Pourquoi et comment choisir un point de vue en photographie de nature

Dans le billet de blog consacré au cadrage en photographie, nous avons établi qu’il résultait de trois actions :

  • Choisir et répartir harmonieusement des éléments photographiques dans le champ de l’objectif.
  • Eliminer tous les éléments qu’on ne veut pas mettre dans le cadre. Tous ces éléments sont dans un espace que l’on appelle le hors champ.
  • Basculer l’appareil en orientation horizontale ou verticale dans le cas de l’utilisation d’un format rectangulaire.

La suite logique au cadrage consiste à choisir un point de vue pour les sujets qu’ils soient vivants ou inanimés.

En photographie animalière, le point de vue est le meilleur quand il est à hauteur des yeux
En photographie animalière, le point de vue est le meilleur quand il est à hauteur des yeux.

Choisir une position par rapport aux éléments photographiques

Choisir un point de vue pour réaliser une photographie c’est choisir de se placer par rapport aux différents éléments photographiques qu’ils soient principaux ou secondaires.

Le point de vue est l’endroit d’où l’on regarde et d’où on choisit son cadrage.

Le point de vue adopté par le photographe va se transmettre au regardeur de la photo.

Le point de vue met en valeur la relation entre le photographe et la scène photographiée. Par exemple une scène photographiée de très près va exprimer une intimité avec les éléments photographiques. Une scène photographiée de loin exprimera un sentiment de distance.

Mais le choix d’un point de vue pour un photographe n’est pas seulement lié à la distance par rapport aux éléments photographiques. La position en hauteur est aussi un élément essentiel.

Choisir un point de vue inattendu pour une photo peut lui donner beaucoup d’impact et surprendre un auditoire. Lors de la réalisation d’une photo, il est intéressant pour un photographe de tourner autour de la scène pour définir le meilleur point de vue. Il ne faut s’arrêter à la première impression. La recherche du point de vue doit être fouillée.

Le choix d’un point de vue peut totalement changer le message d’une photo. Tout comme le choix d’un cadrage, le point de vue va permettre d’accentuer la nature du message à transmettre.

Impact des focales

Les longueurs de focales ont un impact important sur le rendu des photos. Une focale courte (c’est le cas des objectifs grands angles), va amplifier la profondeur de champ. Les éléments photographiques vont être déformés.

Une focale longue (téléobjectif) va écraser les perspectives et la profondeur de la scène.

Le point de vue rapproché

Un point de vue rapproché va exprimer une connivence, une intimité avec le ou les éléments photographiques. C’est par exemple le cas du gros plan.

En grand angle, il est aussi possible d’adapter ce point de vue mais attention à la déformation des éléments.

Le point de vue rapproché ferme la photo en empêchant l’évasion du regard. Le photographe impose le message qu’il veut faire passer dans la photo.

Le point de vue distant

Un point de vue distant a pour but de montrer que le photographe prend de la distance par rapport à la scène photographiée. Il veut que le regardeur s’évade.

Le point de vue à hauteur d’homme

Que ce soit dans la photographie animalière ou en photographie de paysage, le fait de photographier à hauteur d’homme (on dit aussi à hauteur d’œil) signifie que le photographe est à la même hauteur que le sujet.

Dans le cas de paysages immenses, la distance peut faire penser qu’on est à hauteur d’œil alors que le photographe est beaucoup plus bas. C’est le cas des montagnes par exemple.

Photographier à hauteur d’œil permet de ne pas déformer les sujets.

Le point de vue à hauteur du sol

C’est un point de vue très intéressant en photographie animalière terrestre et sous-marine ou en photographie de paysage. Cette technique originale permet de mieux assoir la photo en donnant une référence très forte.

Depuis le sol, les cadrages sont beaucoup plus calmes et reposants.

Le point de vue en plongée

Dans ce cas, le photographe est plus haut que la scène à photographier. L’appareil photo est orienté vers le bas. Les éléments sont rapetissés. Ils sont déformés et semblent écrasés.

Ce point de vue permet de montrer la fragilité des scènes photographiés car les éléments sont écrasés et semble minuscules.

Photographier en plongée permet de mettre en évidence les perspectives et les lignes de fuite horizontales. C’est le cas par exemple quand on photographie de grandes épaves sous-marines.

Les surfaces horizontales sont aussi très accentuées.

Avec le point de vue en plongée, le photographe donne l’impression de dominer les éléments photographiques.

Les photographies depuis le ciel sont caractéristiques des points de vue en plongée. C’est de nouveau une technique créative et inhabituelle. Ce sont typiquement des photos destinées à montrer des topographies ainsi que le placement de certains éléments photographiques dans une scène.

Le point de vue en contre plongée

Dans ce cas, le photographe se place plus bas que le sujet. L’appareil photo est orienté vers le haut. Les perspectives et les lignes de fuite montantes ou descendantes sont accentuées.

Le point de vue en plongée permet d’accentuer les éléments photographiques dans une scène.

Les plans horizontaux sont réduits. Le sujet va être mis en valeur mais il est aussi déformé : les éléments photographiques les plus proches de l’objectif semblent avoir une taille plus grande que la réalité.

Finalement

Le choix d’un point de vue pour un photographe est aussi important que celui du cadrage. Le choix doit se faire suivant l’effet voulu : aplatir, déformer, écraser, accentuer les perspectives. Il demande de la réflexion pour donner un effet créatif à une photographie.


Cette page a été lue 4054 fois

Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(56 Votes)

Article publié le vendredi 26 février 2016. Écrit par
Vous avez envie de photographier des faons et des marcassins juste après leur naissance. Vous avez envie de réaliser des photos créatives.
Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Quel est votre avis sur cette chronique?

Et vous, quel est votre avis sur cette chronique ? Que pensez-vous ?

Si vous avez une opinion sur le sujet, pouvez-vous poster un commentaire ci-dessous en indiquant vos réflexions ?

Pouvez-vous partager cette chronique sur les réseaux sociaux?

Si vous aimez cette chronique, n’hésitez pas à la partager via les réseaux sociaux.

En vous inscrivant à notre newsletter, vous recevrez une fois par mois un message avec une nouvelle chronique.

Proposez-nous un sujet de chronique si vous le souhaitez

Si vous appréciez nos sujets de chroniques et si vous avez une idée, n'hésitez pas à nous contacter en nous proposant un sujet.

Votre idée doit être en relation avec la photographie animalière, sous-marine ou de paysages.

Nous n'abordons pas les techniques de développement. Ce sont des sujets que nous abordons durant nos stages.


N'oubliez pas de vous abonner à ma newsletter :

captcha

 

Contactez-moi

Si vous souhaitez plus d'informations, veuillez remplir ce formulaire. Je reviendrai vers vous dès que possible.

captcha

 

Amar Guillen. Artiste photographe professionnel de la nature.

Amar Guillen est un artiste photographe. Ses œuvres sont spécialisées en photographie sous-marine, animalière et de paysages. Son aventure photographique commence en 1987 alors qu’il prépare un diplôme d’ingénieur en informatique. Les spectacles visuels que leur offrent à la fois les paysages somptueux qui l’entourent, et la faune qui les peuplent, constituent son éternelle source d’inspiration. Cela l’a amené à se consacrer entièrement à sa carrière professionnelle photographique afin de partager son interprétation contemplative et artistique de la nature. Il photographie des paysages naturels terrestres et sous-marins ainsi que les créatures qui s’y déploient, depuis ces 15 dernières années, animé par les mystères infinis que cache la nature.

Par le regard photographique qu’il pose sur la nature, il s’efforce de mettre en lumière l’importance de sa conservation. Amar vit et expose entre la France et les États-Unis dont la faune, les paysages et les cultures nourrissent ses œuvres, et a publié plusieurs ouvrages dont « Lumières et Couleurs de la côte de la Charente-Maritime », « Reflets de la Haute-Saintonge », mais également « Les Secrets de la photo sous-marine ».

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation