est absolu. Il est parfois entrecoupé d'un brame de cerfs ou les bruissements d'un daim ou d'un sanglier circulant dans les fougères. Les amateurs d'astronomie se régaleront à contempler le ciel dans les nuits si pures.

Les repas sont exceptionnels. Les gourmands et les gourmets devront faire attention à ne pas prendre trop de poids. Le vin aussi était délicieux.

Merci encore à Amar et Isabelle pour avoir partagé leur passion et pour leurs conseils très personnalisés. Ces conseils m'ont permis de bien cibler le choix d'investissement en matériel. Je n'avais pas idée des économies que l'on pouvait faire en investissant dans un 300mm ou un 400mm F/4 ou F/5.6 qui fera d'aussi bonnes photos qu'un 500, 600 ou 800mm. J'ai appris que l'important est la technique d'approche.
J'ai redécouvert le matériel que j'avais acheté il y a 5 ans. J'ai appris des nouvelles manières de l'utiliser notamment l'AF-ON, le bon choix de la sensibilité, la sous-exposition, l'utilisation du trépied.

Merci à Amar pour l'apprentissage de l'utilisation des fichiers Raw, du flux numérique au travers de Lightroom et Aperture. Je pensais abandonner la photo en RAW à cause de la complexité supposée.

La semaine est très fatigante mais j'ai appris en une semaine ce que je cherchais à comprendre depuis 10 ans. Partager ma passion de la photographie avec d'autres photographes, plongeurs, aventuriers et entrepreneurs fut aussi un élément très enrichissant sur le plan humain.

Merci encore à Josiane, la cuisinière, pour les délicieux repas et à notre hôte Xavier pour son accueil, le partage de sa passion et sa connaissance des grands mammifères. Merci aussi pour le service voiture très flexible car le domaine est vaste.

Michelle
Michelle.
Le commentaire audio de Michelle. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Pendant cette semaine de stage de photo animalière, j’ai beaucoup plus appris que ce je pensais avant de venir. Je pensais que la photographie était quelque chose de facile, que l’on pouvait pratiquer seul. Je pensais que c’était une discipline artistique dans laquelle on pouvait progresser seul. Durant cette semaine, je me suis rendu compte qu’il était intéressant d’écouter quelqu’un qui connait et qui sait parler de photos.

Ce stage m’a montré l’importance de la lumière et du décor. C’est quelque chose que je sentais mais que je n’avais jamais réussi à formuler. Amar m’a permis de le faire découvrir et de me le montrer. J’avoue que cette approche a totalement changé mon regard sur la photo. Maintenant la photographie est devenue beaucoup plus précise pour moi.

Durant ce stage, j’ai beaucoup apprécié le respect des différents niveaux de photographes. Les niveaux étaient très hétérogènes avec des photographes très avertis et d’autres comme moi, beaucoup moins. Pourtant toutes les questions que nous avons posées ont trouvé une réponse. La disponibilité de Amar et de Isabelle a été absolue. Je ne sais pas comment ils font pour trouver cette énergie.

Lorsque je suis arrivée à ce stage, je ne savais pas exactement ce que j’étais venue chercher. Je sentais que j’étais bloquée, que je ne faisais pas énormément de photos. Je sentais que j’avais tout à apprendre. Mes attentes n’étaient pas précises, pas formulées. Si ce stage n’avait été que technique avec un catalogue des oiseaux, il ne m’aurait pas plus. Ce stage a fait la part belle à la créativité photo et ce qui m’a plus. J’ai beaucoup aimé le fait que la technique est au service de la créativité. Ce stage m’a permis de comprendre ce que j’aimais photographier.

La Dombes est un lieu poétique. Il se prête parfaitement à l’inspiration poétique. Les lieux sont secrets. Ils ne se donnent pas facilement. C’est la répétition des visites qui fait qu’on le peut s’immerger dans cet univers. Ce ne n’est pas un lieu exotique au sens où on l’entend mais il est magique. Ce qui m’a surpris dans la Dombes ce sont certainement les lumières mais surtout les détails, les petits coins de nature.

L’ambiance durant ce stage a été très bonne. Chaque participant y met du sien pour que tout se passe bien. Il y a eu beaucoup de gentillesse, pas de prise de tête. L’organisation a été très professionnelle mais toujours dans la simplicité. Les explications techniques et les revues de photo ont été très denses. Chacun a été libre de suivre les cours et les exposés. J’ai aimé que tout soit parfaitement défini et qu’on ne se pose pas de question.

Le premier souvenir que je conserverai en mémoire est un matin particulier. L’étang était couvert de brume. C’était fantastique. Un autre détail dont je me souviendrai est que Amar et Isabelle ont pris la chambre la plus chaude du gîte. Cela m’a impressionné car c’est la plus inconfortable à cette saison et ils ne l’on pas donné à un participant. J’ai trouvé cela très sympa de laisser les meilleures chambres aux autres. Cela signe bien leur état d’esprit.

J’ai vécu une très belle semaine de « vie ». Merci.

Pascale
Pascale.
Le commentaire audio de Pascale. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Je n’ai pas vu passer la semaine. Elle a été riche, très riche. J’ai totalement perdu la notion du temps. J’ai été en permanence dans mes photos.

J’étais déjà au stage du brame du cerf, l’année dernière. Cette année, je me suis fait plaisir sur le plan technique. Maintenant, je peux laisser la technique de côté pour me concentrer sur la prise de vue et la composition des images. Avant ce stage, je me demandais toujours si j’étais avec la bonne vitesse, la bonne ouverture, la bonne sensibilité. Durant cette semaine, je ne me suis pas posée de questions. Je me sens débarrassée de quelque chose. Comme j’étais déjà venue, j’avais conservé en tête la technique de l’approche, de la billebaude, de l’affût. J’ai pu affiner pour approcher au plus près des sangliers et surtout des marcassins. Ce fut extraordinaire. Je ne pensais que l’on pouvait approcher d’aussi près un sanglier pour le photographier. Ce sont des animaux qui ont mauvaise réputation et qui font peur. Mais avec un peu de technique, j’ai pu les approcher de près pour les observer et les photographier.

Je suis passionnée par les marcassins. Pour moi ce sont des personnages de dessins animés. Ils sont innocents ; ils font beaucoup de bruit ; ils couinent sans arrêt. Pour moi, les marcassins sont une véritable découverte.

J’ai aussi beaucoup aimé les attitudes des cerfs à cette période de l’année. C’est totalement différent du brame. Comme il fait chaud, ils cherchent la fraîcheur dans les fougères. Quand ils sortent nonchalamment des feuilles, j’ai ressenti beaucoup d’émotions. J’ai vécu des moments très forts.
L’ambiance dans le groupe a été très sympathique. On plaisante ; on échange des points de vue sur les photos. Echanger avec d’autres photographes donnent des idées. Nous avons partagé des trucs et des endroits. Malheureusement, les bois et les prairies sont très vastes et il faut trouver les animaux (qui n’ont pas de planning et d’organisation).

La nature environnante est magnifique. Comme j’étais déjà venue une fois, je me suis aventurée dans des zones que je ne connaissais pas pour découvrir des étangs, des petits coins propices à de bonnes photos. Avec cette chaleur, j’ai dû chercher les animaux dans des endroits insolites où il faisait frais. J’ai été obligée de pousser mes limites.

Après ce stage, l’appareil photo est devenu une partie de moi-même. Je peux en faire abstraction. Je vois la photo animalière d’une autre manière. Je photographie différemment. Le pourcentage de photos réussies est plus grand.

Si je devais conserver un moment fort c’est ma rencontre avec trois marcassins qui sont restés près de mon affût pendant 30 minutes. Ils étaient venus des manger noyaux de cerises. Ils n’ont jamais fait attention à moi. Ce fut un moment fabuleux.

Franck
Franck.
Le commentaire audio de Franck. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Je suis très satisfait et très heureux d’avoir fait ce stage de photo animalière.  Il a totalement répondu à mes attentes.  Mon rêve était de photographier des cerfs. Je l’ai concrétisé pendant cette semaine. C’était vraiment très bien.

En venant à ce stage avec toi, je voulais apprendre à bien composer des photographies animalières. C’est un domaine que je pratique mais je ne connaissais pas les techniques pour bien mettre en valeur les animaux. Tu m’as donné les bons conseils pour réaliser de bonnes photos. Maintenant je sais composer, cadrer, bien choisir mon décor et les lumières.

Avec ce stage, j’ai compris que la photographie animalière n’était pas seulement l’animal. Il faut tenir compte du décor, de l’environnement, de la lumière. J’aime bien maintenant utiliser les dégradés de vert comme tu nous l’as appris. Pour moi, maintenant la photographie animalière est plus une mise en scène. Je prends le temps de réaliser mes photos. Pendant cette semaine, j’ai beaucoup progressé sur l’utilisation de mon boitier, de mes cadrages et de mes compositions.

J’ai beaucoup apprécié la beauté de la nature où nous avons évolué. Tout est beau, bien conservé. Il n’y a rien d’artificiel. Tout est vrai.

J’ai ressenti beaucoup d’émotions lorsque j’ai photographié les animaux de près notamment les cerfs lorsqu’ils sortent des fougères.  C’est un animal que j’adore bien plus que les autres animaux. J’aime la puissance du cerf, sa beauté.

Maintenant quand je photographie un cerf, je cherche un animal, un décor et une lumière. J’adore quand il est dans les fougères.

J’ai beaucoup apprécié nos hôtes. Ils sont charmants et accueillants. La cuisinière est excellente. Nous pouvons demander ce que nous voulons. J’ai très bien mangé. Les plats étaient excellents.

Les exposés techniques ont été très bons. Ils sont faciles à comprendre. Les conseils peuvent être mis en œuvre sur le terrain.

L’ambiance pendant la semaine a été très bonne. Il règne une confiance absolue. Nous sommes dans cette pièce avec tous les appareils et tous les objectifs. Il n’y a aucun problème. Là où j’habite, ce ne serait pas possible. Ce qui m’a surpris c’est que tu prêtes ton matériel professionnel aux stagiaires. Je n’avais jamais vu un photographe prêté son matériel.

La première chose que je conserverai de ce voyage photo est certainement l’ambiance. Tu es toujours disponible. Tu réponds toujours aux questions. En deuxième, je conserverai le souvenir de cette nature magnifique.

Robin
Robin.
Le commentaire audio de Robin. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Ce stage de photo animalière a répondu à toutes mes attentes que ce soit sur le plan des rencontres animalières, sur le plan de l’ambiance ou en ce qui concerne la technique photo. Tout a été au rendez-vous.

Ma première attente lorsque je suis venu était de découvrir la photographie animalière. Je pratique la photographie depuis très longtemps dans différents domaines mais je n’avais jamais abordé la photo animalière.

Le principal enseignement que je retiendrai c’est que j’étais venu mettre les animaux en boite mais la photo animalière ce n’est pas du tout cela. Il ne suffit pas d’avoir l’animal dans le viseur puis de déclencher. J’ai appris que la photographie animalière est une expression artistique complexe, totale comme d’autres domaines photo. Nous devons faire attention aux compositions, aux couleurs, à l’expression corporelle comme tu nous l’as appris. Tout cet enseignement a été pour moi une véritable découverte.

Jusqu’aujourd’hui, je pensais que chaque domaine photographique avait ses propres règles. Avec toi, j’ai appris à préméditer mes photos et que c’est la création artistique qui prime. Je pensais qu’il fallait attendre que l’animal se présente dans le viseur pour déclencher. Tu m’as appris qu’il fallait mettre en scène les photos animalières. C’est un genre qui peut être très artistique.

Concernant l’organisation, si je devais donner un conseil, c’est de ne pas apporter de livres dans la valise. Ils pèsent lourd et nous n’avons pas le temps de lire. C’est une semaine riche en émotions. Nous sommes sur le terrain huit heures par jour. Ensuite, nous passons du temps ensemble pour regarder et analyser les photos. Il y a aussi les exposés techniques. Nous mangeons avec le groupe. Tous ces éléments donnent une ambiance conviviale. Nous n’avons pas le temps de nous ennuyer. Nous avons très bien mangé avec une cuisine très locale.

Les forêts et les prairies où nous allons réaliser nos photos sont immenses surtout quand on les parcourt à pied. La maison où nous sommes logés est une belle demeure confortable. On se sent immédiatement chez soi.

La nature est magnifique. Elle est parfaitement préservée. J’ai eu l’impression d’être transposé dans un autre monde.

Si je devais retenir une chose importante de ce stage c’est certainement la richesse du monde animalier. L’endroit est extraordinaire. Je me souviendrai longtemps de cette marche que nous avons faite ensemble quand soudain un groupe de daims se met à courir dans notre direction.  Ce fut totalement inattendu.

Comme deuxième point fort, je dirai que maintenant j’ai compris ce qu’était la photo animalière. Je n’oublierai jamais.

Philippe C.
Philippe C.
Le commentaire audio de Philippe C. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

J’ai fait ce stage de photo animalière avec un grand plaisir. J’ai découvert une ambiance et un endroit que je ne connaissais pas tout même si j’ai déjà participé à de nombreux voyages de photo animalière. J’ai voyagé dans des lieux très différents mais cette fois ce fut totalement différent. C’est une découverte très surprenante avec des lumières magnifiques dans un environnement magique.

Je suis arrivé à ce stage avec beaucoup d’incertitude. Je ne savais pas ce qui m’attendait. Je n’avais jamais fait d’affûts flottants. Je pensais que c’était très tranquille mais ce n’est pas si facile que cela. Il faut marcher, découvrir les coins, connaitre les lieux. J’ai toujours été la recherche des oiseaux mais aussi des lumières et des environnements. Je ne pensais pas trouvé un tel environnement. Il y a eu beaucoup de surprises. Nous avons eu la chance d’avoir une excellente météo. Les lumières matinales ont été magiques.

Je ne connaissais pas du tout La Dombes. C’est un pays très surprenant avec tous ces étangs et ces lumières particulières. J’ai été surpris d’évoluer dans des étangs gérés par des agriculteurs et des pisciculteurs. Nous allons photographier chez eux. Je parle toujours des lumières mais elles sont vraiment uniques et magnifiques. On va de surprise en surprise. On réalise une image avec certaines lumières et cinq minutes plus tard tout a changé. Ces changements de décor sont vraiment superbes.

L’ambiance durant cette semaine a été super car elle a été très conviviale. Nous avons beaucoup partagé entre la vie commune, les repas. J’ai beaucoup aimé les recettes culinaires de la région. J’ai beaucoup apprécié les échanges sur la réalisation des photos ainsi que les techniques créatives.

Concernant l’organisation du stage, je vous remercie toi et Isabelle, pour votre accueil et votre gentillesse. Tu nous a donné beaucoup de conseils techniques. Tu nous as laissés nous débrouiller. J’ai beaucoup aimé les échanges et les discussions que nous avons eus durant les revues de photos. J’ai apprécié le fait qu’on pouvait présenter des images pas trop réussies pour avoir de bons conseils. Tu as toujours su donner des réponses à nos questions techniques.

La première chose qui me restera en mémoire est sans aucun doute la beauté de la lumière. Chaque jour est différent. On peut revenir au même endroit et les ambiances ont changé. Le soir est différent du matin. On peut se poser, rester au même endroit, attendre quelques minutes et tout aura changé. La région est belle. Elle est vivante. J’ai envie de revenir.

Finalement, j’ai passé une belle semaine de détente et de vacances.

Philippe D.
Philippe D.

Cette semaine de stage de photo animalière a été très bien organisée de manière innovante pour moi. J’ai vécu des moments de quête photographique sur tous les étangs. Les explications pédagogiques ont été simples et très claires. J’ai vécu des moments de pur bonheur gastronomiques dans une région époustouflante par son cadre et ses ambiances lumineuses. C’est un stage photo que je referai au plus vite.

Pour ce stage, j’attendais des conseils aussi bien sur la prise de vue que sur le plan du traitement de l’image. Mais surtout, je voulais une vraie une vraie approche pédagogique de la conception d’une photo (cadrage, composition, lumière et ambiance). J’attendais une vraie progression pédagogique pour avancer dans ma créativité.

Ce stage a répondu en tous points à mes attentes en apportant que qui m’a semblé le plus important : le recherche de la simplicité dans l’acte photographique.

L’ambiance pendant la semaine a été agréable avec des compagnons gais et sympathiques. Personne n’a été stressé par l’enjeu photographique. Tous nous sommes devenus naturellement et spontanément des amis. Que fallait-il espérer de plus?

L’organisation de ce stage a été simple et bon enfant. Elle a permis aux stagiaires de s’insérer immédiatement dans le groupe. Bravo et merci à Isabelle et Amar pour leur enthousiasme, leur simplicité. A mes yeux, ils possèdent tous les deux qualités essentielles : ils sont sincères et honnêtes dans leur démarche pédagogique et leur contact humain. Ils sont d’une grande honnêteté intellectuelle.

Le premier point fort que je conserverai est le fait de penser mes photos. Après ce stage j’aborderai la photographie d’une autre manière. Je ne vais plus faire de la photo mais je vais penser les photos que je vais faire.

Le second point fort a été certainement l’ambiance dans la groupe pendant cette semaine. L’organisation mise en place par Amar et Isabelle a toujours été tournée dans le but de satisfaire et de faire en sorte que les stagiaires réalisent leurs photos en se faisant plaisir. Nous avons tous appris et progressé sous la conduite de Amar et Isabelle.

Freddy
Freddy
.
Le commentaire audio de Freddy. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Ce voyage photo animalière a été une totale découverte pour moi. L'ambiance a été excellente pendant toute la semaine.

L'hébergement sur le domaine est d'une très grande qualité. Les repas étaient très variés et très complets dans un environnement de qualité.

Le domaine est exceptionnel car il permet de photographier des espèces de grands mammifères qui ont conservé leurs instincts sauvages.

Amar a une approche pédagogique complète, il nous a transmis toutes ses connaissances animalières et toutes ses techniques d'approche des grands mammifères. Avec ses conseils, nous avons approché de très près et photographié des animaux pourtant très farouches. Amar n'est jamais avare de conseils techniques.

J'ai passé un excellent séjour. J'ai déjà envie de participer à d'autres.

Alain
Alain
.
Le commentaire audio d'Alain. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Ce voyage photo a été très captivant. Il m'a fait découvrir un domaine animalier que j'ignorais.

L'ensemble du voyage de l'organisation et du voyage est quasiment parfait.

Amar Guillen a fait preuve d'une grande pédagogie et d'un savoir de "PRO" avec une très grande humanité.

Maintenant, il faut que je mette en pratique toutes ces nouvelles connaissances dans ma région. C'est un domaine complet que j'ai envie d'approfondir.

Patricia
Patricia
.
Le commentaire audio de Patricia. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

J'ai eu connaissance de ce voyage photo animalière durant une présentation lors du festival de Montier en Der. Je vais repartir avec beaucoup de précisions sur les réglages de mon boitier adaptés au monde des grands animaux. J'ai eu beaucoup de conseils sur les bonnes pratiques et sur le matériel. Le domaine dans lequel nous avons vécu pendant six jours est complètement adapté à la photo des grands mammifères français. La variété des espèces et la beauté du biotope est magnifique. J'ai évolué dans les bois, des prairies, des sous-bois et des bocages.

Les animateurs photo, Amar et Isabelle, sont toujours disponibles. J'ai beaucoup apprécié la maison où nous avons vécu. La situation géographique est parfaite. L'agencement est très bien. L'accueil du propriétaire a été parfait.

Je recommande ce voyage de photo animalière aussi bien aux photographes débutants qu'aux photographes avertis.

Gaston
Gaston
.
Le commentaire audio de Gaston. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

J'ai connu ce voyage de photo animalière par internet en allant voir le site de Amar et Isabelle. Ce stage a plus que répondu à mes attentes. Tous les endroits choisis pour réaliser les photos ont été judicieux. Je n'ai jamais rencontré des animateurs photo aussi sympathiques, gentils et disponibles. Amar et Isabelle dispensent leurs conseils techniques et pratiques pour réussir à approcher les animaux sauvages. Chapeau à tous les deux.
L'hébergement est parfait car il est parfaitement intégré dans l'environnement. De plus le propriétaire a toujours été proche de nous pour nous prodiguer tout son savoir.
Je recommanderai ce voyage à tous les photographes animaliers. Que peut-on ajouter d'autre...ce fut parfait!

Dominique
Dominique
.
Le commentaire audio de Dominique. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

J'ai connu ce voyage après une rencontre avec Amar lors d'un salon. Ce voyage a été au-delà de tout ce que j'avais pu m'imaginer. Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. Grâce aux bons conseils de Amar concernant les manières d'aborder les animaux, j'ai pu profiter au maximum des sites. Amar et Isabelle sont très professionnels. Ils sont toujours à l'écoute des stagiaires. L'hébergement a été excellent. L'accueil a été très bon. Le propriétaire a toujours été à l'écoute de nos demandes.
Bien sûr, je recommanderai ce stage de photo animalière à mes amis photographes. Je n'ai pas d'autres remarques à faire. Je serai de retour pour le brame du cerf, c'est bien la preuve que je suis contente.

Jean-Jacques
Jean-Jacques
.
Le commentaire audio de Jean-Jacques. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

J'ai connu ce voyage photo par Patricia. Ce voyage a été parfait pour moi. Il a répondu à toutes mes attentes. Le domaine pour photographier les animaux est très bien. Amar et Isabelle ont été très, très bien. L'hébergement est particulièrement bien adapté à ce type de voyage. Ce fut un magnifique voyage.

Ludovic
Ludovic
.
Le commentaire audio de Ludovic. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

J'ai connu ce voyage photo par un magazine. Il a totalement répondu à mes attentes. Le cadre dans lequel nous avons vécu est très bien. J'ai apprécié la densité des animaux. Amar et Isabelle sont très sympathiques et très pédagogues.

La maison où nous avons vécu est parfaite. L'accueil du propriétaire a été parfait. Je recommanderai sans aucun doute ce voyage de photo animalière même si je n'ai pas d'amis proches qui pratiquent cette activité.

Comme suggestion, je pourrai dire que j'aurai aimé avoir plus de conseils sur le choix du matériel avant le voyage. J'ai pas mal galéré pour m'équiper. J'aurai aimé avoir des liens vers des sites web pour faire des achats.

Gaston
Gérard
.
Le commentaire audio de Gérard. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

J'ai appris l'organisation de ce voyage photo par l'intermédiaire d'un photographe qui avait vu l'exposition des grands mammifères à Royan. Ce voyage de photo animalière a été très intéressante car on peut appliquer immédiatement tous les conseils qui sont donnés. Le domaine est un immense espace sauvage. Nous sommes directement en contact avec les animaux. Amar et Isabelle forment un couple sympathique et passionné par leur métier. Ils donnent une ambiance très conviviale à ce stage. Le domaine sur lequel nous avons vécu est un endroit parfait pour mettre en application toutes les techniques de la photo animalière et des grands mammifères. Le propriétaire est une encyclopédie vivante sur les animaux.
Tous les repas ont été préparés avec des produits locaux et servis à des horaires qui nous arrangeaient. L'ambiance du séjour a été très sympathique.
Bien sûr, je conseillerai sans problème ce voyage à tous les photographes animaliers.

 

Nos prochains stages de photo animalière

Stage de photo animalière consacré au brame du cerf le 26 septembre 2017
dimanche 08 mai 2016

Stage photo animalière consacré au brame du cerf - Septembre 2017

Photographier le brame du cerf en Charente-Maritime - Septembre 2017 Vous êtes un photographe animalier passionné par la faune sauvage évoluant dans son milieu naturel. Vous avez envie de découvrir de nouveaux horizons, de photographier de nouvelles espèces. Vous avez envie de connaître de… Lire la suite...
1203
Stage de photo animalière consacré au brame du cerf le 2 octobre 2017
dimanche 08 mai 2016

Stage photo animalière consacré au brame du cerf - Octobre 2017

Photographier le brame du cerf en Charente-Maritime - Octobre 2017 Vous êtes un photographe animalier passionné par la faune sauvage évoluant dans son milieu naturel. Vous avez envie de découvrir de nouveaux horizons, de photographier de nouvelles espèces. Vous avez envie de connaître de nouvelles… Lire la suite...
765
01-160213ETHANI0003
mardi 31 janvier 2017

Stage photo animalière. Les derniers loups d'Ethiopie. Mars 2018

Mars 2018. Photographier les derniers loups d'Ethiopie, les nyalas des montagnes et les geladas. Du 10 au 20 mars 2018, nous vous proposons un voyage de photo animalière en Ethiopie. Le thème que nous avons choisi pour ce voyage est «Photographier les derniers loups d’Ethiopie, les nyalas des… Lire la suite...
744
stage-photo-animaliere-danube-1
mercredi 01 février 2017

Stage de photo animalière dans le delta du Danube. 19 Mai 2018

19 Mai 2018. Stage de photo animalière dans le delta du Danube - Roumanie Du 19 au 26 mai 2018, nous vous proposons un voyage photo pour photographier les oiseaux dans le delta du Danube en Roumanie. A cette époque de l’année, de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs se donnent rendez-vous pour… Lire la suite...
549
stage-photo-animaliere-danube-8
jeudi 02 février 2017

Stage de photo animalière dans le delta du Danube. 26 Mai 2018

26 mai 2018. Stage de photo animalière dans le delta du Danube - Roumanie Du 26 au 2 juin 2018, nous vous proposons un voyage photo pour photographier les oiseaux dans le delta du Danube en Roumanie. A cette époque de l’année, de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs se donnent rendez-vous pour… Lire la suite...
614
Stage de photo animalière en affûts flottants en Dombes le 9 juin 2018
lundi 26 juin 2017

Stage de photo animalière en affût flottant en Dombes le 9 juin 2018

Stage de photo animalière en affût flottant en Dombes le 9 juin 2018 Du 9 au 16 juin 2018, nous vous proposons un voyage photo pour photographier les oiseaux de la Dombes avec des affûts flottants. La Dombes est une région marécageuse située au nord-est de Lyon en France. Elle est aussi appelée la… Lire la suite...
289
Stage de photo animalière en affûts flottants en Dombes le 16 juin 2018
mardi 27 juin 2017

Stage de photo animalière en affût flottant en Dombes le 16 juin 2018

Stage de photo animalière en affût flottant en Dombes le 16 juin 2018 Du 16 au 23 juin 2018, nous vous proposons un voyage photo pour photographier les oiseaux de la Dombes avec des affûts flottants. La Dombes est une région marécageuse située au nord-est de Lyon en France. Elle est aussi appelée… Lire la suite...
255
Stage de photo animalière en affûts flottants en Dombes le 23 juin 2018
mercredi 28 juin 2017

Stage de photo animalière en affût flottant en Dombes le 23 juin 2018

Stage de photo animalière en affût flottant en Dombes le 23 juin 2018 Du 23 au 30 juin 2018, nous vous proposons un voyage photo pour photographier les oiseaux de la Dombes avec des affûts flottants. La Dombes est une région marécageuse située au nord-est de Lyon en France. Elle est aussi appelée… Lire la suite...
252
Stage de photo animalière consacré au brame du cerf le 23 septembre 2018
jeudi 29 juin 2017

Stage photo animalière consacré au brame du cerf - Septembre 2018

Photographier le brame du cerf en Charente-Maritime - Septembre 2018 Vous êtes un photographe animalier passionné par la faune sauvage évoluant dans son milieu naturel. Vous avez envie de découvrir de nouveaux horizons, de photographier de nouvelles espèces. Vous avez envie de connaître de… Lire la suite...
294
Stage de photo animalière consacré au brame du cerf le 14 octobre 2018
jeudi 29 juin 2017

Stage photo animalière consacré au brame du cerf - Octobre 2018

Photographier le brame du cerf en Charente-Maritime - Octobre 2018 Vous êtes un photographe animalier passionné par la faune sauvage évoluant dans son milieu naturel. Vous avez envie de découvrir de nouveaux horizons, de photographier de nouvelles espèces. Vous avez envie de connaître de nouvelles… Lire la suite...
229

 

 

Découvrez notre travail de photographes professionnels en visionnant ce reportage diffusé sur France 3. Ce reportage décrit notre activité en photographie animalière et de paysages. Il suffit de cliquer sur le bouton "Play" pour démarrer la lecture du film.

Si vous regardez depuis un ordinateur, il suffit de cliquer sur le bouton "Play" situé en bas et à gauche de la vidéo pour démarrer la lecture du diaporama vidéo.

Si vous regardez sur un appareil mobile, cliquez sur le bouton Play affiché sur la photo.

 

Nouveautés du site



Les nouveautés du site concernent des actualités relatives à notre travail de photographes professionnels animaliers, de photographes professionnels sous-marins et de photographes professionnels de paysages. Notre blog de photographie professionnelle est destiné aux photographes souhaitant s’ouvrir de nouvelles portes créatives en photographie de nature.


 

N'oubliez pas de vous abonner à notre newsletter :

captcha

 

Nous contacter

Si vous souhaitez plus d'informations, remplissez ce formulaire. Nous reviendrons vers vous dès que possible.

captcha

 

Amar et Isabelle Guillen. Photographes professionnels de nature.

Nous sommes fascinés et passionnés par les beautés de la nature. Nous aimons contempler les paysages et observer les animaux sauvages que ce soit sur terre ou sous l'eau.

Nous avons choisi de devenir photographes professionnels pour partager et témoigner des émotions que nous ressentons quand nous observons la nature qu’elle soit terrestre ou sous-marine. Notre objectif est de créer de l’art avec nos photographies. Nous essayons toujours de transformer le banal en une interprétation contemplative et artistique.

Nous sommes photographes professionnels animaliers, photographes professionnels de paysages et photographes professionnels sous-marins. Nous nous efforçons aussi de documenter la nature avec un œil orienté vers la conservation et l’éducation.

Nous réalisons des tirages d’art à partir des photographies artistiques. Ces tirages d’art sont en vente sur notre site web. Nous réalisons des expositions pour montrer toute la beauté et l'incroyable richesse de la nature qui nous entoure.

Nous aimons aussi partager notre amour pour les beautés de la nature avec d'autres photographes. Afin de communiquer notre savoir-faire et pour échanger nos techniques ainsi que nos points de vue, nous organisons des stages de photo animalière, des stages de photo sous-marine et des stages de photo de paysages. Nous regroupons ainsi des personnes qui ont la même passion que nous pour les belles photos prises dans la nature.

 

Je désire recevoir gratuitement le livret de 10 conseils photos pour réussir des photos créatives et intéressantes.