Stage de photo animalière en affût flottant. La Dombes en juin 2016

6 participants pour photographier les trésors cachés animaliers de la Dombes

Pour ce deuxième stage en Dombes durant l’année 2016, les conditions météo ont une nouvelle fois été très capricieuses mais les participants ont su pleinement profité des ciels couverts et de la pluie pour réaliser des photos étonnantes, très saturées.

Les participants au stage de photo animalière en affût flottant dans la Dombes en juin 2016

Les participants au stage de photo animalière dans la Dombes (de gauche à droite): James,Gaston, Daniel, Josiane,Annik, Francis et Amar.

Avant de continuer la lecture...

Ce voyage a été organisé.

Cliquez ici pour découvrir nos prochains voyages et stages photo.

Attention car cette page s'ouvre dans un autre onglet de votre navigateur.

Une première expérience en affût flottant pour les 6 participants

Aucun des six photographes participants à ce stage de photo animalière n’avait jamais utilisé un affût flottant pour réaliser des photos. C’était une grande première.

Le premier jour, après avoir fait le tour des différents étangs et expliquer comment effectuer une mise à l’eau en prenant soin du matériel photo, chacun d’eux est parti pour une première session de 3 heures à le recherche des premiers étangs, foulques macroules et autres grèbes huppés. En rentrant au crépuscule, la satisfaction des premiers clichés réussis a donné le tempo de l’ambiance de la semaine qui allait suivre.

L’affût flottant fait peur à de nombreux photographes qui ont peur de faire tomber l’appareil dans l’eau. De nombreuses personnes ont peur de prendre l’eau dans les waders ou alors de ne plus savoir revenir au point de départ. Durant nos stages, nous donnons toutes les explications pour assurer une sécurité maximales. Si les conseils sont scrupuleusement suivis, aucun problème ne peut arriver. C’est une activité photographique  sécurisante qui permet de vivre au plus près des animaux aquatiques sans jamais les déranger. Elle permet de réaliser des photos créatives exceptionnelles qu’il serait impossible de créer autrement.

Ce stage de photo a été une nouvelle fois la confirmation de ce que nous pensons : l’affût flottant est certainement aujourd’hui le meilleur moyen de figer des comportements animaliers qu’il est impossible de réaliser depuis la terre ferme. Le choix du point de vue est certainement l’élément le plus essentiel dans cette technique.

La Dombes : un paradis pour les oiseaux des zones humides

La région de la Dombes regorge d’espèces d’oiseaux. Près de 130 espèces s’y reproduisent régulièrement. 30 000 oiseaux hivernent régulièrement.

La région de la Dombes est couverte par plus de 1000 étangs. Ces étangs sont d’origine humaine. Ils sont peu profonds et sont utilisés pour la pisciculture. Leur particularité est que le fond est légèrement incliné permettant à l’eau de s’écouler lentement et régulièrement vers l’émissaire. Ces étangs poissonneux attirent de nombres espèces d’oiseaux. C’est une zone d’importance internationale pour les oiseaux migrateurs des zones humides.

Pendant les mois de mai, juin et juillet, il est possible d’observer quelques espèces emblématiques de la région : grèbe huppé, grèbe castagneux, grèbe à cou noir, nette rousse, guifette moustac, bihoreau gris, héron pourpré, héron cendré, héron crabier, aigrette garzette, grande aigrette, héron gardeboeuf, cormoran, foulque macroule, rousserole effarvatte, phragmite des joncs, martin pêcheur d’Europe, fauvette, busard des roseaux,  milan.

La Dombes n’attire pas seulement les oiseaux. Les rats musqués et les ragondins sont aussi des mammifères que l’on croise souvent sur les étangs.

Les libellules, les grenouilles vertes et les couleuvres à collier font aussi partie du paysage animalier.

Les lumières qui baignent la Dombes sont exceptionnelles. Au printemps et au début de l’été, les petits matins sont souvent baignés par des lumières chaudes et feutrés. Quel bonheur d’observer des canards ou des grèbes se déplaçant sur les étangs dans cette ambiance magique.

Des photographes expérimentés en quête de créativité

Même les participants à ce stage n’avaient jamais pratiqué l’affût flottant, tous étaient des photographes animaliers avertis. Nous avions donc choisi une progression pédagogique basée sur le développement de la créativité.

Après être revenu sur certains fondamentaux de la photographie animalière,  nous avons développé notre propos sur la réalisation de photographies à fort impact  et porteuses de messages à l’attention d’une audience.

Certains participants qui avaient déjà participé à d’autres stages ont été très surpris par cette approche théorique et technique. Ils ont rapidement mesuré grâce à la qualité de leurs photos, l’intérêt de la méthode et la facilité de son application sur le terrain.

Le diaporama de quelques photos réalisées par les photographes vous montrera la qualité du travail photo.

Des conditions météo une nouvelle fois étranges

Pour cette deuxième semaine de stage, la météo a été conforme aux conditions de la première semaine : ciels chargés avec des nuages et de la pluie. Mais une nouvelle fois, les stagiaires ont mesuré l’intérêt d’avoir des nuages pour réaliser de belles photographies animalières. Les expositions sont cohérentes et les couleurs sont saturées. Il n’y a jamais de hautes lumières. En appliquant des techniques correctes de mesures de lumières, il est possible de créer des photos très homogènes où les animaux prennent leur véritable dimension.

Les affûts sont prévus pour résister à des conditions climatiques difficiles. Même lorsque les pluies ont été battantes, les photographes ont pu rester à l’abri des toiles pour réaliser des photos des oiseaux qui restaient totalement paralysés sous la pluie.

Les niveaux d’eau exceptionnellement élevés suite aux pluies ont vu se raréfier certaines espèces de limicoles et d’échassiers. Mais les comportements des oiseaux ont changé. Nous avons pu assister à des scènes de pêche où des hérons s’envolaient depuis des arbres pour aller prélever des carpes au milieu des étangs.

Une ambiance conviviale et détendue pendant 7 jours

Ce nouveau stage consacré à la photographie animalière en affûts flottants dans la Dombes a été une nouvelle fois une très belle expérience. Il a été basé sur l’apprentissage technique, la découverte des trésors cachés d’une région,  la bonne humeur et la convivialité.

Le fait de choisir des gîtes avec des chambres et des commodités privatives pour chaque participant ajoute un confort que nous jugeons indispensables. Les revues de photos ainsi que les exposés techniques quotidiens sont des atouts qui permettent à chaque photographe de s’épanouir et de trouver de nouveaux horizons photographiques pour progresser.

Cette manière d’organiser des stages photo en petits groupe nous conforte dans l’idée que nous sommes sur la bonne voie pour faire profiter au plus grand nombre de nos compétences et de nos connaissances.

Le diaporama des photos des participants

Les photos sont proposées dans l'ordre alphabétique des participants.

stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-annik-1
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-annik-2
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-annik-3
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-annik-4
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-annik-5
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-annik-6
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-annik-7
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-annik-8
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-annik-9
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-daniel-1
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-daniel-2
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-daniel-3
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-daniel-4
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-daniel-5
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-daniel-6
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-daniel-7
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-daniel-8
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-daniel-9
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-francis-1
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-francis-2
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-francis-3
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-francis-4
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-francis-5
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-francis-6
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-francis-7
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-gaston-1
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-gaston-2
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-gaston-3
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-gaston-4
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-gaston-5
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-gaston-6
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-gaston-7
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-james
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-james-2
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-james-3
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-james-4
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-james-5
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-james-6
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-james-7
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-james-8
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-josiane
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-josiane-2
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-josiane-3
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-josiane-4
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-josiane-5
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-josiane-6
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-josiane-7
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-josiane-8

Le commentaire écrit et oral des participants

Annik
Annik.
Pour écouter le commentaire audio de Annik, cliquez sur le bouton play ci-dessus pour le démarrer.

Je suis très contente de ce stage de photo animalière. Habituellement, je fais des voyages photo. Mais là c’est un stage où j’ai appris beaucoup de choses techniques. Tout était bien.

L’ambiance pendant la semaine a été très bien. Tous les autres photographes que je ne connaissais pas ont été très sympas. L’organisation a été top. Nous n’avons jamais été dans le flou. Tout est synchronisé, organisé. Tout était net. Nous n’avons jamais perdu de temps.

En arrivant à ce stage, je voulais simplement faire de l’affût flottant sans savoir réellement ce qu’il y avait derrière. Je suis tombé par hasard sur ton stage. J’ai des amis qui sont partis faire un voyage mais il était complet. Via internet, je suis tombé sur ton site web. J’ai écouté et lu les commentaires des participants. J’ai regardé les photos et je me suis inscrite. Comme je ne connaissais personne, au début j’ai eu un peu peur. Mais finalement tout s’est bien passé.

Cette technique de l’affût flottant est géniale. J’adore. C’est une impression de liberté totale. Je peux aller où je veux : je ne pas coincée. Je peux composer mes photos comme je veux. La première fois que j’ai été à 4 mètres d’un grèbe procure une sensation incroyable. Je ne l’ai pas dérangé du tout alors qu’il faisait sa toilette. En allant doucement, on peut s’approcher très près des animaux. On les observe dans leur intimité. On peut écouter leurs cris et leurs chants. C’est vraiment super bien. L’affût flottant répond totalement à mes attentes.

La Dombes est une région vraiment très jolie. J’y viendrai bien en vacances en famille pour y faire du vélo. L’ambiance dans les étangs est vraiment particulière.

Durant ce stage, j’ai beaucoup appris au niveau technique que ce soit au en ce qui concerne l’appareil, les techniques de prises de vue. Ton protocole photographique est vraiment intéressant pour créer de belles photos. Le premier jour, après t’avoir écouté, je me suis dit que je n’allais pas changer mes habitudes. Puis finalement, en essayant je me suis dit que tes trucs fonctionnaient bien. Pour la première fois, j’ai rencontré quelqu’un qui m’a donnait de vrais conseils. Cette manière très structurées que tu as de la photographie m’a donné plu. Je ne suis pas quelqu’un de très organisé en photo. Je suis plutôt spontanée dans mes prises de vues.

Maintenant, je peux voir la différence avec avant quand je réalise une photo. En arrivant au stage, j’étais dans un moment de flottement. J’étais un peu déçue de mes photos. Elles ne m’apportaient plus de grandes satisfactions. Je photographiais des animaux. C’était tout. Tu m’as appris à mettre tous les éléments pour réussir des photos intéressantes qui tapent dans l’œil. Tu m’as beaucoup aidé pour le côté technique et artistique. Tu m’as ouvert de nouvelles portes, donné de nouvelles idées. Je comprends mieux maintenant comment faire de belles photos. Je suis vraiment très contente.

Je reviens d’ailleurs l’année prochaine.

Si je devais retenir une photo de cette semaine ce serait impossible. Par contre, je peux parler d’un style de photo que tu m’as fait découvrir. J’aime les photos poétiques d’un animal d’un son milieu naturel avec un beau flou et une belle lumière. Je vais m’orienter dans cette direction.

Josiane
Josiane.
Pour écouter le commentaire audio de Josiane, cliquez sur le bouton play ci-dessus pour le démarrer.

J’ai vécu une expérience incroyable avec ce stage en affûts flottants. Je n’en ai attendais pas autant. C’est la première fois que je réinscris à un stage avant de l’avoir terminé.

Dans l’affût flottant, on est toujours au niveau des yeux des oiseaux. Les plans sur l’eau sont superbes. On observe la vie des animaux. Ce n’est pas que de la photographie. J’ai pu voir la tendresse des femelles vis-à-vis de leurs poussins.

J’ai découvert la Dombes, une région que je ne connaissais pas. Le fait d’être dans les étangs n’a rien à voir avec les photos prises depuis un observatoire ou depuis une berge. Je crois que maintenant, je ne pourrai plus les faire. Par exemple, j’avais toujours vu des poussins de grèbes depuis de très loin et là j’ai pu en faire des portraits. Ce fut incroyable pour moi.

L’organisation du stage comme d’habitude a été exceptionnelle. Je savais à quoi m’attendre. Tu es attentionné avec chacun de nous. J’apprécie vraiment.

Sur le plan technique, j’ai progressé d’une façon extraordinaire. J’ai appris de nouveaux réglages sur mon boitier. J’ai appris à mieux me place pour gérer les différents plans d’une composition. Maintenant je peux dire que je sais composer une photo animalière. Avant je prenais simplement un sujet. Je travaille de manière plus artistique. J’étudie de manière précise mes différents plans avant de cadrer. Maintenant, il y a des photos que je ne fais plus parce que je sais qu’elles sont inintéressantes.

Le fait d’être avec d’autres photographes pendant une semaine est très enrichissant sur le plan de l’inspiration car on échange énormément. Nous avons beaucoup partagé que ce soit pour le réglage du boitier ou la création de photos. Quand on regarde les photos des autres durant les revues de photo, on prend des idées de compositions auxquelles on n’aurait pas pensé.

Si je devais conserver en mémoire une photo de ce stage, ce serait sans aucun doute d’un poussin grèbe. Je n’avais jamais pu en approcher un d’aussi près. Il est dans les fleurs et je le trouve magnifique.

James
James.
Pour écouter le commentaire audio de James, cliquez sur le bouton play ci-dessus pour le démarrer.

Mes impressions au sujet de ce stage de photo animalière sont totalement positives. Je vais d’ailleurs revenir l’année prochaine. Je viens de passer 8 jours dans une campagne comme je l’aime.

J’ai appris à utiliser un affût flottant. Pour moi c’est nouveau. De plus j’ai photographié des animaux que je ne connaissais pas. C’était drôlement intéressant.

Quand je suis dans un affût flottant, je me sens vraiment proche de la nature (on ne peut pas l’être plus). Je n’avais connu de telles sensations en photo. On est totalement intégré dans le milieu naturel. C’est une sensation extraordinaire car on a de l’eau jusqu’au torse.

Je ne connaissais pas la Dombes. Je viens de découvrir cette région. En regardant un plan, j’ai vu tous ces milliers d’étangs et j’ai été surpris. Je ne connaissais que le poulet de Bresse et c’est tout.

Au départ j’avais un peu peur d’être fatigué ou d’évoluer dans des positions inconfortables mais cela n’a pas été du tout le cas. Quand j’étais un peu fatigué, j’allais dans un endroit moins profond pour me reposer. De plus, nous n’avons pas eu trop chaud. Ce fut parfait.

En ce qui concerne l’ambiance, elle a été excellente. J’ai remarqué qu’il n’y avait que des bons photographes. Ce n’est pas toujours le cas dans des groupes.

J’ai beaucoup appris pendant tes exposés techniques. J’ai pu appliquer immédiatement tout ce que m’as expliqué. Le rythme a été ainsi pendant 6 jours.

Si je devais retenir une photo de ce stage, ce serait difficile. Mais je retiendrai celle du héron qui danse avec sa grosse carpe dans son bec. J’ai aussi en tête un autre héron qui a le coup tordu un peu comme font les girafes.

Francis
Francis.
Pour écouter le commentaire audio de Francis, cliquez sur le bouton play ci-dessus pour le démarrer.

Je suis très heureux d’avoir participé à ce stage. J’ai connu beaucoup d’émotions. Je reviens l’année prochaine.

Je ne connaissais pas la technique de l’affût flottant. C’est incroyable mais il permet d’être au cœur de l’action. On est entouré d’oiseaux que ne nous voient pas. On les écoute. C’est quelque chose de fabuleux. C’est indescriptible pour quelqu’un qui n’a jamais fait cela. J’ai assisté à des scènes de nourrissage. C’est beaucoup d’émotions. J’ai vraiment pénétré dans l’intimité des oiseaux.

J’ai réalisé beaucoup de bonnes photos cette semaine. Ce qui m’a le plus touché ce sont les adultes qui nourrissent leurs petits que ce soient les grèbes ou les foulques.

Je ne connaissais pas la Dombes. C’est une région fabuleuse que ce soit pour la richesse des oiseaux ou des paysages. Je suis à la campagne. C’est un univers que j’apprécie. J’ai été heureux ici au milieu de toute cette nature.

J’ai l’habitude de partir en voyage avec des groupes d’au maximum 10 personnes. Cette fois c’était un peu plus intime car nous étions moins nombreux. Je ne connaissais personne dans ce stage. L’ambiance a été excellente. Je suis ravi car tout s’est très bien passé. Tout le monde a vraiment été très sympa.

Tes exposés techniques et les revues de photos ont été un vrai plus pour moi. J’ai beaucoup appris sur les réglages de mon boitier et sur les oiseaux. Par exemple, je n’avais jamais réalisé de photo de suivi de vols d’oiseaux. Maintenant je sais faire. J’ai découvert mon 500mm. Je n’imaginais pas réaliser de telles photos avec un tel piqué.

J’ajouterai que les revues de photos sont un vrai plus car on peut voir ce que les autres photographes ont réalisé. On peut ensuite les copier et s’inspirer de leur approche.

Gaston
Gaston.
Pour écouter le commentaire audio de Gaston, cliquez sur le bouton play ci-dessus pour le démarrer.

Mes impressions sur ce stage sont très bonnes. Avec toi, Amar, je m’attendais que ce soit top notamment sur le plan humain et affectif. Pour moi c’est une dimension importante car on vit en groupe. Je m’attendais à quelque chose de sympathique et confortable. Je recherche toujours un peu de bien être après ces journées sur le terrain. Ce stage a  vraiment répondu à mes attentes. Même les repas ont été excellents. Tu avais tout bien préparé et organisé.

Je suis venu à ce stage pour apprendre à utiliser des affûts flottants. Pour moi c’est un moyen idéal pour approcher les oiseaux de près et de rentrer dans leur intimité. J’ai beaucoup aimé car j’ai surpris des attitudes. Ils sont toujours en confiance avec leurs petits même quand nous ne sommes pas loin avec l’affût flottant. On ne pourrait pas approcher d’aussi près dans d’autres conditions. J’avais déjà réalisé des photos depuis des berges mais ce n’est pas du tout la même atmosphère.

Durant ce stage, je me suis senti en symbiose avec la nature. J’ai été très touché. Il a répondu à toutes mes attentes. Ce qui a vraiment été étonnant et comme tu nous l’as dit dès le début, il faut être très patient. C’est comme au théâtre. Il y a la scène devant nous et on attend le spectacle.

Les deux derniers jours ont été pour moi une vraie révélation. J’ai eu l’impression que les animaux m’acceptaient dans leur univers. J’avais l’impression de faire partie de l’environnement. C’était une sensation incroyable. Il m’a fallu un certain temps pour comprendre qu’il faut être patient pour être accepté par les animaux et se fondre dans le décor. Une fois qu’on a compris, c’est magique.

J’ai été assez bluffé par le niveau technique des photographes. Les revues de photos ont montré de belles réalisations. J’ai appris pas mal de trucs techniques pendant ce stage. J’ai toujours travaillé dans la création graphique. C’est un monde très proche de celui de la photographie. Ce fut intéressant de voir nos deux univers se rapprochaient avec des approches différentes. C'est tout l’intérêt de ce stage.

Si je devais conserver un souvenir de ce stage, ce serait celui du héron pourpré que j’ai photographié hier après-midi. Il était en train de pêcher une carpe. C’était une action incroyable et magique.

Daniel
Daniel.
Pour écouter le commentaire audio de Daniel, cliquez sur le bouton play ci-dessus pour le démarrer.

Je viens de passer un voyage fantastique. J’ai découvert l’affût flottant que je ne connaissais pas. Le problème est qu’une fois qu’on a découvert cette technique, on n’a pas envie de faire autre chose. Photographier des animaux aquatiques depuis une berge en contre-plongée ne présente plus aucun intérêt. Avec les photos réalisées depuis un affut flottant on montre vraiment les 3 dimensions. Depuis une berge, on aplatit tout.

Une fois de plus ton enseignement a été exceptionnel. Je ne veux en aucun cas te flatter ou quoique ce soit. J’ai 40 ans de métier de photographe derrière moi et avec toi je continue d’apprendre. Tu fais des cours d’une manière que tous les concepts passent seuls sans difficulté. Je n’ai jamais vu cela ailleurs. Ne sois pas gêné mais c’est la réalité. Je ne connais pas un formateur qui travaille comme toi. Tu es convivial et surtout très structuré pour démontrer tes propos. J’essaye au sein de mon club de me servir de tes réflexions et de ta méthode mais j’en encore du travail.

Pendant cette semaine, j’ai dû prendre deux kilos car nous avons vraiment bien mangé. L’organisation du stage a été très bonne. L’ambiance a été très sympathique. On se sent bien comme à la maison. C’est familial. Je ne connais aucun autre participant sauf Josiane qui est ma compagne et au bout d’une heure, tout le monde se connait. La préparation des apéritifs et des repas est un moyen de mieux se connaitre. C’est comme si nous étions une bande de copains.

Je connaissais la Dombes de réputation avec quelques bons restaurants. C’est un coin merveilleux car tout est serein. Nous sommes au cœur de la nature. Les petits villages sont très mignons et typiques avec beaucoup de charme.

Quand on marche dans un étang avec un affût flottant on est au cœur de l’eau et de la nature. C’est physique, il faut le dire. C’est à la portée de tout le monde. J’ai 73 ans et je n’ai pas rencontré de problème. Dans un affût on se sent comme un chasseur sans fusil. On cherche la proie à photographier. On peut photographier des scènes qui seraient impossibles autrement comme le héron qui attrape une carpe plus grosse que lui. On est au cœur de la scène et de l’action.
Si je devais conserver en mémoire une photo, c’est celle d’un héron pourpré à peine visible parmi les herbes. Pour moi c’est une photo d’approcher la photographie de manière poétique.

  1. Commentaires (0)

  2. Add yours

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?

Je désire recevoir gratuitement le livret de 10 conseils photos pour réussir des photos créatives et intéressantes.

Inscription à la lettre d'information

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir une fois par mois et en priorité nos offres de stages de photo nature à des conditions avantageuses.

Vous recevrez aussi nos dernières chroniques pour créer des photos intéressantes.

Ces informations sont confidentielles et ne seront jamais diffusées.