Article publié le dimanche 21 juillet 2013. Écrit par

La faune sous-marine de l'embouchure de l'estuaire de la Gironde

L'estuaire de la Gironde dans le département de la Charente Maritime en France est constitué d'un mélange d'eau salé et d'eau douce très bénéfique pour une faune sous-marine qui est très spécifique.

Il est marqué comme tous les estuaires par des caractéristiques physiques (turbidité, salinité) et biologiques. Les eaux sont très nourricières pour la faune sous-marine. L'estuaire de la Gironde est le plus vaste système estuarien européen. Il est aussi le plus ouvert aux influences marines. La biodiversité, même si elle faible est colonisée par des espèces capables de résister à de fortes variations environnementales, notamment la salinité. Les variations des taux de salinité sont surtout dues aux très fortes marées et aux courants très importants.

Un estuaire est la portion de l'embouchure d'un fleuve où l'effet de la mer ou de l'océan dans lequel il se jette est perceptible. Pour certains, il correspond à toute la portion du fleuve où l'eau est salée ou saumâtre, pour d’autres, c'est la présence de l’effet dynamique de la marée sur les eaux fluviales qui le définit. Par convention, on ne parle pas d'estuaires pour les fleuves qui se jettent dans des mers fermées qui n'ont pas de marée. Dans le cas de l'estuaire de la Gironde, il s'agit des fleuves : la Garonne et la Dordogne. Il est long de 75 kilomètres pour 12 kilomètres de large au plus large. Il couvre 635 kilomètres carrés.

La Garonne et la Dordogne apportent de 800 à 1 000 m3/s d'eau douce chargée de sédiments ; en même temps, deux fois par jour, la marée montante apporte 15 000 à 25 000 m3 d'eau de mer, ce qui favorise la formation de bancs de sable, de vasards et d'îles. La rencontre de l'eau douce, riche en alluvions, avec l'eau salée fait floculer les particules argileuses qui forment un « bouchon vaseux » caractéristique des eaux estuariennes. La Gironde charrie chaque année de deux à huit millions de tonnes de particules en suspension. Une partie des matières en suspension (1,5 à 3 millions de tonnes par an) se dépose, formant des bancs de sable, des vasards et des îles. L'estuaire de la Gironde est fortement soumis au flux et au reflux des marées.

L'autre caractéristique de l'estuaire de la Gironde concerne le nord avec la présence d'une rivière : la Seudre. Elle se remplit et se vide avec les marées. Les eaux sont alors chargées d'alluvions et de vase qui viennent encore alimenter l'écosystème si particulier de la région.

Ces photos de poissons ont été réalisées durant l'été 2012 à l'entrée de l'estuaire de la Gironde au large de Royan. Les conditions de plongée sont très difficiles car les courants sont très violents. Les plongeurs ne peuvent se mettre à l'eau qu'à l'étal courant. Les températures oscillent autour de 16 degrés Celsius. Le nombre d'espèces même s'il est loin d'atteindre celui des eaux tropicales est quand même important : blennies, gobies, raies, tourteaux, étrilles, congres, homards...La principale difficulté pour un photographe sous-marin et en général pour un plongeur, est que la visibilité est complètement imprévisible. Elle peut atteindre 10 centimètres comme 15 mètres. De nombreuses statistiques et mesures ont été réalisées au cours des dix dernières années par les plongeurs mais pour l'instant, il est impossible de prévoir les conditions de l'eau. C'est une véritable loterie!

Pourtant malgré ces conditions si particulières, l'embouchure de l'estuaire de la Gironde est l'un des lieux les plus fascinants que nous ayons photographié.

Cliquez sur chaque vignette pour voir un agrandissement.

Cette page a été lue 3477 fois

Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(30 Votes)

Vous avez envie de photographier des faons et des marcassins juste après leur naissance. Vous avez envie de réaliser des photos créatives.
Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Quel est votre avis sur cette chronique?

Et vous, quel est votre avis sur cette chronique ? Que pensez-vous ?

Si vous avez une opinion sur le sujet, pouvez-vous poster un commentaire ci-dessous en indiquant vos réflexions ?

Pouvez-vous partager cette chronique sur les réseaux sociaux?

Si vous aimez cette chronique, n’hésitez pas à la partager via les réseaux sociaux.

En vous inscrivant à notre newsletter, vous recevrez une fois par mois un message avec une nouvelle chronique.

Proposez-nous un sujet de chronique si vous le souhaitez

Si vous appréciez nos sujets de chroniques et si vous avez une idée, n'hésitez pas à nous contacter en nous proposant un sujet.

Votre idée doit être en relation avec la photographie animalière, sous-marine ou de paysages.

Nous n'abordons pas les techniques de développement. Ce sont des sujets que nous abordons durant nos stages.


N'oubliez pas de vous abonner à ma newsletter :

captcha

 

Contactez-moi

Si vous souhaitez plus d'informations, veuillez remplir ce formulaire. Je reviendrai vers vous dès que possible.

captcha

 

Amar Guillen. Artiste photographe professionnel de la nature.

Amar Guillen est un artiste photographe. Ses œuvres sont spécialisées en photographie sous-marine, animalière et de paysages. Son aventure photographique commence en 1987 alors qu’il prépare un diplôme d’ingénieur en informatique. Les spectacles visuels que leur offrent à la fois les paysages somptueux qui l’entourent, et la faune qui les peuplent, constituent son éternelle source d’inspiration. Cela l’a amené à se consacrer entièrement à sa carrière professionnelle photographique afin de partager son interprétation contemplative et artistique de la nature. Il photographie des paysages naturels terrestres et sous-marins ainsi que les créatures qui s’y déploient, depuis ces 15 dernières années, animé par les mystères infinis que cache la nature.

Par le regard photographique qu’il pose sur la nature, il s’efforce de mettre en lumière l’importance de sa conservation. Amar vit et expose entre la France et les États-Unis dont la faune, les paysages et les cultures nourrissent ses œuvres, et a publié plusieurs ouvrages dont « Lumières et Couleurs de la côte de la Charente-Maritime », « Reflets de la Haute-Saintonge », mais également « Les Secrets de la photo sous-marine ».

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation