Écrit par

Octopus n°58 : Décembre/Janvier 2006

L'article technique rédigé dans le numéro 58 de OctopusArticle dans le numéro 58 de Octopus.

Dans cet article du magazine Octopus numéro 58, nous avons abordé la photo numérique sous-marine en Bretagne et nous avons expliqué le fonctionnement des flashs sTTL de Inon.

Voici le début de l'article :

"Dans la première partie de cet article, nous avons voulu présenter la photographie numérique sous-marine en Bretagne. Il s’agit de l’une des plus belles régions existantes pour réaliser de belles images. Tous les sujets peuvent être abordés : macro photographie, portrait de poissons, ambiance, épaves, photos de plongeurs. Tout est à portée de main. Il suffit de regarder, cadrer et déclencher. Nous avons décidé de dévoiler quelques recettes pour réaliser de bonnes photos numériques dans ces eaux pleines de surprises. Dans la seconde partie, nous allons décrire les fonctionnalités d’un nouveau système de connexion de flash développé par la société Inon : le STTL. Il s’adresse en particulier aux photographes équipés d’un compact numérique dans un caisson.

La photo numérique en Bretagne

La Bretagne, une des plus belles régions existantes pour s’adonner au plaisir de la photographie sous-marine. Que vous ayez un appareil compact, un bridge ou un reflex numérique, vous pourrez mémoriser dans les mémoires électroniques les meilleurs moments de vos plongées. La seule limite pour réaliser de belles photos en Bretagne, n’est pas lié à la technique mais à votre imagination.

L’ambiance

C’est un thème parfait pour la Bretagne tant les sujets sont nombreux : laminaires, tombants, étendues sableuses. C’est à la fois un sujet facile et complexe à mettre en œuvre dans cette région. Facile car les couleurs de l’eau sont uniques, les reliefs sont accidentés, chaotiques et la mise en place d’une composition originale demande juste un peu d’attention. Complexe car la visibilité n’est pas toujours au rendez vous et le courant peut être fort : le photographe doit bien maîtriser sa flottabilité sous peine d’avoir des photos floues.

Pour les photographes qui ne sont pas équipés d’un éclairage artificiel tel qu’un flash ou un phare, il suffit d’utiliser la lumière naturelle comme un atout. Pour ceux qui sont équipés de reflex, nous conseillons d’utiliser des objectifs grand angle pour la photo d’ambiance (la focale est inférieure à 35 mm). Pour les possesseurs de compact ou de bridge, mettez le zoom en position W (wide). Si vous photographez en JPEG, paramétrez votre balance des blancs en nuageux pour avoir le meilleur calcul de la lumière. Pour l’exposition du boîtier, positionnez le mode matriciel afin d’avoir une évaluation sur toute la photo. Si votre boîtier le permet, paramétrez en mode priorité ouverture. Vous fixerez ainsi l’ouverture et l’appareil choisira pour vous la vitesse. Dans le cas de l’utilisation de la lumière naturelle, les vitesses peuvent être très faibles : de l’ordre du 1/15ème seconde. Essayez alors d’ouvrir l’objectif en passant à une ouverture un peu plus importante (f5.6, f2.8). Vous perdrez certainement un peu en netteté et en profondeur de champ mais les objectifs grand angle possèdent naturellement de très grande profondeur de champ. Une autre solution est d’augmenter la sensibilité de votre capteur en passant à 200 ou 400 ISO. Dans ce cas, vous aurez certainement un peu de bruit sur vos photos mais vous pourrez le rattraper par un traitement sur l’ordinateur. En utilisant, l’une de ces deux méthodes, ce sera la garantie pour vous d’éviter le bougé du plongeur qui engendre des photos floues. Les grands étendues de sable peuvent faire d’excellents sujets (photo n°1). Apprenez à jouer avec les reflets de lumière. Certains endroits, notamment dans le sud de la Bretagne, ressemblent à de véritables plages polynésiennes."

Cette page a été lue 1874 fois

Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(0 Votes)

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation