Pourquoi toujours se poser des questions en photographie animalière (1ère partie)

Pour réaliser des photos animalières ayant de l’impact, un photographe animalier doit toujours de poser des questions avant le premier déclenchement. Ce questionnement est une condition absolument nécessaire car rien ne doit être laissé au hasard. Tout doit prévu, préparé,  même l’improbable. Cette préparation doit permettre au photographe de pouvoir réagir le mieux possible aux événements impondérables qui surgiront une fois sur le terrain.

Un cerf dans le brouillard pendant le brame du cerf.
Cette photo d'un cerf durant le brame a fait l'objet de nombreuses questions notamment concernant le décor.

Quelle espèce va être photographiée

La première question que doit se poser un photographe animalier est quelle espèce il va choisir : oiseaux, mammifères, reptiles, etc. En effet, les conditions de prise de vue, le choix des lumières, le choix du décor va être totalement différent. De même que les heures de prises de vues dans la journée sont très différentes. Pendant le nourrissage, les oiseaux sont très actifs en début de matinée. Les reptiles sont difficiles à trouver au matin. Les mammifères sont les plus beaux avec des lumières rasantes.

Le choix des objectifs photo est totalement différent suivant les espèces à photographier.

La technique sur le terrain va aussi être très différente. Pour les oiseaux, il n’est pas toujours utile de photographier depuis un affût sauf pour des espèces comme le busard des roseaux par exemple. Pour les grands mammifères, c’est bien souvent indispensable.

Le choix de l’espèce à photographier est une question qui va totalement définir le matériel de prises de vue, le choix du terrain et les heures des prises de vues.

Quel type de photographies doit être réalisé

Avant de partir pour une session photo, un photographe animalier doit se demander quel va être l’usage de ses photos. Est-ce dans un but commercial (à titre publicitaire par exemple) ? Est-ce dans un but illustratif pour un magazine, un livre d’identification ou encore un diaporama ? Est-ce dans un but artistique pour une exposition ou alors pour un cadre accroché dans une maison ?

C’est une question essentielle car la recherche des sujets, des décors et des lumières sera totalement différente. De plus si la session photo doit aboutir à la création d’une photo artistique, elle devra respecter la vision du photographe. Ce qui n’est pas nécessairement le cas pour une photo illustrative.

Le type de photographies va complètement conditionner la manière dont le photographe animalier va choisir le terrain, les sujets et sa manière de photographier. Pour nous, c’est une question essentielle.

Quelle méthode va être utilisée pour approcher les animaux

Avant d’arriver sur le terrain et toujours dans cette phase préparatoire, le photographe animalier doit se demander quelle méthode il va choisir sur le terrain pour réaliser ses photos : affûts, billebaude ou encore l’approche.

Suivant l’espèce, la technique est différente. La billebaude convient bien aux animaux très mobiles dont le parcours est imprévisible. Il faut parcourir beaucoup de terrain pour les trouver puis les photographier.

L’approche est idéale pour les grands mammifères européens comme les cerfs, les daims et les sangliers. Elle nécessite une parfaite connaissance de la topographie du terrain ainsi que des habitudes des animaux. Mais c’est la plus spectaculaire en termes de photos.

L’affût est la solution la plus intéressante pour des animaux dont on connait les lieux de passage, les lieux de nourrissage. L’affût peut être artificiel comme une tente ou alors réalisé dans la nature avec des branches, des filets et du feuillage.

Savoir adopter la bonne méthode pour les prises de vues est le meilleur moyen pour saisir des moments uniques dans les comportements animaliers. Si un photographe n’a pas fait ce choix avant d’arriver sur le terrain, il perdra beaucoup de temps et risque de ne réaliser aucune photo. La préparation est essentielle.

Quel matériel choisir

Le matériel d’un photographe animalier doit toujours être adapté aux photographies qu’il compte réaliser. Pour les mammifères qui ne laissent pas approcher facilement comme des cerfs, des renards ou des blaireaux, une longue focale est nécessaire. Nous recommandons souvent une focale de plus de 400mm pour les animaux Européens et américains.

Pour de nombreuses d’espèces d’oiseaux une longue focale est nécessaire pour réaliser des cadrages serrés.

Pour les insectes, des focales plus courtes comme le 100mm sont suffisantes. Pour les reptiles des focales encore plus courtes sont adaptées.

Pour photographier des animaux rapides, un boitier avec un autofocus performant est nécessaire pour que la mise au point soit la plus rapide possible. Pour les sujets rapprochés et peu mobiles, un bridge est suffisant.

Le matériel photo doit être toujours être adapté à l’espèce choisie ainsi que pour le type de prises de vues à réaliser.

Une fois sur le terrain, le choix du point de vue

Une fois le choix le type d’espèces identifié, le type de photo à réaliser défini, la méthode choisie pour le terrain et le matériel défini, le photographe animalier arrive sur le terrain. Avant de déclencher pour la première fois, il doit se poser des questions cruciales. La première d’entre elles est le choix du point de vue. Le point de vue va déterminer le choix du premier plan, de l’arrière-plan et de l’espace négatif. Le choix d’un bon point de vue va permettre de bien mettre en valeur les centres d’intérêts de la photo. Souvent, nous déconseillons les prises de vues en plongée qui écrasent les animaux ou alors les vues en contre plongée exceptés pour les vols. Le choix d’un point de vue qui permettra de photographier les animaux à hauteur des yeux est le plus intéressant.

Nous recommandons aussi de toujours choisir un point de vue qui permet de montrer l’éclat dans l’œil. Cet éclat permettra d’établir rapidement une connexion avec l’audience qui regarde la photo.

 

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

Je désire recevoir gratuitement mon livret de 10 conseils photos pour réussir des photos créatives et intéressantes.

Inscription à la newsletter photo de nature

Si vous voulez créer des photos intéressantes et différentes, inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les nouveaux articles publiés pour vous aider à développer votre créativité.

Ces informations sont confidentielles et ne seront jamais diffusées.