Photographier le brame du cerf Charente-Maritime – septembre 2015

Apprendre les techniques d'approche et d'affût pour photographier le brame du cerf

Comme chaque année, nous avons choisi la Charente-Maritime pour organiser un stage consacré au brame du cerf. Dans cette région le brame débute vers le 15 septembre pour se prolonger jusque la fin du mois d’octobre. C’est un événement exceptionnel qui retient l’attention de nombreux photographes animaliers. Les scènes comportementales photographiées dans des décors d’automne produisent des clichés assez exceptionnels. 4 photographes avaient choisi ce stage de photo animalière. Ils ont été enchantés par une magnifique semaine de photo.

Les participants au voyage de photo animalière consacré au brame du cerf : Ludovic, Raphaël, Pascal et Jean-Baptiste.

Les participants au voyage de photo animalière consacré au brame du cerf : Ludovic, Raphaël, Pascal et Jean-Baptiste.

Avant de continuer la lecture...

Ce voyage a été organisé.

   Cliquez ici pour découvrir nos prochains voyages et stages photo.

   Attention car cette page s'ouvre dans un autre onglet de votre navigateur.

L’anxiété de la première session photo

Comme toujours pour un stage de photo animalière où les stars sont des animaux sauvages, la question fondamentale est dans tous les esprits : seront-ils là ? L’anxiété est souvent de mise pour la première billebaude ou le premier affût. Mais en Charente-Maritime, les cerfs sont suffisamment nombreux pour garantir le spectacle.

Pour la première journée de ce stage, nous ne dérogeons pas à la règle de faire découvrir les bois, les forêts et les prairies où le stage va se dérouler. Le vieux mais encore très efficace Land Rover nous emmène sur les chemins poussiéreux et baignés par une belle lumière automnale. Les stagiaires même si nous leurs donnerons des plans détaillés de la région doivent connaitre quelques points de repères remarquables pour se diriger et installer des affûts.

Les cerfs sont au rendez-vous. Nous les apercevons depuis la voiture. Il est encore un peu tôt dans la journée pour les voir ou les entendre bramer mais les hardes commencent à se former. Nous voyons de petites hardes composées de un cerf et de quelques biches. Ce n’est que le début du brame. Les hardes vont grossir. Le groupe est rassuré : la semaine promet d’être excellente.

Les raisons  des participants sont toutes différentes

Comme toujours, j’ai prévu une progression pédagogique pour ce stage de photo animalière. J’ai choisi un thème bien précis. Je connais certains des stagiaires. D’autres sont des nouveaux venus. Comme toujours, ils ont tous des objectifs différents.

Raphaël qui pratique la photographie animalière depuis des années dans la région de Bourges, n’a jamais suivi de stage. Il veut apprendre à bien connaitre son appareil et formaliser ses connaissances de la photo.

Ludovic qui a déjà participé à un stage consacré à la naissance des faons l’année dernière n’a jamais entendu de cerfs bramer. Il veut vivre cette expérience unique et apprendre à se servir de son nouveau reflex Canon.

Pascal qui est déjà venu l’année dernière pour un stage brame du cerf, a envie d’améliorer ses compositions. Mais surtout il souhaite photographier des cerfs dans la brume.

Enfin Jean-Baptiste qui vient de la région d’Annecy voudrait s’initier à la photo animalière. Il la pratique à l’occasion au détour d’une promenade dans les forêts mais ne possèdent pas les clés pour réaliser de bons clichés.

Même si les objectifs de chaque photographe sont différents, la principale raison de leur participation à ce stage est d’apprendre à réaliser des photos animalières intéressantes tout en passant une bonne semaine de vacances. Les forêts de la Charente-Maritime vont combler tous leurs espoirs car ils réaliseront tous de très belles photos car la météo sera de notre côté.

Des conditions de lumière exceptionnelles

Nous le répétons souvent : la Charente-Maritime possède de conditions climatiques exceptionnelles. C’est pour cette raison qu’elle est un paradis pour les photographes animaliers. Durant cette semaine, nous avons pu vérifier une nouvelle fois que c’est tout à fait justifié. Tous les matins nous avons eu des brumes sur les étangs et les prairies. Les ambiances ont été mystérieuses et énigmatiques.

Nous arrivions très tôt avant le lever de soleil pour installer des affûts. Il est certain que nous ne voyions pas les animaux à cause de l’obscurité mais eux avaient aussi la plus grande difficulté à nous distinguer dans la pénombre. Chaque jour, j’attribuais des endroits aux photographes. Nous étions déposés en 4x4 pour éviter les marches inutiles dans la nuit. Ensuite, il suffisait d’attendre que le jour se lève pour voir ce que Dame Nature nous avait réservés.

Chaque fois les surprises étaient de taille. Certains voyaient un cerf avec sa harde en train de bramer. D’autres des biches avec leurs faons. Certains ont même surpris des sangliers avec des marcassins en train de manger des racines avant de repartir se cacher dans les bois la journée.

Chaque matin a été différent mais les clichés de qualité ont été au rendez-vous pour les stagiaires.

Des couleurs automnales pour des décors de rêve

Les décors sont une composante essentielle pour les photos animalières. Pour réaliser les photos de brame et des grands mammifères, les couleurs automnales sont des ingrédients de choix. Les tons ocres, orangés donnent des tonalités chaudes aux photographies. Ils permettent de mettre en valeur la beauté des animaux. Les couleurs vertes du printemps sont totalement différentes. Les tonalités sont plus froides permettant de plus contraster les pelages des animaux.

Avec les tonalités plus chaudes de l’automne, les clichés sont plus dans la douceur, les nuances, les dégradés harmonieux.

La Charente-Maritime et particulièrement la région de la Haute-Saintonge offrent aux photographes animaliers des palettes de couleurs très larges. Il faut savoir en profiter pour les mettre à profit. Ce n’est pas toujours facile. Une certaine expérience est nécessaire. C’est un apprentissage un peu long mais nécessaire pour sublimer les beautés de la nature.

Un pari et un stage réussi

Ce stage de photo animalière consacré au brame du cerf a été une réussite. L'ambiance dans le groupe a été excellente. Chaque participant a passé une excellente semaine de vacances dans la détente. Chacun d’eux a amélioré sa technique photo. Mais le plus important est que maintenant, ils ont une nouvelle vision de ce qu’est une photo animalière réussie. J’espère qu’ils se souviendront toujours des conseils quand ils seront sur le terrain.

Avis écrits et sonores des participants

Jean-Baptiste Jean-Baptiste.
Le commentaire audio de Jean-Baptiste. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

J’ai passé une excellente semaine pendant ce brame du cerf. Je me suis bien reposé. La maison d’hôtes a été très confortable. La nourriture a été excellente. Nous avons bien et beaucoup mangé. Les balades dans les forêts et les prairies nous ont permis de brûler les calories.

En venant à ce stage, je voulais avoir une prise de contact avec la photographie animalière. C’est une activité que je ne pratiquais pas beaucoup sauf au détour d’une randonnée. Je voulais surtout apprendre les techniques pour ensuite les mettre à profit dans ma région de la Savoie. Même dans cette phase d’apprentissage, j’ai réalisé de belles photos car les forêts et les prairies de la région s’y prêtent très bien.

Mes objectifs ont été atteints car j’ai appris de nombreuses choses. Maintenant, il va falloir que je mette en application. Ce sera certainement un peu plus frustrant car j’aurai un peu moins d’animaux dans les sites que je vais visiter.

Concernant tes conseils techniques, je n’ai que des bonnes remarques à faire. Tu as été très disponible sur le terrain et au retour à la maison d’hôtes. Nos hôtes ont été aux petits soins avec nous. La maison où nous avons été hébergés est très confortable.

La région où nous venons de faire nos photos est parfaite pour un stage. Il n’y a pas de clôture, pas de barrière, pas de poteaux électriques. C’est assez exceptionnel car la nature est présente au vrai sens du terme. Il n’y a pas de nourrissage des animaux sauvages qui vivent et se développent naturellement.

L’ambiance dans le groupe a été très bonne. Nous avons échangé. J’ai pu analyser le matériel des autres photographes. L’ambiance durant les repas a été excellente.

Si je devais conserver un souvenir, ce serait celui du cerf durant un matin. Il était couché et j’ai passé une demi-heure pour le photographier.

Ludovic Ludovic.
Le commentaire audio de Ludovic. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

C’est mon deuxième stage de photo animalière avec toi. L’année dernière, j’étais venu pour la naissance des faons. C’est toujours agréable de venir en Charente-Maritime. J’ai un bon contact avec la nature et nous voyons beaucoup d’animaux. C’est vraiment un bon moment d’être ici.

Je suis venu à ce stage car je ne connaissais pas le brame du cerf. Je voulais voir ce que c’était. J’avais envie de vivre ce moment particulier. C’est très impressionnant. Il y a une autre ambiance dans la nature. C’est très différent du moment des naissances.
Durant le brame, l’ambiance est plus mystérieuse. On est sur le terrain alors qu’il fait encore noir. On entend les cerfs bramer dans la brume. C’est vraiment très particulier. C’est vraiment ce côté atmosphère mystérieuse qui m’a plu. J’étais venu aussi pour apprendre à mieux me servir de mon nouveau boitier mais finalement je n’ai pas eu trop d’occasion pour approfondir toutes les possibilités. Je n’ai pas pu le pousser dans ses retranchements.

La région de la Charente-Maritime est toujours aussi belle avec la nature. Nos hôtes sont toujours aussi accueillants. C’est vraiment très plaisant.

L’ambiance dans le groupe a été bonne. Les photographes étaient sympathiques.

Si je devais retenir un bon moment, je n’ai pas grand-chose en tête car je n’ai vu que deux cerfs bramer. Peut-être les petits matins brumeux.

Pascal Pascal.
Le commentaire audio de Pascal. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

J’ai vécu un super stage. C’est la deuxième année que je viens avec toi. Cette fois, j’ai pu rester toute la semaine. Je retiendrai la dernière journée qui a été magnifique.

Durant ce stage, grâce à tes conseils techniques, j’ai pu travailler la mise en scène de mes photos, le cadrage, le premier plan et l’arrière-plan. Ce que j’attendais le plus c’était de réaliser des photos de cerfs dans la brume en train de bramer. Je voulais de superbes ambiances matinales. C’est ce que j’ai pu faire cette année.

Tes conseils techniques ont été parfaits. J’ai pu appliquer sur le tout ce que tu m’as expliqué. La revue de photos après chaque sortie est un grand plus car on pouvait corriger les erreurs dès la sortie suivante. La région où nous faisons nos photos est magnifique. La nature est composée de fougères, des forêts, des prairies. Ce que j’aime c’est que c’est sauvage. C’est la vraie nature. On peut photographier en toute sécurité. Nous ne sommes pas nombreux. On ne se gêne pas.

L’ambiance avec le groupe est excellente. Nous échangeons beaucoup. Il n’y a pas de prise tête. Nous sommes tous là pour progresser, s’épauler dans la difficulté. C’est vraiment très bon enfant.

Si je devais retenir un grand souvenir de ce stage, ce serait certainement les cerfs que j’ai fait devant un lac le premier jour. La lumière était superbe. Je ne pensais pas créer cette photo. Peut-être aussi la photo de ce matin avec le cerf dans le brouillard et dans les fougères. Elle est magnifique.

Mais cette semaine il y a deux apprentissages techniques que j’ai compris. Je fais davantage varier mes ouvertures en fonction de la scène. Je fais maintenant des photos plus épurées. Je n’hésite plus à reculer pour aérer davantage mes clichés.

Raphaël Raphael.
Le commentaire audio de Raphaël. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

J’ai passé une excellente semaine. Nous avons une très bonne météo ainsi que beaucoup d’animaux. Je suis surtout venu à ce stage pour apprendre à me servir de mon appareil photo. Je n’y serai jamais arrivé seul.

Les photos que j’ai réalisées pendant ce stage sont d’une toute autre qualité que celles que je réalisais auparavant. Je suis vraiment très satisfait.

J’avais déjà pratiqué la photographie animalière en tant que débutant et je commençais à me familiariser avec les animaux de ma région. Durant ce stage, en plus d’avoir appris à me familiariser avec l’appareil, j’ai surtout compris comment composer et cadrer une photo. Mes photos sont aussi beaucoup plus nettes qu’avant.

Le territoire où nous avons fait nos photos est très vaste. Nous avons fait de grandes et longues balades à pied. C’est beau, très varié et très vallonné. Cela m’a permis d’approcher les animaux plus discrètement en utilisant le vent, le soleil et le terrain.

L’accueil à la maison d’hôtes à été très bien et très convivial. Le stage par lui-même a très bien été organisé.

L’ambiance dans le groupe a été très bonne. Nous avons beaucoup échangé en discutant. Même si on se retrouvait sur le terrain avec un autre photographe, nous rentrions ensemble en discutant.

Le fait d’être avec un groupe m’a permis de progresser. Je suis même un peu jaloux de leurs clichés. Regarder les photos des autres m’a inspiré pour mieux composer et trouver de nouvelles idées.

Si je devais conserver des souvenirs ce seraient certainement les repas car on mange beaucoup et très bien. Mais les animaux que l’on a vus sont beaux et dans une belle nature. On n’a jamais photographié de poteaux ou de barrières.

Une belle semaine de vacances.

La galerie photo des participants

jean-baptiste-1
jean-baptiste-2
jean-baptiste-3
jean-baptiste-4
jean-baptiste-5
ludovic-1
ludovic-2
ludovic-3
ludovic-4
ludovic-5
pascal-1
pascal-2
pascal-3
pascal-4
pascal-5
pascal-6
pascal-7
raphael-1
raphael-2
raphael-3
raphael-4
raphael-5
raphael-6
raphael-7
raphael-8

 

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre
Rated 0 out of 5 based on 0 voters
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Début

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Je désire recevoir gratuitement mon livret de 10 conseils photos pour réussir des photos créatives et intéressantes.

    Inscription à la newsletter photo de nature

    Si vous voulez créer des photos intéressantes et différentes, inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les nouveaux articles publiés pour vous aider à développer votre créativité.

    Ces informations sont confidentielles et ne seront jamais diffusées.