Pourquoi maitriser la sémiologie de la photographie

Une scène de nature peut être photographiée d’une multitude de façons. Le changement de la composition, du cadrage ou du choix du point de vue génère des centaines de possibilités. Le photographe doit être vigilant car le temps est souvent compté à cause des variations de la lumière naturelle.

Une bonne connaissance de la sémiologie de la photographie peut l’aider à rapidement créer « la bonne photographie » sans avoir à hésiter.

Cette photographie de la collection fine art 'Les chemins de l'esprit' a fait l'objet d'une analyse précise avant la prise de vue.
Cette photographie de la collection fine art 'Les chemins de l'esprit' a fait l'objet d'une analyse précise avant la prise de vue.

Définition et but de la sémiologie de la photographie

La sémiologie de la photographie est l’étude des signes et l’analyse des messages visuels. Pour être simple, développer des qualités sémiotiques permet de vérifier que l’on donne un vrai sens à ses photographiques.

Le but de la sémiologie est de voir comment un photographe peut créer une photographie en envisageant son analyse à partir des choix artistiques et techniques.

Sur le terrain

Sur le terrain, une prise de vue s’effectue toujours de façon essentiellement intuitive. Nous nous appuyons toujours sur notre vécu et notre expérience. Mais ce n’est pas suffisant pour créer des photographies intéressantes. Nous pensons qu’il est toujours nécessaire d’avoir un esprit analytique très fort pour analyser la scène et comprendre ce que l’on veut mettre en valeur.

Pour nous la photographie c’est figer un fragment d’espace dans un moment de temps.

Photographier une scène est toujours un moment très fugace qui va de quelques millièmes de secondes à quelques secondes. Lorsque qu’on débute la photographie, ce temps peut sembler très court et on a toujours l’impression qu’il suffit de répéter les prises de vues pour en réussir une bonne. Pourtant l’expérience nous a appris que ce temps même s’il semble court est en vérité très long car les variations de lumière provoquent des changements irrémédiables.

Pour s’en persuader il suffit de faire un test très facile. Choisissez une scène de nature et paramétrer votre boitier dans la fonction time lapse. Prenez 100 photos. Visualiser ensuite ces clichés sur un ordinateur en les faisant défiler rapidement. Vous allez vous apercevoir que toutes les photos sont différentes. Les variations aussi infimes soient-elles entrainent des bouleversements essentiels dans la lecture photographique. Ce test est très révélateur lors des prises de vues à l’aurore ou au crépuscule.

Connaitre les techniques photographiques, se connaitre, connaitre les autres, comprendre l’environnement et la lumière constituent certains des points clés pour réussir des photos intéressantes.

Pratiquer régulièrement de l’analyse photographique que ce soit pour ses propres images ou pour les images d’autres photographes, permet de développer des réflexes permettant de saisir le bon moment.

On photographie comme on regarde

Aujourd’hui, dans notre société où l’image et la communication ont pris une grande importante, nous sommes envahis par des images qui vantent des produits publicitaires. Beaucoup de regardeurs ont pris l’habitude de survoler les images. Ils ne s’intéressent plus du tout à la manière dont une image est construite ou au message profond qu’elle peut véhiculer. Ces regardeurs s’intéressent uniquement au produit qui est mis en valeur.

La plupart des regardeurs de photographies s’intéressent simplement à la forme sans se préoccuper du fond. Ils ne développent pas de méthodes analytiques pour comprendre des photos. Ils deviennent de simples consommateurs de produits.

Lorsque ces regardeurs qui sont en nombre dans notre société, utilisent un appareil photo, ils utilisent les mêmes réflexes. Ils font une photographie comme ils ont appris à regarder. Ils ne se préoccupent pas du cadrage, de la composition et surtout ils n’ont que faire du message. Pour eux, il suffit de montrer quelque chose pour donner un sens à une photographie. C’est une erreur monumentale. Ils ne rendent pas compte que la photographie est un véritable moyen d’expression qui mérite toute notre considération.

Nous croisons de plus en plus de photographes qui ont cette attitude simpliste. Pour nous c’est une véritable hérésie. Ce genre d’attitude nous peine énormément. Il est si difficile de créer une photographie intéressante.

Faire des choix en connaissances de cause

Nous avons coutume de dire que bien regarder une photographie de nature, c’est lui poser des questions. C’est aussi faire appel à notre imaginaire. Bien sûr, il n’est pas nécessaire d’aller trop loin dans l’interrogation. Regarder ou créer une photographie surtout si elle est artistique doit rester un moment de plaisir privilégié. Mais nous pensons qu’il est important de toujours analyser pourquoi on aime une photographie et pourquoi on a envie d’immortaliser une scène de nature.

Analyser c’est comprendre pourquoi on a fait des choix. C’est aussi comprendre nos motivations profondes. C’est s’intéresser aux autres mais aussi à nous-mêmes. Analyser avec des critères de jugement précis, c’est s’élever au-dessus de la masse des regardeurs passifs qui se contentent de digérer la bouillie que d’autres leur donnent.

Faire des choix en connaissance de cause quand on regarder une photographie ou quand on créé, c’est assumer un véritable statut d’être pensant qui a choisi sa vie sans la subir.

Ces choix qui nous sont personnels ont des conséquences sur notre visibilité. Certaines photos vont plaire à certaines personnes et vont déplaire à d’autres.

On ne pas plaire à tout le monde

Depuis que nous avons choisi la carrière de photographes artistiques de la nature, nous avons compris une chose essentielle. Nous ne pouvons pas plaisir à tout le monde. Nous avons des aficionados et nous avons nos détracteurs. Nous respections les uns comme les autres. Mais il est certain que nous accordons le plus d’importance à la première catégorie.

Nous avons développé une clientèle fidèle de collectionneurs qui nous suivent avec beaucoup de plaisir et de joie. Nous côtoyons certains régulièrement car les contacts sont devenus fraternels avec le temps. Mais nous ne négligeons pas la seconde catégorie. Il est important d’écouter les remarques, les critiques. Souvent, nous ne tenons pas compte des propos qui ne sont pas argumentés car pour nous ils sont sans aucune valeur. Mais les critiques négatives nous apportent beaucoup car elles permettent de nous remettre en cause et d’explorer de nouvelles voies créatives. C’est ainsi que nous pouvons affiner les signes et les messages visuels.

Cependant, nous conservons en tête que le plus important c’est notre clientèle de collectionneurs avec lesquels nous sommes en phase car ce sont eux qui renforcent notre créativité et notre confiance.

Pour nous la photographie artistique c’est aussi créer une relation entre l’interprétation du photographe et la perception du regardeur.

Essayer de plaire à tout le monde, c’est faire des compromis permanents. C’est aussi rester à la surface des choses. C’est aussi ne pas se respecter car on ne délivre pas les messages qui sont au plus profond de nous-mêmes.

Essayer de plaire à tout le monde est le meilleur moyen de ne pas créer des photographies intéressantes.

La pratique régulière de la sémiologie permet d’améliorer son propre jugement sur son approche photographique. Ce n’est pas en essayant d’avoir toujours des commentaires positifs de la part des autres que l’on peut progresser dans la construction de photos intéressantes. Il faut développer personnellement une grille d’analyse qui permettra de voir si on donne un vrai sens à ses propres photos.

Donner un sens à une photographie

Un photographe qui souhaite créer des photographies intéressantes doit faire des choix en connaissance de cause et comprend qu’il a un public restreint.

Pour établir une communication avec ce public et lui transmettre des messages, le photographe doit rassembler dans ses créations photographiques les éléments suivants :

  • Des signes linguistiques. C’est ce que l’on appelle le vocabulaire photographique. Il est symbolique et dépend des cultures. On peut déjà constater que le public se réduit considérablement.
    C’est l’interaction de ces divers signes qui donne le sens à une photographie. Lorsqu’un regardeur analyse une photo, il va créer un sens.
  • Des objets iconiques. Ce sont les éléments visibles d’une photographique : arbres, animaux, montagnes, poissons, épaves…Chaque type de photo de nature possède ses propres objets iconiques.

Une grille d’analyse d’une photographie

Lorsque nous analysons une photographie avant et après une prise de vue, nous nous posons toujours ces questions.

  • Quels sont les éléments photographiques que nous sélectionnons dans notre photographie ? C’est la démarche technique.
  • Quelles sont les raisons qui nous poussent à créer cette photographie ? C’est la démarche artistique.
  • Comment allons nous transmettre notre message à travers la photographie ? C’est le langage photographique. Nous allons utiliser un langage photographique.
  • Quel est le message que nous allons transmettre au regardeur ? C’est le fond subjectif de la photographie. C’est l’interprétation que nous faisons de la nature.

Nous utilisons toujours cette grille d’analyse photographique pour nos photographies artistiques. C’est une méthode simple et très efficace. La difficulté est de se souvenir de l’ensemble du langage photographique. C’est un domaine complexe et difficile à appréhender.

Mais l’avantage de cette grille d’analyse est qu’elle fonctionne dans nos domaines de prédilection que ce soit pour la photographie de paysages, animalière ou sous-marine.

Un photographe doit apprendre à faire ses gammes photographiques comment il apprend à utiliser des mots pour construire des phrases.

Finalement

La sémiologie de la photographie est essentielle à comprendre et à maitriser pour réaliser des photos intéressantes. En prenant le temps d’analyser des photos, un photographe développe des capacités à mieux saisir une scène. Il peur facilement donner un sens à ses prises de vues.

Avant de créer une photographie de nature, un photographe doit toujours se demander pourquoi il va faire cet acte de création. De plus il doit se demander quels sont les outils et les éléments qu’il va mettre en œuvre. Il doit apprendre à développer et à enrichir son vocabulaire photographique.

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?

Je désire recevoir gratuitement le livret de 10 conseils photos pour réussir des photos créatives et intéressantes.

Inscription à la lettre d'information

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir une fois par mois et en priorité nos offres de stages de photo nature à des conditions avantageuses.

Vous recevrez aussi nos dernières chroniques pour créer des photos intéressantes.

Ces informations sont confidentielles et ne seront jamais diffusées.