Article publié le mercredi 18 février 2015. Écrit par

La vie passionnante d’un photographe professionnel indépendant

La plupart des personnes que nous rencontrons pensent que nous passons 10% de notre temps à réaliser des photos et que 90% du reste de notre vie consiste à avoir du bon temps. Pendant trois mois, nous avons scrupuleusement noté notre emploi du temps afin d’établir une répartition de nos tâches. Ce calcul précis est la réalité de la vie passionnante d’un photographe professionnel indépendant.

Amar et Isabelle Guillen photographes professionnels

Travailler à deux est un plus indéniable lorsqu'on est indépendant.

10% du temps pour réaliser des photos

Nous passons peu de temps à réaliser des photos. C’est pour cette raison que nos sujets sont choisis avec beaucoup de soin, de manière très précise et dans un but bien défini. Nous n’allons jamais sur le terrain sans savoir exactement ce que nous voulons faire. Chaque voyage, chaque sortie est planifiée précisément. Rien n’est jamais laissé à l’improvisation. Tout est toujours planifié.

Il est difficile de dire combien de clichés nous prenons par session. Tout dépend des sujets.

En photographie sous-marine et animalière, nous réalisons des sessions de 5 à 6 jours. Il nous arrive de réaliser plusieurs centaines de photographies.

En photographie de paysages, le ratio est toujours très faible : entre 5 et 10 photos par jour. Parfois nous réalisons une trentaine de clichés mais c’est très rare. Notre vision photo nous impose des heures de prises de vues très limitées dans la journée.

25% du temps pour développer les photos

Comme nous réalisons beaucoup de photos pour la vente de photographies fine art, pour des livres ou des expositions, nous passons beaucoup de temps pour corriger et retoucher nos photos. Ce travail de développement consiste surtout à classer, organiser, sélectionner, annoter avec des mots clés, des descriptions sur les fichiers RAW.

Ce travail est souvent fastidieux et long car nous ne pouvons conserver que les meilleurs clichés. En général, nous conservons 5 à 10% des clichés réalisés sur le terrain. Nous préférons bien développer quelques clichés qui correspondent à notre vision que de développer beaucoup de clichés qui ne serviront à rien.

10% du temps pour communiquer

Nos principaux moyens de communication sont les réseaux sociaux et notre site web.  Les réseaux sociaux comme Linkedin et Twitter sont sans aucun doute le meilleur moyen pour rester en contact permanent avec les clients professionnels.

Le réseau social Facebook est le meilleur moyen pour partager notre expérience et nos photos avec tous ceux qui s’intéressent à notre travail.  Les deux types de réseaux sociaux sont totalement différents mais très importants pour nous.

Notre site web est notre vitrine artistique. Tous les mois nous cumulons plusieurs milliers de visites avec un taux de rebond de 2% en moyenne. Pour maintenir notre ranking dans les moteurs de recherche et pour montrer notre actualité, nous essayons de publier un article de 500 à 1000 mots chaque semaine.  La rédaction des articles est certainement la tâche la plus chronophage. Notre site web est l’outil le plus important pour notre publicité en tant qu’artistes. Nous y apportons beaucoup de soin.

10% du temps pour apprendre et s’informer

Nous devons toujours nous informer sur les dernières techniques, les tendances photographies, les nouveautés matérielles du marché, les derniers logiciels, etc. C’est une tâche primordiale. Lors de la migration de l’ère du film à l’ère numérique, nous avons vu que beaucoup de photographes avaient fait faillite faute de pouvoir s’adapter aux nouvelles technologies. Ce fut une leçon que nous  n’avons jamais oubliée. Les livres, les magazines techniques, internet et les salons sont pour nous les principales sources d’apprentissage.

10% du temps pour l’administration, la maintenance et la préparation des voyages

C’est certainement le pôle le moins intéressant pour nous mais pourtant il est crucial. Nous menons notre entreprise comme une véritable franchise. Toutes les tâches sont parfaitement codifiées et décrites dans des documents que nous appelons des processus. Depuis la tâche de sauvegarde de nos serveurs jusqu’à la mise à jour du moindre logiciel, tout est décrit. Ces tâches administratives sont répétitives et manquent cruellement de créativité. Nous suivons à la lettre les documents. Ainsi nous passons le moins de temps possible.

35% du temps pour la recherche de clients et le marketing

C’est certainement la tâche la plus difficile pour nous car elle nous demande beaucoup d’énergie. Nous sommes souvent sur la route à aller la rencontre de prospects qui deviendront peut être des clients. Nous passons beaucoup de temps au téléphone pour savoir si les livraisons de nos photos se sont bien déroulées et si les clients sont satisfaits. Le marketing en photographie même s’il obéit à des règles bien connues n’en demeure pas moins très spécifique. C’est une tâche très chronophage mais qui nous permet de nous développer un peu plus chaque année.

Finalement

Notre vie est passionnante car elle est très variée, très riche en rencontres mais elle est très risquée car nous sommes indépendants. Nos revenus ne dépendent que de nous. C'est notre seule source de rentrées d'argent pour vivre.
Mais chaque jour, nous nous levons de bonne humeur, heureux de commencer une nouvelle journée de travail qui réservera certainement son lot de surprises. Nous devons admettre que c’est un métier difficile mais qui apporte tellement de satisfactions que nous ne changerions pour rien au monde.

Cette page a été lue 1456 fois

Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(0 Votes)

Vous avez envie de photographier des faons et des marcassins juste après leur naissance. Vous avez envie de réaliser des photos créatives.
Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Quel est votre avis sur cette chronique?

Et vous, quel est votre avis sur cette chronique ? Que pensez-vous ?

Si vous avez une opinion sur le sujet, pouvez-vous poster un commentaire ci-dessous en indiquant vos réflexions ?

Pouvez-vous partager cette chronique sur les réseaux sociaux?

Si vous aimez cette chronique, n’hésitez pas à la partager via les réseaux sociaux.

En vous inscrivant à notre newsletter, vous recevrez une fois par mois un message avec une nouvelle chronique.

Proposez-nous un sujet de chronique si vous le souhaitez

Si vous appréciez nos sujets de chroniques et si vous avez une idée, n'hésitez pas à nous contacter en nous proposant un sujet.

Votre idée doit être en relation avec la photographie animalière, sous-marine ou de paysages.

Nous n'abordons pas les techniques de développement. Ce sont des sujets que nous abordons durant nos stages.


N'oubliez pas de vous abonner à ma newsletter :

captcha

 

Contactez-moi

Si vous souhaitez plus d'informations, veuillez remplir ce formulaire. Je reviendrai vers vous dès que possible.

captcha

 

Amar Guillen. Artiste photographe professionnel de la nature.

Amar Guillen est un artiste photographe. Ses œuvres sont spécialisées en photographie sous-marine, animalière et de paysages. Son aventure photographique commence en 1987 alors qu’il prépare un diplôme d’ingénieur en informatique. Les spectacles visuels que leur offrent à la fois les paysages somptueux qui l’entourent, et la faune qui les peuplent, constituent son éternelle source d’inspiration. Cela l’a amené à se consacrer entièrement à sa carrière professionnelle photographique afin de partager son interprétation contemplative et artistique de la nature. Il photographie des paysages naturels terrestres et sous-marins ainsi que les créatures qui s’y déploient, depuis ces 15 dernières années, animé par les mystères infinis que cache la nature.

Par le regard photographique qu’il pose sur la nature, il s’efforce de mettre en lumière l’importance de sa conservation. Amar vit et expose entre la France et les États-Unis dont la faune, les paysages et les cultures nourrissent ses œuvres, et a publié plusieurs ouvrages dont « Lumières et Couleurs de la côte de la Charente-Maritime », « Reflets de la Haute-Saintonge », mais également « Les Secrets de la photo sous-marine ».

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation