Bien choisir votre papier pour bien imprimer vos photos numériques

Tempête sur les dunes de sable de Great Sand Dunes dans l'état du Colorado aux Etats-Unis. . Photo en noir et blanc par Amar Guillen.
Tempête sur les dunes de sable de Great Sand Dunes dans l'état du Colorado aux Etats-Unis.

Conseil n°2 : utiliser différents types de papier photo

Le choix du papier est crucial pour une impression de qualité.

Malheureusement, il n'existe pas un papier universel. Tout va dépendre du type de photo que vous allez imprimer et surtout de vos goûts.
Vous aimez peut-être les papiers très brillants, brillants, semi-brillants, mats.

Vous aimez peut-être les papiers texturés. Vous aimez les papiers lisses.

Le choix des types de papiers est très vaste. Je vous conseille d'effectuer quelques tests avant de faire un choix définitif.

Il en est de même pour les marques : Canon, Epson, Red River, Canson, Hahnemühle ne sont que quelques marques parmi celles qui existent. Vous tester pour savoir quelle est celle qui vous convient le mieux.

Personnellement, pour mes photos d'art j'utilise la marque Canson. J'utilise le papier Baryta 310g. Au départ, j'ai utilisé ce papier pour mes impressions en noir et blanc. Depuis je l'ai aussi adapté pour mes tirages en couleur. Sur le noir et blanc, il y a une très légère dominante jaune qui apparait. Je la trouve du meilleur goût. Dans un paragraphe suivant, je vous donnerai une astuce pour la supprimer.

Mais chaque papier possède ses propres caractéristiques et son propre rendu. Tout est une question de goût et d'expérimentation.

L'appréciation d'un papier est affaire d'esthétique et de sensations.

Il est possible de définir les principaux critères d'appréciation comme suit :

  • La main ou rigidité.  On appelle la « main » d’un papier sa rigidité : tient-il bien en main ? Cela dépend non seulement du poids du papier (grammage) mais aussi de sa composition (fibre, coton, cellulose, etc.).
    Un tirage à forte main peut parfois être exposé sans contre collage sur l’intégralité de sa surface. Un papier souple léger (ex. 170 gr.) doit être intégralement contrecollé ou plaqué sous-verre. Ii on ne veut pas le voir « gondoler ».
  • Le toucher. Le toucher est une sensation physique non dénuée d'une certaine sensualité. Le toucher d'un papier dépend de sa composition, de son état de surface (texturé, lisse, etc.) et de son pressage, un papier peut avoir un toucher doux et soyeux, ou à l’inverse rugueux voir abrasif.
  • La tonalité. Il existe bien sur des papiers « ton chaud » ou « ton froid » aussi bien avec les papiers d’aspect brillant ou mat.
    Sans traitement, la teinte d’un papier est en principe un blanc casé chaud qui procure une sensation de douceur et d'arrondi.
    En noir et blanc les papiers chauds produisent des gris tendant vers le sépia.
    Les papiers à tonalité froide contiennent en général des azurants optiques, il "brillent" de blancheur ils produisent des images nettes, énergiques et lumineuses, mais aussi plus froides.

Parmi les papiers Fine art agrées Digigraphie, pour des impressions garanties 100 ans exposées et 200 ans archivés, les papiers "Photo Rag", "Turner" et "Torchons" de Hahnemülhe, les "Toiles canvas" d'Epson et les Arches Velin, RAG Photographique et Fiber Rag de Canson.

Ce sont des papiers qui ont une bonne main, qui ont chacun leur caractère propre de texture et de tonalité et permettent de proposer un large éventail de possibilités esthétique et techniques.

Pour le noir et blanc le Canson Baryta 310g/ m² ou le Hahnemühle Photo Rag Satin 310 g/m² lui donnent une forte main, agréable à manipuler et facile à travailler pour le montage et l'exposition.

Personnellement je crée des photos d'art. Pour une impression finale, j'utilise toujours du papier fine art. Le prix de chaque feuille est élevé. Mais le rendu est celui que j'attends.

Lorsque je fais des tests pour m'assurer que la colorimétrie ou le rendu des tous est bon, j'utilise un papier plus classique : le papier photo. J'utilise du papier Luster 240g. Le prix d'une feuille est le tiers du prix d'une feuille fine art.

Parfois pour une photo, je dois imprimer 4 à 5 feuilles avant de trouver le bon équilibre dans les nuances.

C’est pour cette raison que je vous conseille d’utiliser un papier photo pour le travail de test et un papier fine art pour l'impression finale. Votre budget papier photo restera raisonnable.

Je ne vous conseille pas d'acheter du papier bon marché du genre 100 feuilles pour une dizaine d'euros. Le rendu des impressions n’est pas bon. De plus, les têtes d'écriture glissent et font des pâtés sur le papier.

Une fois que vous avez imprimé correctement une ou des photos, vous pouvez demander une impression à un laboratoire professionnel pour un plus grand tirage.

Conseil n°3 : installer le profil icc de votre papier photo sur votre ordinateur

Si vous voulez utiliser du papier fine art pour vos impressions finales, vous faites un bon choix. C’est la garantie pour vous d’avoir pour finir des impressions d’une grande qualité. Ce sont papiers plus chers que les papiers photo. Mais vous constaterez par vous-même la différence de qualité.

Lorsque vous utilisez un papier fine art, le fabricant met à votre disposition sur son site web le profil icc de son papier.

L’acronyme icc vient de International Color Consortium. Un profil ICC est un ensemble de données numérique qui contient des informations sur la plage de couleurs qu’un périphérique (écran, imprimante…) peut utiliser.

Par exemple, un moniteur peut afficher une gamme de couleurs plus large que ce qu’une imprimante peut imprimer, le profil ICC en est “le traducteur".

Si vous n'utilisez pas de profil ICC, les résultats que vous obtiendrez de votre imprimante ne seront pas ceux que vous attendez. Les écarts étant surtout visibles dans les demi-teintes et les ombres.

Un profil générique est un profil réalisé pour une combinaison imprimante encre, papier, qui n’est pas la vôtre.

Un profil sur mesure est fait spécifiquement pour votre imprimante.

En utilisant un profil ICC imprimante vous gérez la couleur de votre imprimante.

Afin que l’écran affiche les mêmes couleurs que celles qui seront imprimées, il est nécessaire de créer un profil pour votre moniteur.

Mon conseil est de le télécharger et de l’installer sur votre ordinateur. Ce profil dépend de votre imprimante. Par exemple, si vous utilisez une imprimante Canon Pro 200 et un papier Canson baryta 310g, le fabricant va mettre gratuitement à disposition un profil icc pour ce papier et cette imprimante.

Demander votre guide pour donner de l'impact et du sens à vos photos

Demandez votre guide gratuit '50 pages de conseils pour donner de l'impact et du sens à vos photos'

Vous pourrez ainsi exploiter au mieux les qualités du papier. Le rendu sera à la qualité maximale.

Pour trouver le bon profil icc, c’est assez facile. Dans la boite qui contient votre papier, il y a une notice qui vous indique l’adresse de téléchargement du fichier ainsi que les instructions d’installation.

Pour installer un profil icc, il suffit de cliquer sur le fichier et l’installation se déroule automatique.

Pour l’utiliser ensuite avec votre logiciel de développement, il vous suffit de spécifier le nom du profil. En générale, les applications génériques ne proposent pas l’application d’un profil icc pour l’impression. C’est pour cette raison que je vous recommande d’utiliser les applications ou les logiciels livrés avec votre imprimante.

Je vous garantis que l’utilisation d’un profil icc spécifique à votre papier et votre imprimante vous garantit la meilleure qualité possible pour vos impressions

Conseil n°4 : enregistrer vos paramètres d'impression

Une fois que vous avez trouvé les bons réglages pour le papier de test ou le papier final, je vous conseille de bien enregistrer vos paramètres.

Ces paramètres concernent la colorimétrie, la luminosité, le contraste.

La plupart des constructeurs livrent une application ou un logiciel pour imprimer. Personnellement, à l'heure où j'écris cet article, j'utilise des imprimantes de la marque Canon. Pour l'une d'elle, qui est un peu plus ancienne, j'utilise le logiciel Print Studio Pro. Pour l'autre qui est plus récente, j'utilise Print Canon Layout. L'avantage de ces applications qui sont gratuites est qu'elles vous permettent d'ajuster parfaitement vos réglages. Les applications génériques ne sont pas aussi performantes. Je vous conseille de bien vérifier qu'un logiciel de pilotage de votre imprimante est livré avec votre appareil.

Conseil n°5 : baisser la luminosité de votre écran

 

Comment puis-je vous aider à créer des photos?