La photographie de paysages en low-key

Une photo de paysage en low-key : le Grand Canyon dans l'Arizona
Une photo en low-key noir et blanc d'un paysage du Grand Canyon dans l'état de l'Arizona.

Pourquoi et comment photographier les paysages en low-key

Si vous aimez créer des photographies de paysages, vous êtes certainement à la recherche d’un nouvel style ou d’une nouvelle manière de réaliser vos photos.

La photographie de paysages est un thème photographique parfaitement adapté au Low Key. Votre but sera de réaliser des photos avec des ambiances mystérieuses, dramatiques.

Je suis passionné par le style low-key. Je l’utilise très souvent dans mes paysages du sud-ouest des Etats-Unis.

Dans cet article, je vais partager avec vous quelques techniques que j’utilise.

Préambule

Cet article consacré à la photographie de paysages en low-key est la suite d’un dossier consacré à la photo low-key en général. Comme je suis spécialisé en photo de nature, mes trois thèmes de prédilection sont la photo de paysages, la photo animalière et la photo sous-marine.

Cet article aborde l’un de ces trois thèmes photographiques. Je vous conseille de lire ou de relire l’article général avant de commencer la lecture de cet article en particulier. J’ai développé de nombreux points sur lesquels je ne reviendrai pas.

La petite histoire de cet article

La photographie de paysages n’a pas été pour moi le premier thème photographique que j’ai choisi pour la photo low-key. J’ai commencé par la photo animalière.

Pendant très longtemps, j’ai utilisé la couleur pour mes photos de paysages. J’utilisais beaucoup la technique du HSL pour modifier et embellir mes photos en couleur.

Il y a quelques années, j’ai décidé de débuter un grand projet photo consacré aux paysages du sud-ouest des Etats-Unis. J’ai commencé à acheter de nombreux livres de photographes américains qui avaient choisi cette thématique pour leurs créations photographiques.

J’ai été très inspiré par les livres d’Ansel Adams non seulement par la qualité de ses photos en noir et blanc mais aussi par les techniques qu’il utilisait pour les réaliser.

Je me suis mis à étudier le système des 10 zones qu’il avait mis au point. Je me suis très rapidement rendu compte que ce système était applicable quasiment uniquement en noir et blanc.

La photo qui a véritablement déclenché ma passion pour le low-key en photo de paysages est celle de la Snake River dans le parc national de Grand Teton dans le Wyoming. Ce fut une véritable révélation. J’ai reçu comme une décharge électrique en la regardant. J’ai été touché émotionnellement comme jamais je ne l’avais été par une photo de paysages. C’est à partir de ce jour que j’ai décidé de créer des photos de paysages en low-key.

Pourquoi photographier les paysages en low-key

La première raison qui me vient à l’esprit, c’est la facilité pour trouver des scènes. Vous avez certainement autour de chez vous des paysages à photographier. Il vous suffit de vous déplacer de quelques kilomètres pour les trouver. Comme je vais vous l’expliquer dans un des paragraphes suivants, le choix crucial est celui de la scène.

La deuxième raison est que vous allez maîtriser un nouveau style photographique. Ce sera un outil supplémentaire pour vous aider à exprimer vos états d’âme, vos émotions et créer des photos intéressantes.

La troisième raison est que vous allez sortir de votre zone de confort. Pourquoi toujours faire la même chose et suivre vos habitudes ? La photo low-key de paysages est un moyen pour vous de sortir de votre zone de confort, de tester vos limites et de construire de nouvelles frontières créatives pour vos photos.

Les bonnes scènes de paysages pour le low-key

Pour vos photographies de paysages en low-key, je vous conseille de choisir des scènes :

  • Denses telles que des feuillages.
  • Avec une seule source de lumière comme des raies de lumière.
  • Avec des nuages ou une tempête. Ils vous permettront de renforcer le côté dramatique.
  • Avec une étendue d’eau qui créera de la réflexion pour contextualiser vos photos.

Vos scènes doivent avoir des textures, des détails. Mais avant toute chose, elles doivent avoir un élément fort tel qu’un arbre, une montagne. Il faut que vous fixiez le regard du spectateur. N’oubliez pas qu’une photo low-key est constituée d’une zone illuminée dans un décor plus sombre. Vous devez attirer l’attention avec la lumière.

Les scènes à éviter pour la photo  low-key de paysages

Je pense que les scènes avec de la neige sont à éviter pour votre paysage en Low Key. J’ai dit de manière générale car certains paysages enneigés conviendront mais ils sont rares. Souvent ces scènes sont adaptées aux high-key. En général, les scènes bien dégagées, minimalistes sont mal adaptées au low-key.

Plus les scènes sont douces, sans textures, sans détails, plus elles sont vaporeuses, moins elles sont adaptées au low-key.

Le système des zones pour mesurer la lumière

Lorsque vous allez réaliser une photo de paysages en low-key, vous devez savoir évaluer la lumière dans les tons sombres et tons clairs. Plus la différence entre les différents tons sera grande, plus vous pourrez créer un grand contraste. Plus votre scène aura un impact visuel.

Pour effectuer cette évaluation, je vous conseille d’utiliser le système des zones.

Je vous rappelle que le système des zones a été inventé par le photographe américain Ansel Adams. Son but était d’obtenir le maximum de détails dans chaque ton de la photo. Le principe est simple. La charte comprend 10 zones (10 tons) allant de 1 à 10. Chaque zone est notée en chiffres romains. La zone I (1) est la tonalité la plus sont. On dit habituellement que c’est la zone sous-exposée. La zone X (10) est la tonalité la plus lumineuse. C’est la zone surexposée.

Le système comprend donc 10 zones. Entre chacune d’elles, il y a une différence d’un stop de lumière. Vous allez donc avoir une dynamique de 10 stops entre la zone la plus claire et la zone la plus foncée.

Je considère que pour avoir des photos de paysages en low-key d’une très grande qualité, la meilleure méthode est celle des 10 zones d’Ansel Adams.

Le principe des zones est assez simple à comprendre. Idéalement une scène qui est photographiée devrait avoir une dynamique de 10 zones. Vous auriez ainsi des détails dans les zones sombres et des détails dans les zones claires. Tout serait parfait dans le meilleur des mondes. Le problème vient de votre appareil photo. Même si les plages dynamiques des capteurs peuvent aujourd’hui atteindre 14 stoppent, vous aurez toujours du mal à avoir des détails intéressants dans les zones sombres et les zones claires. Ceci est dû à la mesure de la lumière. Vous allez devoir faire des choix pour votre exposition. Finalement, votre low-key ne sera pas parfait.

Le seul moyen à votre disposition pour obtenir une photo conforme aux 10 zones est de bracketter votre scène. C’est-à-dire que vous allez photographier une scène en changeant d’exposition d’un stop à chaque prise de vue. Pour réaliser ce bracketing, je vous recommande d’utiliser un trépied de manière ne pas bouger. Le changement d’exposition se fera avec la vitesse. Voici la procédure à suivre :

  • Vous prenez une première photo avec une exposition équilibrée pour l’appareil photo. Pour cela vous utilisez votre bargraphe. Le curseur du bargraphe doit être sur le zéro. Cette valeur signifie que l’exposition est correcte pour la mesure de la lumière de l’appareil.
  • Vous faites ensuite varier la vitesse de -1 stop. Vous prenez une photo. Vous réitérez le processus jusqu’à -5 stops.
  • Vous recommencez cet état en faisant varier la vitesse de plus +1 stop jusqu’à plus +5 stops.

Finalement, vous allez obtenir une photo dont la dynamique vallée de -5 stops à +5 stops.

Le processus de création de la photo low-key s’effectuera sur l’ordinateur. Vous avez deux solutions à votre disposition.

La première solution est d’utiliser un logiciel appelé HDR (High Dynamic Range) pour assembler vos photos. Le logiciel va travailler de manière automatique pour vous. Le but d’un logiciel HDR est de montrer des détails dans toutes les zones de votre photo qu’elle soit dans les tons sombres où les tons clairs.

La deuxième solution consiste à utiliser un logiciel capable de créer des calques et des masques de fusion. À l’aide du pinceau, vous allez révéler des détails dans les zones claires et les zones sombres. Vous allez ainsi partir de la photo avec l’exposition à zéro. Puis vous allez empiler les autres photos pour ajouter les détails.

Personnellement, j’utilise souvent la technique des masques de fusion et du pinceau car je peux totalement maîtriser le processus créatif. Je peux facilement gérer les détails à faire apparaître ainsi que leur densité. C’est une technique facile à mettre en pratique. Comme elle est manuelle, elle est un peu plus chronophage que l’utilisation d’un logiciel HDR.

Demander votre guide pour donner de l'impact et du sens à vos photos

Demandez votre guide gratuit '50 pages de conseils pour donner de l'impact et du sens à vos photos'

Pour résumer ce paragraphe, je vous conseille de bien choisir votre scène en termes de lumière, ombres, textures et détails. Puis vous effectuez plusieurs photos en bracketant vos expositions. Vous les assemblez avec un logiciel sur votre ordinateur afin d’avoir le meilleur low-key possible.

Utiliser les nuages

Les nuages peuvent changer totalement l’ambiance d’une photo Low Key. En effet il possède une grande plage de contraste. Cependant, soyez prudents car vous ne devez pas surexposer les hautes lumières. Dans ce cas il pourrait distraire le regard d’heures.

Avec l’expérience, j’ai constaté que les détails dans les nuages étaient ce que les regards d’heures apprécient le plus.

Finalement

J’espère que cet article concernant la photo de paysages en low-key vous aura inspiré et ouvert de nouvelles pistes créatives.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner pour réussir vos de paysages avec ce style est d’apprendre à utiliser le système des 10 zones. Vous aurez ainsi des détails dans les tons sombres et les tons clairs. Le développement est une phase indispensable à maîtriser pour ce style de photo.

Dans l’article suivant, je vais partager avec vous des techniques concernant la photo low-key animalière.

La photo animalière en low-key

 

Comment puis-je vous aider à créer des photos?