Stage photo animalière consacré au brame du cerf le 12 octobre 2019

Compte-rendu du stage de photo animalière brame du cerf en Charente-Maritime du 12 octobre 2019

Le 12 octobre 2019, 6 photographes animaliers se sont donné rendez-vous pour un stage de photo animalière en Charente-Maritime.

Leur but était de photographier le brame du cerf dans les meilleures conditions possibles.

La région est couverte de nombreuses forêts et de landes (brandes) car de nombreux territoires sont couverts de dépôts argileux et siliceux. Les sols y sont peu fertiles. De nombreuses prairies s'y sont aussi développées car les cours d'eaux sont très nombreux entre la Loire au nord et la Charente au sud.

La région bénéficie d'un ensoleillement important avec plus de 2000 heures dans les Charentes. Malgré des pluies réparties sur l'ensemble de l'année, l'évapotranspiration est élevée durant les mois d'été : de mai à septembre.

Toutes ces conditions géologiques et climatiques font de cette région, un endroit extraordinaire pour le développement et l'essor des grands animaux qui trouvent de nombreux abris dans les forêts et les bocages ainsi qu'une nourriture abondante. Les forêts et les prairies abritent des cervidés, des suidés, des canidés.

Cet article est le compte-rendu de ce stage de photo animalière qui s’est déroulé du 12 au 17 octobre 2019.

Les participants au stage de photo animalière brame du cerf du 20 septembre 2019 en Charente-Maritime. A genoux : Guy et Philippe. Debout : Daniel, Nelly, Jean-Pierre et Gilles.
Les participants au stage de photo animalière brame du cerf du 20 septembre 2019 en Charente-Maritime. A genoux : Guy et Philippe. Debout : Daniel, Nelly, Jean-Pierre et Gilles.

Le commentaire écrit et oral des participants

Nelly Nelly.
Le commentaire audio de Nelly. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Je suis déjà venue avec toi pour photographier les faons. C’était en juillet. Il y a deux ans.

Je suis venue à ce stage brame du cerf car je n’ai jamais vu de cerfs bramer. J’ai pensé que c’était intéressant à regarder et à photographier. J’espérais avoir du froid et du brouillard. Et nous avons eu très chaud. Il a fallu s’adapter.

J’ai été quand même très contente d’observer ces cerfs. Le brame m’a permis de les approcher. Ils sont très grands et majestueux. C’est magnifique à observer et à photographier. C’est totalement différent de l’été. Ils ont des attitudes que j’ai beaucoup aimées.

J’ai apprécié la façon dont il gardait leurs femelles. Dès qu’une femelle s’échappe de la harde, il va la rechercher. J’ai aimé aussi le spectacle quand ils essaient d’éloigner les concurrents.

Les couleurs des pelages sont plus beaux à l’automne qu’en été. Les bois secs lors donnent plus d’allure. C’est plus photogénique.

J’ai été un petit peu déçue par les décors. Je m’attendais à des couleurs automnales. Il a fait très chaud. On n’a pas encore les belles couleurs de feuilles. J’espérais mettre les cerfs au milieu de feuilles rouges et orangées. Ça n’a pas été le cas. Il a fait trop chaud. Le niveau des mares était très bas.

Si je devais conserver un bon moment de ce stage ce serait mes billebaudes. A un moment donné, je me suis retrouvée face à des biches au détour d’un virage. On s’est regardé mutuellement. C’était magique. Ce sont les rencontres imprévues qui sont magiques.

Gilles Gilles.
Le commentaire audio de Nelly. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Je suis venu à ce stage brame du cerf pour deux raisons.

La première raison est que c’est toi qui l’organise.

La deuxième raison c’est que je n’ai jamais photographié de brame du cerf et de cerfs.

Je voulais faire ce stage dans un lieu très privilégié et utiliser l’affût. Je voulais être tranquille. Je ne voulais pas être stressé par les chasseurs par exemple. J’ai été satisfait de ce stage. Les affûts étaient supers. Les décors étaient spectaculaires. Il y avait pas mal de cerfs. Il y a eu de quoi faire. À chaque sortie, j’ai pris des photos.

Je ne connaissais pas la région de la Haute-Saintonge. C’est une belle région. Il y a beaucoup d’arbres. Le territoire est bien boisé avec différentes essences d’arbres. Il y a des chênes, des châtaigniers. Il y a une succession de prairies et de forêts. C’est très varié pour les photos.

Les cerfs sont grandioses. Ils sont gros. Ils sont impressionnants. Ce sont vraiment de beaux mammifères. Ils sont majestueux avec leurs grands bois. Ce sont vraiment des beaux animaux.

Une scène qui m’aura marquée est la dernière que j’ai photographiée. C’était ce matin. C’est le lever du soleil. J’étais bien placé à l’affût. Les arbres commencent à se teinter de jaune. Il y avait un étang dans le fond. Et juste à ce moment-là, il y a eu un beau cerf qui est passé. J’ai attendu. Et j’ai vraiment fait de photos intéressantes. Je ne l’avais pas encore faite jusque maintenant.

La logistique était très bien. Les repas sont grandioses. Le logement était très bien. Je vais prendre quelques kilos. Tous tes stages sont toujours bien organisés. Les horaires sont respectés. On est bien placé aux affûts. C’est très bien.

J’ai bien aimé partir le matin quand il faisait encore noir. Cette semaine nous avons eu la pleine lune. Mais d’arriver dans le noir pour faire un affût c’est assez étonnant. Ce que j’ai aimé, c’est écouter tous les bruits alors qu’on ne voit rien. J’ai même entendu une chouette hulotte. Il y a les oiseaux qui viennent siffloter autour de nous. Et peu à peu, on découvre le paysage. Au fur et à mesure le soleil se lève. J’ai beaucoup aimé cette ambiance car j’étais vraiment dans le monde sauvage.

Guy Guy.
Le commentaire audio de Guy. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Je suis revenu une nouvelle fois ce stage pour les cerfs. Cela me plaît toujours autant. C’est toujours aussi impressionnant. C’est toujours aussi captivant. J’adore les cerfs.

Durant ce stage, j’ai vu une grande harde de cerfs que je n’avais jamais vue jusque maintenant. C’est assez impressionnant. Je les ai vu passer à 50 mètres de moi. C’est impressionnant. Le soleil était levé. C’était vraiment très beau.

Cette année, j’ai fait le stage un peu plus tard. J’étais venu aussi au mois de juillet la dernière fois. C’était totalement différent. L’automne est vraiment magnifique. C’était captivant. Plus que d’habitude. Je les ai entendus bramer beaucoup plus. C’était vraiment impressionnant. Tous les matins, quand on prend position alors que la nuit est noire, on entend les cerfs bramer sans les voir. C’est vraiment incroyable. J’ai été impressionné. Il y avait des moments où j’ai même eu presque peur parce qu’il faisait noir. On ne voit absolument rien. On sait juste qu’ils sont là. On les entend. Je n’avais jamais entendu cela pendant les autres stages. Je n’avais jamais vu ça. Le brame du cerf au matin, c’est vraiment impressionnant. Et au fur et à mesure que le jour se lève, on voit des mouvements. On voit qu’ils sont là. Un matin, je les ai vus à moins de 100 m. Et c’est certainement le plus impressionnant de ce que j’ai vécu.

C’est mon troisième stage brame avec toi. Je commence à connaître le terrain. Je me sens plus à l’aise. Je ne crains plus de me perdre. La première fois tu m’avais laissé seul, j’avais vraiment eu peur. Maintenant, je vais où j’ai envie d’aller. Je sais ce que je cherche comme décor. J’y vais sans contrainte. J’y vais sans arrière-pensée. Maintenant, je prends vraiment du plaisir aller sur le terrain. Parce que c’est vraiment grand et je n’ai pas toujours été très à l’aise.

J’ai vraiment eu la chance qu’une place se libère pour ce stage.

Un bon moment de ce stage ce serait cette harde de cerfs que j’ai vue. Ils étaient à 100 m de moi. Ils ont monté une colline à la queue leu leu. C’était impressionnant. J’ai pris des photos. C’était magnifique. En plus, j’avais la bonne lumière.

Daniel Daniel.
Le commentaire audio de Daniel. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

J’ai déjà fait de nombreux stages avec toi. Mais c’est mon premier stage brame du cerf.

Je suis venu tout simplement pour le brame du cerf. La photo était juste un prétexte pour observer le brame. J’avais déjà entendu le cerf bramer dans la forêt de Compiègne. Mais c’était pendant la nuit. Je n’ai pas vu de cerfs. Et là je voulais voir des cerfs bramer. Si en plus je repartais avec de belles photos, ce serait la cerise sur le gâteau.

Je repars très content. En plus j’ai pris des photos. Ce stage répond totalement à mes attentes.

Autre point important. Nous sommes peu nombreux sur le territoire. Donc c’est intéressant pour réaliser des belles photos. En région parisienne, on propose des stages de photos brame du cerf. Mais on est des centaines de photographes. C’est beaucoup moins intéressant. Ici c’était vraiment le top.

Le brame du cerf évoque pour moi maintenant la force, la puissance, la domination du mâle sur sa harde de biches. Les cerfs passent leurs journées à tourner autour des hardes pour évacuer les cerfs satellites. J’ai adoré cette force. Les cerfs sont vraiment majestueux et fiers. C’est un animal magnifique.

Les décors sont magnifiques. Les arbres sont très variés. Il y a des collines. Il y a des étangs. Il y a des prairies. Les couleurs sont différentes. C’était magnifique.

J’ai fait de bonnes photos. Comme c’est une première fois, je ne possédais pas la technique de l’approche comme toi. Je n’ai pas l’habitude d’être en milieu naturel pour photographier des animaux sauvages. Je crois quand même qu’il faut que je m’améliore. J’ai ma douzaine de photos dont je suis totalement satisfait. Mais je vois bien que je pourrais faire autre chose notamment en forêt. Je n’ai pas réussi à faire une approche en forêt. Il faut que je travaille l’approche. C’est évident.

Un moment important de ce stage, ce serait certainement lors d’une promenade. Je ne vois rien. D’un seul coup, je me retourne et le cerf est en train de me regarder à 10 mètres de moi. Je me demandais ce que j’allais faire. Ça dure quelque secondes mais c’est intense. Ça c’est vraiment un moment très fort c’est ce dont je me souviendrai toujours.

L’ambiance est toujours très sympathique dans tes stages. Nous sommes entre photographes. Nous mangeons très bien. Nous buvons bien. C’est déjà un bon atout. Le logement est excellent. C’est au calme. Il n’y a rien à dire. Tout était très bien.

Jean-Pierre Jean-Pierre.
Le commentaire audio de Jean-Pierre. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

J’étais venu avec Nelly pour un stage consacré aux faons. Je suis vidéaste je ne suis pas vraiment photographe.

Cette fois, je suis venu à ce stage brame du cerf pour améliorer un peu ma technique. Mais l’approche artistique m’intéresse énormément, même si je fais de la vidéo. Surtout, je voulais structurer ma pensée. Je voulais surtout améliorer mes cadrages, mes compositions. En structurant mieux ma pensée, je pense même améliorer mes vidéos.

Tes exposés concernant la photo artistique vont vraiment beaucoup m’aider pour le futur. Je mets des mots sur ce que je pouvais ressentir, sur ce que je pouvais faire. C’était vraiment intéressant. C’est très positif.

Le brame du cerf, c’est vraiment très spécial. Le côté sonore est très impressionnant et très agréable. Le matin c’est vraiment agréable d’entendre les cris. J’ai beaucoup aimé aussi filmer et photographier le comportement des mâles dominants. C’est une activité non-stop. C’est aussi intéressant de voir comment les hardes sont composées et comment les cerfs satellites tournent autour. Je retiendrai surtout l’aspect comportemental du brame. Le mâle dominant qui garde son territoire est vraiment incroyable. C’était surtout ce que je suis venu observer.

Les décors dans cette région sont très beaux. Le fait qu’on soit très peu sur le terrain est un vrai plus. Le milieu est naturel. Les lumières étaient très belles. Cette année il a fait très chaud nous n’avons pas eu les paysages d’automne habituels mais c’était quand même très beau.

Un moment important de ce stage s’est passé ce matin. J’ai une harde qui est venue deux fois près moi alors que j’étais à l’affût. Et ils sont venus sans me voir. Je les ai observé. Ils est interrogatif devant la forme que j’étais. C’était très fort.

Ton organisation est un vrai plus pour moi parce que j’ai beaucoup d’équipement vidéo. Tu me déposes un endroit. Je n’ai pas à me déplacer très loin avec tout ce matériel sur le dos. C’est vraiment un plus. C’est vraiment très bien.

Philippe Philippe.
Le commentaire audio de Philippe. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

J’ai déjà participé à de nombreux stages brame du cerf avec toi.

Pour moi le stage brame du cerf c’est le stage plus important de l’année. J’ai une relation particulière avec le cerf. J’adore ces animaux.

De plus, ce territoire est tellement merveilleux pour moi que c’est le paradis. On peut voir des cerfs qui se baignent. Des cerfs qui brament. Des cerfs en train de se nourrir. Ou même des cerfs dans les bois. C’est toujours inattendu car les décors sont très changeants est magnifique. En plus ils peuvent se cacher un peu partout. C’est assez merveilleux. L’époque avec les couleurs et les ambiances est extraordinaire.

Cela faisait trois ans que je n’étais pas venu au brame. Cette année, je l’ai trouvé assez intense. Même s’il a fait très chaud. J’ai constaté que les maîtres de place étaient vraiment très puissants. J’ai vu plus de cerfs que d’habitude. Ils sont magnifiques. Ils sont grands et très majestueux. Leurs couleurs étaient superbes. Certains cerfs avaient les pelages noirs d’hiver. C’est un animal que j’adore. Je ne peux pas en dire de mal.

Cette année, il y a plusieurs scènes qui m’ont marqué. Une en particulier. J’étais complètement camouflé, à l’affût. Et un cerf est arrivé à 5 mètres de moi. C’était un maître de place. Il avait peu près une vingtaine de biches avec lui. Ce fut un moment d’émotion très intense.

Cette année, le brame a vraiment été intense et très concentré. J’étais impressionné par les cerfs satellites qui essayaient de prendre des biches aux cerfs dominants. Le cerf dominant de chaque harde avait un travail de fou. Il était totalement épuisé pour chasser les autres.

L’ambiance, c’est celle que je connais dans tes stages. C’est une ambiance bon enfant. On n’est pas dans un esprit de rivalité ou de compétition. C’est toujours un bon moment de détente. Venir à tes stages c’est très agréable. Le niveau de tes stages montent vraiment. Avec tous tes exposés, nous arrivons tous à acquérir des automatismes que nous n’avions pas au départ. On se définit mieux par rapport à nos attentes et par rapport aux autres. Avec le temps, on arrive à définir un vrai style photographique. Tes conseils et tes exposés me permettent de réaliser de très belles photos animalières.

Cette année l’aspect technique de départ est acquis. J’ai pu me concentrer sur la partie créative. Mes photos sont de plus en plus belles et bien meilleures.

Quelques photos prises par les participants du stage de photo animalière consacré en brame du cerf en Charente-Maritime durant la semaine du 12 octobre 2019

Cliquez sur chaque vignette pour voir un agrandissement.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS