Les 15 minutes magiques en photographie de paysages

La golden hour

« C’est le moment, nous n’avons que 15 minutes, après c’est fini. Il sera trop tard : nous pourrons ranger les appareils et les trépieds. » Cette phrase, nous l’avons prononcé des centaines de fois. Nous avons attendu ce moment parfois pendant des jours. Ce moment porte un nom différent suivant les pays. Nous aimons beaucoup l’expression anglaise qui dit « golden hour ». Littéralement, On peut la traduire par heure en or. Les photographes français disent « le moment magique », « le quart d’heure de vérité » ou encore « le quart d’heure magique ». Mais qu’en est-il exactement ? Est-ce une réalité ou un mythe créé par les photographes de paysage ?

Le moment magique en photographie de paysages.

Le moment magique en photographie de paysages.

Le quart d’heure magique est une réalité

Pendant nos stages de photo de voyage, nous devons invariablement répondre à ces questions. Notre réponse est tout aussi invariable. Le « quart d’heure magique » existe ; c’est une réalité à laquelle il faut toujours se préparer. Malheureusement, il n’est pas prévisible. Parfois il faut attendre des jours avant d’avoir les conditions idéales. Il varie suivant les régions du monde. Mais une chose est absolument certaine : c’est à ce moment que l’on réalise les meilleures photographies de paysage. Cela ne signifie pas que les photos réalisées à d’autres heures de la journée sont mauvaises mais elles seront certainement moins bonnes en termes de contraste, de lumière et de rendu des couleurs.

Un moment unique qui survient le matin

Le quart d’heure magique survient le matin à l’aurore. Il débute quelques minutes avant le lever de soleil et se poursuit quelques minutes après. La première condition nécessaire est donc d’avoir un lever de soleil. Quelques minutes avant que le soleil n’apparaisse à l’horizon, le ciel commence à rosir légèrement. Les premiers rayons de lumière commencent à se réfléchir sur le paysage environnant. Les contrastes des couleurs commencent à devenir très apparents. Plus le soleil monte à l’horizon, plus les contrastes deviennent violents et intenses. Ce moment ne va durer que quelques minutes tant que le soleil reste rasant. A un moment donné, l’astre solaire est trop haut dans le ciel. Les rayons ne sont plus rasants. L’intensité de la lumière devient trop intense. Les contrastes disparaissent. Le moment magique est terminé.

Le moment magique en photographie de paysages.

Le moment magique en photographie de paysages.

Valable quel que soit la saison

Pour nous, la plus véritable caractéristique du quart d’heure magique est que l’on peut photographier aussi bien des tons froids que des tons chauds. Ils dépendent de la saison. L’hiver est propice aux tons froids dominés par des tonalités bleues. Le printemps est la saison des tonalités douces, fragiles. L’été est la saison idéale pour les tons chauds dominés par les couleurs orange et rouge. L’automne est une saison exceptionnelle surtout pour les couchers de soleil.

Même si les photos prises au crépuscule sont souvent exceptionnelles en saturation et contraste, elles restent souvent dans les tons chauds. Il est très difficile d’avoir des tons froids sauf après une forte pluie, un orage très intense ou encore une tempête de neige. L’atmosphère est comme nettoyée des particules. La diffraction des rayons lumineux disparait. Mais ces phénomènes météorologiques sont relativement rares. C’est pour cette raison que le quart d’heure magique survient souvent le matin.

Le crépuscule reste cependant un excellent moment pour restituer la texture et la structure des paysages minéraux comme dans l’ouest des Etats-Unis. Nous pensons que ce phénomène est dû au fait que la terre et l’atmosphère ont des températures proches, ce qui n’est pas le cas au petit matin car la température de l’air est beaucoup plus froide.

Le quart magique est un moment à part

Finalement, le quart d’heure magique n’est pas un mythe mais une réalité. C’est un moment fugace qui ne se produit que le matin. Il débute avant le lever de soleil. Il n’est jamais garanti. Cependant, il faut toujours être présent pour ne pas le manquer. Quand on a la chance de pouvoir réaliser des photos à ce moment précis, c’est une expérience vraiment jouissive car les contrastes et les lumières sont parfaits. Il faut s’armer de patience, faire beaucoup de reconnaissance pour trouver les meilleurs endroits pour placer le trépied avec l’appareil photo. C’est un véritable challenge. Mais quelle satisfaction quand les photos sont dans le boitier !

Le moment magique en photographie de paysages.

Le moment magique en photographie de paysages.

Le moment magique en photographie de paysages.

Le moment magique en photographie de paysages.


Cette page a été lue 3832 fois

Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(0 Votes)

Article publié le lundi 22 juillet 2013. Écrit par
Vous avez envie de photographier des faons et des marcassins juste après leur naissance. Vous avez envie de réaliser des photos créatives.
Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Quel est votre avis sur cette chronique?

Et vous, quel est votre avis sur cette chronique ? Que pensez-vous ?

Si vous avez une opinion sur le sujet, pouvez-vous poster un commentaire ci-dessous en indiquant vos réflexions ?

Pouvez-vous partager cette chronique sur les réseaux sociaux?

Si vous aimez cette chronique, n’hésitez pas à la partager via les réseaux sociaux.

En vous inscrivant à notre newsletter, vous recevrez une fois par mois un message avec une nouvelle chronique.

Proposez-nous un sujet de chronique si vous le souhaitez

Si vous appréciez nos sujets de chroniques et si vous avez une idée, n'hésitez pas à nous contacter en nous proposant un sujet.

Votre idée doit être en relation avec la photographie animalière, sous-marine ou de paysages.

Nous n'abordons pas les techniques de développement. Ce sont des sujets que nous abordons durant nos stages.


N'oubliez pas de vous abonner à ma newsletter :

captcha

 

Contactez-moi

Si vous souhaitez plus d'informations, veuillez remplir ce formulaire. Je reviendrai vers vous dès que possible.

captcha

 

Amar Guillen. Artiste photographe professionnel de la nature.

Amar Guillen est un artiste photographe. Ses œuvres sont spécialisées en photographie sous-marine, animalière et de paysages. Son aventure photographique commence en 1987 alors qu’il prépare un diplôme d’ingénieur en informatique. Les spectacles visuels que leur offrent à la fois les paysages somptueux qui l’entourent, et la faune qui les peuplent, constituent son éternelle source d’inspiration. Cela l’a amené à se consacrer entièrement à sa carrière professionnelle photographique afin de partager son interprétation contemplative et artistique de la nature. Il photographie des paysages naturels terrestres et sous-marins ainsi que les créatures qui s’y déploient, depuis ces 15 dernières années, animé par les mystères infinis que cache la nature.

Par le regard photographique qu’il pose sur la nature, il s’efforce de mettre en lumière l’importance de sa conservation. Amar vit et expose entre la France et les États-Unis dont la faune, les paysages et les cultures nourrissent ses œuvres, et a publié plusieurs ouvrages dont « Lumières et Couleurs de la côte de la Charente-Maritime », « Reflets de la Haute-Saintonge », mais également « Les Secrets de la photo sous-marine ».

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation