Juin 2018. Projet de photo animalière en Dombes pour photographier des oiseaux d’eau

En juin 2018, nous avons passé trois semaines dans la Dombes en France pour photographier les oiseaux d’eau et les marais.

Pour ce projet que nous menons pour la 6ème année consécutive, nous avons continué d’utiliser des affûts flottants. L’avantage de cette technique est de pouvoir approcher les oiseaux sans les effrayer et sans changer leurs habitudes de vie.

L’affût flottant permet aussi de photographier les oiseaux à hauteur des yeux et d’éviter l’effet plongée que l’on obtient quand on les photographie depuis la berge.

L’affût flottant permet aussi de pouvoir choisir son point de vue photographique car on marche dans les étangs. On peut facilement s’adapter à la lumière et choisir le meilleur décor possible.

Cette année, les conditions en Dombes ont été assez difficile. D’une part le niveau d’eau était très haut à cause des pluies qui sont tombées pendant le printemps. Nous n’avons pu photographier de limicoles car les vasières étaient submergées. Nous avons trouvé des endroits avec des échasses blanches et des spatules mais nous n’avons pas pu louer ces étangs.

Les échassiers ont été moins nombreux aussi car ils avaient du mal à trouver des roselières pour chasser. Il ne faut pas oublier que les échassiers marchent le long des roselières pour attraper des poissons. Nous pensons qu’ils se sont réfugiés plus profondément dans les roselières où le niveau de l’eau était moins haut. Ils ont chassé les grenouilles qui étaient en nombre cette année.

Mais cette année 2018 nous aura donné la possibilité de photographier de nombreuses espèces de canards comme des fuligules millouin, des fuligules morillon ou encore des canards colvert.

Nous avons pu aussi observer beaucoup de grèbes huppés, de grèbes castagneux et de grèbes à cou noir.

Mais ce que nous retiendrons de cette année, ce n’est pas tant les espèces avicoles que nous avons photographiées mais surtout les lumières extraordinaires dans lesquels les étangs ont baigné. Depuis 6 ans, ce sont certainement les plus belles lumières que nous ayons vues. Elles nous ont donné l’idée de créer des photographies artistiques très créatives avec des reflets, des vaguelettes. Ces photographies artistiques vont nous permettre de réaliser des collections plus abstraites de la nature dans les collections « autour de l’esprit ». Les œuvres plus naturalistes iront alimenter une ou deux collections de « autour du monde ».

Malgré les conditions difficiles de cette année 2018, nous avons réalisé notre meilleur approche artistique.

Projet de photo animalière dans la Dombes en France en juin 2018 : grèbe huppé.
Projet de photo animalière dans la Dombes en France en juin 2018 : héron cendré dans une roselière.
Projet de photo animalière dans la Dombes en France en juin 2018 : héron pourpré dans une roselière.
Projet de photo animalière dans la Dombes en France en juin 2018 : poussin grèbe huppé.
Projet de photo animalière dans la Dombes en France en juin 2018 : grèbe huppé en noir et blanc.
Projet de photo animalière dans la Dombes en France en juin 2018 : la toilette du ragondin en noir et blanc.
Projet de photo animalière dans la Dombes en France en juin 2018 : essai pour un tirage d'art artistique.
Projet de photo animalière dans la Dombes en France en juin 2018 : essai pour un tirage d'art artistique.
Projet de photo animalière dans la Dombes en France en juin 2018 : essai pour un tirage d'art artistique.
Projet de photo animalière dans la Dombes en France en juin 2018 : essai pour un tirage d'art artistique.