Pourquoi et comment chercher l’inspiration en photographie de nature – Partie 3

Pour cette collection de photos d'art consacrée au monde sous-marine, nous avons consacré des années dans différentes régions du monde.
Pour cette collection de photos d'art consacrée au monde sous-marine, nous avons consacré des années dans différentes régions du monde.

Chercher l’inspiration nécessite aussi de la méthode

Comme nous l’avons vu précédemment, l’inspiration est difficile à définir. Il est donc difficile de s’accrocher à une méthode pour créer des photos intéressantes. Pourtant, notre expérience nous a appris que pour créer des œuvres intéressantes il fallait se concentrer sur des thèmes très précis et bien définis. Lorsque nous décidons de créer une collection particulière, nous choisissons une direction de travail artistique et nous conservons le cap. Nous écrivons toujours sur papier un synopsis du projet sur lequel nous voulons travailler et nous regardons ce que d’autres photographes ont fait sur le sujet. Nous explorons des pistes parfois ténues mais souvent elles débouchent sur de grandes idées créatives. Lorsqu’une décision sur un choix artistique est prise, nous conseillons de ne plus en changer et d’aller au bout de l’idée. Ce qui est intéressante c’est de constater que l’inspiration se renforce au fur et à mesure de l’avancée du projet. Nous avons souvent constaté qu’en partant d’une ligne directrice simple et peu ambitieuse, nous avions terminé sur des projets de grande ampleur comme des expositions. Nous pensons que l’abnégation et la ténacité sont deux éléments prépondérants pour avancer dans la quête de la recherche de l’inspiration. Une fois que l’inspiration est trouvée, c’est une véritable spirale créatrice qui se met en marche. De manière inexplicable, tout s’enchaîne de manière logique. Les photos de succèdent de manière naturelle et consistante pour créer une collection cohérente.

Lorsque nous sommes inspirés, nous vivons des moments très forts d’exaltation et d’excitation. Le matin, nous n’avons aucune difficulté à nous lever. Le soir, nous avons toutes les peines du monde à nous endormir. Ces moments d’intense créativité nous procurent des moments de bien être indescriptibles. Au fur et à mesure que nous créons nos photos, nous sentons une sorte d’ivresse et de sérénité. C’est comme si le temps n’avait plus d’emprise sur nous. Nous faisons un avec tout ce qui nous entoure. Nous sommes en fusion totale avec le monde extérieur. Nous sommes détendus, nous avons les idées claires. Tout nous semble naturel. C’est une sensation de bien-être incomparable. C’est pour cette raison que nous sommes toujours à la recherche de l’inspiration car nous savons que c’est dans cet état que nous produirons notre meilleur travail qui d’ailleurs n’en est plus un. C’est devenu un immense plaisir qui nous regénère.

Pour trouver l’inspiration en photographie de nature, le choix d’un thème aussi ténu soit-il est essentiel. Il débouchera sur des perspectives qui n’étaient pas prévisibles au départ. Il faut toujours tenir bon. Une idée simple peut finir par la création de véritables chefs d’œuvres qui rencontreront leur public.

Chercher l’inspiration en photo de nature demande de l’organisation

Dans le paragraphe précédent, nous avons évoqué qu’une bonne méthodologie est nécessaire pour trouver l’inspiration. C’est ce que nous faisons dans notre travail quotidien. Mais nous pensons qu’une bonne organisation de son flux numérique est un facteur important dans la création artistique.

Par exemple, notre travail artistique photographique est organisé en trois rubriques différentes : les projets photos, les séries et les collections. Il nous arrive de gérer des projets sans être vraiment inspirés comme nous le décrirons dans un prochain paragraphe. Les photos de ces projets seront sélectionnées, classées et archivées suivant des méthodes qui nous sont propres et qui sortent du thème de cet article. Ensuite, nous extrayons des photos qui iront alimenter des séries qui sont des thèmes génériques. Enfin, des séries, nous allons sortir des collections qui seront les photographes finales que nous vendrons en tant qu’œuvres.

Cette manière de nous organiser est un formidable moyen d’entretenir l’inspiration. Nous organisons toujours nos données de manière propre pour les réutiliser ultérieurement. C’est un moyen pour nous de canaliser notre créativité, de ne pas nous disperser dans nos collections et de rester cohérent avec notre démarche artistique.

Chercher l’inspiration nécessite de sortir de notre zone de confort

Il nous arrive parfois d’être bien dans notre cocon quotidien et de ne pas vouloir en sortir. Nous prenons des habitudes, nous nous créons des règles et nous nous enfermons dans une prison virtuelle. Nous pensons ainsi éviter les grands tracas du monde et être à l’abri de mauvaises influences. Avec le temps, nous nous sommes rendus compte que à force de rester dans notre zone de confort, nous ne trouvions plus l’inspiration..

L’inspiration c’est aussi prendre des risques dans sa vie quotidienne. C’est se créer de nouveaux défis auxquels nous ne sommes pas préparés. L’inspiration c’est aussi faire face à l’inconnu le plus total pour aller explorer de nouvelles pistes créatives. C’est ce que nous appelons « libérer sa créativité ».

De nombreux photographes de nature nous disent qu’ils ne sont pas inspirés, que tous les sujets ont déjà été traités, qu’il n’y a plus rien à inventer. Nous ne vous cacherons pas que nous avons déjà éprouvé ces sensations lorsque nous étions au creux de la vague. Mais nous avons su émergé et retrouver l’énergie de faire face à de nouveaux défis.

Nous conseillons souvent durant nos stages ou nos conférences, aux photographes de sortir de la zone de confort dans laquelle de nombreux photographes s’installent après la réussite d’un projet ou d’une exposition. Ils pensent que maintenant tout est acquis et tout va tomber du ciel. C’est une erreur terrible car il faut comme nous l’avons déjà dit rester humble face au succès. Quand on a une panne d’inspiration, nous ne sommes jamais capables de savoir combien de temps elle va durer.

L’inspiration se regénère lorsqu’un photographe se remet en cause, lorsqu’il prend des risques, lorsqu’il se jette dans l’inconnu. En résumé, lorsqu’il sort de sa zone de confort.

Pour cette collection de photos d'art consacrée au monde sous-marine, nous avons consacré des années dans différentes régions du monde.
Pour cette collection de photos d'art consacrée au monde sous-marine, nous avons consacré des années dans différentes régions du monde.
Pour cette collection de photos d'art consacrée au monde sous-marine, nous avons consacré des années dans différentes régions du monde.
Pour cette collection de photos d'art consacrée au monde sous-marine, nous avons consacré des années dans différentes régions du monde.
Pour cette collection de photos d'art consacrée au monde sous-marine, nous avons consacré des années dans différentes régions du monde.
Pour cette collection de photos d'art consacrée au monde sous-marine, nous avons consacré des années dans différentes régions du monde.

L’inspiration est le contraire de la fabrication

Lorsque nous travaillons sur nos photographies que ce soit en post traitement ou pour les impressions, nous sommes plus dans un processus de fabrication. Bien sûr il y a une part d’inspiration mais elle est moins forte en intensité que celle qui nous sert à créer nos photographies ou lorsque nous imaginons une collection. Nous avançons pas à pas, petit à petit. Dans notre travail quotidien lorsque nous encadrons nos photos ou que nous préparons nos passe-partout, nous sommes dans un process de fabrication que ne demande pas de réfléchir. Nous obéissons à des règles et des processus que nous avons établi pour ne pas perdre de temps.

Pour ces tâches que nous qualifions de « bêtes » nous ne cherchons pas l’acte créatif. Nous cherchons juste à ce que tout soit parfait pour les clients.

Lors des phases d’inspiration que nous connaissons, nous sommes dans un état de quiétude et de sérénité incroyable. Tout nous semble possible. Nous n’avons plus de limite. Nous n’obéissons à aucune règle aucun principe : nous nous laissons aller au bon gré de notre imagination. C’est pour ces raisons que l’inspiration n’a rien à voir avec la fabrication. Ce sont deux états différents.

La fabrication que l’on peut encore appelée activité technique consiste à produire quelque chose comme un encadrement en appliquant des règles dont on connaît au préalable l’efficacité. Nous savons ce que nous allons obtenir au final. La fabrication résulte pour nous d’un acte volontaire et conscient qui met en œuvres des processus et des savoir-faire.

Quand nous sommes dans l’état d’inspiration, nous n’obéissons à aucune règle efficace. Nous créons. Nous essayons de faire exister ce qui n’existait pas auparavant. Nous découvrons nos photographies au fur et à mesure que nous les créons. C’est la grande différence entre la photographie illustrative que nous avons pratiquée pendant des années et la photographie artistique.

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?

Je désire recevoir gratuitement le livret de 10 conseils photos pour réussir des photos créatives et intéressantes.

Inscription à la lettre d'information

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir une fois par mois et en priorité nos offres de stages de photo nature à des conditions avantageuses.

Vous recevrez aussi nos dernières chroniques pour créer des photos intéressantes.

Ces informations sont confidentielles et ne seront jamais diffusées.