Pourquoi et comment chercher l’inspiration en photographie de nature – Partie 2

Pour cette collection de photos d'art consacrée aux singes, nous avons travaillé pendant 3 années dans des régions reculées.
Pour cette collection de photos d'art consacrée aux singes, nous avons travaillé pendant 3 années dans des régions reculées.

Comment chercher l’inspiration en photographie de nature

De manière générale, il n’existe pas de recette miracle pour trouver l’inspiration.

Dans notre cas, il s’agit d’un état de bien être absolu dans lequel nous sommes dégagés de toute contingence matérielle, loin du bruit médiatique et du brouhaha des grandes métropoles où 90% des personnes s’activent pour ne rien faire. Comme nous le détaillerons dans un prochain paragraphe seule la contemplation de la nature dans ce qu’elle a de plus vrai et de plus brut nous permet d’atteindre cet état de grâce où nous pouvons réfléchir et définir les collections que nous allons faire.

Par exemple, il nous est difficile de trouver l’inspiration dans un jardin public qui a été aménagé par des êtres humains. Lorsque nous recherchons des régions de nature, nous partons à la montagne ou alors dans des endroits reculés où la main de l’homme n’a pas encore modelé les formes qui s’offrent à nous.

Nous sommes toujours très humbles face à l’inspiration. Quand nous sommes inspirés, nous créons de manière boulimique. Quand elle n’est pas présente, nous attendons et mettons tous les atouts de notre côté pour qu’elle se manifeste.

Une chose est certaine : lorsque nous sommes en représentation ou alors que nous faisons de la facturation ou de la comptabilité ou encore de la communication ou du marketing, nous sommes certains de ne pas trouver l’inspiration.

Nous ne perdons pas de temps à vouloir créer dans ces périodes qui sont pourtant nécessaires à la bonne marche de notre société commerciale. Nous attendons d’avoir terminé ces tâches pour retrouver cet état si particulier où nous avons l’impression de nous dédoubler : une personne physique et une sorte d’esprit qui vagabonde dans un autre monde fait de lumières, de couleurs, de formes.

Ces propos peuvent paraître bizarres ou étranges mais c’est la réalité. Pour trouver l’inspiration, il faut être dans un état spécial où la quiétude et la sérénité règnent. Dans les prochains paragraphes nous allons développer la manière dont nous procédons.

Nous ne sommes pas des mystiques

Nous avons souvent évoqué avec d’autres artistes photographes cette question de l’inspiration. Certains nous ont parlé d’état de transe, d’état second ou de communication avec un autre monde. Certains photographes prétendent qu’une personne crée à travers eux comme s’ils n’étaient que des pantins d’une force extérieure.

Nous ne sommes pas dans cet état d’esprit lorsque nous sommes inspirés. Nous sommes rigoureux dans notre travail. Nous connaissons nos limites et nous sommes pragmatiques. Nous avons une formation scientifique très poussée. Nous pensons que tout a une explication même si nous ne la connaissons pas encore. De plus nous avons des obligations économiques liées à notre société : nous devons les garder en tête pour nos salariés qui dépendent de nous.

Pour nous l’inspiration est avant tout un état de plénitude durant laquelle nous avons coupé les ponts avec le travail quotidien et avec le monde extérieur. Nous nous recentrons sur la recherche de la création de photos inhabituelles à fort potentiel émotionnel.

L’inspiration ne se trouve pas, elle se cultive

On ne sait pas comment trouver l’inspiration. Mais avec l’expérience, nous avons compris qu’il fallait du temps pour qu’elle s’insinue en nous. Il faut laisser le temps au temps et être patient. Il ne faut jamais brusquer les choses. En effet, il nous est arrivé de vouloir forcer l’inspiration. Nous nous sommes créés du stress et le résultat escompté a été à l’opposé de ce que nous recherchions.

Nous avons l’habitude de dire que nous aimons être lents pour laisser les éléments de la créativité se mettre en place dans notre environnement. Nous aimons nous poser, écouter, regarder, observer, utiliser nos cinq sens pour créer de nouvelles sensations et éprouver de nouvelles émotions. Une fois que toutes ces petites graines sont plantées, il suffit d’attendre qu’elles poussent. Ce temps de pousse peut être assez long, de quelques semaines à quelques mois. C’est ce temps que nous utilisons pour effectuer nos tâches commerciales et de marketing.

Lorsque nous récoltons la moisson de tous nos efforts, nous créons pendant des semaines. Nous sommes alors atteints d’une véritable boulimie créatrice.

Cultiver l’inspiration n’est pas une expression galvaudée. C’est en semant de petites graines et en étant patient que nous récoltons les fruits de notre attente.

Chercher l’inspiration nécessite de la plénitude

Comme nous le verrons dans un prochain paragraphe, le stress, les problèmes du quotidien sont autant de freins à la recherche de l’inspiration.

Pour trouver l’inspiration, nous essayons de nous poser, de méditer, de retrouver le calme et la sérénité. Lorsque nous sommes sur les routes ou en voyage pour aller chercher des clients, communiquer sur notre travail ou encore vendre nos photographies d’art, nous ne sommes pas dans un état d’esprit pour trouver l’inspiration. Nous savons que nous sommes en train de vivre une phase de stress intense durant laquelle les contingences matérielles prennent le pas sur la créativité.

Ces périodes de communication commerciales ou de marketing sont absolument nécessaires pour vivre car ce sont elles qui vont nous permettre de gagner l’argent pour réussir à créer nos futures collections de photographies fine art. C’est une nécessité que nous ne pouvons pas fuir.

Mais souvent après des semaines de voyages ou de représentation, il nous faut du temps pour retrouver la plénitude nécessaire à la création de nouvelles photos. Nous nous arrêtons alors de communiquer et de nous occuper des actions commerciales. Nous essayons de nous vider la tête pour nous sentir totalement libres.

Nous attendons la lueur de l’inspiration. Nous nous isolons dans la nature.

Mais durant ces périodes de plénitude et de sérénité, nous restons ouverts à notre environnement afin de guetter les déclics et les premiers signes d’inspiration.

Nous pensons que le fait de s’isoler du monde, des media, de la communication par les réseaux sociaux ou par le téléphone, nous permet de mieux comprendre et de mieux cerner quel va être la nature de nos prochaines créations.

En général, les thèmes photographiques pour les collections vont s’imposer d’eux-mêmes. C’est comme si notre inconscient était capable de discerner les sujets intéressants pour nous guider vers de nouvelles pistes créatives. Il faut laisser parler notre intérieur et nos émotions. Cet état que nous qualifions de transe est impossible à trouver lorsque nous faisons du commercial ou du marketing. Seul l’isolement nous permet de trouver les racines de l’inspiration.

Souvent les projets artistiques que nous envisageons démarrent avec les fameuses petites graines que nous avons évoquées. Au départ, c’est un peu du bricolage. Nous avançons par tâtonnements successifs. L’idée de départ va devenir de plus en plus forte et s’affirmer.

L’inspiration vient souvent de nos rêves et de notre imagination. Seul le calme lié à l’isolement loin du brouhaha quotidien de notre société peut permettre l’émergence de collections intéressantes.

Pour cette collection de photos d'art consacrée aux singes, nous avons travaillé pendant 3 années dans des régions reculées.
Pour cette collection de photos d'art consacrée aux singes, nous avons travaillé pendant 3 années dans des régions reculées.
Pour cette collection de photos d'art consacrée aux singes, nous avons travaillé pendant 3 années dans des régions reculées.
Pour cette collection de photos d'art consacrée aux singes, nous avons travaillé pendant 3 années dans des régions reculées.
Pour cette collection de photos d'art consacrée aux singes, nous avons travaillé pendant 3 années dans des régions reculées.
Pour cette collection de photos d'art consacrée aux singes, nous avons travaillé pendant 3 années dans des régions reculées.

Chercher l’inspiration est un processus actif

Si l’inspiration n’est pas le résultat de notre travail de photographes, nous devons toujours être dans une phase active pour la chercher. Ce n’est pas par exemple en restant au bureau assis sur une chaise qu’elle se manifestera. Nous devons nous engager dans différentes voies pour y arriver. Nous avons besoin de provoquer une étincelle. C’est pour cette raison que nous devons nous mettre en condition, y penser fortement en formulant des idées, en rêvant. Lorsque nous cherchons l’inspiration, nous devons en faire la demande expresse. Nous devons demander à aller plus loin sur le plan créatif. Nous devons créer ce désir de surpassement qui nous permettra d’aller plus loin dans nos photographies. Lorsque nous sommes à la recherche de l’inspiration c’est parce que nous ne sommes pas satisfaits de ce que nous faisons et de ce nous possédons déjà ou de ce que nous avons déjà réalisé. Nous nous posons des questions. Nous sommes face à un problème et nous devons trouver une solution. C’est ainsi que nous créons cette étincelle qui va provoquer à un moment ou à un autre l’arrivée de l’inspiration.

Ces quelques lignes peuvent sembler un peu nébuleuses mais c’est pourtant un principe essentiel pour la recherche de l’inspiration.

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?

Je désire recevoir gratuitement le livret de 10 conseils photos pour réussir des photos créatives et intéressantes.

Inscription à la lettre d'information

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir une fois par mois et en priorité nos offres de stages de photo nature à des conditions avantageuses.

Vous recevrez aussi nos dernières chroniques pour créer des photos intéressantes.

Ces informations sont confidentielles et ne seront jamais diffusées.