Temps de lecture de l'article : environ 6 minutes

Pourquoi et comment bien choisir l’arrière-plan en photographie de nature en 7 points

Lorsque vous êtes face à une scène de la nature à photographier, vous prenez garde au sujet principal, aux équilibres de masse, aux éléments de renforcement de lecture. Mais faites bien attention à l’arrière-plan.

Dans cet article, je vais vous détailler en 7 points son importance dans la création d’une photographie intéressante et comment bien le gérer.

En photographie de paysage, l'arrière plan est fondamental pour mettre en valeur les centres d'intérêts.
En photographie de paysage, l'arrière plan est fondamental pour mettre en valeur les centres d'intérêts.

Pourquoi utiliser un arrière-plan

De manière générale, une photographie se compose de sujets, d’un premier plan, d’un espace négatif et d’un arrière-plan. L’arrière-plan est présent dans la plupart des cas sauf dans les plans très rapprochés comme le gros plan.

En photographie de nature, notamment en photographie animalière ou de paysage, un arrière-plan possède une fonction essentielle.

L’arrière-plan met en valeur les centres d’intérêts d’une photo.

Comment choisir un bon arrière-plan

Pour intégrer un bon arrière-plan dans une photographie, vous devez tout d’abord bien définir la scène que vous voulez photographier. Vous devez réfléchir en termes de composition. Vous devez définir immédiatement les centres d’intérêts ainsi que les relations que vous voulez établir entre eux.

Ensuite, le choix de votre cadrage et le choix d’un bon point de vue vont vous permettre de créer un bel arrière-plan.

Des centres d’intérêts intéressants ne suffisent pas

De nombreux photographes débutants pensent à tort que la présence de centres d’intérêts forts suffit pour créer une bonne photo.

Pour eux un bel animal ou une scène comportementale suffit pour attirer l’attention. Durant mes stages, je dis souvent que c’est vrai le jour où quelqu’un photographiera une soucoupe volante.

Mais un très beau sujet sur un arrière-plan négligé créera une photo mal pensée donc inintéressante.

Les 7 points suivants détaillent des techniques simples à mettre en œuvre pour obtenir un bon arrière-plan dans vos photographies de nature.

Point 1 : éviter les détails inutiles

Un arrière-plan ne doit pas posséder de détails qui vont attirer l’œil du regardeur.

Il doit juste mettre en valeur les centres d’intérêts importants par contraste de lumière ou par contraste de couleur.

Un arrière-plan doit toujours être le plus simple possible.

Le choix de l’arrière peut se faire soit par le choix d’un cadrage ou soit par le choix d’un point de vue adapté comme je l’avais décrit dans les articles consacrés à ces deux thèmes.

Point 2 : ne pas mettre d’éléments abîmés

Je vous conseille de bien soigner le choix d’un arrière-plan en photo de nature en évitant de mettre des éléments abîmés ou en mauvais état.

Le but d’un arrière-plan est de mettre en valeur les centres d’intérêts : tout doit y concourir.

Point 3 : flou ou net

Un arrière peut être soit flou soit net. Comme je l’ai décrit dans un autre article, un fond flou s’apparente à la technique créative du bokeh.

Le bokeh permet de focaliser l’attention du regardeur sur les centres d’intérêts photographiques sans chercher à le détourner sur le reste de la scène. Le flou permet de montrer des photos plus fortes.

Un fond net permet d’accentuer l’effet de grandeur de la scène. Le regardeur ne va porter son regard sur le fond mais il va être attiré par l’espace.

Un arrière-plan net permet de dégager l’espace et de faire respirer la photo avec des espaces de dégagement de chaque côté des centres d’intérêts.

Point 4 : bien gérer l’horizon

Si l’horizon est présent dans l’arrière-plan, vous devez vous assurer qu’il ne coupe pas la tête des sujets vivants dans une scène. Si tel est le cas, il faut adopter un point de vue légèrement en contre-plongée pour que la tête passe au-dessus de l’horizon.

De manière générale, la tête des êtres vivants doit être placée au-dessus de l’horizon pour les mettre en valeur et leur donner de l’importance.

Point 5 : bien séparer le sujet de l’arrière-plan

Les centres d’intérêts photographiques doivent bien se découper de l’arrière-plan.

Par exemple, la tête d’un cerf ou d’un oiseau ne doit pas être dans un arbre. Mieux vaut la mettre dans le ciel. Plus les centres d’intérêts photographiques sont visibles, plus ils sont accrochés par le regardeur.

De nouveau il ne faut pas hésiter à changer de point de vue.

Point 6 : éviter les zones très exposées dans les arrière-plans

Les zones dans l’arrière-plan qui sont plus exposées que les centres d’intérêts posent un problème car l’œil du regardeur va être distrait. Son attention va se porter inévitablement vers ces lumières. De nouveau, vous devez changer le cadrage ou le point de vue.

Cette remarque s’applique aussi aux arrière-plans dont la couleur est plus criarde que celle des centres d’intérêts. Le regard va être distrait par ces zones.

De manière générale, un arrière-plan doit être neutre d’un point de vue de la lumière et de la couleur. Il ne doit pas venir concurrencer les centres d’intérêts de la photo.

L’arrière-plan ne doit pas distraire mais mettre en valeur les centres d’intérêts.

Point 7 : le post-traitement pour changer l’arrière-plan

Il est toujours possible par post-traitement de changer l’arrière-plan d’une scène. Pour cela, je vous recommande de réaliser des photos avec la même lumière pour ne pas altérer le rendu général de l’ambiance.

Par exemple en photographie animalière, une fois que vous avez choisi un affût, aussi bon soit-il, il est possible que l’animal ne soit pas exactement à l’endroit que vous vous étiez fixé. Dans ce cas, je vous conseille de réaliser quelques photos avant son apparition pour changer l’arrière-plan à l’aide d’un logiciel.

Finalement

Le but d’un arrière-plan dans une photo est de mettre en évidence et en valeur les centres d’intérêts d’une photo.

Je vous conseille de procéder par contraste de lumière ou de couleur. Mais ce n’est pas suffisant car des détails superflus ou des zones surexposées peuvent ruiner une photo car ils vont attirer le regard. Le choix d’un bon cadrage et d’un bon point de vue sont essentiels pour ne conserver que l’essentiel.


Cette page a été lue 4555 fois

Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(51 Votes)

Écrit par
  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Comment puis-je vous aider à créer des photos?