4 conseils pour réussir vos photos animalières d’ambiance en milieux humides depuis un affût flottant

Vous vous intéressez certainement à la photographie animalière. Vous vous êtes rendu compte que même si vous maitrisiez la technique, vous aviez parfois des difficultés à catégoriser vos photos : portrait, rapprochée, gros plan, macro, action, comportementale, etc. Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver.

Dans cet article, je partage avec vous mon point de vue et mes techniques sur l’une des catégories de la photo animalière en milieu naturel : la photo d’ambiance. C’est une technique que j’affectionne particulièrement, car elle est en relation avec ma démarche photographique.

Comme c’est un sujet très vaste, j’ai réduit le sujet de ma chronique aux techniques en milieux humides avec un affût flottant. Vous allez penser que c’est une approche réductrice. Ne vous inquiétez pas, car je vais aborder les points essentiels de la photo animalière d’ambiance.

Ambiance matinale dans une zone humide : grande aigrette marchant dans un étang en Dombes. Amar Guillen Photographe.
Ambiance matinale dans une zone humide : grande aigrette marchant dans un étang en Dombes.

La petite histoire de cet article

Lorsque j’ai débuté la photographie animalière, j’utilisais les règles photographiques de base suivantes :

  • Pour cadrer mes photos, j’utilisais la technique de la règle des tiers.
  • Mes compositions intégraient un premier plan, un arrière-plan.
  • Mes espaces négatifs servaient à montrer l’environnement dans lequel vivaient les animaux que je photographiais.
  • J’effectuais la mise au point sur l’œil de l’animal pour avoir cette zone parfaitement nette.
  • J’essayais de capter sur ma photo un comportement inhabituel ou une attitude particulière de l’animal. Cela me permettait d’ajouter une touche de créativité.

Ces règles essentielles constituent les fondations de base de la photo animalière. Aujourd’hui, elles ne sont plus suffisantes pour créer des photos intéressantes qui vont vous rendre différents. D’autres règles sont apparues pour créer des photos animalières qui ont du sens.

J’ai conservé ces règles pendant quelques années lorsque je suis devenu photographe professionnel.

Le but que je poursuivais alors était de fournir les meilleures photos possibles pour des agences de stock photographique. Ces photos étaient ensuite vendues pour être utilisées dans des magazines ou des livres.

Lorsque j’ai décidé de changer de statut pour devenir artiste photographe, tout a basculé. Il est devenu impossible pour moi de réaliser des photos disponibles pour quelques euros dans un stock ou encore de proposer des images que la plupart des photographes étaient capables de réaliser sur le terrain.

J’ai alors opté pour un domaine qui est encore très peu exploité par la plupart des photographes : la photographie animalière d’ambiance. Deux ans plus tard, j’ai eu la chance de découvrir la photographie en affûts flottants. Ce fut un véritable choc et un déclic incroyable. J’avais à ma disposition un accessoire pour créer les photos dont je rêvais.

Au cours des années qui ont suivi, j’ai développé une technique particulière que j’ai appelée « la photographie animalière environnementale en milieux humides». On peut aussi la qualifier par « la photographie animalière en milieux humides ». La différence entre les deux expressions est subtile. C’est ce que je vais vous expliquer dans les paragraphes suivants.

Définition du mot ambiance

Par définition, une ambiance est un ensemble de caractères définissant le contexte dans lequel se trouve quelqu’un.

Application à la photographie animalière

En appliquant, cette définition à la photographie, il est possible de définir la photo d’ambiance comme un ensemble de caractères définissant le contexte dans lequel se trouve un sujet photographié.

Si le sujet photographié est un animal, vous avez la définition de la photo animalière d’ambiance.

La photo animalière d’ambiance fait la part belle à l’environnement. C’est pour cette raison que je désigne volontiers mes photos comme « photos animalières environnementales ».

Dans le reste de l’article, je n’utiliserai que le terme général qui est le plus usité.

Si vous vous référez à la définition de la photo d’ambiance animalière, vous devez préciser un ensemble de caractères. Cela signifie que la composition doit être large. L’animal photographié doit occuper une petite zone dans la photo. Il ne s’agit pas d’un portrait ou d’un gros plan. Personnellement, dans une photo animalière d’ambiance, mes animaux n’occupent pas plus 10 % de la surface de la photo. Comme toutes les règles, il y a parfois des exceptions, mais elles sont rares.

Personnellement, même si je suis passionné par la photographie des animaux sauvages vivants en milieux naturels, ils ne sont souvent qu’un prétexte dans mes photos. Ils me servent de points d’accroche. En effet, mes photos d’art me permettent de m’exprimer, de traduire des émotions ou transmettre des messages. Pour moi, une photo est un tout. Je ne photographie pas pour montrer des animaux. Cela a déjà été fait des millions de fois. La photo est pour moi un véritable moyen d’expression.

Conseil n° 1 pour créer une bonne photo animalière d’ambiance : bien choisir le décor

L’atmosphère d’une scène est étroitement liée au décor de la scène dans lequel évolue l’animal sauvage.

Je vous rappelle que le décor permet de raconter une histoire et de susciter des émotions chez le regardeur. Le décor en photographie possède une dimension symbolique très importante.

Le choix du décor dans une photographie consiste à vous interroger sur le symbolisme que vous voulez donner au lieu.

Voici quelques questions à vous poser pour le choix de vos des décors en photo animalière :

  • Voulez-vous évoquer le rêve, le calme, la quiétude, la sérénité ? De nombreuses personnes évoquent la nature comme un lieu de méditation et d’introspection loin des contingences matérielles et de la fureur du bruit des zones urbaines.
  • Voulez-vous évoquer la nature comme un milieu hostile, dans lequel le danger est permanent? On entend souvent dire que la loi dans la nature c’est chasser ou être chassé.
  • Voulez-vous évoquer la nature comme un lieu empreint de poésie et de douceur?
  • Etc.

Avant d’aborder la photo animalière d’ambiance, je vous conseille de vous questionner et de trouver des réponses pour définir les décors que vous allez rechercher sur le terrain.

N’oubliez jamais qu’une photo d’ambiance doit emmener le spectateur sur une scène réelle et le faire rêver, mais vous devez aussi lui faire découvrir votre univers photographique. C’est pour cette raison que vous devez lui fournir des éléments en relation avec le message que vous voulez transmettre.

Par exemple, si vous voulez créer une scène onirique, utilisez la brume ou le brouillard.

Soyez très attentif à vos décors. Je vous recommande de ne pas mettre trop d’éléments pour ne pas perturber la lecture de la photo. Faites attention aux branches, aux arbres, aux pierres qui deviendraient rapidement des éléments perturbateurs.

Conseil n° 2 pour créer une bonne photo animalière d’ambiance : bien choisir la lumière

Le second élément qui permet de créer l’ambiance d’une photo est la lumière.

Vous devez bien choisir la direction de la lumière. Soit elle arrive de face : vous aurez votre sujet en contre-jour. Dans ce cas, vous allez évoquer le mystère. Soit elle arrive sur le côté. Les jeux d’ombre vous permettront d’avoir de belles ombres subjectives.

La lumière vous permet de traduire vos émotions telles que la joie, la tristesse, la mélancolie.

Personnellement, je fais beaucoup varier mes lumières en utilisant les lumières chaudes ou le lumières froides suivant mon humeur et les messages que je veux faire passer.

Les lumières de milieu de journée sont en général plus dures que les lumières du matin ou de fin de journée. Elles présentent un avantage. Vous pouvez photographier avec des vitesses très rapides telles 1/2000ème seconde. Vous pouvez alors photographier des scènes d’action comme le nourrissage ou le vol.

Chaque lumière possède ses avantages et ses inconvénients.

Conseil n° 3 pour créer une bonne photo animalière d’ambiance : montrer le ressenti donné par l’animal

N’oubliez pas que la photo animalière d’ambiance a pour but de mettre en avant des animaux sauvages.

Essayez de saisir une attitude ou un comportement particulier. Est-ce qu’animal chasse ou est-ce qu’il pêche ? Assistez-vous à une parade nuptiale ? Est-il en train de s’ébrouer ?

N’oubliez pas que vos spectateurs attendent souvent de l’exceptionnel, de l’inattendu. Essayez de les surprendre. Dans notre monde moderne, les personnes sont abreuvées de vidéos ou de photos chocs. Les gens sont demandeurs de curiosité. Si vous le pouvez, jouez la carte de l’inattendu.

Personnellement, même si cela m’arrive parfois de les photographier, je ne suis pas un grand fan des scènes de combat ou des scènes gores. Je suis plutôt attiré par des attitudes élégantes où les animaux sont fiers. Dans le cas des photos des oiseaux aquatiques, je fais très attention au port de tête ou à la délicatesse du mouvement des pattes.

Conseil n° 4 pour créer une bonne photo animalière d’ambiance : prenez le temps de visualiser mentalement la scène

Avant de déclencher votre appareil photo, prenez le temps de bien visualiser la scène que vous voulez photographier. Réfléchissez bien aux éléments photographiques que vous allez intégrer dans votre composition. Ils doivent tous avoir un sens et s’organiser entre eux. Par exemple, si vous choisissez de mettre un arbre, demandez-vous ce qu’il va apporter. Si vous choisissez de mettre des roseaux, demandez-vous quelle va être leur fonction.

Personnellement, lorsque je compose une scène d’ambiance animalière, j’utilise la technique du point d’accroche. Comme vous le verrez dans les photos que je vous propose à la fin de la chronique, j’ajoute souvent une petite touffe d’herbe ou une plante. Le point d’accroche permet simplement d’accrocher le regard du spectateur. Je pense qu’il est important de faire attention aux détails plutôt qu’aux généralités. Le détail original qui caractérise votre photo aura beaucoup d’impact auprès de spectateurs exigeants.

Si vous ne voyez pas mentalement la scène d’ambiance, votre audience ne la verra pas non plus. Si vous arrivez à imaginer la scène, le spectateur l’interprétera avec son vécu et sa propre imagination. Mais vous lui aurez donné suffisamment d’éléments concrets pour qu’il s’y projette.

N'ennuyez pas les spectateurs de vos photographies avec des éléments inutiles. Mettez-vous à leur place. Soyez simple et direct.

La photo animalière d’ambiance en milieux humides

Les milieux humides permettent de créer des photos d’ambiance exceptionnelles car les variations de température sont importantes durant une même journée. Il n’est pas rare d’avoir de belles brumes le matin pour suggérer le rêve ou le mystère.

Même si les oiseaux sont les principaux sujets des scènes d’ambiance en milieux humides, les mammifères ne sont pas en reste. Il m’est arrivé de photographier des cerfs, des biches, des chevreuils, des sangliers ou des rats musqués. Tout est possible. Ce n’est qu’une question de persévérance et de patience.

Un accessoire indispensable : l’affût flottant

Pour photographier les ambiance animalières des milieux humides, l’affût flottant est certainement le meilleur accessoire. En effet, il vous permet de photographier les animaux à hauteur des yeux.

Si vous photographiez depuis la berge, vous allez avoir des photos plongeantes. L’effet est nettement moins intéressante. Vos photos auront moins d’impact.

En photographiant à hauteur des yeux, vous allez éviter l’effet plongeant qui atténue les contrastes et faire disparaitre les volumes.

L’affût flottant vous permettra de vous approcher au plus près d’oiseaux qui sont souvent très craintifs et s’enfuient à la vue d’un être humain.

Avec un affût flottant, vous pouvez vous approcher sans risque, observer les animaux. Une fois qu’ils se sont habitués à votre présence, vous pouvez réaliser vos photos.

Grâce à l’utilisation d’un affût flottant, vous pourrez photographier des parades nuptiales, des chasses de hérons, des accouplements, des nourrissages, des combats. Tout est possible à condition de bien connaitre les habitudes des animaux et le milieu.

Demander votre guide pour donner de l'impact et du sens à vos photos

Demandez votre guide gratuit '50 pages de conseils pour donner de l'impact et du sens à vos photos'

Quelques photos animalières d’ambiance réalisées en Dombes

La Dombes est certainement l’une des meilleures régions au monde pour la photographie d’ambiance animalière. La plupart des étangs sont privés et parfaitement gérés par les propriétaires. La pêche et la chasse sont de très anciennes traditions dombistes. Les propriétaires d’étangs mettent un point d’honneur a bien les entretenir.

La Dombes est une immense zone humide située dans le département de l’Ain en France. Elle est couverte de bois, de villages, mais surtout par plus de 1000 étangs qui accueillent près de 280 espèces d’oiseaux migrateurs, hivernants ou estivants.

L’avantage est que les décors sont absolument fabuleux. Je trouve que les roselières sont parfaites et permettent de créer des arrière-plans parfaits pour mettre les oiseaux en valeur.

La variété des biotopes des étangs est extraordinaire. Chaque étang possède sa spécificité. Sur des étangs riches en plantes, les canards et les cygnes offriront des opportunités. Sur les étangs avec des vasières, vous trouverez des limicoles migrateurs qui viendront chercher la nourriture dont ils ont besoin.

Les étangs sont vidés tous les trois ans. Cette technique permet de régénérer les fonds. Cela permet aussi d’avoir des fleurs qui poussent juste après une mise en eau. Les décors sont encore plus beaux.

Héron cendré dans un étang et dans la brume du matin en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Grande aigrette dans un étang et dans la brume du matin en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Grande aigrette dans un étang et dans la brume du matin en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Canard fuligule milouin sur un étang et dans la brume du matin en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Grèbe huppé sur un étang et dans la brume du matin en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Canard fuligule morillon sur un étang et dans la brume du matin en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Parade nuptiale entre deux grèbes huppés sur un étang et dans la brume du matin en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Grande aigrette dans un étang et dans la brume du matin en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Héron pourpré dans un étang et dans la brume du matin en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Canard fuligule morillon sur un étang et dans la brume du matin en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Grèbe huppé sur un étang et dans la brume du matin en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Héron pourpré sur un étang et dans la brume du matin en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Héron cendré sur un étang et dans la brume du matin en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Aigrette garzette sur un étang et dans la brume du matin en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Héron pourpré sur un étang et dans la brume du matin en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Aigrette garzette sur un étang et dans la brume du matin en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Nourissage de foulques macroule sur un étang et dans la brume du matin en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Spatule blanche sur un étang en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Héron pourpré sur un étang en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Héron cendré sur un étang en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Aigrette garzette sur un étang en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Grèbe huppé sur un étang en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Héron cendré avec ses ailes déployées sur un étang en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.
Spatule blanche sur un étang en Dombes. Photo par Amar Guillen, photographe.

 

Comment puis-je vous aider à créer des photos?