Mexique. Mer Caraïbe. Le sardine run des espadons voiliers

Chaque année pendant la saison d'hiver, des courants marins riches en nourriture arrivent de l'Amérique du sud et sont poussés vers le nord vers les rivages de l'île de Isla Mujeres au nord du Mexique. Ces courants attirent d'immenses bancs de sardines. Elles deviennent à leur tour la proie de grands bancs d'espadons voiliers (nom scientifique : Istiophorus albicans).

Apprendre à repérer les bancs de sardines attaqués par les espadons n'est pas facile. Cette technique nécessite un long apprentissage. En effet, il tout d'abord naviguer en mer à environ 20 miles nautique des côtes puis chercher des groupes de frégates (nom scientifique : Fregata Magnificens) qui se nourrissent des sardines trainant à la surface de l'eau. Les frégates sont des oiseaux marins qui ne peuvent pas plonger. Elles doivent rester en vol et en suspension à la surface de l'eau pour capturer les proies laissées par les prédateurs. Mais un groupe de frégates n'est pas la garantie de trouver des espadons. En effet, il peut s'agir de bonites ou de dauphins. Dans ce cas, il n'est pas possible de se mettre à l'eau pour réaliser des photos car ces prédateurs frappent dans les bancs de sardines sans avoir une véritable stratégie. Ils suivent le banc au gré des courants.

Les espadons voiliers opèrent suivant une technique très élaborée. Ils forment une boule avec des sardines; puis ils commencent à tourner autour pour capturer les sardines une à une. Chaque espadon se sert de son rostre pour isoler une sardine du groupe, l'assommer et la manger en la croquant pour enlever le maximum d'écailles. Après le festin, on aperçoit des centaines d'écailles qui scintillent dans l'eau. Ce sont autant de témoignages du repas pantagruélique des prédateurs. Le banc de sardines n'a aucune chance de survivre. Si elles essayent d'aller vers le fond, elles trouvent des espadons qui leur barrent le passage.

Les tours entre les espadons sont parfaitement organisés. Ils mangent chacun leur tour. Nous avons l'impression que les rôles ont été distribués à l'avance et que tout est parfaitement orchestré. La technique est rapide, précise, terriblement efficace. Nous avons souvent eu pitié de ces pauvres sardines qui cherchaient désespérément un abri en dessous de nous. En effet, les espadons n'attaquent jamais les plongeurs. Ils attendent patiemment le bon moment. Pour les sardines, le fait de se cacher quelques instants sous un plongeur est un répit de quelques secondes. Quoiqu'il arrive, le sort en ait jeté.

Cliquez sur chaque vignette pour voir un agrandissement.


Cette page a été lue 5300 fois

Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(0 Votes)

Article publié le dimanche 21 juillet 2013. Écrit par
Vous avez envie de photographier des faons et des marcassins juste après leur naissance. Vous avez envie de réaliser des photos créatives.
Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Quel est votre avis sur cette chronique?

Et vous, quel est votre avis sur cette chronique ? Que pensez-vous ?

Si vous avez une opinion sur le sujet, pouvez-vous poster un commentaire ci-dessous en indiquant vos réflexions ?

Pouvez-vous partager cette chronique sur les réseaux sociaux?

Si vous aimez cette chronique, n’hésitez pas à la partager via les réseaux sociaux.

En vous inscrivant à notre newsletter, vous recevrez une fois par mois un message avec une nouvelle chronique.

Proposez-nous un sujet de chronique si vous le souhaitez

Si vous appréciez nos sujets de chroniques et si vous avez une idée, n'hésitez pas à nous contacter en nous proposant un sujet.

Votre idée doit être en relation avec la photographie animalière, sous-marine ou de paysages.

Nous n'abordons pas les techniques de développement. Ce sont des sujets que nous abordons durant nos stages.


N'oubliez pas de vous abonner à ma newsletter :

captcha

 

Contactez-moi

Si vous souhaitez plus d'informations, veuillez remplir ce formulaire. Je reviendrai vers vous dès que possible.

captcha

 

Amar Guillen. Artiste photographe professionnel de la nature.

Amar Guillen est un artiste photographe. Ses œuvres sont spécialisées en photographie sous-marine, animalière et de paysages. Son aventure photographique commence en 1987 alors qu’il prépare un diplôme d’ingénieur en informatique. Les spectacles visuels que leur offrent à la fois les paysages somptueux qui l’entourent, et la faune qui les peuplent, constituent son éternelle source d’inspiration. Cela l’a amené à se consacrer entièrement à sa carrière professionnelle photographique afin de partager son interprétation contemplative et artistique de la nature. Il photographie des paysages naturels terrestres et sous-marins ainsi que les créatures qui s’y déploient, depuis ces 15 dernières années, animé par les mystères infinis que cache la nature.

Par le regard photographique qu’il pose sur la nature, il s’efforce de mettre en lumière l’importance de sa conservation. Amar vit et expose entre la France et les États-Unis dont la faune, les paysages et les cultures nourrissent ses œuvres, et a publié plusieurs ouvrages dont « Lumières et Couleurs de la côte de la Charente-Maritime », « Reflets de la Haute-Saintonge », mais également « Les Secrets de la photo sous-marine ».

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation