Pourquoi vous devez avoir une identité photographique pour bien photographier : 1ère partie

Vous vous demandez certainement pourquoi vous ne parvenez pas à créer des séries de photos consistantes et cohérentes.

Vous reconnaissez toujours la signature de certains photographes qui vous inspirent. Vous aimeriez qu’il en soit de même pour vous.

Si vous vous posez ces questions, c’est que vous n’avez pas pris de temps de définir votre identité photographique.

Je vais vous donner quelques directions qui vous permettront de créer des photos de nature qui seront identifiables et reconnaissables.

Spatule blanche en contre-jour photographiée depuis un affût flottant en Dombes.
Spatule blanche en contre-jour photographiée depuis un affût flottant en Dombes.

Les principaux symptômes de l’absence d’une identité photographique

Outre les symptômes que j’ai évoqué dans les premières lignes de cet article, celui qui est le plus flagrant est celui du « je ne sais pas comment et quoi faire ».

Ce symptôme survient souvent sur le terrain lors d’une session photo. Vous êtes armé de bonnes intentions. Vous avez préparé votre session, votre matériel. Vous avez beaucoup d’idées en tête. Mais une fois sur le terrain, vous ne savez pas comment aborder la scène, comment photographier le cerf qui se trouve à 100 mètres de vous ou encore cette magnifique aurore que vous voulez immortaliser.

Vous prenez des photos mais vous sentez bien qu’il n’y a rien de cohérent. Il vous manque ce petit plus qui fait que les bons photographes ont toujours une signature photographique. Lorsqu’ils sont sur le terrain, ils savent exactement ce qu’ils vont faire et ils le font.

C’est ce que j’appelle le principe de l’identité photographique.

Qu’est-ce que l’identité photographique ?

Lorsque vous regardez les photos d’un photographe que vous appréciez et qui vous inspire, c’est certainement parce qu’il a développé deux éléments essentiels :

  • Une vision photographique.
  • Un style photographique.

La mise en place de ces deux éléments lui permettent d’être identifiables et reconnu parmi des centaines d’autres photographes.

La vision et le style photographique donnent un sens à son activité artistique.

Il y a certainement d’autres photographes dont vous n’appréciez pas l’approche photographique mais vous êtes malgré tout capable de les nommer car vous reconnaissez leur identité photographique. N’est ce pas l’essentiel d’une approche photographique réussie ?

Sachez qu’avoir votre propre identité photographique vous permet d’être différencier sans confusion possible avec d’autres photographiques.

Pour résumer l’identité photographique, je peux dire qu’elle vous donne une existence en photographie.

Définir votre identité photographique va vous permettre de dire qui vous êtes, ce que vous voulez être, pour qui vous voulez être pris par les autres, que ce soient des photographes ou non.

Votre identité photographique va définir la manière dont vous allez être perçu par le monde qui vous entoureµ.

Définir votre identité photographique vous permet de lister l’ensemble des données artistiques qui vont individualiser votre approche artistique.

C’est un peu comme votre identité administrative avec vos caractéristiques physiques, votre date et votre lieu de naissance.

Une identité photographique vous permet de vous individualiser, de vous sortir de la masse des photographes, d’assurer votre singularité et votre individualité artistique.

L’impact d’une identité photographique ?

L’étymologie du mot identité vient du latin « idem » qui signifié le même.

Le principal impact d’une bonne et forte identité photographique est de vous permettre de créer des séries photographies de nature qui seront cohérentes et consistantes. Une fois sur le terrain, vous ne disperserez plus. Vous allez vous concentrer sur des objectifs précis de prises de vues. Vous saurez exactement quelle est la direction à prendre.

Vous allez comprendre pourquoi vous allez créer vos photographies. Lorsque vous aurez votre appareil photo entre les mains, vous allez sans cesse vous référer aux valeurs de votre identité photographique pour réaliser vos clichés.

Votre identité photographique n’est pas seulement l’image que vous voulez donner de vous aux autres. Elle définit également vos actions dans le présent ou le passé.

Dans cet article, j’avais défini l’écriture photographique. Elle peut être considéré comme l’une de ces actions qui serait le prolongement de ce que vous êtes.

Le premier élément de l’identité photographique : votre vision photographique

Définir votre vision photographique, c’est bien plus que de définir vos buts en photographie.

Votre vision photographique est votre ligne de conduite. Elle vous donne des raisons pour aller sur le terrain créer des photographies.

Si vous définissez bien votre vision artistique, vous répondrez à la question essentielle et que l’on vous pose peut être souvent « Pourquoi pratiquez-vous la photographie ? ».

Par exemple, dans mon cas, je réponds invariablement « Je pratique la photographie pour partager et dévoiler ma passion pour les merveilles de la nature ».

Si vous n’avez pas encore une vision photographique claire et cohérente de votre activité photographique, je ne peux que vous encourager à la définir le plus vite possible.

Ma méthode est simple. Il vous suffit de prendre une feuille de papier et un crayon pour noter toutes les idées qui vont venir à l’esprit. Je vous déconseille l’ordinateur car sur votre feuille vous allez raturer, faire des schémas, faire des va et vient incessants dans vos idées pour les ordonner. Dans ce cas de brainstorming introspectif, l’ordinateur n’est pas pratique.

Sur cette feuille de papier, lister tout ce que vous aimez faire pendant vos sessions photo. Lister simplement les idées que ce que vous appréciez mais aussi ce que nous n’appréciez pas. C’est un peu comme si vous listiez vos points forts et vos points faibles.

A ce stade, n’écrivez pas de longues phrases. Alignez juste vos idées.

Par exemple, vous pouvez écrire des idées comme « contempler la nature », « écouter le silence », « observer les animaux », « écouter le vent dans les arbres », « regarder les poissons nager », « me laisser envelopper dans l’ambiance ». La nature offre une multitude de sensations qu’elles soient visuelles, olfactives, tactiles ou sonores. Le catalogue des idées peut être long. Mais durant cette phase, n’hésitez pas.

Ensuite ordonnez vos idées par notion de force dans le sens décroissant. Ce que vous préférez doit être en tête de liste.

Une fois que toutes les idées ont été ordonnées et consolidées, il ne vous reste plus qu’à prendre les trois idées les plus fortes et de les assembler avec une phrase. Elle va exprimer pourquoi vous avez choisi la photographie comme activité créative. C’est votre vision.

La définition de votre vision photographique n’est jamais définitive. L’idée générale va rester invariable dans le temps mais la formulation va changer. Les mots vont évoluer car votre vision va s’affiner avec le temps. Elle est comme votre vie. Avec l’expérience, l’âge et la maturité, votre vision photographique va s’éclaircir, s’affiner, se simplifier pour aboutir à une véritable et profonde définition de votre personnalité photographique.

Même si vous n’êtes pas totalement satisfait de la phrase qui vous définit, ne vous inquiétez pas. Vous avez franchi un pas décisif dans votre activité photo. Il faut bien commencer un jour par quelque chose. Vous avez fait le plus difficile. Le reste va suivre.

La conséquence d’une vision photographique claire et bien définie est que vous peurs vont s’envoler. L’objet de votre vision devient un vrai moteur pour votre créativité. Lorsque vous voulez une photo, vous avez tous les éléments auxquels vous accrochez pour la composition, le cadrage.

Le second élément de l’identité photographique : votre style photographique

Pour lire la suite de l'article, cliquez ici.

 

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement