Vous êtes dans cette rubrique : Accueil > Stages > Comptes rendus

Du 1 au 16 septembre 2012 : safari photo sous-marin à Bonaire et Curaçao, sud de la mer Caraïbe

Ce premier safari de photo sous-marine dans les îles de Bonaire et de Curaçao a eu lieu du 1 au 15 septembre 2012. L'objectif de ce voyage était de découvrir les plus beaux fonds marins du sud de la Mer Caraïbe. J'avais effectué un repérage des deux îles car les sites de plongée sont très nombreux mais inégaux. Bonaire et Curaçao sont deux endroits très différents que ce soit sous l'eau ou sur terre. Bonaire est une île très sauvage et peu peuplé ; les plongées s'effectuent dans un système de canyons construit entre deux récifs. De plus, c'est une réserve naturelle où la pêche est interdite. Les fonds marins sont peu profonds. Curaçao est une île très peuplée. Les plongées s'effectuent le long d'un tombant descend à plus de 80 mètres. Les fonds marins ne sont pas une réserve naturelle. Ce compte rendu est le récit d'un fabuleux safari sous-marin dans l'une des plus régions de la Caraïbe.

Sommaire

Bonaire, les plus belles plongées du sud de la mer Caraïbe

Le tarpons sardine run de Bonaire
Un événement exceptionnel lors du séjour à Bonaire : un tarpons sardine run. .

Bonaire est une île faisant partie du groupe des îles sous le Vent dans les petites Antilles. Elle est située à l'est de Curaçao au large des côtes du Venezuela. Le chef-lieu est la localité de Kralendijk. Elle forme une commune néerlandaise à statut particulier depuis le 10 octobre 2010 (Îles BES) suite à la dissolution de l'ancien État autonome de la fédération des Antilles néerlandaises dont elle faisait partie.

Son point culminant est Brandaris et culmine à 241 mètres. Bonaire serait une île d'origine volcanique mais les traces de cette activité ne sont plus visibles de nos jours car la mer ayant submergé l'île il y a 70 millions d'années, le sol est formé de restes de récifs coralliens. L'île est divisée entre côte Au-Vent (Windward) à l'est et côte Sous-le-Vent (Leeward) à l'ouest et où se concentrent les lieux d'implantation humaine et l'aéroport. Avec Aruba et Curaçao, Bonaire forme un groupe connu sous le nom d'îles ABC (pour Aruba, Bonaire et Curaçao). Une barrière de corail entoure l'île et fait sa renommée dans le monde entier pour la plongée sous-marine (de nombreux sites de Bonaire détiennent notamment le logo anglais de plongée Diver's Paradise). L'ensemble des eaux entourant l'île est classé sanctuaire marin et permet une découverte de la faune et de la flore sous-marine avec un masque et un tuba ou des bouteilles de plongée. L'île est connue pour ses colonies de flamants roses et ses ânes sauvages qui trouvent refuge dans le parc national de Washington Slagbaai au nord de l'île et où se trouve le point culminant, la colline de Brandaris. Klein Bonaire (Petit Bonaire en néerlandais) est une petite île (six km²) inhabitée en face de Kralendijk.
L'île ne compte que 12 000 habitants qui vivent sur une superficie de 288 km2.

Les plongées à Bonaire se déroulent quasiment toutes dans canyon qui longent le versant sous le vent. La profondeur moyenne du canyon est de 40 mètres. Il est bordé par deux tombants distants de quelques dizaines de mètres. Plus de 80 sites de plongée sont répertoriés. Il n'est pas rare de trouver deux sites distants d'à peine 100 mètres. Pourtant malgré cette proximité géographique, le relief, la topologie, les espèces de poissons et les espèces d'éponges peuvent être très différents. Chaque site possède ses spécificités. Pour donner un exemple concret, je ne connais que deux sites où on peut photographier des monnaies caraïbe. Ces crustacés se nourrissent d'une éponge particulière qui est assez rare et qui n'est visible qu'à deux endroits. Plonger à Bonaire peut sembler très facile car il suffit de suivre une route qui va du nord au sud et de repérer des petites marques jaunes indiquant le nom des sites. Il est possible de réaliser toutes les plongées à Bonaire depuis le bord. La matin, il suffit de charger des bouteilles de plongées pour la journée dans le coffre d'une voiture de location et c'est l'aventure qui commence. "Kleine Bonaire" (que l'on peut traduire par la "Petite Bonaire" est une île au large de l'île principale. Elle est distante d'un kilomètre. Il faut réserver une place sur un bateau pour s'y rendre. Mais elle ne représente que peu d'intérêt car les sites sont à peu près identiques que sur l'île principale.

De plus, une carte montrant tous les sites de plongée est disponible dans tous les clubs de plongée. Pourtant, et c'est là la principale difficulté, tous les sites ne sont pas du tout dignes d'intérêt. Il nous a fallu deux voyages de reconnaissance pour apprendre à connaître les sites intéressants pour les photographes. Une autre caractéristique de Bonaire est que les sites du sud sont totalement différents des sites du nord. Au sud, il faut privilégier la photographie de poissons avec des gros plans et des plans rapprochés. Au nord, ce sont des sites adaptés à la photographie d'ambiance. En effet, la profondeur est un peu plus importante. Les bleus sont plus denses et plus adaptés à la photographie au grand angle. Bonaire possède aussi une épave très réputé située à 30 mètres de profondeur : le Hilma Hooker. Elle peut sembler facile d'accès et facile à photographier mais c'est un trompe l'oeil. Cette épave est immense et nécessite deux ou trois plongées pour bien la photographier.

Bonaire n'est pas une destination reputée pour les rencontres avec les gros pélagiques. Les plus gros poissons sont des tarpons qui peuvent atteindre 2 mètres mais il n'y a pas de requin. Les tortues sont assez fréquentes surtout dans le sud.

Enfin, une autre caractéristique de Bonaire est son côté très nature avec un immense parc situé au nord. Il recèle de très nombreuses espèces d'animaux comme des flamands roses, des iguanes, des sangliers et plusieurs dizaines d'espèces d'oiseaux. Il faut saisir l'opportunité de prendre une journée complète dans un séjour d'une semaine pour photographier les beautés animales et naturelles de l'île.

catherine-01
catherine-02
catherine-03
catherine-04
catherine-05
catherine-06
catherine-07
catherine-08
catherine-09
catherine-10
catherine-11
catherine-12
catherine-13
catherine-14
catherine-15
catherine-16
catherine-17
catherine-18
catherine-19
catherine-20
catherine-21
catherine-22
olivier-01
olivier-02
olivier-03
olivier-04
olivier-05
olivier-06
olivier-07
olivier-08
olivier-09
olivier-10
olivier-11
olivier-12
olivier-13
olivier-14
olivier-15
olivier-16
olivier-17
olivier-18
olivier-19
olivier-20
olivier-21
olivier-22
olivier-23
patricia-01
patricia-02
patricia-03
patricia-04
patricia-05
patricia-06
patricia-07
patricia-08
patricia-09
patricia-10
patricia-11
patricia-12
patricia-13
patricia-14
patricia-15
patricia-16
patricia-17
patricia-18
patricia-19
patricia-20
patricia-21
patricia-22
patricia-23
patricia-24
patricia-25
patricia-26
patricia-27
serge-01
serge-02
serge-03
serge-04
serge-05
serge-06
serge-07
serge-08
serge-09
serge-10
serge-11
serge-12
serge-13
serge-14
serge-15
serge-16
serge-17

 

120902BON0917
120902BON0923
120902BON0942
120902BON0951
120902BON0953
120902BON0959
120902BON0961
120902BON0975
120902BON0976
120902BON0980
120902BON0989
120902BON0991
120902BON1000
120902BON1032
120902BON1063
120902BON1064
120902BON1066
120902BON1069
120902BON1073
120902BON1216
120902BON1218
120909CUR1191
120909CUR1193
120909CUR1198
120909CUR1206
120909CUR1208
120909CUR1214
120909CUR1221
120909CUR1225
120909CUR1226
120909CUR1229
120909CUR1237
120909CUR1243
120909CUR1252
120909CUR1295
120909CUR1363
120909CUR1401
120909CUR1487
120909CUR1501
120909CUR1505
120909CUR1510
120909CUR1512
120909CUR1523
120909CUR1540
120909CUR1546
120909CUR1553
120909CUR1558
120909CUR1571
120909CUR1577
120909CUR1586
120909CUR1588

Début

Curaçao, un paradis pour les photographes sous-marins

Voyage de photo sous-marine organisé par Amar et Isabelle Guillen à Bonaire.
Une tortue imbriquée sur le site d'Alice au pays des merveilles à Curaçao.

Curaçao est une des Îles Sous-le-Vent et un pays des petites Antilles, formant un État à part entière au sein du Royaume des Pays-Bas depuis que la fédération des Antilles néerlandaises a été dissoute le 10 octobre 2010. La population de Curaçao provient de multiples origines : Indiens d'Amérique, Africains, Néerlandais, Espagnols, Portugais, etc., ce qui donne une grande diversité ethnique et culturelle. En témoigne le papiamento, créole basé sur une multitude de langues et qui est la base de la communication sur l'île.

Curaçao est fortement influencé par les Pays-Bas à cause des siècles de colonisation. L'héritage néerlandais est encore très présent dans l'architecture coloniale et post-coloniale, le système judiciaire, l'éducation, les mouvements de population (de nombreux étudiants partent chaque année étudier aux Pays-Bas, 4 % des curaçaoans sont nés aux Pays-Bas, 100 000 habitants de Curaçao vivent désormais aux Pays-Bas et 40 % des touristes viennent d'Europe). La côte Nord-Est (Au-Vent) est rocheuse et battue par la houle et le vent alors que la côte Sud-Ouest (Sous-le-Vent) en est abritée et accueille les villes, les plages et la majorité des récifs coralliens.

La végétation de l'île est composée d'une savane semi-aride parsemée de cactus, d'arbustes épineux. L'île, trop au Sud, n'est pas soumise au passage des cyclones. Le point le plus haut de l'île, le Christoffelberg (du nom de Christophe Colomb), culmine à 375 mètres et se situe dans le Curaçao Christoffelpark, une réserve de faune et de flore. Les Saliñas sont des lacs salés qui accueillent des flamants roses. L'îlot de Petit Curaçao (Klein Curaçao en néerlandais) se situe au Sud-Est de Curaçao.

Curaçao est une société polyglotte. Les langues parlées sont le papiamento, le néerlandais, l'anglais et l'espagnol. La plupart des personnes sur l'île (85 pour cent) parle le papiamento. Beaucoup de gens peuvent parler l'ensemble de ces quatre langues. L'espagnol et l'anglais ont tous deux une longue présence historique sur l'île avec le néerlandais et le papiamento. L'espagnol reste une langue importante à travers le XVIIIe et XIXe siècles aussi en raison des liens économiques étroits avec le Venezuela et la Colombie à proximité. L'utilisation de l'anglais remonte au début du XIXe siècle, lorsque Curaçao devint une colonie britannique. En fait, après la restauration de la domination hollandaise en 1815, des officiers coloniaux notèrent déjà une large utilisation de l'anglais sur l'île (van de Putte, 1999).

L'immigration récente en provenance des îles anglophones des Caraïbes et des Antilles néerlandaises de (Saint-Eustache, Saba et Sint Maarten)-où la langue principale est l'anglais, ainsi que l'ascendant de l'anglais comme langue mondiale, a intensifié l'utilisation de l'anglais à Curaçao. Pendant une grande partie de l'histoire coloniale, le néerlandais n'a jamais été autant parlée que l'anglais ou l'espagnol et est resté exclusivement une langue des situations administratives et juridiques, l'utilisation populaire du néerlandais a augmenté vers la fin du 19e siècle et du début du XXe siècle. La population est de 175 000 habitants pour une superficie de 450 km2.

En ce qui concerne les plongées, Curaçao est très différente de Bonaire. L'île n'est pas classée comme une réserve naturelle : la pêche est autorisée. Les sites de plongée ne sont pas indiqués comme à Bonaire par de petites marques jaunes disposées le long de la route. La plupart des sites sont accessibles depuis le bord mais ils sont plus difficiles à localiser quand on ne les connait pas. Nous avons fait une reconnaissance d'une semaine pour bien appréhender l'île et connaître tous les sites de plongée. Les plongées s'effectuent toujours le long d'un immense tombant qui va du nord au sud. Elles ont plus profondes et il n'est pas rare de dépasser les 40 mètres. Pourtant Curaçao est un paradis pour les photographes sous-marins car chaque site de plongée peut être abordé soit en ambiance soit en gros plan. Comme les sites sont profonds, le bleu est magnifique, les structures coralligènes sont énormes favorisant la photographie au grand angle. L'épave du "Superior Producer" que nous considérons comme l'une des plus épaves de la mer Caraïbe a coulé sur le tombant. Photographier cette épave est un moment dont tout les photographes se souviennent car elle est parfaitement posée sur le fond et la structure est très colonisée par des coraux et des éponges. Elle nécessite au moins 3 plongées pour réaliser des photos intéressantes.


Le point fort de Curaçao est une plongée magique à 60 mètres sur des épaves de voiture et un remorqueur. Vue la profondeur, elle n'est réservée qu'à des plongeurs confirmés. De plus elle est très peu connue et nécessite 20 minutes de palmage en surface avant la descente. Cette plongée est une aventure à elle seule.

Tout comme sa petite soeur Bonaire, Curaçao n'est pas réputée pour la richesse avec les grands pélagiques. On y trouve des tortues et des tarpons mais rien de plus. "kleine Curaçao" est une petite île au sud de l'île principale mais je n'ai jamais eu l'occasion d'aller y plonger. Plonger à Curaçao, c'est très facile. Il suffit de charger les bouteilles le matin dans le coffre de l'aventure et partir à la découverte des sites au sud et au nord de l'île. Aller plonger au nord est très long et nécessite la préparation d'un pique nique car il faut traverser la capitale avec ses embouteillages et ses petites routes. Ce trajet peut sembler fastidieux mais les sites du nord sont exceptionnels par les formations marines comme le site de "Mushroom".

Début

Le déroulement du safari

Le groupe de participants au safari de Bonaire/Curaçao.
Les participants au safari de Bonaire/Curaçao sur une plage paradisiaque de Bonaire.

Le thème de ce safari était "Photographier les plus beaux fonds sous-marins du sud de la mer Caraïbe". Ces deux semaines exceptionnelles ont complètement répondu à mes attentes. Nous avons photographié les deux plus belles épaves cette région du monde le "Hilma Hooker" et le "Superior Producer". Nous avons l'incroyable chance de photographier un tarpons sardine run à Bonaire. Ce fabuleux cadeau nous a été offert lors de la dernière plongée alors que j'avais choisi de partir depuis une plage paradisiaque pour terminer la première semaine en beauté. Nous avons passé plus d'une heure entourés par des milliers de sardines chassées en bas par un banc de tarpons et par dessus par un banc de carangues. A Curaçao, j'avais organisé deux plongées à 60 mètres pour les plongeurs certifiés

J'avais choisi Bonaire et Curaçao pour faire découvrir la mer Caraïbe car ces deux îles sont situées en dehors de la ceinture des ouragans qui peuvent sévir pendant les mois de juillet à novembre. Toutes les plongées depuis les deux îles s'effectuent depuis le bord avec plus ou moins de facilités. Bonaire est plus adaptée car les sites de plongée sont signalés par de petites marques jaunes alors qu'il n'y a aucune indication à Curaçao. Nous avions effectué deux reconnaissances dans la région avant d'organiser ce safari car il nécessite une préparation très particulière et très précise. Il m'était impossible d'emmener un groupe de photographes sans parfaitement connaitre les sites car ils sont tous différents les uns des autres. Pour de simples plongeurs, les plongées peuvent être intéressantes mais pour les photographes qui sont plus exigeants sur les sujets, il faut des sites parfaitement adaptés.

Un safari photo est toujours un véritable challenge pour moi. Cette fois, j'organisais pour la première fois un safari photo dans le sud de la Mer Caraïbe. J'avais préparé des plans pour les plongées mais je ne suis jamais sur de rien car tout dépend de la météo (vent, courants). J'ai une nouvelle fois eu beaucoup de chance car je connaissais tous les participants. Chacun d'entre eux avaient eu l'occasion de participer à un stage ou un safari que j'avais déjà organisé. C'est une chance incroyable car toutes ces personnes me font confiance. Je sais exactement ce qu'elles recherchent. Tout mon travail pendant ces deux semaines a été de les satisfaire. C'est beaucoup plus simple quand les gens me font confiance.

Un safari photo n'est pas du tout comme un stage car je ne donne pas des cours avec un suivi pédagogique précis. Pendant le safari photo, j'assure un exposé photo par jour pendant une revue d'images. Je suis disponible pour répondre aux questions des participants en fonction de leurs besoins. Si les questions sont générales, je m'arrange pour faire un cours; si la question est spécifique au matériel photo utilisé par le photographe, je ne m'occupe que de lui. J'essaie d'être le plus disponible possible pour chaque participant afin qu'il réalise les meilleures photos possibles. Les plongées depuis le bord présentent l'avantage d'avoir beaucoup de temps car nous choisissons nos heures de plongées et les lieux. Il n'a pas d'organisation comme on la connait avec un bateau. Le safari photo depuis le bord est le meilleur moyen pour tous les photographes qui ont une certaine expérience mais des lacunes dans certains domaines car ils peuvent poser les questions sur des points techniques particuliers sans pour autant suivre des stages formatés. Ce safari tout comme une croisière s'adresse donc à tous ceux qui veulent partager leur passion pour la photo sous-marine et surtout partager sa propre approche photographique avec d'autres plongeurs.

Tous les participants peuvent échanger leurs impressions et leurs techniques photos. J'ai voulu mettre en contact des photographes et des plongeurs qui partagent la même passion pour le monde sous-marin. Ces deux semaines ont été placées sous le signe des vacances et de la détente pendant laquelle tout le monde a pu échanger ses idées et ses techniques de prises de vue. L'avantage de n'avoir que des plongeurs photographes est que les sites ont pu être choisis uniquement en fonction de nos besoins photographiques et de nos envies. Comme nous pouvons choisir nos heures de plongée et nos sites, nous pouvions partir tôt pour avoir des lumières rasantes notamment sur les épaves. La journée, nous pouvions nous consacrer à la photographie en gros plan car les lumières sont plus dures. Le cocktail de ce safari a été : photographie sous-marine, plongées à "gogo", bonne ambiance, repos, vacances et partage de notre passion.

Il n'est pas nécessaire d'avoir suivi un stage débutants/avancés ou de perfectionnement avec moi pour venir à un safari. L'important est que vous ayez une certaine maitrise technique acquise avec d'autres photographes ou alors par vous même. Mon travail consiste à renforcer votre vision photographique en vous donnant des conseils adaptés à votre matériel. Je passe beaucoup de temps avec vous sur votre ordinateur pour vous guider et répondre à toutes vos questions. Un safari photo permet aux invités de continuer l'apprentissage des techniques photos apprises pendant des stages. Un safari photo comme son nom l'indique est avant tout un voyage photo. Ce safari était destiné à des photographes sous-marins qui avaient de prendre des clichés riches en sujets, en couleurs; le tout avec des lumières uniques. Ce safari a été aussi l'occasion pour les participants de partager leurs expériences. Mon travail en tant qu'animateur photo est de donner tous les conseils nécessaires pour améliorer les prises de vues. Je suis là pour remédier aux erreurs et apporter toutes les solutions possibles aux participants.

Finalement, un safari photo dépend beaucoup des participants. Je ne suis qu'une petite pièce du puzzle. Ce safari a une fois de plus montré que tout repose sur la confiance que m'accordent les participants. Je profite de ces quelques lignes pour leur dire que ce safari m'aura beaucoup apporté sur le plan personnel et que j'aurai encore appris beaucoup de choses grâce à vous. Merci pour tout.

Chaque site de plongée, chaque randonnée a été prévue pour réaliser les meilleures photos possibles. Nous avons passé tout le temps nécessaire à un endroit pour réaliser les photos souhaitées. Je suis un photographe professionnel. Mon expérience pédagogique alliée à ma connaissance des techniques a fait ses preuves pendant toutes ces années d'enseignement. Je ne suis pas avare en conseil. Les invités à ce safari étaient en vacances : la détente reste le maitre mot de ce séjour. Mais ce sont aussi des clients qui méritent ce qu'il y a de mieux car ils ont payé pour la prestation. Lorsque j'organise un safari, je m'engage toujours à dispenser des conseils adaptés si un des participants a besoin de conseils adaptés.

Les plongées s'effectuent depuis le bord des plages.
Toutes les plongées à Bonaire et Curaçao s'effectuent depuis le bord des plages de sable.

Tous les matins pendant ces deux semaines, après un réveil vers 6h30, nous avions le droit à un copieux petit déjeuner pour caler nos estomacs avant la première plongée. Ensuite, nous chargions nos voitures avec nos équipements et le nombre de bouteilles de plongée dont nous avions besoin pour la plongée. En général, nous avons réalisé trois plongées par jour. Parfois il y en a eu quatre avec la plongée de nuit.

Les participants au safari avaient envie de réaliser des belles images et pas seulement des photos souvenirs. Chacun d'eux a essayé d'aller plus loin dans la réalisation de ses photos. Chaque photographe a essayé de montrer comment il ressentait le sud de la mer Caraïbe. Au fil des jours de ce safari, j'ai pu mesurer la progression de chacun lors des revues de photos. Avec un groupe composé de personnes qui se connaissent bien, l'émulation est un facteur prépondérant la réussite des clichés et la progression de chaque invité. Lors des revues de photos en fin d'après midi, c'était intéressant de voir les réactions de chacun face aux photos des autres. Comme toujours, la réussite d'un safari tient uniquement au fait que le groupe est soudé et que tous les participants vont dans la même direction avec un seul but : faire de belles images.

Les débuts de soirée étaient ponctués par des revues de photos avec des commentaires. Ces séances sont essentielles pour moi car elles me permettent de mesurer la progression de chacun. Mais surtout elles permettent aux invités de se "mesurer" et de piocher des idées auprès des autres. Tous les commentaires que je fais vont toujours dans le même sens : permettre à un photographe de corriger ses défauts et d'améliorer sa technique. J'essaie d'être toujours le plus constructif possible. Ma principale préoccupation est d'amener chaque invité à définir sa propre vision de la photo sous-marine.

Finalement, nous avons respecté tout le programme que j'avais prévu. Le tout a été fait dans la détente, la bonne humeur et la convivialité.

Début

Les commentaires des 6 participants.

Agnès
Agnès
.

Le commentaire audio d'Agnès. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :


Ce safari de photo sous-marine a été génial, sans aucun problème. L'ambiance a été exceptionnel. Il faut absolument le refaire. Tous les sites de plongée ont été parfaitement choisis et bien adaptés à nos besoins de photographes. Ils ont été très diversifiés en fonction des thématiques abordées. Amar, l'animateur photo a une fois de plus était très professionnel et super sympa. L'organisation du séjour par Energy trip a été parfaite. Tout était bien huilé.
Je recommanderai ce safari à toutes mes connaissances sans hésiter. J'ai eu un coup de coeur pour l'île de Bonaire qui est très nature. Vraiment ce fut un super safari avec une ambiance géniale et une hôtellerie parfaitement choisie.

Patricia
Patricia
.

Le commentaire audio de Patricia. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Ce safari est formidable pour un plongeur photographe. Il a été conforme à toutes mes attentes. Dans cette région du monde, j'ai découvert un univers complètement différent de la Mer Rouge. L'ambiance dans le groupe a été parfaite. Je pense que c'est le fait d'être un petit groupe (7 personnes) Il y a beaucoup convivialité.
J'ai été émerveillé par les plongées. J'ai vu des choses uniques. La diversité des sites choisis et la sélection proposée par Amar ont été très judicieuses. Comme d'habitude, Amar Guillen a été très professionnel et très pédagogue. La revue de photos du soir avec ses commentaires sont très enrichissants. L'organisation par Energy Trip a été excellente. Je recommanderai ce safari comme tous ceux que j'ai déjà fait avec Amar. Ses safaris sortent toujours des sentiers battus. Il sait parfaitement s'adapter au groupe qu'il emmène. Je regrette de ne pas avoir enchainé les deux semaines. J'ai une impression de trop peu tellement la première semaine a été riche. J'en redemande un encore. Les images du groupe à la fin de la semaine ont été impressionnantes.

Patricia
Stéfanie
.

Le commentaire audio de Stéfanie. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Serge
Serge
.

Le commentaire audio de Serge. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Je ne dirai que du bien de ce safari. L'ambiance entre les participants a été à 300%. Tous les sites de plongée ont été bien choisis en bien adaptés aux thèmes choisis pour les photos à faire. Amar est très professionnel et très compétent. L'organisation tout comme l'ambiance a été excellente de la part d'Energy Trip. Je recommanderai ce safari à tous ceux qui veulent passer un séjour exceptionnel. Il va être difficile de retrouver cette liberté totale lors des plongées. La qualité de l'équipe a été extraordinaire.

Olivier
Olivier
.

Le commentaire audio d'Olivier. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

Le safari a été excellent même si les deux semaines ont été très différentes sur les deux îles. Ils agréent très bien les différents thèmes de photos choisis. L'ambiance dans l'équipe a été très bonne car le groupe était petit. Ce safari a ressemblé à une véritable aventure. L'île de Curaçao n'est pas à recommander pour les non-plongeurs sauf pour ceux qui souhaitent faire du farniente. Les sites de plongée ont été judicieusement choisis et très diversifiés. Ils ont permis de couvrir tous les sujets de la photographie sous-marine ou presque. Nous n'avons pas rencontré de gros pélagiques. Amar Guillen, l'animateur photo, a été parfait. Il est toujours à 200%, dévoué au groupe et prévenant. Il est plus que compétent très à l'écoute. Il est dévoué au groupe et prévenant. Il questionne souvent les stagiaires sur leurs envies et leurs impressions. J'attends avec impatience le prochain safari.
A part quelques petits détails, ce safari a été top. Curaçao est plus à recommander à des plongeurs plus expérimentés ou à l'aise. Lors du prochain safari, il faudra indiquer aux stagiaires débutants qu'il faut choisir 5 photos par jour plus un diaporama en fin de séjour. Ainsi les personnes auront plus de temps pour s'organiser...

Moustache
Moustache
.

Le commentaire audio de Moustache. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

J'ai connu ce safari par des amis qui avaient assisté à un tel événement avec Amar aux Maldives. Nous avons eu envie de venir. Ce safari est très bien pour promouvoir de belles photos. Ce voyage a parfaitement répondu à nos attentes avec un en plus une excellente osmose entre les participants. Energy Trip a fait un excellent travail d'organisation. Tous les endroits choisis pour les plongées et pour les balades ont été parfaitement choisis. J'ai quand même une petite préférence pour l'île de Bonaire.
Amar, l'animateur photo est très professionnel et très compétent. Il est toujours à la recherche de la perfection et transmet sa passion aux participants. L'organisation de ce safari a été parfaite pour ce genre de séjours. Les safaris d'Amar sont toujours aussi enrichissants pour les non initiés comme pour moi qui suis accompagnateur.
Ce voyage-safari a été parfait.

Début

Le mot de la fin

Ce safari de photo sous-marine à Bonaire et Curaçao a été extraordinaire car nous avons réalisé 35 plongées pendant deux semaines. Nous avons vécu deux points forts exceptionnels. Le premier a été avec le tarpons sardine run à Bonaire. Le second a été la plongée à 60 mètres sur les épaves de voiture. Nous avons réalisé un nombre anormalement élevé de photographies sous-marines car la variété des espèces de poissons est très dense. Mais surtout la qualité des photographies réalisées a été au delà de mes espoirs. Il nous a fallu 3 semaines pour préparer ce voyage et reconnaître tous les sites de plongée. Cela n'a pas été en vain. J'ai vécu pendant deux semaines avec des plongeurs heureux de plonger seuls sans aucune contrainte. C'est à ce prix qu'on réaliser les meilleures photos. J'ai fait ce choix de laisser chacun libre de ses mouvements en n'imposant aucune règle concernant la profondeur et la durée des plongées. J'ai fait le bon choix car chacun a respecté les procédures à la lettre en autonomie complète. Je vous remercie tous car ce fut un honneur et un plaisir de passer ces moments magiques en votre compagnie.

Début


Cette page a été lue 6297 fois

Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(35 Votes)

Article publié le lundi 22 juillet 2013. Écrit par
  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre
Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Comment puis-je vous aider pour votre stage photo?