La nature est la source de notre inspiration photographique

Je suis inspiré par les merveilles de la nature terrestre ou sous-marine que ce soient les paysages ou le monde animalier. Pour moi, observer, apprécier et respecter les merveilles de la nature font que chaque matin est vécu comme le début du premier jour du reste de ma vie.

Paysage de Canyonlands dans l'Utah aux Etat-Unis. La magie du noir et blanc et des beautés minérales.
Paysage de Canyonlands dans l'Utah aux Etat-Unis. La magie du noir et blanc et des beautés minérales.

Je crois que la contemplation des merveilles de la Nature a le pouvoir d'aider à nourrir et à unifier tous les êtres humains. Je m’efforce de créer des photographies artistiques qui me lie à des émotions et à des perceptions auxquelles personne n’a accès régulièrement dans sa vie quotidienne.


Inspiré par les merveilles de la nature

C’est dans la contemplation de la nature que je trouve l’inspiration pour créer mes photographies et mes œuvres d’art.

La photographie est avant tout pour moi un processus de recherche et de découverte.

  • La recherche c’est diriger mon appareil photo vers une scène et choisir le bon moment à capter.
  • La découverte est ce moment magique où je regarde la scène capturée sur l’écran de l’appareil photo ou encore mieux sur l’écran de l’ordinateur. C’est à ce moment précis où la photo m’apparaît que je ressens la véritable émotion que me procure la photographie.

Lorsque je regarde mes photographies sur un écran ou sur le papier, mon regard est uniquement concentré sur l’essentiel : le cadrage que j’ai choisi. Mon regard n’est plus perturbé par les éléments extérieurs à la scène.

C’est à ce moment précis que je peux mesurer la beauté de la nature, de tout ce qu’elle me donne et m’apporte.

C’est aussi à ce moment précis que je mesure combien la nature est fragile et que nous devons en prendre soin et la respecter.

C’est ainsi que j’envisage ma passion pour les merveilles de la nature.

Créer de l’extraordinaire avec de l’ordinaire

Dans mes photographies de la nature, j’essaye toujours de montrer l’ordinaire de manière extraordinaire.

Je suis certain que tout se trouve dans notre jardin. Il n’est pas utile d’aller très loin pour observer et photographier les merveilles de la nature.

L’inspiration me vient parfois d’un simple paysage, d’un animal commun. Il suffit d’une lumière particulière sur un arbre, une forêt, une prairie pour que tout s’illumine. Il suffit qu’un animal ait une expression particulière, une attitude évocatrice. Il suffit d’un moment magique pour m’inspirer.

Je n’ai pas besoin d’aller loin. Il suffit de savoir regarder et de savoir rêver pour imaginer comment sera la photo que je veux créer.

Pour être inspiré par la nature, il suffit de savoir apprécier la vie chaque jour qui passe. J’ai l’habitude de dire que chaque matin doit être croqué avec délice et qu’il est le début d’une nouvelle vie.

Je pense pensons qu’il n’est pas possible de magnifier quelque chose auquel je ne crois pas. Même si l’inspiration me vient de l’observation des merveilles de la nature, je la recherche aussi dans d’autres formes artistiques. J’apprécie la peinture, la sculpture, le dessin, l’architecture, la musique. Je recherche dans toutes les formes d’art des idées me permettant de m’exprimer.

Les artistes ont un don. S’ils l’exercent alors nous sommes inspirés par eux.

Créer des photographiques artistiques de la nature

Toutes mes compositions, mes cadrages, chaque élément photographique que je choisis signifie quelque chose. Je ne laisse jamais rien au hasard. Tout ce que je construis possède un sens. Tout doit scruté à la loupe. Les couleurs, les dégradés, les formes, le symbolisme affectent non seulement le conscient mais aussi le subconscient.

Choisir soigneusement les éléments pour déclencher des réactions dans le subconscient peut engendrer des réponses puissantes à mes photographies. C’est pour cette raison que j’observe la nature. J’essaye d’en tirer la substantielle moelle.

La création d’une belle œuvre photographique de la nature demande beaucoup de travail et de préparation que ce soit sur le terrain ou pendant la phase de développement. J’étudie la lumière, les couleurs, le premier plan, l’arrière-plan, l’espace négatif. Une fois que j’ai ai déterminé mentalement tous les éléments photographiques à mettre en relation, je m’attache à trouver les éléments de renforcement de lecture, les attributs de chaque élément. Puis je choisis avec soin le point de vue pour obtenir la meilleure composition et le cadrage le plus efficace pour transmettre mon message.

La photographie demande de la patience et du temps. Seule la préparation, l’attente, l’abnégation permettent d’obtenir un résultat créatif intéressant.

Arriver à créer une œuvre photographique qui intéressera quelques personnes est pour moi un privilège et un honneur.

La nature me permet de créer des œuvres symboliques. J’aime associer des symboles anthropomorphiques aux scènes que je photographie. La nature n’est plus seulement esthétique mais elle devient un support pour transmettre des messages.

La simplicité est au cœur de mon travail

J’aime la simplicité dans mes photographies. La nature est simple. Elle est directe. C’est pour cette raison que je n’aime pas utiliser du matériel compliqué nécessitant la mise en place de nombreux assistants pour la mise en place d’une scène.

J’aime les ambiances éthérées, oniriques, évocatrices avec un fort pouvoir symbolique. Je choisis toujours mes scènes. J’aime me laisser surprendre. Puis je capture le moment tant attendu.

Un travail de longue haleine

Il ne suffit pas d’être inspiré par les merveilles de la nature pour créer des œuvres photographiques intéressantes. C’est une condition nécessaire mais non suffisante.

Mon activité artistique est basée sur la reconnaissance des lieux, la connaissance des comportements animaliers, la maîtrise de la lumière. Mais il est aussi basé sur la répétition. La nature est changeante. Aucune scène n’est jamais deux fois la même. Avant de créer une bonne photo artistique, je retourne très souvent sur le même lieu.

J’ai l’habitude de dire que je ne photographie bien que ce que je connais bien. Une œuvre photographique n’est jamais le fruit du hasard. J’essaye toujours de saisir des scènes inhabituelles et différentes de celles déjà réalisées par d’autres photographes. Souvent j’ai de la chance. Mais je suis un opportuniste. J’essaye toujours créer les conditions nécessaires pour avoir de la chance. J’aime à sa rencontre. Je dis souvent que sans la chance, je n’aurai pas rencontré le succès que je connais.

La technique est nécessaire

La technique est un élément nécessaire pour créer des œuvres photographiques de la nature. Mais il n’est pas suffisant. Lorsque des clients achètent mes œuvres pour les accrocher à des murs, ils sont avant tout touchés par les émotions qu’ils ressentent en les regardant.

Chaque œuvre rencontre son public. Chaque personne est touchée de manière différente. Ce n’est pas la technique qui l’intéresse. Elle ne s’attarde pas au choix de la profondeur de champ, à la gestion de l’espace négatif. Seul le côté émotionnel fait qu’elle achète le tirage d’art.

Il m’a fallu beaucoup de temps et d’expériences pour comprendre que la nature était ma source d’inspiration. J’ai passé beaucoup de temps et dépensé beaucoup d’énergie pour définir mon approché créative. La nature m’a donné la maturité, l’expérience pour comprendre pourquoi j’étais sur la terre.

La nature a donné un sens à ma vie. C’est pour cette raison que dans mes photos, l’important est le sens que je leur donne. Il est plus important que la technique. C’est ce qui me rend unique.

Les fondations de ma vie

La contemplation de la nature ne m’a pas seulement donné l’inspiration pour mes œuvres photographiques mais elle m’a permis de construire les véritables fondations de mon existence.

Mes valeurs sont issues de mes observations et de la symbiose que je ressens lorsque je contemple les paysages ou que j’observe le monde animal terrestre ou sous-marin.

Finalement

En photographiant la nature, j’ai appris l’essentiel. Tout est dans mon jardin. Il suffit de savoir regarder et d’apprécier ce que j’observons. Je sais extraire l’important de toute situation ou de toute scène. Il n’est pas nécessaire d’aller au bout du monde pour trouver l’extraordinaire.

Il en va de même avec les rapports que j’entretiens avec les autres personnes. J’ai appris à être patients, à écouter, à développer de l’empathie pour juger si les rapports sont sincères et vrais.

Je dois tout à la nature.

Cliquez sur chaque vignette pour voir un agrandissement.


Cette page a été lue 13524 fois

Si cette page vous a intéressé(e) pouvez-vous lui donner une note (5 étoiles est la meilleure)?
(88 Votes)

Article publié le vendredi 21 juin 2013.
Page précédente et page suivante dans cette catégorie : Vision photographique : la photo de la nature comme moyen d’expression »

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation