Pourquoi et comment maitriser la tonalité en photographie de nature

Vous vous êtes certainement rendu compte que vous deviez maitriser le concept de la tonalité en photographie de nature.

Une bonne gestion de la tonalité avec un but créatif peut totalement changer l’interprétation émotionnelle de vos photographies.

Cependant, vous devez savoir qu’il n’existe aucune bonne tonalité pour une photographie. Tout dépend de ce que vous voulez transmettre ou traduire.

Cette photographie d'un gélada assis sur un rocher est un exemple de photographie avec une tonalité bien gérée.
Cette photographie d'un gélada assis sur un rocher est un exemple de photographie avec une tonalité bien gérée.

Définitions des différents tons

Avant de définir la tonalité d’une photographie dans le prochain paragraphe, je vous propose de lister les différents tons que vous devez connaitre par cœur. En effet, la tonalité va utiliser cette notion de tons.

En photographie il existe de nombreux tons. Voici une liste de différents tons non exhaustive. J’ai choisi les tons que j’utilise le plus fréquemment.

  • Le ton général. C’est la dominante colorée d’une photo.
  • Le ton local. C’est la couleur propre d’un centre d’intérêt d’une photo. Vous prenez une partie d’une photo et vous lui attribuez un ton.
  • Le ton clair et le ton sombre. Ils sont caractérisés par la luminosité qu’ils dégagent.
  • Le ton chaud et le ton froid. Plus les tons sont chauds, plus ils se rapprochent de l’orangé sur le cercle chromatique. Le cercle chromatique est une représentation ordonnée des couleurs en arts graphiques. Les couleurs se succèdent dans l'ordre de celles de l'arc-en-ciel, la fermeture s'effectuant par une transition du rouge au violet en passant par les pourpres.
  • Le ton neutre. C’est un ton qui est proche du gris.
  • Le ton dégradé. Sa luminosité est augmentée mais la vivacité diminue par l’ajout de blanc.
  • Le ton rabattu. Il est atténué par l’ajout de noir.
  • Le ton éteint. L’éclat et le contraste avec les tons voisins sont amoindris.
  • Le ton pastel. Sa vivacité est atténuée par du blanc.
  • Le ton profond. Il est à la fois sombre et saturé.
  • Le ton sur ton. C’est un assemblage de tons ne différant que par une petite nuance comme un camaïeu.
  • Le ton plat. C’est une surface colorée dans laquelle le ton ne varie pas. Il s’oppose au ton dégradé ou au modelé. Le modelé est un procédé qui permet de recréer des volumes. En photographie on utilise surtout la technique du clair-obscur.

Définition de la tonalité

La tonalité d’une photographie est son aspect visuel en termes de distribution des tons et des niveaux de gradation entre eux.

Dans cette distribution on utilise les tons que j’ai énumérés dans le paragraphe précédent.

A vous de choisir les tons que vous souhaitez appliquer à vos photographies pour traduire vos émotions ou transmettre vos messages.

Les différents tons à votre disposition sont une palette qui vous permettent de créer des photographies intéressantes et créatives.

Les tons s’appliquent à des parties d’une photographie. La tonalité est le rendu général de la photographie.

On distingue trois grands types de tonalité :

  • La tonalité sombre : la photographie est plutôt sombre avec des basses lumières ou des couleurs sombres. Les photos low key en noir et blanc sont des photos à tonalité sombre.
  • La tonalité claire : la photographie est plutôt claire avec des hautes lumières ou des couleurs vives. Les photos high key sont des photos à tonalité claire.
  • La tonalité neutre : la photographie n’est ni sombre ni claire. On l’appelle aussi tonalité équilibrée.

Il n’y a pas de tonalité universelle. Tout dépend de ce que vous voulez transmettre.

Ne pas confondre tonalité et exposition

L’exposition en photographie numérique est la quantité de lumière reçue par le capteur.

Une photographie correctement exposée doit restituer de manière exacte les niveaux de luminosité de la scène.

Une photographie est sous-exposée lorsque le capteur n’a pas reçu suffisamment de lumière. L’image est trop sombre. Les détails dans les basses lumières sont insuffisants. En photographie, on dit que les zones sombres sont bouchées car elles ne contiennent que du noir pur.

Une photographie est surexposée lorsque le capteur a reçu trop de lumière. L’image est trop claire. Les détails dans les hautes lumières sont perdues. En photographie, on dit que les zones claires sont brûlées car elles ne contiennent que du blanc pur.

Une photographie doit toujours être exposée correctement à la prise de vue.

Parfois, il n’est pas possible d’avoir une exposition correcte lors de la prise de vue car la scène offre de trop grandes variations de luminosité.

Je vous conseille de bien gérer les basses lumières quitte à surexposer un peu les hautes-lumières. En effet, en format RAW, il vous sera plus facile de récupérer les détails dans les hautes-lumières que dans les basses-lumières. Si vous essayez de remonter les détails des basses-lumières, les logiciels ont tendance à générer du bruit. Vous allez donc perdre des détails.

Je vous conseille vivement de toujours avoir une exposition correcte à la prise de vue. Ne vous préoccupez pas de la tonalité. Le contrôle de l’exposition se fait toujours à l’aide de l’histogramme disponible sur tous les appareils photo.

Il ne faut donc pas confondre l’exposition et la tonalité.

L’impact d’une tonalité neutre à la prise de vue sur une photographie

Lorsqu’une photo est exposée correctement, le plus souvent elle possède une tonalité neutre. Elle apparait plate, sans relief, sans caractère. La gestion créative de la tonalité interviendra au moment du post traitement sur l’ordinateur. Le développement permettre d’assombrir des zones sombres pour donner une tonalité sombre ou alors d’accentuer les zones claires pour donner une tonalité claire.
Exposée correctement une photographie à la prise de vue permet d’avoir la plage de tonalité la plus large possible. Cette place permet d’obtenir le meilleur développement possible.

Il ne faut pas perdre de vue que la tonalité reflète l’aspect visuel d’une photographie.

Privilégier le format RAW à la prise de vue

En photographie de nature, je vous conseille de toujours privilégier le format RAW. C’est celui qui vous permettra de développer les tonalités avec le spectre le plus large.

Le format JPEG n’est pas conseillé car il possède moins de nuances dans les noirs et les blancs que le format RAW.

L’intérêt des tonalités en photographie

En photographie de nature et surtout dans le domaine artistique, les tonalités jouent un rôle important dans la traduction des émotions du photographe ainsi que dans les messages transmis.

Si vous considérez la photographie de manière sérieuse, elle n’est pas un simple transfert de la réalité. Elle peut évoquer des éléments invisibles comme les émotions. Les couleurs et les tonalités aident beaucoup dans ces transferts.

Les photos sombres apportent un sentiment contemplatif, triste ou déprimant. Les tons sombres sont utilisés pour transmettre des concepts.

Les photos lumineuses évoquent des sentiments d’insouciance, de gaieté, de joie.

Par exemple, de nombreuses annonces publicitaires utilisent des tonalités vives. C’est une astuce pour suggérer au regarder d’acheter des nouveaux produits. On lui sous-entend qu’en les achetant, il va éprouver de la joie.

En pratique, une scène avec beaucoup d’ombres a besoin de beaucoup de lumière. Les temps d’exposition est plus long qu’avec une photo lumineuse.

Des scènes très lumineuses exigent des nuages pour adoucir et diffuser la lumière en réduisant les ombres. Par exemple, j’aime beaucoup photographier lorsqu’il pleut ou lorsqu’il y a de la brume pour créer des photographiques à tonalité claire.

Attention aux contrastes de tonalité trop forts

Le contraste dans une photographie dirige l’œil du spectateur. En photographie animalière, les yeux et les faces des animaux attire l’attention quand le contraste naturel est le plus fort.

Mais attention : vous devez utiliser les contrastes de tonalité avec prudence et seulement quand ils mettent en valeur les centres d’intérêts.

En effet, s’il y a beaucoup de zones contrastées dans une photographie, le regardeur ne peut pas se concentrer sur une ou plusieurs formes. L’interprétation de l’image peut alors devenir déroutante.

Finalement

Une bonne connaissance et une bonne maitrise de la tonalité en photographie est un atout indispensable pour traduire des émotions et transmettre des messages.

Je pense que tout se passe au moment du développement car il est possible de travailler de manière sélective les zones sombres et les zones claires.

C’est un apprentissage qui peut être long mais quel plaisir de contempler une œuvre finale dans laquelle vous avez mis une petite partie de vous-même.


Cette page a été lue 1018 fois

Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(17 Votes)

Article publié le vendredi 22 novembre 2019. Écrit par
Vous avez envie de photographier des faons et des marcassins juste après leur naissance. Vous avez envie de réaliser des photos créatives.
Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Quel est votre avis sur cette chronique?

Et vous, quel est votre avis sur cette chronique ? Que pensez-vous ?

Si vous avez une opinion sur le sujet, pouvez-vous poster un commentaire ci-dessous en indiquant vos réflexions ?

Pouvez-vous partager cette chronique sur les réseaux sociaux?

Si vous aimez cette chronique, n’hésitez pas à la partager via les réseaux sociaux.

En vous inscrivant à notre newsletter, vous recevrez une fois par mois un message avec une nouvelle chronique.

Proposez-nous un sujet de chronique si vous le souhaitez

Si vous appréciez nos sujets de chroniques et si vous avez une idée, n'hésitez pas à nous contacter en nous proposant un sujet.

Votre idée doit être en relation avec la photographie animalière, sous-marine ou de paysages.

Nous n'abordons pas les techniques de développement. Ce sont des sujets que nous abordons durant nos stages.


N'oubliez pas de vous abonner à ma newsletter :

captcha

 

Contactez-moi

Si vous souhaitez plus d'informations, veuillez remplir ce formulaire. Je reviendrai vers vous dès que possible.

captcha

 

Amar Guillen. Artiste photographe professionnel de la nature.

Amar Guillen est un artiste photographe. Ses œuvres sont spécialisées en photographie sous-marine, animalière et de paysages. Son aventure photographique commence en 1987 alors qu’il prépare un diplôme d’ingénieur en informatique. Les spectacles visuels que leur offrent à la fois les paysages somptueux qui l’entourent, et la faune qui les peuplent, constituent son éternelle source d’inspiration. Cela l’a amené à se consacrer entièrement à sa carrière professionnelle photographique afin de partager son interprétation contemplative et artistique de la nature. Il photographie des paysages naturels terrestres et sous-marins ainsi que les créatures qui s’y déploient, depuis ces 15 dernières années, animé par les mystères infinis que cache la nature.

Par le regard photographique qu’il pose sur la nature, il s’efforce de mettre en lumière l’importance de sa conservation. Amar vit et expose entre la France et les États-Unis dont la faune, les paysages et les cultures nourrissent ses œuvres, et a publié plusieurs ouvrages dont « Lumières et Couleurs de la côte de la Charente-Maritime », « Reflets de la Haute-Saintonge », mais également « Les Secrets de la photo sous-marine ».

  1. Commentaires (2)

  2. Ajouter le votre
This comment was minimized by the moderator on the site

Merci d’avoir publié cet article que je vous avais demandé il y a plusieurs mois. Vous avez tenu votre promesse. Il me donne toutes les réponses aux questions que je vous avais posées. Je n’en espérais pas tant. Cet article est complet. Je ferai bien maintenant la différence entre la tonalité et l’exposition.

Eugénie Flavien
This comment was minimized by the moderator on the site

Merci d'avoir partager cet article. Il est passionnant. Je vous suis depuis quelques années. J'apprécie qu'un photographe professionnel dévoile enfin ses secrets de fabrication. Votre travail est remarquable.

Patrick Duchênes
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation