Article publié le lundi 06 juin 2016. Écrit par

Stage de photo animalière en affût flottant. La Dombes en mai 2016

Ce stage de photo animalière a été particulier à plus d’un titre. Tous les participants étaient des amis qui ont l’habitude de voyager ensemble. Ils nous ont demandé d’organiser ce stage en affûts flottants rien que pour eux.

Les participants au stage de photo animalière en affût flottant dans la Dombes en mai 2016

Les participants au stage de photo animalière dans la Dombes (de gauche à droite): Geoffroy, André, Jean-Pierre, Michel, Guy, Philippe, et Amar.

Avant de continuer la lecture...

Ce voyage a été organisé.

   Cliquez ici pour découvrir nos prochains voyages et stages photo.

   Attention car cette page s'ouvre dans un autre onglet de votre navigateur.

6 amis pour un rendez-vous exceptionnel dans la Dombes

Deux participants, André et Philippe, étaient déjà venus en 2015. Ce sont eux qui ont persuadé Guy, Jean-Pierre, Geoffroy et Michel de venir nous rencontrer. Nous les remercions une fois de plus pour la confiance qu’ils nous accordent. Pendant 7 jours, nous avons vécu une ambiance chaleureuse, très créative. La qualité des photos a été exceptionnelle.

Tous les photographes étaient équipés en Nikon. C’est la première que cela se produit. Nous n’avons rien contre les autres marques qui produisent de bons appareils et de bons objectifs, mais ce fait rarissime méritait d’être signalé.

La Dombes : un paradis pour les oiseaux des zones humides

La région de la Dombes regorge d’espèces d’oiseaux. Près de 130 espèces s’y reproduisent régulièrement. 30 000 oiseaux hivernent régulièrement.

La région de la Dombes est couverte par plus de 1000 étangs. Ces étangs sont d’origine humaine. Ils sont peu profonds et sont utilisés pour la pisciculture. Leur particularité est que le fond est légèrement incliné permettant à l’eau de s’écouler lentement et régulièrement vers l’émissaire. Ces étangs poissonneux attirent de nombres espèces d’oiseaux. C’est une zone d’importance internationale pour les oiseaux migrateurs des zones humides.

Pendant les mois de mai, juin et juillet, il est possible d’observer quelques espèces emblématiques de la région : grèbe huppé, grèbe castagneux, grèbe à cou noir, nette rousse, guifette moustac, bihoreau gris, héron pourpré, héron cendré, héron crabier, aigrette garzette, grande aigrette, héron gardeboeuf, cormoran, foulque macroule, rousserole effarvatte, phragmite des joncs, martin pêcheur d’Europe, fauvette, busard des roseaux,  milan.

La Dombes n’attire pas seulement les oiseaux. Les rats musqués et les ragondins sont aussi des mammifères que l’on croise souvent sur les étangs.

Les libellules, les grenouilles vertes et les couleuvres à collier font aussi partie du paysage animalier.

Les lumières qui baignent la Dombes sont exceptionnelles. Au printemps et au début de l’été, les petits matins sont souvent baignés par des lumières chaudes et feutrés. Quel bonheur d’observer des canards ou des grèbes se déplaçant sur les étangs dans cette ambiance magique.

Acquérir une solide expertise technique et développer la créativité

Pour ce stage, tous les photographes étaient d’un niveau très confirmé. Mais certains ne connaissaient pas bien la photographie animalière et au plus forte raison la technique de l’affût flottant. Nous avions donc prévu une progression pédagogique adaptée au groupe. Nous avons fait une part belle à la créativité photographique tout en revenant sur certains fondamentaux sans pour autant s’éterniser sur les bases. Le fait de dévoile de nombreux secrets qui font le succès de nos photographies ont été un vrai plus aux yeux des participants.

Une météo étrange pour des photos exceptionnelles

Cette année 2016 restera dans les mémoires pour tous les photographes car la météo a été très variable. Pendant cette première semaine de stage, nous n’avons jamais vu le soleil émergé des nuages. C’est la première depuis que nous allons en Dombes que nous avons de telles pluies. Au départ, les participants ont eu un peu peur de ne pas avoir les lumières nécessaires pour figer les vols des oiseaux. Mais nous leur avons expliqué que les temps couverts sont certainement les meilleurs pour la photographie animalière car les contrastes de lumières sont moins forts. De plus les couleurs sont toujours plus éclatantes et mettent bien les sujets en valeur.

Une fois de plus, tous les participants nous ont fait confiance et malgré les conditions atmosphériques parfois terribles avec des pluies torrentielles, les photos réalisées ont été exceptionnelles. Nous pensons que sans ces conditions incroyables, la qualité des clichés n’aura pas atteint ce niveau. Le diaporama des participants que nous avons mis dans le compte rendu attestera de ce fait.

Une ambiance conviviale et détendue pendant 7 jours

Pour nous, un stage photo est composé de trois éléments : l’apprentissage technique, la découverte des trésors cachés d’une région et la bonne humeur et la convivialité.

Cette fois encore, la recette a fonctionné. Nous avons choisi deux grands gîtes pour chaque participant dispose de sa chambre et de ses commodités. Le midi, nous allions manger dans un restaurant typique de la région. Chaque village de la Dombes possède au moins un restaurant. Nous avons pu goûter une spécialité régionale quotidiennement. Le petit déjeuner et le soir, les repas ont été assurés au gîte. Chaque participant avait apporté une spécialité régionale. Nous n’avons pas eu assez de la semaine pour tout consommer.

Finalement, ce fut une grande semaine photo dans une ambiance conviviale et amicale.

Le diaporama des photos des participants

Les photos sont proposées dans l'ordre alphabétique des participants.

stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-andre-1
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-andre-2
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-andre-3
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-andre-4
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-andre-5
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-andre-6
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-andre-7
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-andre-8
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-andre-9
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-geoffroy-1
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-geoffroy-2
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-geoffroy-3
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-geoffroy-4
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-geoffroy-5
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-geoffroy-6
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-geoffroy-7
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-geoffroy-8
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-geoffroy-9
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-guy-1
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-guy-2
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-guy-3
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-guy-4
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-guy-5
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-guy-6
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-guy-7
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-guy-8
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-jean-pierre-1
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-jean-pierre-2
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-jean-pierre-3
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-jean-pierre-4
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-jean-pierre-5
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-michel-1
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-michel-2
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-michel-3
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-michel-4
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-michel-5
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-michel-6
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-philippe-1
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-philippe-2
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-philippe-3
stage-photo-animaliere-affut-flottant-en-dombes-philippe-4

Le commentaire écrit et oral des participants

Philippe
Philippe.

Pour écouter le commentaire audio de Philippe, cliquez sur le bouton play ci-dessus pour le démarrer.

C’est mon deuxième stage avec toi en Dombes. L’année dernière j’avais été enchanté par la beauté des oiseaux, les lumières sur les étangs. J’avais appris beaucoup de choses techniques sur ces étangs magiques. Cette année, j’ai réalisé des photos totalement différentes de l’an dernier.

Je viens de vivre une nouvelle expérience. Cette année, j’ai appliqué tout ce que tu avais expliqué l’année dernière. Par exemple, j’ai essayé de transcrire la beauté de la nature en tant que décor, de donner de l’espace à mes images puis d’introduire les oiseaux comme éléments secondaires. J’ai beaucoup travaillé sur la composition des décors. J’ai essayé de mieux gérer les couleurs. J’ai vraiment travaillé la mise en scène.

Concernant l’ambiance, cette année  été un peu spéciale car j’ai amené des copains photographes avec moi suite à la réussite du stage de l’année dernière. Je les connais depuis longtemps. J’ai voyagé avec eux. L’ambiance a donc été très sympathique. Nous étions sur le registre du partage. Pour moi ce fut un vrai plaisir de le faire découvrir cette région de la Dombes et la photo depuis un affût flottant.

J’ai beaucoup apprécié ta gentillesse et ta convivialité. Je te remercie pour les exposés techniques car j’ai encore appris beaucoup de choses.

Si je devais conserver en mémoire une photo de cette semaine ce serait celle faite il y a quelques jours par un beau matin malgré les nuages et un peu de pluie. Sur ma gauche il y a avait comme des joncs de couleur rose. Tout à coup j’ai aperçu la tête d’un héron qui émergeait des fleurs. J’ai réalisé un portrait de l’oiseau. C’est vraiment une belle photo avec de l’émotion.

Ce stage est une nouvelle fois une belle expérience dans une région française par très loin de chez moi. Ce n’est pas la peine d’aller très loin pour réaliser de belles images.

André
André.

Inutile d'aller à l'autre bout du monde pour être dépaysé et faire des photos exceptionnelles.
La Dombes est un endroit particulier avec ses 800 étangs, ses petits villages, ses très bons restaurants de campagne, beaucoup de vie sauvage, beaucoup d'oiseaux.  Ça vaut vraiment le coup d'y venir, en particulier pour la photo. J'adore.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, nous avons bénéficié d'un temps couvert, très pluvieux avec orages. La lumière étant diffuse, a permis de belles prises de vues. Et la pluie n'a rien gâché, bien au contraire.

L'affût flottant permet de s'approcher très près des oiseaux et la lumière réfléchie par l'eau est particulière, très exceptionnelle.

Un après-midi, dans l'étang, sous mon affût, tout à coup un énorme orage, des trombes d'eau. A 30 mètres, un héron cendré, trempé, attendant que l'averse passe.

J'ai pu doucement m'en approcher à distance mini de mise au point et prendre une série de photos sous cette pluie battante. Souvenir inoubliable !!

Je tiens à remercier Amar pour sa gentillesse, son implication, sa disponibilité et son sens de la pédagogie. Il nous a tous fait progresser.

Les stagiaires qui pour beaucoup reviennent d'une année sur l'autre forment une bande d'amis, contents de se retrouver et de passer ensemble une semaine sympathique.

D'ailleurs, j'y retournerai l'année prochaine, avec d'autres habitués, et pour la cinquième fois…

Donc une très bonne ambiance. Et chacun ayant amené quelques spécialités de sa région, bonnes boissons et bonne bouffe…

En résumé, à nouveau un excellent stage. Merci Amar et merci à mes amis photographes.

Je vous dis "à bientôt ».

Michel
Michel.

Pour écouter le commentaire audio de Michel, cliquez sur le bouton play ci-dessus pour le démarrer.

J’ai beaucoup aimé ce stage de photo animalière. C’était la première fois. Je reviendrai l’année prochaine. J’ai beaucoup appris sur le plan technique que ce soit pour la gestion des arrières plans et le réglage des boitiers. Je suis très satisfait.

En venant à ce stage, mon but était de réaliser des photos depuis un affût flottant. Je n’en avais jamais fait. Je recommencerai. Les conditions de prises de vues sont exceptionnelles. On est toujours au niveau du regard des oiseaux, dans l’eau. Il n’y a pas mieux pour choisir un bon point de vue.

Ce stage de photo animalière m’aura appris à faire beaucoup plus attention au décor et surtout au cadrage. Je suis photographe sportif. Je suis plus axé sur les sportifs. Maintenant je ferai plus attention à ce que tu appelles l’emballage.

J’étais déjà venu en Dombes mais le parc aux oiseaux. Cette fois, j’ai pu apprécier la région en profondeur. Je n’en retire que du bon. Je ne sais pas quoi dire d’autre. Je n’ai pas eu froid dans l’eau. C’est vraiment super.

Les exposés et les revues photo ont été très bien. De plus j’étais avec des amis. Je ne peux dire que du bien. Nous avons connu une superbe ambiance.

Si je devais conserver en mémoire une photo de la semaine ce serait un grèbe avec un poisson dans le bec qui a un reflet parfaitement symétrique sur la surface de l’eau. Ce n’est peut-être pas la plus belle de la semaine mais c’est celle qui m’a le plus frappé.

Guy
Guy.

Pour écouter le commentaire audio de Guy, cliquez sur le bouton play ci-dessus pour le démarrer.

Ce stage de photo animalière est pour moi une révélation. Tout d’abord photographique car je ne m’attendais pas du tout à découvrir cet univers animalier que je ne connaissais pas. J’ai rencontré la vie animalière à un niveau horizontal. J’ai barboté dans l’eau comme un canard. Il y avait une foule de sujets à photographier dans le mouvement dans leur milieu naturel. Et le tout dans un soutien technique et photographique de ta part qui est exceptionnel.

En venant à ce stage, je n’avais pas d’attente particulière. J’aime me laisser aller. Je n’aime pas prévoir ce qui va arriver. J’aime beaucoup l’inconnu. Je pensais rencontrer des photographes beaucoup plus forts techniquement que moi : ce fut le cas. Mais je voulais apprendre. Et j’ai appris énormément que ce soit auprès de mes amis que j’accompagnais et surtout de toi. Tu as une vraie dimension artistique et technique. Tu m’as communiqué beaucoup de messages. J’en ai tiré beaucoup d’enseignement. C’est très positif.

Photographier depuis un affût flottant est une expérience folle. On est toujours au niveau des oiseaux. Je suis assez grand car je mesure plus de 1,81m. Quand je regarde un étang depuis la berge, tout est toujours en contre-plongée. Avec un affût flottant, on est au raz de l’eau. On a vraiment la vue d’un canard, d’un grèbe. On est vraiment à la place des animaux que l’on photographie. J’ai l’impression de me dissoudre dans la terre et dans l’eau. J’avais envie d’être encore plus petit pour entrer dans les roseaux. C’est absolument extraordinaire. C’est une vraie découverte. On rentre vraiment dans l’écologie par ce biais. C’est incroyable d’observer ces scènes familiales, ces prédateurs.

Je suis venu avec des amis qui sont des gens que j’aime. C’était fabuleux. Il y a beaucoup de simplicité, de complicité, du rire, de la provocation. Il n’y a pas de mise en scène. Tout est nature. Nous n’avons partagé que des bons moments.

Ce stage a été intense. L’organisation a été bonne. Je n’ai rien à redire. J’ai apporté un livre ; je n’ai pas tourné une seule page. Je n’ai pas écouté de musique. J’ai été complètement immergé dans la photographie, dans le groupe. Le temps est passé très vite. C’est très bien organisé.

Si je devais conserver une photo de la semaine ce serait celle d’hier soir. Pendant 5 jours j’ai entendu parler des hérons pourprés mais je n’arrivais pas à en photographier un. Hier, j’en ai vu un à l’affût. Il s’est s’allongé au maximum pour plonger et a ramené dans son bec une perche qui devait fait 1 kg.  C’était énorme. Il s’est ébroué puis s’est envolé vers la roselière pour la déguster. C’est vraiment incroyable.

Guy
Geoffroy.

Pour écouter le commentaire audio de Geoffroy, cliquez sur le bouton play ci-dessus pour le démarrer.

Mes impressions sur ce stage sont très bonnes. J’ai beaucoup apprécié l’endroit. J’ai beaucoup apprécié ton caractère didactique pour l’enseignement des techniques, pour l’accompagnement.

Photographier depuis un affût flottant permet d’être en relation avec les oiseaux directement à hauteur des yeux. Il permet d’être au milieu de la faune et de la flore, vraiment au milieu de la nature. On ne peut pas réaliser ce type de photos depuis une berge. L’affût flottant permet de faire des approches silencieuses, douces vers les animaux. C’est une sensation très agréable.

Je ne connaissais pas la Dombes. C’est une région extraordinaire que ce soit pour la faune aviaire, ses étangs. C’est magnifique.

Je ne pensais que cette technique photo permettait d’approcher aussi près des animaux. Nous ne dérangeons pas les oiseaux. C’est une technique non invasive.

Pour décrire ce que j’ai éprouvé, voici la photo dont je me rappellerai longtemps. C’est une parade de canards milouins. La canette a fait un show aquatique extraordinaire. Elle avait un plumage de couleur beige cendré. Elle lève les ailes vers le ciel en final sur un étang légèrement brumeux. Ce fut un moment extraordinaire.

Je suis venu à ce stage avec des amis. L’ambiance a été très bonne. Ce fut très convivial entre les exposés et les revues de photos. Mais c’est aussi très intense et très éprouvant car on s’investit beaucoup dans les photos. Quand on est dans un étang, on essaie de se fondre dans le milieu. On essaie de trouver le bon réglage pour réaliser la bonne photo. Il y a aussi l’apprentissage qui est un peu difficile pour un premier stage. Il faut revenir.

J’ai apprécié l’organisation du stage car on vit en communauté. On est isolé du monde. Nous ne discutons que des étangs dans lesquels on est 7 ou 8 heures par jour.

Guy
Jean-Pierre.

Pour écouter le commentaire audio de Jean-Pierre, cliquez sur le bouton play ci-dessus pour le démarrer.

Je suis très satisfait de ce stage en Dombes. J’ai réalisé des photos en pleine nature au plus près des oiseaux. C’est vraiment une expérience très intéressante à vivre.

Ce qui m’a surpris c’est lorsqu’on est dans un affût, on n’entend que les bruits de la nature comme le clapotement de l’eau, le chant des oiseaux, le bruit du vent. On assiste à des scènes de nourrissage, des bagarres et ce juste à quelques mètres. Ce fut vraiment exceptionnel à vivre.

Je suis toujours intéressé par apprendre de nouvelles techniques, de nouvelles méthodes et de prendre le savoir-faire des autres photographes. Cette semaine j’ai appris beaucoup de nouvelles techniques qui vont m’être utiles pour mes prochaines photos. Par exemple cette semaine, j’ai appris à utiliser le bouton AF-ON de mon boitier. C’est une technique dont j’avais entendu parler mais jamais mise en pratique.

L’ambiance dans le groupe a été excellente. J’aime me retrouver avec des personnes qui partagent la même passion que moi. Cet environnement de photographes est vraiment inspirant. Ce fut un vrai plaisir.

Le stage a été très bien organisé. Nous avons fait une session photo le matin et l’après-midi. Il y a les exposés techniques et les revues de photo. Tout a été respecté.

Si je devais conserver en mémoire une photo, ce serait celle d’un grèbe qui portait son poussin sur le dos. Il est passé à 3 ou 4 mètres de mon objectif. C’était vraiment près. J’ai vécu ce moment de manière intense. J’ignorais que les oiseaux pouvaient porter leurs petits ainsi sur leur dos. Ce fut un grand moment.

Cette page a été lue 1747 fois

Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(13 Votes)

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation