Pourquoi et comment maitriser les masses en photographie de nature

Lorsque vous créez une photographie de nature, vous devez être très attentif à l’équilibre des masses sous peine d’avoir une photo ratée.

Ce concept de masse est très important et même essentiel car il améliore et facilite la lecture de vos photographies.

Cette photographie d'un cerf pendant le brame est équilibrée dans les masses. Aucune zone ne fait balancer dans un sens ou dans l'autre.
Cette photographie d'un cerf pendant le brame est équilibrée dans les masses. Aucune zone ne fait balancer dans un sens ou dans l'autre.

Définition de la masse photographique

Une masse ne se mesure pas uniquement en kilogrammes. En photographie de nature, la masse est un élément essentiel à maitriser pour créer des photos équilibrées qui vont attirer l’œil du regardeur vers le ou les centres d’intérêts.

Il n’y a pas comme pour la masse physique une unité pour mesurer une masse photographique. C’est plus un ressenti dans l’aspect visuel d’une photographie.

Dans une photographie de nature, les éléments photographiques ont une masse. Les éléments de grande taille pèsent plus lourd photographiquement parlant que les plus petits.

De même que les éléments photographiques sombres pèsent plus que les éléments photographiques clairs.

Les effets de la masse dans une composition

Durant nos stages photo de nature, nous utilisons souvent l’analogie avec une balance romaine pour analyser si une photographie est bien équilibrée avec les masses.

Par exemple, si nous voyons une masse sombre dans la partie gauche d’une photo et qu’il n’y en a pas dans la partie droite, nous disons que la photo est déséquilibrée. La photo semble pencher à gauche. Esthétiquement, ce n’est pas beau car l’œil du regardeur va aller automatiquement vers cette masse et son regard va aller vers le bas comme s’il était attiré par la gravité. Il n’ira pas regarder les centres d’intérêts immédiatement. L’idéal avec cette analogie de la balance romaine c’est d’avoir deux masses qui se contre balancent dans une photo.

Bien sûr, comme toujours il existe des exceptions à cette règle générale que nous appliquons. Un élément photographique de petite taille ne provoquera pas nécessairement un déséquilibre de masse.

L’arrangement des éléments photographiques dans une composition est important comme nous l’avions vu dans cet article.

Supposons que le centre de la scène correspond à un point de pression. Si un élément photographique avec une masse lourde est situé à gauche du point de pression et si un élément de poids léger est situé à droite, on a l’impression d’un déséquilibre : c’est un effet d’optique.

Rôle de l’espace positif et négatif dans la gestion des masses

Dans une photographie, les masses entretiennent une relation étroite avec les espaces négatifs et positifs. Ils ne servent pas simplement à juger une image comme nous l’avions décrit dans cet article, mais ils ont un rôle d’équilibre essentiel.

Dans une photographie l’espace positif est l’espace où les éléments photographiques existent avec des formes.

L’espace négatif comme nous l’avions décrit dans cet article, est l’espace vide autour de ces formes. Nous rappelons que l’espace négatif est l’espace qui entoure les centres d’intérêts d’une photographie.

Par exemple, dans la photo d’une silhouette d’un animal, l’espace négatif est l’arrière-plan.

L’espace négatif a une fonction essentielle dans une photographie : il assure l’équilibre. Il permet aux yeux du regardeur de se détendre.

L’espace négatif peut être un fond neutre ou contrasté. Il permet de diriger le regard vers le centre d’intérêt principal.

Le bon placement des formes en relation avec l’espace négatif autour d’elles est essentiel pour faciliter la lecture d’une photographie. C’est ainsi que l’on assure un bon équilibre des masses.

L’absence de contenu donc de formes et par conséquent de masse, ne signifie pas l’absence d’intérêt. Bien au contraire. L’espace négatif peut donner une vision tout à fait différente s’il est bien choisi.

C’est pour cette raison que vous devez bien choisir le point de vue photographique pour une scène de nature. Ce choix permet d’assurer un bon équilibre des masses. L’éloignement des centres d’intérêts permet de leur affecter une masse plus petite.

Quelques exemples de photos avec des déséquilibres de masse

Cette photographie d'un cygne au décollage présente un déséquilibre de masse avec la zone sombre dans le haut.
Cette photographie d'un cygne au décollage présente un déséquilibre de masse avec la zone sombre dans le haut.
Cette photographie d'une aigrette garzette présente plusieurs déséquilibres de masse.
Cette photographie d'une aigrette garzette présente plusieurs déséquilibres de masse.

Quelques règles

Les centres d’intérêts les plus forts dans une scène ont toujours une masse plus importante que les autres.

Les formes régulières ont plus de poids que les formes irrégulières.

Dans le monde occidental, les éléments sur le côté droit d’une photographie asymétrique ont plus de poids que les éléments de même taille sur la gauche.

Dans une photographie, vous devez faire attention comment est diriger le regard des êtres vivants. Par exemple, un animal qui se déplace dans une direction mais son regard est dirigé dans la direction opposée provoquer un déséquilibre des masses. Vous devez toujours surveiller les déplacements de certaines formes dans une scène.

Finalement

Maitriser les masses dans la composition d’une photographie est essentiel pour assurer un bon équilibre de l’ensemble de la scène. En photographie artistique, c’est un concept fondamental. Une mauvaise gestion des masses peut entrainer un désintérêt complet de la part d’un regardeur car son regard n’ira pas vers les centres d’intérêts essentiels.


Cette page a été lue 1059 fois

Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(12 Votes)

Article publié le vendredi 21 juin 2019. Écrit par
Vous avez envie de photographier des faons et des marcassins juste après leur naissance. Vous avez envie de réaliser des photos créatives.
Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Quel est votre avis sur cette chronique?

Et vous, quel est votre avis sur cette chronique ? Que pensez-vous ?

Si vous avez une opinion sur le sujet, pouvez-vous poster un commentaire ci-dessous en indiquant vos réflexions ?

Pouvez-vous partager cette chronique sur les réseaux sociaux?

Si vous aimez cette chronique, n’hésitez pas à la partager via les réseaux sociaux.

En vous inscrivant à notre newsletter, vous recevrez une fois par mois un message avec une nouvelle chronique.

Proposez-nous un sujet de chronique si vous le souhaitez

Si vous appréciez nos sujets de chroniques et si vous avez une idée, n'hésitez pas à nous contacter en nous proposant un sujet.

Votre idée doit être en relation avec la photographie animalière, sous-marine ou de paysages.

Nous n'abordons pas les techniques de développement. Ce sont des sujets que nous abordons durant nos stages.


N'oubliez pas de vous abonner à ma newsletter :

captcha

 

Contactez-moi

Si vous souhaitez plus d'informations, veuillez remplir ce formulaire. Je reviendrai vers vous dès que possible.

captcha

 

Amar Guillen. Artiste photographe professionnel de la nature.

Amar Guillen est un artiste photographe. Ses œuvres sont spécialisées en photographie sous-marine, animalière et de paysages. Son aventure photographique commence en 1987 alors qu’il prépare un diplôme d’ingénieur en informatique. Les spectacles visuels que leur offrent à la fois les paysages somptueux qui l’entourent, et la faune qui les peuplent, constituent son éternelle source d’inspiration. Cela l’a amené à se consacrer entièrement à sa carrière professionnelle photographique afin de partager son interprétation contemplative et artistique de la nature. Il photographie des paysages naturels terrestres et sous-marins ainsi que les créatures qui s’y déploient, depuis ces 15 dernières années, animé par les mystères infinis que cache la nature.

Par le regard photographique qu’il pose sur la nature, il s’efforce de mettre en lumière l’importance de sa conservation. Amar vit et expose entre la France et les États-Unis dont la faune, les paysages et les cultures nourrissent ses œuvres, et a publié plusieurs ouvrages dont « Lumières et Couleurs de la côte de la Charente-Maritime », « Reflets de la Haute-Saintonge », mais également « Les Secrets de la photo sous-marine ».

  1. Commentaires (4)

  2. Ajouter le votre
This comment was minimized by the moderator on the site

Article très intéressant. Je connaissais les principes mais je n'avais pas mis de mots sur les masses photographiques.
Dorénavant, je serai plus prudent. Continuer à nous faire découvrir des concepts aussi intéressants.

Philippe Caron
This comment was minimized by the moderator on the site

Bonjour Philippe,
merci pour votre commentaire et vos encouragement.

Cette notion de masse photographique est très important à comprendre et à maîtriser. En photographie de nature, c'est un concept essentiel à surveiller pour éviter d'avoir des photos déséquilibrées.

Amar Guillen
This comment was minimized by the moderator on the site

Se rememorrer ces principes de base permettent de réaliser des photos qui se distingueront de celles d'autres photographes.
Sur le terrain il n'est pas toujours évident de s'y conformer, mais cela aiguise le regard, et avec l'habitude ça devient un réflexe.
Pascal

Pascal Michaux
This comment was minimized by the moderator on the site

Cher Pascal,

je suis tout à fait d'accord avec toi. Au prime abord, ce n'est pas toujours très facile. On a tendance à se laisser subjuguer par la scène. Analyser les éléments dans le viseur demande de l'habitude et de l'acquité. La pratique et l'expérience sont des plus indéniables.

Amar Guillen
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation