Octobre 2011 : compte rendu du stage de photo sous-marine en cours particulier à Marsa Nakari en Egypte

Agnès, la stagiaire pendant le stage en cours particulier à Marsa Nakari.

Ce stage de photo sous-marine en cours particulier organisé en Egypte, en Mer Rouge, au mois d'octobre 2011, s'est déroulé à l'écolodge de Marsa Nakari non loin de Marsa Alam. Agnès, la participante à ce stage, avait envie d'apprendre la photographie sous-marine et progressé très rapidement. Elle souhaitait une formation professionnelle, personnalisée, adaptée à son matériel. Agnès avait déjà utilisé un bridge pendant quelques plongées mais n'était pas satisfaite de ses clichés. Pour ce stage, elle avait commandé un reflex Canon, un caisson Aquatica, tous les objectifs nécessaires. Elle m'avait contacté pat téléphone pour savoir quel matériel je lui conseillais. Elle a suivi mes conseils. Elle est arrivée au stage avec le matériel emballé dans le matériel d'origine. Pour moi, il fallait relever plusieurs challenges : lui apprendre à utiliser son matériel, à l'entretenir, lui apprendre la prise de vue sous-marine ainsi que les traitements informatiques pour la post production. J'avais une semaine devant moi pour tout lui apprendre.

Sommaire

Les plongées à Marsa Nakari en Mer Rouge, Egypte

Marsa Nakari au lever de soleil.
Le soleil se lève sur Marsa Nakari.

Marsa Nakari est un petit village situé à 18 kilomètres au sud de Marsa Alam. C’est un ancien port romain. On peut encore voir quelques ruines sur l’un des flancs rocheux qui bordent la plage.

Marsa Nakari est l’un des 3 écolodges situés dans le sud de l’Egypte. C’est un petit centre de plongée où l’hébergement est composé de bungalows et de tentes. La plupart des plongées s’effectuent depuis le bord le long d’un immense tombant qui descend vers le sud de la Mer Rouge. La première plongée est toujours une plongée d’orientation. On  est  évalué par un guide qui explique comment fonctionne le centre et comment sont gérées les plongées depuis le bord. Ces deux heures sont très importantes même si elles peuvent paraitre longues car on apprend exactement comment se débrouiller quand on est seul. Il est indispensable de connaitre le règlement pour passer une excellente semaine. Une fois cette plongée d’exploration terminée, il reste à trouver un binôme si on est venu seul : il est strictement interdit de plonger seul.

Les sites de plongée le long des deux tombants nord et sud se caractérisent par l’abondance de corail dur. Il n’y pas de corail mou. Pour en trouver il faut aller au large avec un zodiac. Le tombant plonge juste 50 mètres. Les formations coralliennes sont spectaculaires notamment vers le sud. Pour les photographes, c’est le royaume du petit poisson : blennie, gobie, poissons ange…Tous les poissons coralliens sont présents. On peut aussi trouver quelques anémones avec de belles crevettes. Pour les photographes, les plongées se concentrent surtout sur la photographie en gros plan et en rapproché. Ce ne sont pas des sites à grand angle. La température de l’eau est en général de 26 degrés et la visibilité est bonne comme souvent en mer Rouge.
Pour photographier du corail mou, une belle épave ou des tortues, il faut sortir du centre. Des camions et des voitures sont mis à disposition moyennant un supplément pour aller à Abu Dabbab pour photographier les tortues ; Abu Ghussum pour l’épave du Hamada ; Dolphin House pour les dauphins ; Elphinstone pour les tombants vertigineux ; Shallaneat ou Shaab Marsa Alam pour les coraux mous et la photographie grand angle. Marsa Nakari est un lieu idéal pour suivre un stage de photo sous-marin car toutes les conditions sont réunies pour apprendre les différentes techniques de prises de vue.

L'avantage d'un centre comme celui de Marsa Nakari est que le nombre de plongées est illimité entre 6 heures du matin et 21 heures le soir. Il est possible de réaliser des clichés à tous les moments de la journée pour saisir les meilleurs comportements animaliers ou les meilleures lumières.

Début du compte rendu

 

Quelques commentaires personnels sur le stage

Agnès en train de réaliser une photo au grand angle à Marsa Nakari.
Agnès en train de réaliser une photo au grand angle sur le tombant en face de Marsa Nakari.

Un stage en cours particulier est toujours un toujours un véritable challenge pour moi, photographe professionnel et pour le client. En effet, nous allons vivre pendant 7 jours côte à côte, partager nos repas, les cours, les plongées. Chacun de nous arrive toujours avec une petite appréhension qui est normale et très émulatrice. Mais après chaque séjour, je me dis que c’est passé trop vite. C’est toujours avec regret que l’on se dit au revoir. Ce stage n’a pas dérogé à la règle.

Pour ce stage, j’avais eu quelques contacts téléphoniques avec Agnès qui souhaitait se perfectionner à la photo sous-marine. Je ne l’avais jamais rencontré. Elle avait entendu parler de moi sur l’île de Bali par l’intermédiaire d’une ancienne cliente. Elle ne connaissait même pas notre site web. Tout était basé sur la confiance. Agnès avait déjà réalisé quelques photos sous-marines à l’aide d’un bridge. Mais elle n’était pas du tout satisfaite des clichés obtenus. Elle avait donc décidé de se lancer dans le reflex numérique. Je l’ai conseillé sur le choix du matériel sous-marin et terrestre ainsi que le choix du magasin. Lorsque j’ai découvert Agnès pour la première fois, tout le matériel était encore dans les emballages d’origine. Pour moi, ce fut très stimulant car elle partait du début que ce soit pour la prise en main du matériel ou pour la réalisation des prises de vue.

Après deux heures le premier soir, tout le matériel était prêt à fonctionner. Agnès était prête pour la première plongée d’évaluation le lendemain (c’est la règle à Marsa Nakari). Ces sept jours ont été exceptionnels tant sur le plan de l’ambiance que sur le plan technique. Les résultats d’Agnès ont été extraordinaires et la progression fulgurante. Quand je fais un stage en cours particulier, je demande toujours aux clients de m’envoyer des clichés avant le séjour. Ils me permettent de juger le niveau en photographie sous-marine. Ensuite, je prépare une progression pédagogique pour les 7 jours. Les deux premiers jours sont parfaitement définis en détail. Comme je ne sais pas exactement quelle va être la progression pédagogique, je définis une trame générale que j’affine chaque jour en fonction des progrès. Pour ce stage avec Agnès, les résultats après deux jours ont été bien au-delà de mes espérances. Au bout de 4 jours, j’avais décidé d’aborder une partie du stage de perfectionnement avec des techniques créatives.

Pour moi, c’est un avantage énorme par rapport à des stages collectifs car je suis totalement libre dans ma progression.  Avec Agnès, je donnais trois cours de photo et nous avons réalisé trois plongées par jour. Après chaque cours qui durait une heure, nous partions faire une plongée afin de mettre en pratique ce que nous venions de voir. Comme je pouvais choisir les sites de plongée en fonction de la progression pédagogique, j’ai pu mesurer immédiatement les progrès réalisés par Agnès.
Finalement, à la fin des sept jours, j’avais été bien au-delà des objectifs que je m’étais fixé pour Agnès. Nous avions fait de superbes plongées et elle repartait avec 100 photos de très bonne qualité. Mon pari était une nouvelle fois gagné.

Je tiens à particulièrement remercier Agnès qui a été parfaitement attentive à mes remarques. Elle a en permanence appliqué les conseils que je lui ai suggérés. Elle a été parfaite et ses progrès sont à l'image de toutes ses qualités : rigueur, enthousiasme, attention et persévérance. Je la remercie pour cette très belle semaine passée en sa compagnie.

Début du compte rendu


Le contenu du stage

Remontée vers la plage après une plongée sur le tombant nord.
Agnès revenant à la plage face à Marsa Nakari après une plongée sur le tombant nord.

Ce stage était au départ de type débutants/avancés mais très rapidement le niveau d'Agnès est devenu tel qu'au bout quelques jours c'est devenu un stage de perfectionnement. Le but de cette formation était de permettre à Agnès de maîtriser complètement la technologie numérique pour réaliser très rapidement d’excellents clichés sous-marins. Les techniques de prises de vues ont été complétées par des cours spécifiques de traitement des photos sur ordinateur pour améliorer sensiblement les clichés.

Au programme de ce stage nous avons évoqué la maîtrise de l’exposition avec les appareils numériques, l’utilisation des différents types d’éclairage tels que la lumière naturelle, les lampes et les flashs sous-marins suivant les situations de prises de vue. Nous avons abordé aussi les problèmes liés à la mise au point, la profondeur de champ et aux vitesses d’exposition. Nous avons parlé de tous les différents types de matériel disponibles sur le marché avec les avantages et les inconvénients de chacun d’entre eux en fonction des besoins des photographes. Nous avons ensuite abordé tous les différents thèmes de la photo sous-marine tels que la photo avec un grand angle, la photo rapprochée et la macro photographie. Enfin, nous avons étudié les différents types de prise de vue comme la photo animalière, la photo de sujets fixes, la photo d’épaves, la photo de plongeurs, la photo d’ambiance, la photo de biologie et la photo d’écologie.
L’un des buts essentiels de ce stage a été de permettre à Agnès de connaître parfaitement les limites de son matériel et de savoir l’utiliser dans toutes les conditions possibles. La formation avait aussi pour but de bien montrer l’évolution des appareils numériques sur le marché et de permettre à chacun d’avoir une parfaite maîtrise du langage numérique pour pouvoir faire évoluer sa configuration numérique en fonction des offres des constructeurs de boîtiers, de caissons et de flashs. Durant ce stage, je me suis appliqué à donner un enseignement aussi spécifique que possible. Ce stage était destiné à développer la sensibilité, l'œil photographique et la manière de bien cadrer pour réaliser une excellente photo. Qu’importe le matériel utilisé, seul l’œil compte !
En complément à cette formation purement photographique, j'a dispensé un enseignement complet tous les soirs sur ordinateur. L’objectif de cette formation informatique était de permettre à Agnès de bien retoucher, corriger les clichés numériques afin de parfaire les photos sous-marines. De nombreux sujets comme le choix de la balance des blancs, le choix d’un capteur numérique, le choix d’un logiciel de correction , le workflow numérique, la photo noir et blanc, les différents formats de photo (RAW, TIFF ou JPEG) ont été abordés. Nous avons aussi vu comment télécharger, organiser, trier et sélectionner les clichés afin de ne pas être débordé par un trop grand nombre de photos. Nous avons aussi étudié de nombreux produits pour obtenir des photos finales dignes d'être publiées dans les magazines. Le but a été de donner un maximum d’informations pour permettre de choisir après le stage, les meilleurs outils.

Pendant ce stage de photo sous-marine, nous avons réalisé 18 plongées pendant 6 jours. La plupart se sont déroulées depuis le bord que ce soit à Marsa Nakri, Abu Dabbad ou encore Abu Ghussum. Nous avons réalisé quelques plongées en zodiac pour aller prendre de grands tombants mais ce fut l'exception. Le fait de pouvoir plonger depuis le bord a permis à Agnès de ne pas être stressée, de bien prendre son temps et de s'appliquer. En effet, nous n'avions pas d'horaire à respecter ou des palanquées à attendre. Nous étions complètement livre e faire ce que nous voulions quand nous le voulions.

Ci dessous, j'ai réalisé trois diaporamas dont l'un montre quelques photos réalisées par Agnès. Les progrés ont été extraordinaires mais il faut dire à sa décharge qu'elle fut une participant active, attentionnée et soucieuse du détail. Je l'ai bien souvent entendu "pester" contre ces clichés. Mais c'était simplement un excès de perfectionnisme car ses photos étaient très belles.

CATLART0001
CATLART0002
CATLART0003
CATLART0004
CATLART0006
CATLART0007
CATLART0008
CATLART0009
CATLART0010
CATLART0011
CATLART0012
CATLART0013
CATLART0014
CATLART0015
CATLART0016
CATLART0017
CATLART0018
CATLART0019
CATLART0020
CATLART0021
CATLART0022
CATLART0023
CATLART0024
CATLART0025
CATLART0026
CATLART0027
CATLART0028
CATLART0029
CATLART0030
CATLART0031
CATLART0032
CATLART0033
CATLART0034
111022EGYNAK0201
111022EGYNAK0204
111022EGYNAK0205
111022EGYNAK0207
111022EGYNAK0209
111022EGYNAK0217
111022EGYNAK0221
111022EGYNAK0222
111022EGYNAK0275
111022EGYNAK0283
111022EGYNAK0284

Début du compte rendu

Le commentaire écrit et oral d'Agnès.

Agnès
Agnès
.

Le commentaire audio d'Agnès. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :



Votre avis sur le contenu du stage :
Un stage particulier à la différence d'un stage collectif fait que l'on progresse très rapidement. Le fait d'avoir une personne toujours attentive à ce que l'on fait est super car les défauts sont corrigés immédiatement. On prend les bonnes habitudes de suite. On aborde également les techniques de la photographie sous-marine tous les jours pendant des cours théorique suivi par une plongée. Il ne reste plus alors qu'à mettre en pratique.
Amar Guillen est un animateur très professionnel dans son domaine. Il est toujours très à l'écoute de ses clients. Il possède un esprit très ouvert et très large. On peut discuter de tout avec lui. Ce qui est de mon point de vue très positif.

Tous les objectifs qu'Amar m'avait annoncés au début du séjour ont été tenus. Il est très professionnel et très compétent. Les plongées à Marsa Nakari ont été superbes et très variées. Nous avons pu aborder de nombreux thèmes de la photographie sous-marine.

L'avantage d'un stage en cours particulier est qu'on fait voit différentes techniques tous les jours. Il n'y a pas de prise de tête. Amar s'est adapté à mon rythme et ça c'est génial. C'est tellement cool que je ne suis pas rendu compte des progrès que j'ai réalisés pendant cette semaine. Mais une chose est certaine, à la fin du stage, je n'avais qu'une pensée en tête : en refaire un rapidement. J'en redemande.

Début du compte rendu


Cette page a été lue 3409 fois

Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(16 Votes)

Article publié le lundi 22 juillet 2013. Écrit par
  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation