La photographie de paysages est un vrai moyen d’expression artistique

Je suis passionné par les merveilles de la nature. J'ai choisi la photographie pour m'exprimer, partager mes valeurs et exprimer mes émotions quand je les contemple. Trois domaines photographiques se sont imposés à moi  : la photographie sous-marine, la photographie animalière et la photographie de paysages. C’est cette dernière discipline qui m'offre le plus de moyens pour m'exprimer pleinement et montrer ce que je suis réellement.

Cette photo prise dans le désert de Chihuahua nous a inspiré la quiétude et la plénitude avec les douceurs des tonalités.
Cette photo prise dans le désert de Chihuahua m'a inspiré la quiétude et la plénitude avec les douceurs des tonalités.

Les deux définitions de l’art que je retiens pour mon travail

Définir l’art est très difficile. De nombreux philosophes ont essayé. Le nombre de définitions est impressionnant. J'en ai choisi deux.

La première, que j'aime beaucoup car elle est la plus formelle, est celle du dictionnaire Larousse « L’art consiste à créer des objets ou des mises en scène spécifiques destinées à produire chez l’être humain un état particulier de sensibilité, plus ou moins lié au plaisir esthétique ».

La seconde définition que j'ai toujours en tête même si elle est moins formelle est celle de l’artiste peintre Gwenn Seemel « L’art provoque toujours un changement, petit ou grand, personnel ou universel. C’est sa valeur, sa raison d’être, son but et sa définition complète ».

La photographie de paysages traduit facilement mes émotions

Je n'ai pas l’intention de comparer les trois domaines photographiques que je pratique en tant que photographe professionnel. Chacun des trois me procurent des joies, des sensations et des émotions uniques. Mais je devons reconnaitre que la photographie de paysages est certainement celle qui me permet de m'exprimer totalement sur le plan artistique.

La photographie sous-marine et la photographie animalière me permettent aussi de créer de belles scènes artistiques mais c’est beaucoup plus aléatoire. Les temps de plongée sont très limités et les animaux sont imprévisibles.

En photo de paysages, je peux réellement créer des photos qui expriment ma vraie nature et mes véritables émotions. Je peux choisir un endroit en particulier avec des lumières douces et tamisées qui évoqueront la nostalgie ou la mélancolie.

Si je suis heureux et que j'ai envie de le faire savoir, je vais m'orienter vers des paysages minéraux avec des tonalités chaudes baignées par un soleil levant ou couchant. Si je suis songeur et que je traverse une période difficile, je vais naturellement aller chercher l’inspiration dans les bois. Mes photos montreront alors de belles canopées baignées de lumières filtrés par les branches et les feuilles.

Je pourrai développer des exemples à l’infini.

La photographie de paysages me permet de toujours montrer dans quel état d’esprit je suis. Si on prend comme exemple la photographie sous-marine, il n’est pas toujours facile de traduite la mélancolie à travers le regard d’un poisson ou d’une ambiance sur un tombant sous-marin couvert de coraux mous. Quand je photographie le brame du cerf ou des gorges bleues à miroir, il m'est difficile de rendre d’un état de joie intense même si je privilégie la photographie animalière environnementale.

Les trois composantes d’une photo

Je le répète souvent mais une photographie possède trois composantes : un sujet, un environnement et une lumière. C’est la base de la création de toute photo. Si l’un des éléments est absent, la photo n’aura que peu d’intérêt. Tout au long de mon apprentissage de la photo, j'ai souvent entendu dire que la photographie c’est avant tout la lumière. Maintenant que j'ai muri et l’expérience du terrain m'aidant, j'ai appris que ce n’était pas suffisant même si c’est très important.

Je défends toujours l’idée qu’une bonne photo est la rencontre des trois éléments cités précédemment.

Ces lumières chaudes traduisaient parfaitement mon état d'esprit lors de ce voyage. Je voulais une photo haute en couleur, exhubérante.
Ces lumières chaudes traduisaient parfaitement mon état d'esprit lors de ce voyage. Je voulais une photo haute en couleur, exhubérante.

Qu’est-ce que le sujet dans une photo de paysage ?

Dans une photo animalière qu’elle soit terrestre ou sous-marine, il est assez facile d’imaginer le sujet : c’est soit un animal, soit un poisson. Le décor qui est constitué par son environnement constitue son espace négatif. Les lumières vont habiller le décor et le sujet pour les mettre en valeur.

Pour la photographie de paysages, il est facile d’imaginer ce que représentent l’environnement et la lumière. Le sujet quant à lui est parfois plus difficile à définir. Qu’est-ce que le sujet quand on photographie une mer de nuages depuis le haut d’une montagne ? Où est le sujet quand on photographie un chemin dans une forêt ? Il n’est pas toujours nécessaire de placer un rocher, un arbre ou une arche minérale dans une photo pour qu’elle ait un sens. C’est toute la différence avec tous les autres styles de photo. En photo de paysage, il est possible juste de photographier une scène sans avoir un point particulier où accrocher le regard.

Dans la plupart de mes photographies de paysages, le sujet est avant tout l’émotion que j'essaye de retranscrire. C’est impalpable, invisible. Je pense qu’une photographie de paysages doit être construite de manière à susciter une réflexion personnelle chez la personne qui la regarde. Le sujet de la photo ne viendra pas nécessairement de la représentation dans le cliché mais aussi de la manière dont la photo est perçue.

Quand le sujet est visible et renforcé par l’émotion suscitée

 

Comment puis-je vous aider à créer des photos?