Les émotions sont une source d’inspiration intarissable pour vos photos

Singe gélada sur les hauts-plateaux en Ethiopie en noir et blanc. Photo par Amar Guillen, artiste photographe.
Singe gélada sur les hauts plateaux de l'Ethiopie.
 

Conseil n°2 : être humble

Même s’il est difficile de définir l’inspiration, je peux qu’il s’agit de périodes très créatives dans la vie d’un artiste photographe.

Elle peut disparaître puis revenir sans que l’on sache vraiment pourquoi.

Mais une chose est certaine, en tant qu’artiste photographe, je fais preuve d’une immense humilité quand j’ai réussi à créer une collection qui se vend très bien à mes clients.

Je suis conscient que j’ai beaucoup travaillé mais ce succès est passager.

Je sais par expérience que les lendemains d’une période particulièrement faste en inspiration, peuvent être très plats sur le plan de la création artistique. L’humilité doit être de mise.

Le mot inspiration est à double sens :

  • Il est relatif à la création artistique.
  • Il est aussi relatif au phénomène physiologique de la respiration avec les poumons.

Je trouve très intéressante la relation très forte entre les deux sens. En effet, lorsque vous respirez, vos poumons se remplissent d’air frais riche en oxygène qui va vous permettre de vivre et de réaliser des actions physiques ou intellectuelles.

Finalement, les deux définitions du mot inspiration sont très liés même si elles sont utilisées dans des contextes différents.

 

Conseil n°3 : faire vivre vos émotions dans vos photographies

L’inspiration artistique consiste à s’enrichir de nouvelles idées qui vont vous permettre de créer des œuvres originales.

L’inspiration va vous permettre de créer des œuvres photographiques qui ont un sens émotionnel fort.

C’est elle qui vous permettra de retranscrire sur les photos que ce soit à la prise de vue ou en post traitement, les messages que vous voulez délivrez.

L’inspiration est un vecteur particulier. Elle vous permet de canaliser votre énergie créatrice pour transformer l’état d’esprit dans lequel vous vous trouvez à un instant donné en une œuvre photographique. Vous la partagerez ensuite avec une audience large ou plus intime. Vous allez ainsi essayer de vivre vos émotions en faisant de la photographie artistique.

Dans mon cas, lorsque j’essaye de créer des photographies de nature intéressantes qui peuvent traduire mes émotions et mes sentiments ou être suggestives pour une audience donnée, je le fais dans un état d’inspiration absolue. C’est pour cette raison que je recherche toujours cet état particulier.

 

Conseil n°4 : créer des photos inhabituelles

Je pense que l’inspiration est reçue. Elle n’est pas le résultat d’un travail personnel. L’inspiration est la conséquence de l’état dans lequel vous allez vous mettre avec de la concentration. C’est ce que j’appelle l’état de grâce.

L’inspiration vous permettra de créer des photographies plus harmonieuses et plus suggestives que des photographies dites représentatives comme des photos de stock.

L’inspiration vous permettra d’aller plus loin et de mieux faire si vous n’étiez pas dans cet état de grâce.

Dans vos photographies artistiques, essayez maintenant de réaliser des photos inhabituelles. Et croyez-moi c’est très, très difficile !

 

Conseil n° 5 : apprendre à gérer les cycles de la créativité

Depuis que je crée des photographies artistiques, j’ai constaté que l’état d’inspiration n’est pas un état permanent.

Dans mon cas, c’est un état temporaire, transitoire. Comme je le décrirai dans quelques paragraphes, vous devez créer les conditions pour parvenir à cet état de grâce où vous pouvez totalement penser aux collections photographiques que vous voulez créer.

Personnellement, je suis un photographe professionnel. Des personnes travaillent avec moi. En tant que chef d’entreprise, j’ai des obligations vis-à-vis d’elles. Les tâches de facturation, de comptabilité, de communication, de marketing, de gestion font partie de mon quotidien comme tout entrepreneur. Pourtant, je dois créer des photos et trouver l’inspiration pour le faire. C’est pour cette raison que je m’organise.

J’ai appris à gérer, à maîtriser des cycles dans ma vie.

Même si vous n’êtes pas un ou une professionnelle de la photographie, vous devez avoir des tâches quotidiennes à remplir qu’elles soient personnelles ou professionnelles. Tout comme moi, vous devez les gérer comme des cycles. Les cycles créatifs apparaissent après les cycles professionnels ou personnels.

Lorsque j’agis comme un responsable d’entreprise, je me contente de lire des livres consacrés à la photo ou des magazines. Je ne cherche pas à être créatifs en photographie : ce serait peine perdue.

Lorsque je décide de créer, je m’aère. Je recherche l’isolement en déléguant. C’est pendant ces cycles particuliers que je recherche l’inspiration.

C’est parfois très difficile mais avec le temps je m’y suis habitué.

Finalement, l’inspiration est un cycle particulier que vous devez prévoir et savoir gérer. C’est à ce prix que vous arriverez à créer des collections de photographies intéressantes.

 

Conseil n° 6 : rechercher de l’inspiration n’est pas un acte mystique

J’ai souvent évoqué avec d’autres artistes photographes cette question de l’inspiration.

Certains m’ont parlé d’état de transe, d’état second ou de communication avec un autre monde. Certains photographes prétendent qu’une personne crée à travers eux comme s’ils n’étaient que des pantins d’une force extérieure.

Je ne suis pas dans cet état d’esprit lorsque je suis inspiré. Je suis rigoureux dans mon travail.

Je connais mes limites. Je suis pragmatique. J’ai une formation scientifique très poussée. Je pense que tout a une explication même si je ne la connais pas encore.

De plus, j’ai des obligations économiques liées à ma société : je dois les garder en tête pour mes employés qui dépendent de moi.

Pour moi, l’inspiration est avant tout un état de plénitude durant laquelle je coupe les ponts avec le travail quotidien et avec le monde extérieur.

Je me recentre sur la recherche de la création de photos inhabituelles à fort potentiel émotionnel.

 

Conseil n°7 : cultiver l’inspiration

Je vous ai expliqué comment je faisais pour trouver l’inspiration à travers un état de grâce.

Avec l’expérience, j’ai compris qu’il fallait du temps pour qu’elle s’insinue en moi.

Vous devez laisser le temps au temps et être patient. Ne brusquez jamais les choses. En effet, j’ai déjà essayé de forcer l’inspiration. Je me suis créé du stress. Le résultat escompté a été à l’opposé de ce que je recherchais.

Demander votre guide pour donner de l'impact et du sens à vos photos

Demandez votre guide gratuit '50 pages de conseils pour donner de l'impact et du sens à vos photos'

J’ai l’habitude de dire que j’aime être lent pour laisser les éléments de la créativité se mettre en place dans mon environnement.

J’aime me poser, écouter, regarder, observer, utiliser mes cinq sens pour créer de nouvelles sensations et éprouver de nouvelles émotions. Une fois que toutes ces petites graines sont plantées, j’attends qu’elles poussent.

Ce temps de pousse peut être assez long, de quelques semaines à quelques mois. C’est ce temps que j’utilise pour effectuer mes tâches commerciales et de marketing.

Lorsque je récolte la moisson de tous mes efforts, je suis capable de créer pendant des semaines. Je suis alors atteint d’une véritable boulimie créatrice.

Cultiver l’inspiration n’est pas une expression galvaudée. C’est en semant de petites graines et en étant patient que vous récolterez les fruits de votre attente.

Conseil n° 8 : chercher l’inspiration nécessite de la plénitude

 

Comment puis-je vous aider à créer des photos?