Vous êtes dans cette rubrique : Accueil > Qui je suis

Octopus n°48 : Avril/Mai 2004

L'article technique rédigé dans le numéro 48 de OctopusArticle dans le numéro 48 de Octopus.

Dans ce premier article dans le magazine Octopus numéro 48, nous avions abordé l'introduction à la photo numérique sous-marine.

Voici un extrait de cet article.

« La photographie numérique sous l’eau est loin d’être au point, rien de tel qu’une bonne pellicule Velvia 100 !!! » Nous avons entendu cette phrase des centaines de fois sur les bateaux du monde entier. Nous pensons que ce n’est pas aussi simple. C’est ce que nous allons expliquer sous cette nouvelle rubrique « le numérique et la plongée » Nous débutons aujourd’hui par « la photographie numérique en plongée »

Aujourd’hui, la photographie sous-marine amateur ou professionnelle est dominée par deux technologies d’appareils : ceux qui sont étanches par construction et ceux utilisés dans des caissons étanches. Les boîtiers étanches par construction les plus connus sont ceux de la gamme Nikonos. Ces appareils sont compacts, légers mais la plupart d’entre eux ne permettent pas de voir au travers du viseur l’image photographiée. Les boîtiers embarqués dans des caissons étanches par contre offrent cette possibilité aussi appelée ‘visée reflex’.Dans les deux cas, le support dominant est le film : négatif ou diapositive, il est utilisé par la plupart des photographes. Les constructeurs Fuji ou Kodak continuent d’améliorer les émulsions pour obtenir des photos d’excellente qualité. Couleurs, contraste, finesse du grain sont souvent au rendez-vous et parfois atteignent l’excellence. Nous ne nous lassons pas de contempler les merveilleuses photographies argentiques réalisées par les plus grands noms de la photo sous-marine. Pourtant, une nouvelle technologie apparue depuis quelques années fait une entrée remarquée dans la photographie sous-marine : la technologie numérique.
Dans cet article, après avoir dressé un état des lieux des solutions numériques existantes, nous listerons les avantages que vous tirerez de cette technologie, que vous soyez nouveaux photographes, confirmés ou professionnels.

Intérêt de la photographie numérique en plongée.
Si vous désirez vous initier à la photographie sous-marine, quelques minutes d’explication vous suffiront pour partir plonger avec votre appareil. Dès la sortie de l’eau vous pourrez montrer de magnifiques souvenirs aux autres plongeurs ou à ceux qui ne plongent pas. Si vous n’avez jamais fait de photos sous-marines, il vous suffit de savoir maîtriser votre flottabilité pour réussir quelques bons clichés.
Pour vos premières photos de patates ou de reefs, l’utilisation du flash n’est pas nécessaire. Il vous suffira de changer la sensibilité entre deux photos pour vous adapter aux conditions de lumière.
Bien sûr, pour des compositions sophistiquées ou professionnelles, il vous faudra acquérir d'autres techniques concernant la lumière, les réglages mais cela fera partie de votre apprentissage. Le plus de la photographie numérique, c’est qu’elle accélère considérablement ce temps d’apprentissage.
Pensez aussi à vos enfants plongeurs équipés d’un petit compact numérique, qui vous ramènent la photo de leur première étoile de mer ou de concombre.Pour vous, confirmés ou professionnels de la photographie, le numérique vous permettra de vous initier à une nouvelle technologie photographique tout en continuant à mettre en œuvre et améliorer votre technique.Si vous êtes un professionnel équipé d’un appareil reflex intégré dans un caisson et si vous souhaitez passer à la photographie numérique, il vous suffit de choisir un boîtier qui accepte vos objectifs. Vous pourrez ainsi conserver la plupart de votre matériel existant en évitant un investissement trop important. Les résultats et la qualité des photos vous permettront d’accélérer la vente ou la mise en ligne de vos photos.

Principe de fonctionnement d’un appareil numérique
Avant d’envisager les possibilités des appareils photos numériques, il est important de comprendre leurs fonctionnements.
Le principe d’un appareil photo numérique est semblable à celui d’un appareil argentique. La lumière renvoyée par le sujet traverse un objectif avant d’aller impressionner un capteur électronique. Ce capteur appelé aussi sensor remplace simplement la pellicule. Le sensor est constitué d’un ensemble de cellules appelées photo sites. La lumière est capturée par les photo sites, ensuite transformée en une charge électrique qui est elle même enregistrée dans une mémoire.Le nombre de photo sites du capteur détermine la résolution de l’appareil numérique. Plus la résolution est élevée, plus la taille des photos imprimées sera grande. La résolution d’un appareil se mesure en mégas pixels. Les appareils d’entrée de gamme ont une résolution de 2 méga pixels. Les appareils haut de gamme ont une résolution qui peut atteindre 14 méga pixels. Entre ces deux limites, existe une multitude d’appareils."

La suite dans l'article de Octopus....

Article précédent :

 

Article suivant : Octopus n°49 : Juin/Juillet 2004