Pourquoi et comment développer une conscience photographique : 1ère partie

Votre passion est la photographie terrestre ou sous-marine. Pour vous la photographie est peut-être un loisir, un moyen de vous détendre pour échapper au stress de vos activités quotidiennes.

Vous avez peut être atteint les limites de votre créativité. Maintenant votre niveau technique ou créatif est tel que vous ressentez le besoin d’aller plus loin.

Mais vous ne parvenez pas à définir ce dont vous avez besoin. L’une des pistes que vous n’avez pas encore explorées est le développement de votre conscience photographique.

Dans cet article, je vous donner quelques pistes pour vous aider à mieux la définir. Cela vous permettra d’aller beaucoup plus loin dans votre créativité artistique.

La magie de la photographie conceptuelle. Une photo tirée de la collection de tirages d'art 'Illusions'.
La magie de la photographie conceptuelle. Une photo tirée de la collection de tirages d'art "Illusions".

La photographie peut devenir un vrai projet de vie

La photographie de la nature tout comme de nombreux domaines photographiques peut être envisagée comme un véritable projet de vie.

Elle peut permettre de donner un sens, une véritable direction à votre existence.

C’est ce qui m’est arrivé il y a de nombreuses années bien avant que je ne devienne photographe professionnel.

J’ai exercé pendant douze ans le métier d’ingénieur en informatique. J’ai exercé les fonctions d’ingénieur de conception et de développement, de chef de projet, puis de responsables de projets afin gérer une service informatique. Mais la question du but s’est toujours posée. Pourquoi créer des applications dont je savais qu’elles ne dureraient que quelques années avant de disparaître avec l’émergence d’une nouvelle technologie. A chaque transition technologique, il fallait tout reprendre et recommencer l’analyse, le développement et la mise en production. Où était la finalité de tous ces cycles mise à part gagner correctement ma vie ? Je ne regrette absolument rien car j’ai appris beaucoup sur l’organisation et la méthodologie. Mais je vivais une course contre la montre en permanence.

Je pratiquais la photographie pendant mon temps libre. Durant ces heures passées sur le terrain, je trouvais la quiétude, le repos et la sérénité pour penser, réfléchir et me remettre en cause.

Naturellement, j’ai décidé de concilier mon activité professionnelle et ma passion pour la photo. Mon but devint de créer quelque chose qui resterait dans le temps. Créer quelque chose que je n’aurai pas à remettre en cause tous les deux ou trois ans.

J’envisageais l’avenir sur le très long terme avec la possibilité de laisser une trace ou une brique dans cette immense édifice qu’est l’humanité.

J’avais un vrai projet de vie.

Le temps photographique

J’ai commencé à travailler pour des magazines ou pour des agences de stocks de photo. Rapidement, je suis retombé dans le travers de ma précédente activité professionnelle : produire de plus en plus rapidement, s’adapter à la demande et à l’évolution du marché.

Après cinq ans de travail intense et malgré de très bons revenus, j’ai décidé de ne pas continuer. Je me suis tourné vers la photographie artistique.

Aujourd’hui, lorsque je me connecte sur mon compte Instagram ou mon compte Facebook, je constate que 95% des photographies ont réalisées avec des téléphones mobile.

J’ai l’impression que les photographies sont réalisées, publiées puis consommées comme des produits dans les fast food. Rien n’est pensé pour durer. Rien n’est fait pour enrichir l’humanité. La plupart des photographies postées ne sont pas faites pour apporter cette fameuse petite brique à l’humanité.

J’ai l’impression de revivre mes années quand j’étais ingénieur en informatique où lorsque je travaillais pour les magazines ou les stocks.

Toutes les photos sont prises dans l’urgence pour être le premier à montrer ou à se montrer. C’est une véritable course au postage sur les réseaux sociaux.

Pourquoi est-ce que toutes ces personnes ne se rendent pas compte qu’il serait temps pour elles de repenser la manière dont elles photographient ? Pourquoi ne se laissent-elles pas du temps photographique ?

Cette expression temps photographique signifie pour moi de réfléchir à des vrais projets photo, à de véritables créations. J’évoque ici le temps à prendre pour penser à publier un livre, créer une exposition ou encore présenter les photographies sur un site.

Le temps photographique est l’une des clés pour créer des photos intéressantes

Avez-vous déjà essayé de vous fondre dans un paysage, de ne faire qu’un avec lui juste avant de prendre la photo ? C’est ce que j’essaye de faire à chaque prise de vue même lorsque je photographie des animaux terrestres ou sous-marins.

Lorsque vous êtes sur le terrain pour photographier, je vous recommande d’oublier la technique quelques instants pour essayer d’être en fusion avec tous les éléments naturels qui vous entourent.

Cette perception passe par le regard sur la lumière, les éléments photographiques et l’ambiance qui règne autour de vous.

C’est un peu comme une technique de méditation. C’est cette manière d’appréhender la photographie qui me permet de créer des photos de nature. Si vous l’appliquez à vous -même, vous allez rapidement vous rendre compte que vous allez créer des photos intéressantes.

Prendre le temps photographique c'est réfléchir, penser, avant, pendant et après avoir réalisé une photo.

Envisager le monde à travers la photographie

Je pense que pratiquer la photographie artistique est un moyen d’envisager sa vie, de voir le monde tel qu’il est réellement.

La photographie artistique est un art. Le photographe donne toujours son interprétation du monde qu’il photographie. Mais je me suis rendu avec le temps que c’est bien plus que cela.

La photographie artistique est un moyen extraordinaire de transcender le quotidien.

Tout le monde doit trouver des solutions à des problèmes quotidiens. Chacun doit faire des compromis. Nous devons tous vérifier nos comptes, gérer des collaborateurs, répondre à des clients. Les journées de travail sont parfois éprouvantes et souvent stressantes.

La photographie artistique de la nature m’a permis de prendre du recul sur mes activités professionnelles et sur mon questionnement existentiel. Lorsque je suis le terrain dans le cadre d’un projet photo, je suis en paix, serein, tranquille. Je prends de la hauteur.

Je prends conscience de moi et du monde qui m’entoure. Durant toutes années, j’ai développé une conscience photographique.

Mais qu’est-ce que la conscience photographique ?

Une définition de la conscience photographique

Pour lire la suite de l'article, cliquez ici.

 

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Début

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation

    Fields cannot be empty