Temps de lecture de l'article : environ 6 minutes

Pourquoi et comment maîtriser les 6 étapes de la création de photographies – Partie 2

Pour lire la partie précédente de l'article, cliquez ici.
Paysage en noir et blanc à l'intérieur du Canyon de Chelly en Arizona aux Etats-Unis. Photographie par Amar Guillen, artiste photographe.
A l'intérieur du Canyon de Chelly en Arizona aux Etats-Unis.

Étape n°4 : Développez correctement vos photographies

Une fois que vos photographies ont été réalisées sur le terrain, vous allez les télécharger sur l’ordinateur. Vous allez respecter les étapes suivantes :

  • L’editing.
  • L’organisation.
  • Le tri.
  • La sélection.

C’est après la sélection de vos photos que vous allez commencer le développement. Vous devez toujours avoir en tête que le développement de vos photos n’a qu’un but : renforcer votre démarche photographique.

Vous devez choisir correctement vos outils de développement ainsi que votre méthode. Par exemple, si vous développez des photos animalières, cela ne sert à rien d’utiliser un logiciel de retouche de portraits. De même, si vous développez des photos sous-marines l’utilisation d’un logiciel dédié à l’architecture ne vous sera d’aucune utilité.

Le choix des outils est crucial. Aujourd’hui des dizaines de logiciels de plug-ins sont disponibles sur le marché. Je vous recommande de bien les tester avant d’en choisir un pour l’intégrer dans votre flux numérique. Chaque photographe possède sa sensibilité. Chacun aura besoin d’outils qui lui correspondent.

N’écoutez pas systématiquement ce que peuvent vous dire d’autres photographes. N’achetez pas obligatoirement les outils décrits dans les magazines. Seul les tests vous permettront de valider ce dont vous avez réellement besoin.

Personnellement, je n’utilise que Photoshop. Il y a deux raisons pour se technique :

  • L’effet non destructeur des effets appliqués.
  • Utilisation des masques de fusion.

En effet, je considère qu’une photographie ne peut être développée que par touches successives.

Durant mes stages photos, lorsque j’explique les techniques de développement, j’insiste toujours sur le fait qu’un ciel ne peut pas avoir le même traitement qu’une forêt ou un paysage minéral.

En photo animalière, un pelage n’est pas développé de la même manière qu’un plumage.

Toutes les composantes d’une photographie se traitent différemment. Il serait beaucoup trop long pour expliquer les techniques de développement pour chaque domaine photographique.

Mais chaque flux numérique respecte les phases suivantes :

  • le recadrage.
  • Le nettoyage de la photo si nécessaire : les tâches de capteur.
  • La gestion du bruit.
  • La gestion des tonalités.
  • La gestion des couleurs si nécessaire.
  • Le développement personnalisé : noir et blanc par exemple.
  • La gestion de la netteté suivant le media de sortie : papier ou écran.

Le but du flux numérique et de créer une photographique correspond à votre démarche photographique et qui est destiné un support particulier.

Étape n°5 : l’impression

A mon avis, une photographie n’existe que si elle est imprimée. Durant toutes les étapes précédentes vous avez une image. Tant qu’elle est visible sur un écran une photo s’appelle une image.

L’impression est une étape fondamentale dans la vie d’une photographie.

Vous allez choisir le papier en fonction des tonalités, des couleurs, de l’acidité. Plus un papier est acide, moins il dure dans le temps. Pour imprimer, vous devez utiliser une imprimante multi cartouches.

L’achat d’une imprimante professionnelle est possible. Aujourd’hui, pour quelques centaines d’euros, il est possible d’avoir une imprimante de qualité professionnelle chez vous. Le coût vient du papier et surtout de l’encre. Les fabricants vendent les imprimantes sans faire de marge. C’est la vente de cartouches d’encre qui assure leurs revenus. Si vous ne souhaitez pas investir dans une imprimante personnelle, vous avez la possibilité d’imprimer vos photos via un laboratoire spécialisé.

Personnellement, c’est la solution que j’ai choisie pour mes tirages en largeur excède 60 cm. Le coût d’une impression qualité est très élevé. Si vous passez par un service en ligne, les prix sont abordables mais la qualité des impressions sera plutôt mauvaise. Pour le noir et blanc, les noirs seront bouchés. Pour la couleur, les teintes ne seront pas celles que vous avez sur votre écran calibré.

Mon but n’est pas de décrire les meilleurs laboratoires du marché car cet article a pour but de vous sensibiliser aux états de la création d’une photo, mais sachez que pour imprimer une photo en grand format, le prix est souvent de plus de 100 €.

À vous de faire des tests pour trouver le laboratoire qui convient le mieux à votre activité photographique.

Étape n°6 : Présentez vos photos

Une fois que vous avez imprimé une photographie et qu’elle est contrecollée sur un support rigide pour assurer la durer dans le temps, vous devez la présenter.

Si vous avez fait le choix du Dibond comme support, vous pourrez l’accrocher directement sur un mur avec les accroches murales prévues à cet effet au dos de la photo. Je vous conseille de bien choisir la colle pour vos attaches. Si votre choix s’est porté sur une colle bon marché, attendez-vous un décrochage au bout de quelques mois. Ce sera la perte de votre photo car le Dibond se cassera.

La meilleure solution reste l’encadrement sous-verre ou sous acrylique.

L’acrylique a l’avantage de ne pas être fragile comme le verre. Mais attention à l’utilisation de l’acrylique muséum : vos photos sembleront floues. L’acrylique de base provoque des reflets mais vos photos restent nettes.

Ce que je vous recommande, c’est d’utiliser le verre pour les petits tirages et l’acrylique pour les grands tirages. La présentation avec un encadrement permet vraiment de mettre en valeur vos œuvres photographiques mais il protège aussi les photos pendant très longtemps. Je considère qu’avec un encadrement de qualité les photographies sont réellement terminées.

Finalement

La création d’une photographie se déroule en 6 phases :

  • l’approche photographique.
  • La définition d’un projet photo.
  • La prise de vue sur le terrain.
  • Le développement sur un ordinateur.
  • L’impression sur papier.
  • La présentation avec un encadrement.

Vous comprenez maintenant pourquoi la création de belle photographie est un processus chronophage et difficile. Vous êtes très loin du simple clic avec un appareil photo.

Vous comprenez aussi pourquoi une photographique artistique de qualité est chère à l’achat.

Maintenant que vous avez lu cet article et que vous avez compris chacune des étapes, il ne vous reste plus qu’à établir un plan d’actions pour créer des photos uniques qui ont du sens, de l’impact et qui vous ressemblent.

Soyez constant(e), persévérant(e) et persistant(e) car le chemin pour s’approcher de l’excellence est long.


Cette page a été lue 1987 fois

Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(11 Votes)

Écrit par
  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Comment puis-je vous aider à créer des photos?