Pourquoi et comment photographier les paysages en noir et blanc – 2ème partie

Pour lire le début de l'article, cliquez ici.
La cascade de Tana sur le Nil Bleu en Ethiopie est un paysage parfait pour la photographie en noir et blanc.
La cascade de Tana sur le Nil Bleu en Ethiopie est un paysage parfait pour la photographie en noir et blanc.

Surveillez particulièrement les équilibres de masses

Dans une photographie, une masse est une zone qui est plutôt sombre. On parle de masse car en la regardant on a l’impression qu’elle pèse lourd dans une photo. Une masse peut par exemple être un rocher ou alors un buisson de couleur sombre.

Un élément photographique de couleur sombre peut faire pencher une photo d’un côte ou de l’autre. On peut comparer cet effet à celui d’une balance romaine. C’est que ce que j’appelle un déséquilibre de masse. De manière générale, je ne trouve pas cet effet très esthétique.

Tous les éléments photographiques de couleur sombre ne créent pas de déséquilibre de masse. Tout va dépendre de leur volume respectif.

Si un élément possède occupe une surface importante dans votre photographie de paysage, on dira qu’il occupe un volume important même si une photo est un media à deux dimensions. S’il occupe un faible surface, on dira qu’il occupe un faible volume.

Bien gérer les équilibres de masse est très important en photographie de manière générale. Mais pour la photographie de paysages en noir et blanc, c’est absolument fondamental.

En effet, comme vous n’avez que des dégradés de gris, du noir et du blanc, si vous composez votre scène avec une grosse masse sombre sur le côté, le regardeur va d’une part être attiré par cette masse et d’autre part il va avoir l’impression d’être embarqué vers le bas à cause du déséquilibre que vous créez : votre photographie n’est pas harmonieuse.

L’équilibre des masses dans une photographie de paysages en noir et blanc n’est pas seulement à surveiller sur les parties droite et gauche. Vous devez aussi prendre garde à bien équilibrer le bas et le haut de l’image.

Choisissez bien votre premier plan

Dans la photographie de paysages, le premier plan permet de donner une échelle à votre image. Comme le premier plan doit être net, il va vous permettre de définir le début de la zone de netteté (la profondeur de champ).

Si vous choisissez un premier plan dans une photo noir et blanc, faites-en sorte qu’il ne soit pas trop sombre. D’une part vous risquez de créer un déséquilibre de passe et d’autre part, vous allez fermer l’accès à votre photographie. Le regardeur ne pourra pas aller au-delà de ce premier plan car vous lui bouchez la vue.

Le premier plan doit être comme une marche pour donner envie au regarder d’aller là où vous souhaitez l’emmener. Cette marche doit être facile à gravir avec le regard. Elle agit comme un tremplin vers les autres éléments photographiques de votre composition.

En général, le premier plan doit être dans les tons moyens. Il doit occuper peu d’espace. S’il est texturé et graphique, c’est un plus car vous donnez immédiatement le ton à la photographie et donc au message que vous voulez transmettre.

Soignez bien votre arrière-plan

En photographie de paysages, le but de l’arrière-plan est de mettre en valeur les éléments photographiques.

Pour construire la photo d’un paysage en noir et blanc, vous devez être attentionné. Si vos éléments photographiques sont clairs, vous devez le choisir plutôt sombre. Si vos éléments photographiques sont sombres, vous devez le choisir clair. Vous devez penser en termes de contrastes. Plus votre photo est contrastée plus elle est attirante pour un œil humain.

Votre arrière-plan ne doit pas provoquer un déséquilibre de masse sous peine de nuire à la lecture de la photo.

Le développement vous permet de renforcer la lecture de votre photo

Le développement d’un paysage en noir et blanc est certainement l’étape la plus importante dans la construction de la photographie.

Le développement d’une photo en noir et blanc ne consiste pas simplement à désaturer les couleurs. Dans ce cas, vous aurez une photo plate sans volume et sans texture. La première étape est souvent la désaturation mais elle est complétée par d’autres étapes plus créatives.

Si vous photographiez en RAW avec votre appareil photo, vous avez la possibilité de générer directement une photo JPEG qui sera en noir et blanc. Mais vous devez utiliser cette fonction juste pour des tests. Les noirs et blancs sont en général peu flatteurs et plutôt plats en comparaison d’un noir et blanc développé avec un ordinateur. Cette fonction disponible sur de nombreux boîtiers permet de vous donner une idée générale de la photo. Mais elle ne sera pas exploitable pour une impression papier.

Je vous recommande toujours photographier en RAW pour créer une photo en noir et blanc car vous allez pouvoir ajuster la balance des blancs et surtout l’exposition. La balance des blancs va vous permettre par exemple d’accentuer des bleus ou des verts qui sont deux couleurs intéressantes en noir et blanc.

L’ajustement de l’exposition va vous permettre de commencer à ajuster les contrastes.

Développer une photographie de paysages en noir et blanc est simple et compliqué à la fois. Cette phrase peut sembler paradoxale mais elle reflète la vérité.

Si vous avez réalisé une excellente photo bien contrastée avec des éléments photographiques qui possèdent des textures et du graphisme, vous pourrez utiliser un des logiciels spécialisés en noir et blanc et choisir un modèle prédéfini. Avec quelques ajustements simples vous obtiendrez déjà une excellente photo prête à être tirée sur papier.

Si la scène que vous avez choisie était un peu complexe et que vous avez bouché des noirs ou brûlé des blancs, un développement sélectif par zone est nécessaire. Dans ce cas, l’utilisation de Photoshop est indispensable car il vous faudra utiliser les masques de fusion et les calques de réglage pour effectuer les ajustements zone par zone.

Mais quelque soit la méthode que vous allez choisir, l’idée générale du développement en noir et blanc est d’accentuer les propriétés des éléments photographiques.

En premier lieu, vous allez accentuer les détails des textures. Ensuite, vous allez jouer sur la netteté de certains éléments pour mieux définir les formes.

Et enfin, vous allez accentuer le contraste pour mieux guider le spectateur qui regarde votre photo.

Pour vos photographies de paysages, pensez bien à travailler les bleus des ciels, les couleurs chaudes des minéraux ou les verts des feuillages.

Enfin, je vous recommande de toujours ajouter du vignettage qu’il soit sombre ou clair. Le but de ce traitement est de diriger le regard vers la zone de la photographie qui présente le plus d’intérêt.

Effectuez toujours un tirage d’une photo noir et blanc

Je pense qu’une photographie n’existe qu’à partir du moment où elle a été tirée sur papier.

En photographie noir et blanc, c’est obligatoire. C’est au moment du tirage que vous allez vous rendre compte si les noirs et les blancs possèdent du détail. C’est à cette étape que vous allez vous rendre compte que la photo parle d’elle-même.

Mais vous ne pouvez pas imprimer un paysage en noir et blanc sur n’importe quel papier. Le papier doit être épais et texturé. Pour ma part, j’utilise toujours du papier Baryté 310 grammes. Différentes marques existent sur le marché.

Vous allez vous rendre compte que plusieurs tirages seront nécessaires pour trouver le bon compromis.

Tous les paysages ne sont pas adaptés au noir et blanc

Vous devez bien choisir le paysages que vous allez photographier pour le développer en noir et blanc. Toutes les scènes ne sont pas adaptées.

Plutôt que de donner des raisons qui vont allonger cet article, voici quelques photos en couleur qui n’auraient aucun sens en noir et blanc.

Cliquez sur chaque vignette pour voir un agrandissement.

Finalement

Bien composer et bien cadrer une photographie de paysages avec la technique du noir et blanc demande une réflexion qui début bien avant le déclenchement de l’appareil photo. La photographie se pense bien en amont.

Une fois sur le terrain, n’oubliez pas de contraster vos scènes et de bien choisir des éléments photographiques graphiques et texturés.

N’oubliez pas non plus que le développement a un impact considérable car vous allez renforcer le contraste et mieux guider le regardeur à l’aide du vignettage.

Créer une belle photographie de paysages en noir et blanc est une alchimie particulière où le dosage de chaque ingrédient doit être précis et méticuleux. Prenez votre temps et soyez patient. Il faut du temps pour parvenir à la création de photos de paysages qui ont un vrai sens.

Le noir et blanc en photographie de paysages est avant tout développer un vrai regard et une vraie approche artistique.


Cette page a été lue 1232 fois

Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(18 Votes)

Article publié le vendredi 03 mai 2019. Écrit par
Vous avez envie de photographier des faons et des marcassins juste après leur naissance. Vous avez envie de réaliser des photos créatives.
Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Quel est votre avis sur cette chronique?

Et vous, quel est votre avis sur cette chronique ? Que pensez-vous ?

Si vous avez une opinion sur le sujet, pouvez-vous poster un commentaire ci-dessous en indiquant vos réflexions ?

Pouvez-vous partager cette chronique sur les réseaux sociaux?

Si vous aimez cette chronique, n’hésitez pas à la partager via les réseaux sociaux.

En vous inscrivant à notre newsletter, vous recevrez une fois par mois un message avec une nouvelle chronique.

Proposez-nous un sujet de chronique si vous le souhaitez

Si vous appréciez nos sujets de chroniques et si vous avez une idée, n'hésitez pas à nous contacter en nous proposant un sujet.

Votre idée doit être en relation avec la photographie animalière, sous-marine ou de paysages.

Nous n'abordons pas les techniques de développement. Ce sont des sujets que nous abordons durant nos stages.


N'oubliez pas de vous abonner à ma newsletter :

captcha

 

Contactez-moi

Si vous souhaitez plus d'informations, veuillez remplir ce formulaire. Je reviendrai vers vous dès que possible.

captcha

 

Amar Guillen. Artiste photographe professionnel de la nature.

Amar Guillen est un artiste photographe. Ses œuvres sont spécialisées en photographie sous-marine, animalière et de paysages. Son aventure photographique commence en 1987 alors qu’il prépare un diplôme d’ingénieur en informatique. Les spectacles visuels que leur offrent à la fois les paysages somptueux qui l’entourent, et la faune qui les peuplent, constituent son éternelle source d’inspiration. Cela l’a amené à se consacrer entièrement à sa carrière professionnelle photographique afin de partager son interprétation contemplative et artistique de la nature. Il photographie des paysages naturels terrestres et sous-marins ainsi que les créatures qui s’y déploient, depuis ces 15 dernières années, animé par les mystères infinis que cache la nature.

Par le regard photographique qu’il pose sur la nature, il s’efforce de mettre en lumière l’importance de sa conservation. Amar vit et expose entre la France et les États-Unis dont la faune, les paysages et les cultures nourrissent ses œuvres, et a publié plusieurs ouvrages dont « Lumières et Couleurs de la côte de la Charente-Maritime », « Reflets de la Haute-Saintonge », mais également « Les Secrets de la photo sous-marine ».

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation