Comment gérer la critique de vos photos

Avez-vous déjà géré des critiques négatives concernant vos photographies ?

Vous êtes-vous déjà senti totalement découragé après avoir entendu ou lu des critiques malveillantes sur votre créativité photographique ?

J’ai déjà fait face à ces situations. Elles ne sont pas faciles à gérer.

J’ai développé une méthode qui me permet de me créer un bouclier pour bien gérer les critiques concernant mes photographies qu’elles soient positives ou négatives.

Je vais vous l’expliquer dans cet article. Elle se décompose en six conseils.

Paysage en noir et blanc du Canyon de Chelly en Arizona aux Etats-Unis. Photographie par Amar Guillen, artiste photographe.
Paysage du Canyon de Chelly en Arizona aux Etats-Unis.

La petite histoire de cet article

Il y a plusieurs années, je voulais être représenté par une galerie à Paris. J’avais analysé le style des photographes qui travaillaient avec elle. J’avais trois collections qui correspondaient parfaitement au style de la galerie.

Mon e-mail était prêt. J’avais joint ma démarche artistique, une lettre de motivation et une collection de photographies artistiques. Dans le message, j’avais joint de lien vers d’autres collections ainsi qu’un lien vers mon portfolio.

J’avais pris beaucoup de temps pour préparer ce projet. Je n’avais pas les chiffres de vente de la galerie mais la rumeur disait qu’ils étaient excellents.

J’attendais une semaine avant de relancer le galeriste. Je n’avais eu aucune nouvelle. Mais c’est souvent le cas avec les galeries. Elles sont très sollicitées.

Trois semaines passèrent. Je n’avais toujours reçu aucune réponse. Je renvoyais un nouveau message pour demander si les deux précédents avaient été correctement reçus.

C’est au bout de huit semaines que j’ai reçu une réponse. Le temps d’attente était anormal long mais j’avais une réponse. J’étais assez excité. J’avais proposé des collections qui avaient été sélectionnées par d’autres galeries dans d’autres pays. J’avais déjà fait quelques ventes.

Ma déception fut grande lorsque j’ai lu que la réponse à ma demande de collaboration était négative. Ce n’est pas tant la réponse qui me laissa pantois car cela arrive fréquemment mais les arguments utilisés par le galeriste. Je trouvais qu’ils n’étaient pas adaptés. Je ne les comprenais pas.

Tant pis. La vie continuait. Je prospectais dans d’autres directions.

Trois mois plus tard, je recevais une invitation pour un vernissage de la même galerie. Un photographe animalier que je connaissais de nom et dont j’avais déjà acheté un beau livre allait exposer.

Je décidais d’y aller pour rencontrer le galeriste et le relancer. Habitant au Texas, je pris un billet d’avion pour un voyage de quatre jours.

En arrivant au vernissage, je fus cordialement reçu. Je me présentais en évoquant ma demande de collaboration. Je fis le tour de la quinzaine d’œuvres exposées.

Une pile de livres consacrés à des photographies animalières attira mon attention. Je pris un exemplaire et commençais à le feuilleter. Les photos étaient pauvres sur le plan technique. La recherche artistique n’était pas le but premier recherché. Je me demandais ce qu’un tel livre faisait dans une si luxueuse galerie. Les photos n’étaient qu’un long reportage, totalement inintéressant.

En regardant le nom de photographe, je découvre avec stupeur qu’il s’agissait du propriétaire de la galerie. Je tombais de haut. Comment pouvait-il mettre un trait travail en avant ? Je me souvenais parfaitement de ses critiques sur mes collections.

J’ai alors compris que je m’étais trompé. Cette galerie n’était pas du tout ce que je recherchais. Dire que j’avais été désespéré par la réponse est que j’avais mis quelques jours à m’en remettre. Ça n’en valait vraiment pas la peine. J’avais finalement dépensé le prix d’un billet d’avion mais la leçon valait vraiment la peine.

Cette expérience m’a beaucoup appris sur la manière dont je devais recevoir les critiques. Je ne l’ai jamais oublié.

C’est après cette expérience que j’ai rédigé une méthode pour critiquer et surtout comment recevoir des critiques.

C’est ce que je vais partager avec vous.

Une définition de la critique photographique

Il existe plusieurs définitions de la critique. J’ai retenu la suivante.

La critique c’est l’art de juger des œuvres artistiques. Elle permet à une personne de porter un jugement.

Si j’applique cette définition à la photographie, je peux donc dire que :

La critique photographique, c’est l’art de juger des photographies artistiques ou illustratives.

Le but de la critique photographique

Chaque année, je participe à un concours national de photographie aux États-Unis. Chaque participant doit fournir quatre photographies imprimées et présentées dans les encadrements. C’est un budget de plusieurs centaines de dollars. Des milliers de photographes préparent ce concours. Il n’y a pas de classement comme on l’entend habituellement. Des notes sont données à chaque tirage.

L’important pour moi ce n’est pas seulement les notes. Le plus important c’est la critique. Je paye 100 $ supplémentaires pour avoir les critiques enregistrées.

C’est le point essentiel. Que j’obtienne des bonnes ou des mauvaises notes, il est essentiel pour moi de connaître les raisons de celles-ci.

Le but d’une critique est de savoir quelles sont les points forts des photographies que ce soit pour la composition, le cadrage, le message transmis.

Pour chaque tirage il y a quatre juges. C’est très intéressant d’avoir des critiques objectives.

Le but de la critique et de vous permettre de progresser en créant de meilleures photos. Mais c’est aussi vous aider à mieux regarder le travail photographique des autres.

Pourquoi gérer la critique en photographie ?

La réponse à cette question est essentielle. En effet, recevoir des critiques qui ne vont pas dans le sens que vous souhaitez est souvent difficile écouté. Beaucoup de photographes le prennent mal. Ils dépriment. Ils se sentent dévalorisés. Parmi eux, de nombreuses personnes vont arrêter cette activité.

Si vous faites partie de ces personnes, voici ce que je vous recommande.

Si vous avez choisi la photographie comme un moyen d'expression et si la photo est votre passion alors vous ne devez pas prendre mal les critiques.

Une critique doit toujours vous permettre d’avancer dans votre art pour aller plus loin.

Une critique a pour but de vous aider à devenir encore meilleur.

Une critique a pour but d’évaluer pour améliorer et aider.
Aristote.

En aucun cas, des mauvaises critiques ne doivent vous empêcher de créer. D’une part, la personne qui critique n’a peut-être pas les compétences et les outils pour le faire. D’autre part elle est peut-être mal intentionnée et le but de sa vie et de briser les rêves des autres.

Apprendre à gérer les critiques vous permettra de vous construire un bouclier qui vous protégera. Vous saurez distinguer les critiques intéressantes et celles qui ne le sont pas. Cela vous permettra de créer des photos encore plus intéressantes, qui ont du sens et qui vous ressemblent.

De manière générale, j’ai constaté que :

  • Les personnes qui ont confiance en elles ont tendances à prendre les critiques de manière positive.
  • Les personnes qui manquent de confiance en elles prennent les critiques de manière défensive.

Comment gérer la critique de vos photographies ?

Maintenant que vous avez compris que bien gérer la critique vous permettra de progresser et de créer de meilleures photos, je vais vous expliquer comment gérer les critiques de votre activité photographique.

Lorsqu’on vous fait une critique de vos photographies, elle doit reposer sur des critères précis et constants.

Si ce n’est pas le cas, oubliez-la et passez autre chose.

Des critères de base doivent être bien définis. Ils doivent être clairs. Ils doivent être les mêmes pour tous les jugements. Si vous ne connaissez pas ces critères d’évaluation, oubliez la critique. Elle n’a aucun intérêt pour vous car vous ne saurez pas ce qui la motivée.

N’oubliez jamais que la photographie est une discipline artistique. Elle permet à une personne de s’exprimer.

L’art de la critique doit tenir compte de l’aspect technique des photographies mais aussi de l’idée exprimée par l’auteur. Les deux critères la même valeur.

Si vous recevez des critiques et que l’un des critères prévaut sur l’autre de manière significative, oubliez-les. Le critique n’est pas sa place.

Demander votre guide pour donner de l'impact et du sens à vos photos

Demandez votre guide gratuit '50 pages de conseils pour donner de l'impact et du sens à vos photos'

De même si vous jugez une photographie avec vos goûts personnels, ce n’est pas suffisant. Vous devez aussi connaître les techniques employées et si elles ont bien été employées.

Quand vous recevrez des critiques, elles doivent toujours être bienveillantes. Une critique a toujours pour but de faire progresser celui qui s’y soumet et enrichir celui qui la pratique.

Si quelqu’un critique vos créations photographiques, regardez comment il fait avant de lui donner du crédit.

Regardez si cette personne est légitime ; si elle est une autorité dans son domaine, si vous pouvez lui faire confiance. Soyez très prudent et très vigilant sur les personnes qui vous critiquent. C’est le meilleur conseil que je puisse vous donner.

une critique bien pesée vaut de l’or.
Elon Musk.

Maintenant que je vous ai expliqué pourquoi et comment gérer la critique de vos photographies, je vais vous donner cinq critères simples pour critiquer une photographie.

Cinq critères simples pour critiquer une photographie

 

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
Comment puis-je vous aider à créer des photos?