Temps de lecture de la page : environ 9 minutes

Vous êtes dans cette rubrique : Accueil > Blog > Blog de l'approche photographique

Pourquoi et comment définir une bonne photo en utilisant 6 critères – Partie 1

Quand vous êtes sur le terrain et que vous regardez le résultat d’une prise de vue sur l’écran de votre appareil photo, vous vous dites à parfois : c’est une bonne photo. Vous la conserver.

Ou alors vous pensez que c’est une mauvaise photo. Vous la supprimez.

Vous êtes-vous déjà posé la question de pourquoi et comment vous faisiez ces choix ?

Pour vous aider à trouver une réponse, j’ai écrit cet article qui devrait vous donner une méthode systématique appliquée.

Photo en noir et blanc d'une route allant vers Monument Valley en Arizona. Photographie par Amar Guillen, artiste photographe.
Route vers Monument Valley dans l'Arizona.

La petite histoire de cet article

Durant mes stages photos, chaque jour il y a un moment particulier dans l’après-midi que les stagiaires adorent. C’est la revue de photos.

Chacun d’entre eux propose une sélection de photos. Ensuite à l’aide d’une grille de critères très objectifs, je juge les images. Le reste du groupe donne aussi son avis.

C’est un moment très important de la journée. Les échanges sont riches. Chacun dévoile ses trucs. C’est un moment très inspirant pour chaque photographe.

Mais parfois, devant certaines images, je vais plus loin. Sous le coup de l’impulsion il m’arrive de dire « Waouh, ça c’est une bonne photo ». Durant l’un de mes stages de photo animalière, Didier, l’un des stagiaires m’a demandé ce que représentait pour moi une bonne photo. Il m’a demandé ce que je voulais dire de plus par rapport au jugement que je portais durant la revue de photos.

Cette question m’a prise en défaut. Le soir même, je travaillais sur le sujet. C’est ainsi que j’ai écrit cette méthode.

Le lendemain, je répondis à Didier avec les éléments auxquels j’avais pensé. Il fut très satisfait de mon exposé.

Dans la suite de cet article, je vais vous donner les critères dont je lui ai parlés.

Définition du mot « bonne » ou du mot « bon »

Comme toujours, il est très important de savoir de quoi nous allons parler. Il faut définir les mots.

La définition de bonne ou bon est la suivante :

Qui présente dans son genre des qualités supérieures à la moyenne.

Une autre définition que je trouve aussi très intéressante car elle s’applique bien à l’art photographique est la suivante :

Qui procure de l’agrément, du plaisir ».

Application à la photographie : une bonne photographie

Une photographie est bonne si elle est supérieure à la moyenne.

Une photographie bonne si elle donne du plaisir à celui ou à celle qui la regarde. Dans ce cas je parle aussi bien de l’auteur que du regardeur.

Mais d’ores et déjà, vous constatez qu’il y a des deux types de critères à prendre en compte.

  • Les critères objectifs.
  • Les critères subjectifs.

Avant de vous donner la grille d’évaluation, il est important de se pencher sur chacun d’eux.

Les critères objectifs

Si vous voulez savoir si une photographie est bonne pas, vous devez la juger en premier lieu avec des critères objectifs. C’est-à-dire des critères qui ne prennent pas en compte un jugement personnel.

N’oubliez pas que vous êtes tout à fait légitime pour juger des photos qu’elles soient à vous ou à d’autres photographes.

Juger une photo c’est mieux vous comprendre. Vous pouvez mieux définir votre style et votre démarche photographique.

Pour juger une photographie, j’utilise toujours la grille des critères suivants :

  • L’impact.
    C’est le ressenti quand on regarde la photo pour la première fois. Une bonne image peut évoquer la tristesse, la colère, l’orgueil, l’émerveillement ou une autre émotion intense.
  • La technique.
    Elle concerne la qualité de l’impression de l’image quand elle est présentée soit visuellement. On juge la retouche, la manipulation, la netteté, l’exposition, l’impression, le montage, la gestion des couleurs.
  • La créativité.
    La créativité est l'expression originale. Elle fait apparaître l’image de l’auteur. On juge si un message, une idée ou une pensée a été passée.
  • Le style.
    Il définit le genre du photographe. C’est là que l’on reconnaît la patte de l’auteur. On essaie de trouver des caractéristiques originales à l’œuvre. Par exemple, on va pouvoir juger la manière dont l’auteur joue avec les lumières.
  • La composition.
    On juge comment la photo est conçue. Comment tous les éléments photographiques ont été mis en place. Une bonne composition doit inviter l’audience à regarder dans les directions choisis par l’auteur. Une bonne composition peut être plaisante ou dérangeante en fonction de ce que l’auteur a voulu faire passer.
  • La balance des couleurs.
    On juge de l’harmonie des tonalités. Elles doivent venir renforcer la lecture de la photo et son côté émotionnel. La balance des couleurs n’est pas toujours harmonieuse et peut être utilisée pour évoquer différents sentiments ou pour faire des effets.
  • Les centres d’intérêts.
    Ce sont les points vers lesquels l’auteur veut conduire les yeux de l’audience. Ce sont les éléments photographiques. Les centres d’intérêts peuvent être primaires ou secondaires. Il n’y a pas de centre d’intérêt spécifique lorsque la scène entière sert de centre d’intérêt.
  • La lumière.
    On juge de la qualité de la lumière pour mettre en valeur les formes, les volumes dans la photo. Qu’elle soit naturelle ou artificielle, la lumière doit améliorer la lecture du message de la photo.
  • Les éléments présents dans la scène.
    On juge qu’il n’y a pas d’éléments perturbateurs dans la scène. Tout ce qui est présent doit concourir au message de la photo.
  • L’histoire racontée.
    On juge de la capacité de la photo à évoquer l’imagination. Une audience doit percevoir un message personnel ou lire sa propre histoire dans une photo.

Les critères subjectifs

Une fois que vous avez compris et mémorisé la méthode de jugement avec des critères objectifs, vous pouvez passer à la seconde phase pour dire qu’une photo est bonne ou non. Vous allez passer en revue les critères subjectifs.

Les critères subjectifs de jugement dépendent de chacun de nous.

Ils sont le reflet de nos goûts, de nos expériences. Ils sont à l’opposé des critères objectifs.

Comme vous le savez, la photographie est un acte créatif. Elle est subjective par nature car c’est un acte de création personnel.

Elle est le résultat d’une vision particulière : la vôtre.

Quand vous cadrez, quand vous composez et que vous faites des choix dans les éléments photographiques, vous traduisez ce que vous ressentez.

Les critères subjectifs sont innombrables. Ils sont uniques pour chaque auteur et pour chaque regardeur.

Il devient inutile de savoir qui a tort ou qui a raison.

« Les critères subjectifs sont ceux qui définissent pourquoi vous aimez ou pourquoi vous n’aimez pas ».

Maintenant que vous avez compris que pour dire si une photo est bonne pour vous aller appliquer les critères objectifs et subjectifs, je vous propose une méthode avec ces critères fixer un cadre.

Critère n° 1 : Une bonne photo est techniquement réussie

Pour lire la suite de l'article, cliquez ici.

Cette page a été lue 1922 fois

Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(8 Votes)

Écrit par


Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux

Rejoignez-moi sur Facebook  Rejoignez-moi sur Instagram  Rejoignez-moi sur LinkedIn



Téléchargez gratuitement votre guide pour créer des photos intéressantes.

Plus de 50 pages de conseils.

Inscrivez-vous à la newsletter

Contactez-moi par email

Amar Guillen. Artiste photographe professionnel de la nature.

Amar Guillen est un artiste photographe.

Son aventure avec la photographie commence en 1987 alors qu’il prépare et obtient son diplôme d’ingénieur en informatique. Il commence à ressentir à cette époque, une véritable fascination pour les paysages somptueux qui l’entourent et la faune qui les peuple. Le besoin d'exprimer ses émotions en image se fait déjà ressentir.

Depuis 2003, année durant laquelle il est devenu photographe professionnel de la nature, Amar exprime en images et en émotions les mystères infinis que recèle la nature, en développant un langage photographique personnel, artistique et contemplatif.

Il se consacre entièrement et professionnellement à la photographie artistique. Ses recherches se cristallisent autour de l’espace sous-marin, de l’univers animalier et des paysages terrestres.

Sa quête est de mettre en lumière la préciosité de la nature et de la sublimer.

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Comment puis-je vous aider à créer des photos?