Octopus n°51 : Octobre/Novembre 2004

L'article technique rédigé dans le numéro 51 de OctopusArticle dans le numéro 51 de Octopus.

Dans cet article du magazine Octopus numéro 51, nous avions expliqué l'exposition des appareils numériques et les différentes technologies des phares numériques.

Voici le début de l'article :

"Dans l’article précédent, nous avions détaillé les caractéristiques à prendre en compte pour s’équiper avec un reflex numérique et comment choisir un éclairage sous-marin. Aujourd’hui,nous allons analyser les différents réglages de l’exposition. Dans la seconde partie, nous allons étudier les différentes technologies de flashs existantes sur le marché.

L’EXPOSITION EN PHOTOGRAPHIE NUMERIQUE

On peut définir l’exposition comme la quantité de lumière qui atteint le capteur de l’appareil. Elle est jugée correcte quand cette quantité de lumière produit une image agréable à l’œil en termes de couleurs et de contraste : une photo trop lumineuse est surexposée, une photo trop foncée est sous-exposée. Il n’existe pas de formule magique pour définir une bonne exposition, tout comme il n’existe pas de valeur repère : chacun en a une appréciation différente. Certains photographes préfèrent des photos plus lumineuses (nous n’avons pas dit « surexposées » !) et d’autres des photos plus contrastées. Tout est affaire de goût.

Les paramètres de l’exposition
Les quatre paramètres de l’exposition sont la lumière disponible, le nombre d’ISO, l’ouverture et la vitesse. Chacun de ces paramètres est contrôlable avec un appareil numérique (compact ou reflex). Pour réaliser une photo correcte, il faudra les ajuster tous les quatre.

  • La lumière disponible (naturelle ou artificielle) : elle illumine les zones sombres mais permet aussi de rehausser les couleurs perdues avec la profondeur et la distance. Plus son intensité est élevée, plus la distance entre l’objectif et le sujet pourra être importante. Les compacts possèdent souvent des flashs intégrés qui permettent d’éclairer correctement des sujets situés à moins de 1 mètre du boîtier (mais attention, ces flashs n’étant pas orientables il est difficile d’éviter les particules dans les eaux chargées).
  • Le nombre d’ISO : plus il est important, plus le capteur est sensible à la lumière (400, 800, 1 600), mais plus il engendre de bruit (des points apparaissent sur la photo). Une sensibilité plus faible (50, 64, 80, 100, 160, 200 ISO) ne générera quasiment pas ce type de défaut, les photos pourront être agrandies sans risque. Dans d’excellentes conditions de lumière, 100 ou 200 ISO suffisent. Dans des conditions de lumière plus difficiles, et si l’apport de lumière artificielle est insuffisant, il ne faut pas hésiter à augmenter cette valeur : le nombre d’ISO peut en effet être modifié au cours de la plongée. Par exemple, si vous avez décidé de fixer l’intensité, la vitesse, l’ouverture et que votre photo reste sous-exposée, augmentez le nombre d’ISO. Si la photo est surexposée pour une vitesse et une ouverture donnée, diminuez-le.
  • L’ouverture : contrôlée par le diaphragme, elle dose la quantité de lumière qui passe à travers l’objectif. La valeur d’ouverture est indiquée comme ceci : f:2.8, f:4, f:5.6… Plus le nombre est grand, plus l’ouverture est petite, moins il y a de lumière qui passe. À chaque changement croissant de valeur (par exemple de f:2.8 à f:4), il y a deux fois moins de lumière qui passe dans l’objectif. Les compacts offrent un intervalle d’ouvertures limité : la plus petite est généralement f:8. Les objectifs des reflex autorisent eux des valeurs allant de f:2.8 à f:32. Les appareils numériques disposent souvent d’un mode A (Aperture) qui signifie « Priorité ouverture » : l’appareil contrôle lui-même l’ouverture pour obtenir une exposition correcte.
  • La vitesse : durée pendant laquelle la lumière va sensibiliser le capteur ; elle est contrôlée par l’obturateur. En photographie sous-marine, cette vitesse s’exprime en fractions de seconde : 1/30, 1/60, 1/90, 1/125, 1/500… Une vitesse de 1/60 s laisse passer deux fois moins de lumière qu’une vitesse de 1/30 s. Les appareils numériques possèdent souvent un mode S (Speed) pour « Priorité vitesse »: le boîtier se charge de calculer la vitesse pour une exposition correcte. Ce sera tout de même à vous de régler l’ouverture et le nombre d’ISO.

    Le calcul de l’exposition par le boîtier
    Le système de mesure de la lumière est une fonction utilisée par le boîtier numérique dans les modes Automatique ou Semi-automatique le boîtier détermine les paramètres vitesse et/ou ouverture en fonction de la sensibilité fixée et de la lumière qu'il mesure via trois modes différents. En manuel, certains boîtiers indiquent si vos choix de sensibilité, vitesse et ouverture leur semblent corrects, à l’aide d’un pose mètre intégré."

    La suite dans l'article du numéro 51 de Octopus...

  • Page précédente et page suivante dans cette catégorie : « Plongeeonline : décembre 2007 (second article)» , « Plongée Magazine : juillet 2007 »

     

    Début

    Paramétrages de cookies

    ×

    Cookies fonctionnels

    Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

    Mesure d'audience

    Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

    Contenus interactifs

    Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

      Réseaux sociaux/Vidéos

      Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

      Autres cookies

      Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.