Les 15 minutes magiques en photographie de paysages

La golden hour

« C’est le moment, nous n’avons que 15 minutes, après c’est fini. Il sera trop tard : nous pourrons ranger les appareils et les trépieds. » Cette phrase, nous l’avons prononcé des centaines de fois. Nous avons attendu ce moment parfois pendant des jours. Ce moment porte un nom différent suivant les pays. Nous aimons beaucoup l’expression anglaise qui dit « golden hour ». Littéralement, On peut la traduire par heure en or. Les photographes français disent « le moment magique », « le quart d’heure de vérité » ou encore « le quart d’heure magique ». Mais qu’en est-il exactement ? Est-ce une réalité ou un mythe créé par les photographes de paysage ?

Le moment magique en photographie de paysages.

Le moment magique en photographie de paysages.

Le quart d’heure magique est une réalité

Pendant nos stages de photo de voyage, nous devons invariablement répondre à ces questions. Notre réponse est tout aussi invariable. Le « quart d’heure magique » existe ; c’est une réalité à laquelle il faut toujours se préparer. Malheureusement, il n’est pas prévisible. Parfois il faut attendre des jours avant d’avoir les conditions idéales. Il varie suivant les régions du monde. Mais une chose est absolument certaine : c’est à ce moment que l’on réalise les meilleures photographies de paysage. Cela ne signifie pas que les photos réalisées à d’autres heures de la journée sont mauvaises mais elles seront certainement moins bonnes en termes de contraste, de lumière et de rendu des couleurs.

Un moment unique qui survient le matin

Le quart d’heure magique survient le matin à l’aurore. Il débute quelques minutes avant le lever de soleil et se poursuit quelques minutes après. La première condition nécessaire est donc d’avoir un lever de soleil. Quelques minutes avant que le soleil n’apparaisse à l’horizon, le ciel commence à rosir légèrement. Les premiers rayons de lumière commencent à se réfléchir sur le paysage environnant. Les contrastes des couleurs commencent à devenir très apparents. Plus le soleil monte à l’horizon, plus les contrastes deviennent violents et intenses. Ce moment ne va durer que quelques minutes tant que le soleil reste rasant. A un moment donné, l’astre solaire est trop haut dans le ciel. Les rayons ne sont plus rasants. L’intensité de la lumière devient trop intense. Les contrastes disparaissent. Le moment magique est terminé.

Le moment magique en photographie de paysages.

Le moment magique en photographie de paysages.

Valable quel que soit la saison

Pour nous, la plus véritable caractéristique du quart d’heure magique est que l’on peut photographier aussi bien des tons froids que des tons chauds. Ils dépendent de la saison. L’hiver est propice aux tons froids dominés par des tonalités bleues. Le printemps est la saison des tonalités douces, fragiles. L’été est la saison idéale pour les tons chauds dominés par les couleurs orange et rouge. L’automne est une saison exceptionnelle surtout pour les couchers de soleil.

Même si les photos prises au crépuscule sont souvent exceptionnelles en saturation et contraste, elles restent souvent dans les tons chauds. Il est très difficile d’avoir des tons froids sauf après une forte pluie, un orage très intense ou encore une tempête de neige. L’atmosphère est comme nettoyée des particules. La diffraction des rayons lumineux disparait. Mais ces phénomènes météorologiques sont relativement rares. C’est pour cette raison que le quart d’heure magique survient souvent le matin.

Le crépuscule reste cependant un excellent moment pour restituer la texture et la structure des paysages minéraux comme dans l’ouest des Etats-Unis. Nous pensons que ce phénomène est dû au fait que la terre et l’atmosphère ont des températures proches, ce qui n’est pas le cas au petit matin car la température de l’air est beaucoup plus froide.

Le quart magique est un moment à part

Finalement, le quart d’heure magique n’est pas un mythe mais une réalité. C’est un moment fugace qui ne se produit que le matin. Il débute avant le lever de soleil. Il n’est jamais garanti. Cependant, il faut toujours être présent pour ne pas le manquer. Quand on a la chance de pouvoir réaliser des photos à ce moment précis, c’est une expérience vraiment jouissive car les contrastes et les lumières sont parfaits. Il faut s’armer de patience, faire beaucoup de reconnaissance pour trouver les meilleurs endroits pour placer le trépied avec l’appareil photo. C’est un véritable challenge. Mais quelle satisfaction quand les photos sont dans le boitier !

Le moment magique en photographie de paysages.

Le moment magique en photographie de paysages.

Le moment magique en photographie de paysages.

Le moment magique en photographie de paysages.

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?

Je désire recevoir gratuitement le livret de 10 conseils photos pour réussir des photos créatives et intéressantes.

Inscription à la lettre d'information

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir une fois par mois et en priorité nos offres de stages de photo nature à des conditions avantageuses.

Vous recevrez aussi nos dernières chroniques pour créer des photos intéressantes.

Ces informations sont confidentielles et ne seront jamais diffusées.