La photographie sous-marine : sublimer les beautés sous-marines en noir et blanc

La plongée sous-marine a toujours été pour nous un univers normal. Evoluer sous l’eau est une seconde nature. Les animaux marins et les paysages sont bien plus variés et plus riches que ce que nous observons sur la terre ferme. Pour la plupart des personnes, le monde sous-marin ne se conçoit qu’en couleur. C’est une approche que nous estimons insuffisante artistiquement. Nous avons choisi le noir et blanc pour montrer une autre approche encore plus contemplative d’un univers très méconnu de la plupart des terriens.

Portfolio sous-marin en noir et blanc de Amar Guillen, photographe.

Cliquez sur chaque vignette pour voir un agrandissement.

 

Le noir et blanc pour habiller le  monde sous-marin

La photographie en noir et blanc est une technique photographique adaptée à de nombreuses scènes de nature. Elle nécessite un cheminement de pensée particulier. Une photo en noir et blanc se prépare, se pense depuis le cadrage jusqu’au post traitement avec l’ordinateur. Mais la photographie en noir et blanc est aussi une philosophie qui permet d’exprimer des émotions particulières impossible à faire en couleur.

Une photo noir et blanc permet de montrer immédiatement l’intérêt d’une scène photographiée. Le regard est guidé par les formes géométriques, les lignes de fuite, les perspectives, le contraste des lumières. Ce sont ces éléments qui vont permettre la lecture du message que le photographe veut faire passer. Si on voulait simplifier le propos, nous pourrions dire qu’une photo noir et blanc permet de délivrer des messages essentiels en allant droit au but. Les photographies en couleur permettent de faire des digressions et emmènent le regard dans des chemins secondaires. Le noir et blanc est une technique créative directive.

La photographie en noir et blanc est une technique créative sans compromis. Les erreurs dans le cadrage, la composition, le choix des centres d’intérêts, le choix des lumières, le choix du développement sont immédiatement sanctionnées par une photo sans intérêt. La photographie en couleur est plus permissive et pardonne plus des erreurs aux photographes. L’attrait des couleurs pour le regard masquent souvent des erreurs de composition.

Le monde sous-marin est unique, totalement magique. Il laisse beaucoup de place aux rêves et à l’imaginaire. Dans nos photographies, nous essayons d’en montrer toutes les beautés car il est plus que temps de le protéger.

Un monde très fragile

Pour décrire et témoigner de la fragilité de ce milieu que peu de personnes connaissent, nous avons choisi la photographie. Un seul regard sur une photo suffit pour convaincre de la variété des espèces, de la beauté des paysages ainsi que des ambiances baignées par des lumières uniques. La photographie sous-marine nous permet de capturer des moments que nous pouvons partager avec d’autres, plongeurs ou non, une fois revenus sur la terre ferme.

Le nombre d’espèces animales est très important et la densité des populations est impressionnante. Les paysages sont à couper le souffle. Combien de fois sommes-nous restés en suspension à contempler des colonies de coraux qui avaient pris possession d’un endroit ? Nous ne saurions pas le dire. C’est toujours la même expérience indicible que nous vivons.

Bouger dans les trois dimensions

Le monde sous-marin nous permet d’évoluer dans un véritable univers à trois dimensions. Nous pouvons aller dans toutes les directions possibles, y compris la tête en bas. Nous sommes toujours en équilibre. Mais le monde sous-marin nous impose des limites dues à la physiologie humaine. En effet, un plongeur ne peut pas rester plus d’une heure à 20 mètres de profondeur avec une bouteille de plongée standard.

Le monde animalier sous-marin et les paysages

Dans nos photographies sous-marines, nous intégrons toujours les animaux marins dans leur environnement pour mieux les mettre en valeur. Tout comme pour la photographie animalière terrestre, nous avons développé une approche qui nous est propre : la photographie animalière environnementale. Les espaces dans lesquels évoluent les sujets sont aussi importants que les sujets eux-mêmes.
Les paysages sous-marins ont la particularité d’être souvent constitués par des animaux vivants appelés des coraux. Ils peuvent coloniser des pans entiers d’une paroi rocheuse. Les couleurs sont alors chatoyantes et donnent un relief qui n’appartient qu’au monde sous-marin. Dans certaines régions froides ou tempérées, les colonies de coraux laissent la place à des forêts de laminaires. Les sensations que nous éprouvons alors quand nous nageons dans ces forêts sous-marines sont comparables à celles ressenties dans les sous-bois.

Inscription à la lettre d'information fine art

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les informations sur les nouvelles collections fine art. Ces informations sont confidentielles et ne seront jamais diffusées.