Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(81 Votes)

Pourquoi bien composer une photographie de nature

Savoir composer est tout aussi important que savoir cadrer, savoir choisir un point de vue ou encore bien choisir l’espace négatif. Pourtant c’est un acte difficile qui demande beaucoup d’expérience et de maturité. Bien composer réclame aussi une vision claire pour un photographe. Voici quelques éléments que nous pensons indispensables pour réaliser des compositions qui ont de l’impact.

Pour composer cette photo de paysage, nous avons longtemps chercher le meilleur point de vue pour arranger tous les éléments.
Pour composer cette photo de paysage, nous avons longtemps chercher le meilleur point de vue pour arranger tous les éléments.

Qu’est-ce que bien composer

L’œil chemine de la gauche vers la droite en balayage. Ensuite, il parcourt les diagonales. C’est ainsi que nous lisons. Composer : c’est arranger les éléments visuels dans le but d’obtenir l’unité du sujet.

Qu’est-ce qu’une photographie

Une photographie se compose des éléments suivants :

  • Des éléments photographiques : ce sont les centres d’intérêt.
  • Des attributs : formes, masses, ombres, lumière. Ils viennent renforcer les éléments photographiques.
  • Des renforcements de lecture : les lignes directrices, les surfaces optiques. Ils donnent le mouvement, le rythme.
  • Des renforcements émotionnels.

Les éléments photographiques doivent être simples. Ils doivent assurer l’unicité au sens large. S’il y a deux centres d’intérêt, l’œil effectue un va et vient entre les deux. Il faut absolument qu’ils soient en relation sinon il y a rupture dans l’image.

S’il y a deux centres d’intérêt visuels, il faut qu’il y ait cohérence. Les sujets doivent être sur les points forts. On peut utiliser la règle des tiers, le hors champ, le sujet excentré.

Pour les attributs, on peut utiliser les masses mais attention à leurs équilibres.

Pour les éléments de renforcements, les lignes directrices doivent conduire l’œil vers le sujet. Les lignes obliques ont plus d’impact, donnent plus de dynamique, de mouvement, de dynamique. Les formes donnent le rythme à l’image.

  • La diagonale est une ligne top.
  • La ligne horizontale donne de la profondeur, du calme, du repos.
  • La ligne verticale est très utilisée en photo d’action. Elle donne de la force, de la quiétude.
  • Le cadrage vertical ou horizontal va renforcer ou s’opposer à la direction des lignes.
  • Les surfaces optiques sont des combinaisons de lignes et des angles.
  • Quand le triangle pointe vers le haut il élève. Quand il pointe vers le bas, il déséquilibre.
  • Le carré équilibre et donne l’impression de rigidité.
  • Les courbes ovales provoquent de la douceur et donne l’impression de féminité.

Les figures de style sont les suivantes :

  • l’allitération est la répétition de signes, de rimes visuelles. Elle permet d’accrocher le regard, l’attention. Elle renforce le sens de l’esthétisme.
  • la métaphore : allusion, comparaison plastique ou symbolique (corail cerveau par exemple).
  • l’hyperbole : c’est le grand angle rapproché pour tout exagérer.
  • le zeugme : effet miroir.
  • le synecdoque : c’est utiliser une partie d’un sujet pour exprimer un tout (poisson crocodile par exemple).

Une bonne composition c’est avant tout un schéma organisé de données visuelles qui invite le regard de l’audience à mieux suivre la démarche du photographe. Il n’y a pas de réponse universelle car le choix est infini.

Le débat du sujet centré ou non

Un sujet centré permet :

  • De donner une vision habituelle.
  • Facile à lire.
  • Une photo stable.
  • Sujet unique.
  • Les motifs simples sur fond uni.

Mais les sujets centrés provoquent l’ennui et limitent la lecture d’une photo.

Un sujet décentré induit :

  • Une position instable.
  • Une photo dynamique.
  • Provoque une stimulation qui va entrainer la recherche d’un nouvel équilibre dans l’image.
  • Permet de mieux retenir l’attention d’une audience.
  • Transmettre plus facilement un message, une émotion.
  • C’est la règle des tiers.

Finalement

Bien composer et réaliser des photographies harmonieuses demande beaucoup de temps et d’expérience à un photographe. Il faut aussi avoir beaucoup de sensibilité pour toujours se mettre à la place d’une audience. Pour exercer son regard, un photographe devra avant tout apprendre à regarder sans avoir sans arrêt l’œil rivé derrière son œilleton ou derrière l’écran de son boitier. Savoir composer c’est transcrire ce que l’on ressent.

 

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?

Je désire recevoir gratuitement le livret de 10 conseils photos pour réussir des photos créatives et intéressantes.

Inscription à la lettre d'information

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir une fois par mois et en priorité nos offres de stages de photo nature à des conditions avantageuses.

Vous recevrez aussi nos dernières chroniques pour créer des photos intéressantes.

Ces informations sont confidentielles et ne seront jamais diffusées.