Pourquoi créer des photographies en high key et en noir et blanc – 1ère partie

La technique du high key en noir et blanc permet de créer des photographies créatives et intéressantes. Elle permet de réaliser des photos d’art différentes des clichés documentaires communs. Elle est parfaitement adaptée à la photographie animalière si certaines règles sont respectées. Le high key permet de créer des photographies artistiques oniriques et éthérées.

Photographie en high key et noir et blanc d'un martin pêcheur pie en vol.
Photographie en high key et noir et blanc d'un martin pêcheur pie en vol.

Un peu d’étymologie

Le terme high key est un terme anglais. Il est la contraction du terme « high-key lighting ». Comme toujours, le langage technique utilise des raccourcis et des acronymes. La photographie qui est avant tout une discipline technique ne déroge pas à la règle.

Dans un contexte général et technique, « high key » peut être traduit par « niveau élevé ». Le mot « lighting » fait référence à la lumière. « High key lighting » peut donc se traduire par « niveau élevé de lumière ». Cette expression en français n’a rien de vraiment poétique et ne fait pas rêver. L’anglicisme a donc été conservé car il est plus évocateur et plus poétique. Nous trouvons cette réflexion intéressante car le high key est une technique créative et très évocatrice. Elle relève uniquement de la photographie artistique.

Un peu d’histoire

La technique du high key permet de créer des photographies qui sont très claires et qui ne contiennent quasiment pas de zones contenant des ombres.

Cette technique est apparue avec le début de la télévision lorsque les scènes avec beaucoup de contrastes n’étaient pas bien reproduites par les écrans de télévision de l’époque. Pour créer une scène qui était facilement visible sur un écran, le ratio entre la lumière principale et les lumières secondaire était réduit au minimum. Toute l’exposition de la scène était homogène.

En photographie, cette technique a été reprise pour créer des photos qui ne comporte pas d’ombres. Le rendu des lumières est homogène.

Lorsqu’on veut réaliser une photographie en studio avec très peu de modelé, on utilise trois sources lumineuses. En réduisant le modelé, on réduit les ombres et donc les contrastes. Il y a la lumière principale que l’on appelle « key light », la lumière secondaire que l’on appelle « fill light » et la lumière d’arrière-plan que l’on appelle « back light ». L’expression « high key ligthing » est venu du fait que pour les scènes avec peu de modelé, on privilégie la « key light ».

Photographie en high key et noir et blanc d'un chacal.
Photographie en high key et noir et blanc d'un chacal.

Le high key en photographie animalière

La technique du high key n’est plus seulement réservée à la création de portraits en studio. Elle s’est invitée dans la photographie animalière.

Elle est surtout destinée à créer des photographies artistiques ou créatives. Elle est peu ou pas utilisée en photographie documentaire car les ombres sont absentes et les détails sont estompés. La photo documentaire animalière nécessite des clichés précis, détaillés.

La photographie animalière en high key est un choix stylistique.

La photographie fine art ou artistique est destinée à transmettre des messages ou à traduire des émotions ou des sentiments. Les détails des animaux ont peu d’importance. Cependant les détails qui mettent en en valeur le cadrage ou la composition le sont. Le high key est parfaitement adapté à la photographie d’art.

En effet, cette technique permet de créer une certaine ambiance dans les photos animalières. Elles sont éthérées ou oniriques. Les photographies sont plus romantiques, plus vaporeuses. Elles permettent de s’évader.

Toutes les scènes ne sont pas adaptées au high key. Elles doivent être sélectionnées et choisies avec soin.

Une technique photographique très difficile

Il ne faut pas se voiler la face. Pour nous, la production d’œuvres photographiques en high key est certainement la plus difficile à réaliser.

En tant que photographes professionnels animaliers, nos photographies d’art sont destinées à être imprimées pour des tirages d’art que nous vendons ou pour des expositions. Mais nous les utilisons aussi pour des livres.

Le problème avec le high key c’est que le jugement du résultat ne peut se faire que sur le papier. Sur l’écran, le rendu est toujours correct avec des scènes éthérées ou oniriques. Mais sur le papier c’est une toute autre histoire. Les zones surexposées ne reçoivent pas d’encre et elles provoquent un rendu très curieux et grisâtre.

C’est pour cette raison que lorsque nous développons des photos en high key, nous effectuons beaucoup de tests avec notre imprimante photo. C’est là que nous pouvons voir si nous avons encore des détails dans les zones les plus claires.

Photographie en high key et noir et blanc d'une guifette moustac.
Photographie en high key et noir et blanc d'une guifette moustac.

Le principe du High Key

Toutes les scènes animalières ne sont pas adaptées à la technique du high-key. Le high key sur le terrain consiste à éclaircir les tons moyens et les ombres en les surexposant. Il faut donc s’assurer que ces deux tonalités ne sont pas dominantes dans la scène. Si c’est le cas, vous ne pourrez pas obtenir une image high key mais au contraire une image low key comme nous le verrons dans un autre article.

La technique du high key n’est pas seulement une question de surexposition de la scène mais c’est surtout un choix d’exposition et de lumière. Pour créer une bonne photographie high key, il faut toujours rechercher la lumière la plus appropriée. De manière générale et c’est ce qu’il faut retenir : une scène peu contrastée donnera une excellente photographie high key.

En surexposant la photo, vous obtiendrez une scène plate sur le plan des contrastes et moins saturée. Ce qui est surprenant dans cette technique, c’est qu’on obtient l’effet contraire de ce que l’on recherche en photographie animalière. C'est-à-dire des scènes contrastées avec beaucoup de détails sur les animaux que ce soit sur les pelages ou les plumages ou encore les peaux. Mais n’oubliez pas que le high key est une technique créative pour réaliser des photographies artistiques. Si vous souhaitez des détails et des contrastes, il faut plutôt aborder la photographie documentaire comme nous en avons déjà parler dans d’autres articles.

Pour nous la technique du high key est extraordinaire car il s’agit non seulement de recherche un décor avec des animaux potentiels mais il faut chercher non seulement la bonne lumière mais surtout celle qui va convenir à ce type de photo. C’est un véritable challenge. Peu de photographes s’y frottent car les conditions sont difficiles à réunir. Seuls ceux qui sont persévérants et qui veulent créer des clichés qui sortent réellement de l’ordinaire s’y attarderont. C’est ce que qui fait tout le charme et l’intérêt de ce moyen d’expression en photographie animalière.

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?

Je désire recevoir gratuitement le livret de 10 conseils photos pour réussir des photos créatives et intéressantes.

Inscription à la lettre d'information

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir une fois par mois et en priorité nos offres de stages de photo nature à des conditions avantageuses.

Vous recevrez aussi nos dernières chroniques pour créer des photos intéressantes.

Ces informations sont confidentielles et ne seront jamais diffusées.