La photographie est un art différent des autres

Cette photographie d'un cerf en Europe à l'aurore est une approche artistique.
Cette photographie d'un cerf en Europe à l'aurore est une approche artistique.

Qu’est qu’une œuvre d’art?

De manière très générale, une œuvre d’art est un élément physique esthétique ou une création artistique. Le mot esthétique implique l’action de provoquer chez ceux qui vont la regarder le sentiment que quelque chose est beau. Le concept de beauté étant très subjectif car il dépend de l’interprétation de chacun, une œuvre d’art peut plaire à un certain public et déplaire à une autre.

Dans le cas particulier des arts visuels comme la photographie, une œuvre d’art est donc un objet physique qui remplit une fonction esthétique.

En photographie une œuvre d’art peut être considérée comme un élément au sein de l’œuvre globale du photographe.

Une œuvre d’art est qualifiée ainsi car elle transmet des messages. Elle soumet le regardeur au questionnement, à la rêverie. Elle est émotionnelle.

Une création purement descriptive n’est pas une œuvre d’art. Le photojournalisme ou la photographie de reportage ne produisent pas des œuvres d’art car ce sont des disciplines purement illustratives.

Pourquoi la photographie est-elle un art différent des autres

La photographie est une véritable discipline artistique.

Elle fait partie d’un groupe plus large appelé le 3ème art que l’on nomme aussi les arts médiatiques ou du 7ème art que l’on appelle les arts visuels.

Pourtant la photographie est un art différent des autres car elle s’appuie sur la réalité. Le photographe à l’aide des techniques de développement va produire une œuvre qui est une interprétation de cette réalité qu’il a vue au moment de la prise de vue.

Dans mon blog consacré à l’approche photographique, je ne parle pas des techniques de photocomposition ou de photomontage comme je l’ai dit précédemment.

Ces procédés créatifs ne sont plus de la photographie mais du photographisme. Le créateur se sert de plusieurs photographies pour créer un univers en deux dimensions qui n’a rien à voir avec un univers réel au moment d’une prise de vue. Même si c’est une interprétation du monde réel, la création n’a plus rien de réel.

Pour moi, la photographie artistique reste malgré tout une interprétation d’une scène réelle, avec des techniques de développement. Le but étant d’accentuer certains éléments pour créer des émotions ou provoquer des sentiments.

Quelles sont les limites que doit s’imposer un photographe

Souvent, lors de mes stages photo ou de mes conférences photo, j’explique que le simple fait de cadrer une photo est un acte qui dénie la réalité. En effet, lorsque je photographie un paysage ou un animal, le fait de supprimer dans le cadrage des éléments perturbateurs qui n’apportent rien à la bonne lecture de la photo est un acte qui ne montre pas le monde réel.

Je choisis un cadre pour montrer une scène précise et attirer l’attention du spectateur. Je veux éviter tous les détails inutiles qui viendraient perturber la délivrance du message.

Lorsque je crée une photographie artistique, je recadre, puis je change les couleurs en les saturant ou les supprimant dans le cas d’une photo en monochrome.

Dans ma démarche photographique et artistique qui est éthérée et onirique, j’aime que les fonds soient flous et que les environnements soient crémeux comme pour mes photographies d’oiseaux.

Demander votre guide pour donner de l'impact et du sens à vos photos

Demandez votre guide gratuit '50 pages de conseils pour donner de l'impact et du sens à vos photos'

Il est certain que je gomme des détails autour des centres d’intérêts de la photo pour ne pas perturber l’ambiance que je veux créer. Mais je n’ajoute jamais de nouveaux éléments. J’en supprime parfois comme une branche, une touffe d’herbe ou un câble électrique. Mais cette suppression s’apparente à la technique du recadrage.

Mes limites dans la retouche se limitent à créer une photo à partir d’une scène existante. J’accentue les lumières, les reflets. J’accentue par exemple des détails dans des ciels nuageux. Je modifie les textures. Mais tous les changements que j’opère se font toujours sur des éléments photographiés lors de la prise de vue originale.

Pour moi, ce sont les limites que doivent s’imposer un photographe artistique lors de la création d’une œuvre.

Finalement

La photographie peut être artistique ou purement descriptive.

Si un photographe décide de réaliser des clichés artistiques, c’est qu’il veut délivrer des messages, des émotions, partager des états d’âme. Mais il peut aussi vouloir partager sa vision du monde avec le plus grand nombre. Quoiqu’il en soit, c’est un acte de partage.

Mais il doit s’imposer des limites à ne pas dépasser comme de ne pas intégrer des éléments non présents au moment de la prise de vue. Dans ce cas, il devient un photographiste et sort du domaine de la photographie.

Le rôle du photographe artiste est de partager, de faire rêver mais le réel lui sert de support. Il peut l’interpréter, le transcender mais ne pas le déformer en y ajoutant des éléments. Je pense qu’il ne doit pas déroger de cette règle. En tout cas, c’est celle que je m’impose dans mon travail quotidien.

Soyez humble, constant(e), patient(e), persévérant(e) et persistant(e) car le chemin pour s’approcher de l’excellence est long.

 

Comment puis-je vous aider à créer des photos?