Pourquoi et comment chercher l’inspiration en photographie de nature – Partie 4

Pour cette collection consacrée aux paysages du Kenya, nous avons effectué de nombreuses recherches avant le voyage.
Pour cette collection consacrée aux paysages du Kenya, nous avons effectué de nombreuses recherches avant le voyage.

Le manque d’inspiration

Même si nous sommes capables d’identifier et d’analyser ces périodes riches sur le plan créatif où nous produisons des collections intéressantes sur le plan émotionnel, nous connaissons aussi des périodes moins fastes.

Il nous est souvent arrivé d’être en manque d’inspiration lorsque nous avions décidé de créer certaines collections de photographies d’art. Nous avons des souvenirs où nous étions sur le terrain pour réaliser des clichés de paysages ou animalière ou encore sous-marines sans que nous puissions déclencher une seule fois l’appareil photo. Si nous le faisions, nous savions que nous n’avions rien produit d’intéressant ou d’original.

Nous avons eu l’occasion de discuter avec d’autres photographes qui avaient connu le problème de la page blanche. Nous avons éprouvé tous les mêmes symptômes : absence d’imagination, pas d’envie pour réaliser les photos, une grande lassitude. C’est une expérience difficile à vivre et éprouvante.

Ce que nous avons constaté c’est que ces périodes où l’inspiration a disparu coïncide avec des périodes d’échec dans la vie personnelle ou professionnelle. En général, un échec entraîne une démotivation qui entraîne un nouvel échec. C’est une spirale infernale dont on a l’impression qu’elle ne terminera jamais. C’est assez terrifiant car dans notre cas, nous avons connu des périodes qui ont duré des mois sans que nous puissions créer quoique ce soit d’original. Ce sont des moments cruciaux car entre l’acte de création d’une collection et les ventes, il se passe un an ou deux. C’est un temps très long car les charges inhérentes à notre société ne s’arrêtent jamais même en période où l’inspiration est en panne.

Avec l’expérience et le temps, nous avons appris que l’échec ne devait en aucun cas alimenter une spirale infernale où on l’impression que tout est fini sur le plan créatif. L’échec doit permettre de rebondir et de booster la créativité. Depuis quelques années, nous analysons de manière approfondie nos échecs pour mieux contrôler nos futures actions et ce que sur le plan professionnel mais aussi sur le plan personnel. Nous considérons maintenant que chaque échec est une brique de base d’une fondation sur la laquelle nous construisons notre vie. Pour nous, un échec a la même valeur qu’un succès. Il mérite autant d’attention et nous l’analysons sérieusement et objectivement.

Depuis que nous avons adopté cette méthode analytique des échecs, nous retrouvons plus facilement des périodes fastes sur le plan de la créativité. Mais nous sommes incapables de savoir quand et comment cet élan de créativité réapparaît.

La perte de l’inspiration est souvent liée au stress, à la fatigue, à un échec. Il est totalement inutile de s’enfermer dans cet état où rien d’intéressant n’est créé. Il faut absolument sortir pour se ressourcer.

Photographier même quand on n’est pas inspiré

Dans le paragraphe précédent, nous avons évoqué qu’une bonne méthodologie est nécessaire pour trouver l’inspiration. C’est ce que nous faisons dans notre travail quotidien. Mais nous pensons qu’une bonne organisation de son flux numérique est un facteur important dans la création artistique.

Par exemple, notre travail artistique photographique est organisé en trois rubriques différentes : les projets photos, les séries et les collections. Il nous arrive de gérer des projets sans être vraiment inspirés comme nous le décrirons dans un prochain paragraphe. Les photos de ces projets seront sélectionnées, classées et archivées suivant des méthodes qui nous sont propres et qui sortent du thème de cet article. Ensuite, nous extrayons des photos qui iront alimenter des séries qui sont des thèmes génériques. Enfin, des séries, nous allons sortir des collections qui seront les photographes finales que nous vendrons en tant qu’œuvres.

Cette manière de nous organiser est un formidable moyen d’entretenir l’inspiration. Nous organisons toujours nos données de manière propre pour les réutiliser ultérieurement. C’est un moyen pour nous de canaliser notre créativité, de ne pas nous disperser dans nos collections et de rester cohérent avec notre démarche artistique.

Pour cette collection consacrée aux paysages du Kenya, nous avons effectué de nombreuses recherches avant le voyage.
Pour cette collection consacrée aux paysages du Kenya, nous avons effectué de nombreuses recherches avant le voyage.

Chercher l’inspiration nécessite de sortir de notre zone de confort

Faut-il prendre son appareil et aller sur le terrain quand on n’est pas inspiré ? Cette question, nous nous la sommes posée très souvent. Finalement, nous pensons que la réponse est oui. Il nous arrivé souvent et notamment dans les grands espaces de l’ouest des Etats-Unis de ne pas avoir envie de réaliser des photos parce que nous n’étions pas inspirés ou alors parce des photos avaient déjà réalisées à cet endroit. Et souvent, nous nous sommes rendus compte que nous avions créé des photos intéressantes et différentes de celles de nos prédécesseurs. Bien sûr, ce n’est pas toujours le cas mais cela nous est arrivé souvent. C’est comme si nous prenions des photos sans avoir vraiment conscience de ce que nous faisions mais que notre subconscient travaillait pour nous.

C’est comme si nous prenions conscience de notre approche du projet à postériori. Nous avons réalisé des séries uniquement en suivant ce principe. Elles ont donné lieu à des collections intéressantes.

Comment retrouver l’inspiration en photo de nature

Lorsque nous nous rendons compte que nous ne sommes pas dans une période créative très intense et que nous recherchons l’inspiration, la première chose que nous faisons est de relire tous les fondements de notre démarche artistique qui est « une interprétation photographique artistique et contemplative de la nature ».

C’est un document que nous avons imprimé et qui est toujours en notre possession. Nous avons mis des mois à définir ce que nous aimions faire en tant qu’artistes et pourquoi nous aimions les thèmes que nous avons choisis. Le fait de nous replonger dans les fondements de notre approche nous fait redevenir humble. Cette introspection est toujours très riche et nous permet de nous resituer par rapport aux autres personnes qu’ils soient artistes ou clients. Dans ces moments précis, nous nous disons que nous sommes uniques, que nous avons notre propre personnalité et que nous devons la remettre en avant. Cette première étape est un pas de géant pour retrouver l’inspiration. Nous avons rencontré de nombreux photographes qui n’avaient jamais pris le temps de rédiger ce document sur leur démarche artistique. Ils ont produit quelques collections très riches et très intéressantes. Puis ils se sont éteints car l’inspiration avait disparu. Comme ils n’avaient pas de points de repères ou de fondations solides, ils n’ont plus jamais produit des photos intéressantes.

La deuxième technique que nous utilisons pour retrouver l’inspiration est de revenir aux sources. Notre motto est « Montrer et partager notre passion pour les beautés de la nature ». Eh bien, nous retournons dans la nature à la recherche de ces énergies dont nous avons tant besoin. Pour nous et c’est pour cette raison que nous avons choisi ce thème pour notre métier de photographes professionnels, la nature est une source d’inspiration inépuisable. Contempler un paysage côtier, se promener dans une forêt en respirant les odeurs des arbres ou des plantes, observer un paysage minéral, génèrent en nous une multitude d’émotions qui se traduisent en énergies positives et créatives. Nous avons l’habitude de dire que la nature est une source inépuisable de ressources pour ceux qui savent la regarder, la sentir et l’écouter. Nos cinq sens sont alors en éveil. Nous reprenons possession de nous-mêmes. Observer la nature permet de recentrer notre créativité et nous permet d’avoir un regard neuf sur ce que nous voudrions créer. Les formes, les couleurs, les odeurs, les bruissements de la nature sont des éléments fondamentaux nécessaires à tout acte de créativité intense.

Une fois que nous avons repris contact avec les fondements de notre démarche artistique et nous nous sommes ressourcés pendant quelques jours dans une région où la nature est belle, nous passons à la troisième étape pour retrouver l’inspiration. Nous analysons les échecs qui nous poussé dans cet état de déprime où nous n’arrivons plus à créer des photos intéressantes. Nous essayons de reprendre confiance en nous. Comme nous l’avons dit précédemment, un échec est aussi important qu’un succès. Si une collection a été refusée par une galerie ou n’a pas rencontré le succès escompté, nous nous disons que nous y sommes mal pris. Nous n’avons pas su raconter l’histoire de sa génèse ou alors les personnes que nous avons rencontrées n’étaient pas les bonnes. Montrer son travail à d’autres est toujours un acte risqué. On s’expose à la critique. Comme nous avons les nerfs à fleur de peau, un refus peut s’avérer dévastateur. Durant cette phase d’analyse, nous essayons d’être le plus objectif possible. Nous essayons d’aller au-delà des critiques que nous avons reçues pour mieux rebondir et en profiter pour améliorer les points que nous avons négligés. Cette phase où nous reprenons confiance en nous est essentielle. Nous pensons surtout à tous les succès que nous avons connus. Nous regardons alors le côté positif de notre métier en repensant à toutes les paroles ou les commentaires positifs que nous avons enregistrés.

En général, lorsque nous avons terminé ce cycle d’introspection, nous arrivons à retrouver l’ardeur et l’énergie pour créer de nouvelles photos intéressantes.

Pour cette collection consacrée aux paysages du Kenya, nous avons effectué de nombreuses recherches avant le voyage.
Pour cette collection consacrée aux paysages du Kenya, nous avons effectué de nombreuses recherches avant le voyage.

Regarder le travail des autres photographes n’est pas toujours la bonne solution

Nous sommes passionnés par le travail des autres photographes. Notre bibliothèque est composée de dizaines de livres consacrés à des photographes connus ou inconnus mais tous en commun une approche artistique et photographique remarquable que nous apprécions.

Nous sommes aussi abonnés à différents magazines consacrés à la photographie animalière ou de paysages. Nous nous tenons ainsi informés des dernières tendances artistiques du monde de la photo.

Pourtant lorsque nous sommes en panne d’inspiration, nous n’ouvrons pas ces livres ou ces magazines. Nous avons l’impression que nous sommes vraiment mauvais et leurs lectures accentuent encore notre état de dépression de créativité artistique.

Assez paradoxalement, c’est lorsque nous sommes en pleine création artistique ou que nous sommes dans une forme générale que nous consultons ce que font les autres artistes.

Comme nous l’avons dit dans le paragraphe précédent, nous préférons un retour aux sources de la nature pour retrouver les énergies dont nous avons besoin.

Pour cette collection consacrée aux paysages du Kenya, nous avons effectué de nombreuses recherches avant le voyage.
Pour cette collection consacrée aux paysages du Kenya, nous avons effectué de nombreuses recherches avant le voyage.

Finalement

Même s’il est difficile de définir de manière pratique l’inspiration et comment la trouver, il existe de nombreux moyens pour y parvenir. Par expérience, nous savons que l’inspiration est un état où nous nous sentons légers, dégagés des contingences quotidiennes sans importance. Même si notre vie est trépidante, nous choisissons de la rendre plus calme et plus sereine pour arriver dans un état de tranquillité.

La meilleure méthode pour nous est de s’isoler loin du monde pour faire le vide, penser, rêver, faire travailler notre imagination et s’ouvrir à nos émotions. La patience, la ténacité, l’émerveillement, l’empathie avec les autres, vouloir sortir de notre zone de confort sont les qualités nécessaires pour créer des œuvres photographiques intéressantes pour nous et pour les autres.

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?

Je désire recevoir gratuitement le livret de 10 conseils photos pour réussir des photos créatives et intéressantes.

Inscription à la lettre d'information

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir une fois par mois et en priorité nos offres de stages de photo nature à des conditions avantageuses.

Vous recevrez aussi nos dernières chroniques pour créer des photos intéressantes.

Ces informations sont confidentielles et ne seront jamais diffusées.