Pourquoi une photographie d’art doit être développée – Partie 2

Cette photographie en noir et blanc d'un paysage de Big Bend au Texas a été développée pour provoquer la quiétude et la relaxation.
Cette photographie en noir et blanc d'un paysage de Big Bend au Texas a été développée pour provoquer la quiétude et la relaxation.

La photographie d’art n’est pas du photo graphisme

Lorsque nous développons ou post traitons une photographie issue de l’un de nos appareils photo, nous nous attachons aux étapes suivantes :

  • recadrage.
  • Gestion du bruit.
  • Amélioration de la netteté.
  • Modification des couleurs.
  • Amélioration des différents contrastes.
  • Amélioration des détails.
  • Suppression de certains éléments que nous appelons perturbateurs dans la terminologie de notre méthode ACAPN.

Mais nous respectons toujours une règle essentielle. Nous n’ajoutons jamais d’éléments provenant d’autres photographies. Nous ne faisons jamais de montages photo ou de photo graphisme.

Le mot photo graphisme est un néologisme construit à partir des mots photographie et graphisme. Pour nous c’est une forme artistique totalement différente de la photographie fine art. Nous avons suivi des formations pour apprendre ces techniques car nous pensions qu’elles pourraient nous apporter d’autres éléments de réflexions et de nouvelles sources d’inspiration.

Nous avons constaté que les images créées manquaient de profondeur, de volume. Le pire pour nous a été de découvrir que les artistes qui créaient ce genre d’œuvre n’allaient même plus sur le terrain pour réaliser les prises de vues. Ils se contentent d’acheter des abonnements à des stocks photo. Ils téléchargent ensuite des dizaines des clichés créés par d’autres photographes pour créer leurs propres univers.

C’est un comportement qui ne correspond pas à nos valeurs morales et éthiques.

Pour nous la création d’une photographie fine art est un très long processus qui commence toujours sur le terrain avec des prises de vues. Le post traitement n’est que le renforcement de notre démarche artistique.

En aucun cas, le développement ne doit être le départ du processus créatif de nos œuvres. Pour nous, ce sont les limites de la photographie artistique.

Le développement d’une photo d’art est très chronophage

La photographie artistique est une activité créative très chronophage. Même si les ordinateurs sont devenus de plus en plus puissants et que les logiciels de plus en plus performants, le temps passé devant un écran d’ordinateur est très long. En effet, les combinaisons de développement sont infinies. Dans notre cas, le développement d’une photo artistique peut prendre d’une à quatre heures.

La première étape consiste à se demander quel est le message ou les émotions que l’on veut renforcer. Ensuite, il faut déterminer les outils qui vont être utilisés. Il faut être très prudent pour ne pas s’égarer dans la palette des fonctions des logiciels.

Lors du développement, il faut être cohérent et consistent pour que toutes les photographies conservent le même style. Une fois que le processus de recherche aboutit, le post traitement peut débuter. Cette étape demande beaucoup de réflexions, de recherche et d’introspection.

Le développement d’une photo d’art engendre la reconnaissance

Si la phase de post traitement est réalisée avec une grande qualité et dans le respect de la vision photographique, elle permettra alors au photographe d’avoir la reconnaissance de son audience.

En effet, toutes les personnes qui s’intéressent à l’acquisition de photographies d’art savent reconnaitre le talent du photographe lors de la phase de développement. Pour eux, elle aussi importante que la prise de vue.

Un photographe qui créé des photos fine art doit toujours évoluer, se tenir au courant des nouvelles techniques pour renforcer encore plus sa crédibilité et son savoir-faire.

Il ne doit jamais se laisser aller à la facilité. Il ne doit jamais penser que tout est acquis parce qu’il a réalisé une ou quelques belles séries artistiques.

Le développement de photos artistiques réclame de l’intégrité comme nous l’avons vu précédemment mais aussi beaucoup d’humilité. Il y a toujours des photographes qui peuvent nous inspirer et nous montrer d’autres voies à explorer.

Si un artiste photographe accepte ces conditions alors il gagnera toujours le respect de son audience. Sn approche artistique en sortira renforcée. Il ne faut jamais oublier que nous n’existons qu’au travers du regard des autres.

Finalement

Le développement d’une photographie artistique est l’une des étapes fondamentales dans le processus créatif photographique. Il permet de renforcer la démarche artistique de l’artiste. C’est une activité chronophage qui nécessite beaucoup d’énergie.

Le photographe doit y apporter beaucoup d’attention afin de générer des œuvres de qualité. Il ne doit pas oublier qu’il doit respecter son audience. Il doit toujours donner le meilleur de lui-même.

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?

Je désire recevoir gratuitement le livret de 10 conseils photos pour réussir des photos créatives et intéressantes.

Inscription à la lettre d'information

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir une fois par mois et en priorité nos offres de stages de photo nature à des conditions avantageuses.

Vous recevrez aussi nos dernières chroniques pour créer des photos intéressantes.

Ces informations sont confidentielles et ne seront jamais diffusées.