Vous êtes dans cette rubrique : Accueil > Stages > Comptes rendus

Compte-rendu du stage de photo animalière en affûts flottants en Dombes du 1 juin 2019

Pour ce premier stage de photo animalière en Dombes durant l’année 2019, j’avais loué 16 étangs.

J’avais mis en place 10 affûts flottants.

Les lumières ont été magiques. Ce stage a été placé sous le signe de la créativité. Les stagiaires ont réalisé des photos extraordinaires et sont allés au-delà de la simple photographie naturaliste.

Les participants au stage de photo animalière en affûts flottants du 1 juin 2019 en Dombes. Accroupis : Alain et Robert. Debout : Jean-Luc, Sylvie, Francine et Christiane.
Les participants au stage de photo animalière en affûts flottants du 1 juin 2019 en Dombes. Accroupis : Alain et Robert. Debout : Jean-Luc, Sylvie, Francine et Christiane.

Le commentaire écrit et oral des participants

Francine Francine.
Le commentaire audio de Francine. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

J’étais déjà venue l’année pour un stage en Dombes avec toi. Il s’était très bien passé. Je m’étais régalée avec beaucoup d’oiseaux et d’excellentes conditions. J’avais fait de belles photos. Cela m’a donné envie de poursuivre dans cette voie et de revenir car il y avait certaines espèces que je n’ai pas photographiées. Surtout, il y avait des photos que je voulais faire. Je voulais continuer à progresser en photo animalière. Pour cela, la Dombes est vraiment exceptionnelle.

Cette année, je voulais photographier en particulier des hérons pourprés, des grèbes castagneux. Cette année, j’y suis arrivée. J’ai vraiment des grèbes castagneux en gros plan. C’était vraiment intéressant. La Dombes c’est vraiment exceptionnel pour la photo animalière en ce qui concerne les couleurs, les lumières, les étangs. Ils sont très beaux avec beaucoup d’oiseaux. Ce sont des conditions optimales pour la photo animalière.

Cette année j’ai acheté mon 500 mm. En venant, j’avais comme des objectifs techniques très particuliers. Je voulais déjà progressé avec mon nouvel objectif. Je ne voulais pas toujours être dans le questionnement technique. Je voulais m’orienter vers de la photo minimaliste. J’aime isoler un sujet dans son environnement. Je trouve ça très beau. Je m’étais aussi fixée des objectifs artistiques. J’y suis parvenu en partie. C’est compliqué. C’est un travail de longue haleine. J’ai commis quelques erreurs techniques. Mais globalement, je suis très satisfaite de mon stage de photo animalière en Dombes. Les lumières ont été très belles avec de très bonnes conditions. Le fait d’évoluer dans la nature est toujours un très grand bonheur.

Je pense que tes exposés techniques notamment sur Photoshop vont m’aider à développer mieux mes photos. Le fait que tu enregistres les cours sous forme de tutoriels avec lesquels qu’on peut repartir chez nous pour les écouter va nous permettre d’améliorer nos photos.

Le travail de développement à la maison va être facilité. Je vais beaucoup progresser sur Photoshop. Le post traitement est devenu essentiel pour la photo animalière. Ils n’est pas possible de faire de belles photos sans les post traitées. Tes explications m’ont beaucoup m’aidé.

L’organisation est très bien. Le gîte vraiment est très confortable. C’est optimal. On ne se gêne pas car il y a beaucoup d’espace. Il y a de grandes pièces, de grands espaces. La cuisine est excellente. Les affûts sont très légers, très pratiques à utiliser. Ils fonctionnent très bien. On peut vraiment s’approcher des oiseaux sans les gêner. Tout est très bien. C’était vraiment le top à tout niveau. Cette les condition était optimale pour ce stage.

Si je devais conserver un bon moment de ce stage ce serait les rencontres avec les oiseaux. Ils étaient vraiment très présents. Mais surtout la convivialité et les échanges avec les autres photographes. C’était très important pour moi. L’ambiance était très sympathique et décontractée. Ce qui fait aussi la réussite du stage.

Email du 27 juin 2019

Merci beaucoup à toi pour ce très beau stage dans la Dombes.

Toute ton organisation était au top, depuis la qualité de l'hébergement, celle des repas majoritairement bio, la fiabilité des affûts et bien sûr ton choix des étangs plein de beautés et si riches en oiseaux.

Tes conseils personnalisés et toujours pertinents, ta pédagogie (ta nouvelle idée de tutoriels est excellente), ton écoute, ta gentillesse, ta disponibilité, tes encouragements ont permis une réussite totale de ce stage.

Il s'agissait pour moi de mon 4 stage avec toi et tu y as apporté des nouveautés. Ainsi, j'ai progressé sur le plan technique et j'ai peaufiné mon style photographique.

A moi maintenant de traiter toutes ces belles photos durant cet été et qui me permettra de me replonger dans la sublime beauté de ce monde de la Dombes.

Merci beaucoup à toi pour ces souvenirs inoubliables.

Christiane Christiane.
Le commentaire audio de Christiane. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

J’avais déjà participer avec toi un stage concernant les faons en Charente-Maritime. C’est mon premier stage avec toi en affûts flottants. Je suis venue avant tout pour faire de l’affût flottant. J’avais déjà construit un affût personnel. Il a été détruit par des gamins qui l’ont trouvé aux abords d’un lac. Ils ont joué avec puis ils l’ont détruit. Avant d’acheter un matériel, je voulais essayer avec toi. C’était aussi l’occasion de découvrir la Dombes.

Mais finalement, j’ai découvert beaucoup plus que ça. J’ai réfléchi à ma pratique de la photo, de la photo animalière, des oiseaux en particulier. Grâce au cours j’ai pu faire de l’introspection. Je repars avec un lot de photos d’un style tout à fait nouveau pour moi. Je n’avais jamais fait de telles images. Je suis assez contente.

Durant ce stage, j’ai testé des photos plus créatives, plus artistiques. Je cherchais à réaliser des photos qui ne soient pas naturalistes. J’ai vraiment des photos étonnantes à mes yeux. Elles surprendront certainement les gens qui ont l’habitude de regarder mes images.

J’habite en Suisse. Je connais la Dombes de nom. Les étangs que tu avais choisis sont très variés. Il y en a des grands et des petits. Certains ont énormément d’oiseaux. On ne sait même plus comment les isoler pour prendre une photo minimaliste par exemple. D’autres sont moins riches. Nous devons faire preuve de patience, chercher les oiseaux. Les paysages en Dombes sont magnifiques. Il est possible d’avoir de belles lumières, des couchers et des levers de soleil superbes.

Les reflets sur l’eau sont magnifiques, extraordinaires.

Les premiers jours du stage ont été très denses. On n’était pas encore dans le rythme du lever très matinal. Se lever à 4h30, ce n’est pas facile. Ensuite il y avait les exposés photos qui se sont succédé matin et après-midi. C’est vrai qu’au bout de deux ou trois jours j’avais envie de me poser un peu. Alors que sur la fin de la semaine, le rythme s’est allégé. Tu aurais pu par exemple conserver les explications sur Photoshop pour la fin du stage. On se serait un peu plus reposé.

Si je devais garder un bon moment de ce stage, c’est l’étang sur lequel on débouche un canal avec des dizaines d’idées et d’oiseaux au matin. C’était absolument incroyable des hérons pourprés, des ronds cendrés, des bihoreaux, les aigrettes. C’était moment incroyable c’était extraordinaire.

Sylvie Sylvie.
Le commentaire audio de Sylvie. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

e suis l’épouse de Francine. Je suis accompagnatrice. Je ne suis pas photographe. J’ai parfaitement profité de ces vacances. Je suis déjà venue l’année dernière. J’adore les revues photo.

J’ai pu travailler pendant cette semaine. J’ai fait aussi un type tourisme. Et j’admire les progrès de Francine ainsi que les photos des autres participants.

La Dombes pour moi, c’est beaucoup de repos malgré le réveil très tôt. Mais la région est magnifique. J’aime la nature, les oiseaux. Les étangs proches de la maison sont en eau. On peut voir les oiseaux avec les jumelles. C’est vraiment très agréable. La piscine à disposition du gîte est un vrai plus. Avoir un maillot de bain et aller se baigner durant la journée est un vrai plus.

Les repas sont excellents. Tu cuisines très bien. C’est agréable de rester au gîte pour prendre les repas. On ne perd pas de temps pour aller au restaurant.

Je ne me suis jamais ennuyée pendant ce stage. Je recommande aux personnes qui ont des conjoints de venir avec eux. L’ambiance est excellente. J’ai beaucoup appris à ton contact et notamment comment faire pour analyser une photo. Je trouve cela passionnant.

Jean-Luc Jean-Luc.
Le commentaire audio de Jean-Luc. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

C’est mon premier stage photo avec toi. J’avais déjà fait un stage en affût flottant il y a six ans en Dombes. J’avais fortement envie de repartir sur les étangs. Je te connaissais par l’intermédiaire de ton site. Je m’étais inscrit à ta newsletter. J’ai trouvé tes articles très intéressants. Ton approche est très intellectuelle et très artistique. Je suis plutôt un photographe très instinctif et très basique. J’avais envie de réaliser des photos avec plus de philosophie et mettre un côté un peu plus artistique. Je voulais mettre beaucoup plus de pensée dans mes photos.

Ce que j’apprécie durant ton stage c’est ta convivialité, ta gentillesse vis-à-vis de tous. C’est quelque chose d’assez extraordinaire. J’ai déjà fait des stages avec d’autres personnes mais je n’ai jamais rencontré quelqu’un avec une telle écoute.

Les autres participants étaient tous super. Il n’y a que des bonnes choses à dire sur les gens qui m’entourent.

Au niveau des oiseaux, je n’en ai pas vu autant qu’il y a six ans mais je ne regrette pas du tout. J’ai réalisé des photos que je n’avais jamais faites. Mais rien que ça, ça valait vraiment la peine de venir à ce stage.

Mon approche photographique a changé. J’ai essayé de créer quelques photos artistiques indépendamment des oiseaux. J’ai essayé aussi avec les oiseaux mais sans qu’ils soient le sujet principal. Je suis particulièrement fier d’une photo lever de soleil que j’ai fait juste dans l’étant derrière le gîte. Je n’aurais pas réalisé cette photo il y a six ans. Ce n’est pas que je n’aurai pas été capable de la faire mais je n’aurais pas eu l’idée. Avant, je venais pour les oiseaux. Mais maintenant j’élargis un peu mon spectre visuel je vois des photos différentes. Je mets plus les oiseaux dans l’environnement. J’avais une approche très naturalisée et très descriptive. Je me suis écarté de ce type d’images. J’ai essayé de mettre des oiseaux dans l’environnement.

J’ai ajouté une corde à mon arc pendant ce stage. Cette corde, je ne la pinçais pas avant. Je ne la jouais pas. Pendant ce stage, j’ai pris conscience de photographier les oiseaux un petit peu moins grand, plus dans leur environnement. C’est un autre type de photos. Je suis content que tu m’as expliqué les techniques. Je prends plus de recul.

Tes exposés m’ont beaucoup aidé à développer ma démarche photographique. Je ne suis pas forcément des conseils la lettre. Nous avons tous un peu notre routine. Mais c’est surtout l’esprit qui est autour qui permet de réfléchir, de changer, de voir les choses sous un autre angle. J’ai pu développer une approche un peu différente de celle que j’avais. Maintenant je suis plus ouvert, je suis plus à l’écoute des autres.

Ton stage était bien organisé. Ce qui est dommage c’est parfois le soir on quitte un peu tôt. Neuf heures c’est un peu tôt on ne peut pas bénéficier de la lumière du matin et bénéficier de la lumière du soir. Il faut choisir pour ne pas être fatigué. Mais sinon le rythme est excellent.

Si je devais conserver un bon moment ce serait peut-être mon arrivée et ma rencontre avec toi ; la découverte du gîte. Et tout se joue à cet instant. Je suis très sensible à mes premières impressions. Quand une première impression est bonne, il n’y a pas de problème. C’est ce qui s’est passé. Cela a duré toute la semaine. C’est cette arrivée dont je me souviendrai mieux.

Robert Robert.
Le commentaire audio de Robert. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

C’est mon troisième stage en affût flottant avec toi. J’ai un travail qui est extrêmement prenant. Venir à tes stages me permet de casser la routine habituelle de ma vie. Je peux m’immerger dans la nature, cherchez la communion avec elle. C’est un moyen de me ressourcer. C’est le premier élément.

Par ailleurs, ce que j’apprécie dans tes stages c’est la possibilité de me lancer des défis. Je suis motivé, j’éprouve du plaisir. Je peux m’engager dans une démarche qui pousse à être créatif. Cela m’oblige à pousser mes limites. C’est un moyen pour moi de me reconfigurer et de changer ma vie. Je peux vivre ainsi des nouvelles expériences. Chaque stage est porteur d’une nouvelle expérience. Même si par ailleurs on voit moins ou les mêmes espèces mais on peut photographier de nouvelles lumières, de nouvelles attitudes. C’est ça que je trouve très intéressant.

Pour cette année 2019, mon nouveau défi c’était d’avoir une approche créative esthétique. C’est ce que tu essaies de nous enseigner pendant tes exposés. Tu sais nous faire prendre conscience de l’importance d’une démarche qui va consister à rechercher l’environnement, le décor et la lumière et ensuite seulement les oiseaux.

Je pense avoir développé ce que tu appelles la conscience photographique. Moi, j’ai une attirance pour le comportement, l’attitude et la dynamique d’un oiseau. Mais maintenant j’essaie de favoriser l’esthétisme, le message. Et maintenant j’arrive à imaginer une scène avec un décor, des jeux lumière dans lesquels j’inscris mon sujet. C’est la cerise sur le gâteau.

Pour moi cette année c’était vraiment d’appliquer ta théorie du décor de la lumière et des oiseaux. C’est l’un des défis que je m’étais fixé. Je voulais vraiment progresser. Et c’est ce qui permet d’avancer et de venir d’une année à l’autre. La première année tu avais déjà insisté sur ces points. Mais je n’avais pas été suffisamment attentif mais là avec la répétition, le fait de revenir et d’entendre sans arrêt les mêmes messages j’ai prêté beaucoup plus attention.

Maintenant j’essaie de d’embellir une espèce j’ai photographie d’une manière différente. J’essaie de l’embellir avec la lumière et les décors. Et c’est ça le but de ma recherche.

Durant ce stage, j’ai pu développer une nouvelle démarche photographique. Sur les étangs les plus difficiles, où il y a le moins d’oiseaux c’est là que j’ai pu développer beaucoup ma créativité.

J’ai apprécié l’ambiance et la convivialité ce stage. J’ai beaucoup apprécié le ton attention. La nouveauté cette année est l’apport des tutoriels avec les exposés que tu enregistres. Maintenant je peux repartir chez moi et les visualiser plus tard. Je ne prends plus de notes. C’est beaucoup mieux comme ça car je peux maintenir mon attention pendant des exposés. Tes exposés enregistrés ont une véritable dimension éducative.

J’apprécie vraiment ta démarche et ton empathie.

Alain Alain.
Le commentaire audio de Alain. (cliquez sur le bouton play pour démarrer) :

C’est mon premier stage de photo avec toi. Je suis ravi d’avoir participé à ce stage de photo animalière en Dombes. C’est au-delà de ce que j’étais venu chercher.

J’adore la nature. J’ai été gâté. Les sites sont magnifiques. Au niveau des cours, j’ai été passionné par tout ce que tu expliquais. J’ai appris beaucoup de choses avec beaucoup d’intérêt.

C’était aussi la première fois que je rentrais dans un affût flottant. Je me suis bien adapté grâce à tes conseils. J’ai découvert une région merveilleuse. Je me languis de revenir.

Mais objectifs en venant à ce stage de photo animalière en Dombes, c’était de photographier des animaux suivant un autre angle. Je fais pas mal de photos depuis les berges. Mais, j’ai vu des photos sur ton site. J’ai été attiré par le type de photos que tu faisais. Je me demandais ce que c’était que de photographier des oiseaux à leur niveau.

J’ai été ébloui par la beauté de la lumière et par le comportement des animaux. J’ai beaucoup appris sur à la suite de toutes tes explications. J’ai beaucoup apprécié de les voir et de les observer.

Demandez votre guide comment choisir le stage photo de vos rêves

Demandez votre guide gratuit '50 pages de conseils pour choisir le stage photo de vos rêves'

Je suis de Marseille. Je vis dans les Bouches-du-Rhône. La Dombes est une région merveilleuse que je ne connaissais pas. La première chose qui est fascinante, c’est que on a l’impression de se poser. C’est la sérénité, le calme, la gentillesse des gens qui sont adorables. C’est vraiment en rapport avec la nature, avec la lumière, les couleurs. C’est un endroit reposant, plus serein que quand on est dans les Bouches-du-Rhône.

Tes exposés techniques m’ont apporté beaucoup sur la photo animalière. Sur les points purement photographiques, les compositions, les cadrages, les conseils que tu as donnés sont vraiment très importants. Ils ne sont pas toujours facile à mettre en œuvre au début. Mais tu as donné beaucoup de notes et beaucoup de documents. Cela va m’aider.

Maintenant je sais bien cadrer et bien composer.

Tu nous apportes aussi beaucoup sur la partie technique sur la retouche photo avec Photoshop et Lightroom. Et tu nous as prodigués beaucoup de conseils sur les plug-ins et les logiciels qu’on doit utiliser pour développer les photos.

L’ambiance dans le stage a été excellente. J’en discutais avec Robert. J’ai découvert des gens avec qui c’était facile de communiquer. L’atmosphère était très agréable, très conviviale. Tous les photographes avaient l’amour de la nature.

J’ai plein de bons moments en tête concernant ce stage. C’est difficile à en isoler un. Mais je crois que le meilleur moment, c’est certainement la première fois je suis rentré dans l’affût et la première photo que j’ai faite. Je n’avais jamais vu ça. Les reflets des arbres dans l’eau, la lumière feutrée, douce. C’est exactement ce que je recherchais

Quelques photos prises par les participants du stage de photo animalière an affûts flottants durant la semaine du 1 juin 2019

Cliquez sur chaque vignette pour l'agrandir.

Voulez-vous partager cet article sur vos réseaux sociaux?


La confiance de mes clients est mon meilleur atout pour vous convaincre de participer à l'un de mes stages photo.

  • 110 stages photo de 1 ou 2 semaines organisés
  • 862 participants m'ont fait confiance.

Dernière mise à jour de ces données le 25 janvier 2022.


Demandez votre guide comment choisir le stage photo de vos rêves

Demandez votre guide gratuit '50 pages de conseils pour choisir le stage photo de vos rêves'

Venez découvrir comment créer des photos intéressantes qui vous ressemblent

Reconnectez-vous à la nature avec mes stages de photo. Laissez-moi vous aider à créer des photos inspirantes et intéressantes que ce soit pour participer à des concours, exposer ou encore publier dans des magazines. Vous étudierez les différentes étapes depuis la prise de vue au développement avec un ordinateur.

Découvrez mon travail de photographe professionnel en visionnant ce reportage diffusé sur France 3. Ce reportage décrit mon activité en photographie animalière et de paysages. Il suffit de cliquer sur le bouton "Play" pour démarrer la lecture du film.

Recevez gratuitement des conseils pour donner de l'impact et du sens à vos photos. Abonnez-vous pour recevoir régulièrement des articles.

Contactez-moi par email

Amar Guillen. Artiste photographe professionnel de la nature.

Amar Guillen est un artiste photographe. Il crée des photos d'art de la nature. Amar exprime en images et en émotions les mystères infinis que recèle la nature. Il a développé un langage photographique personnel, artistique et contemplatif.

La quête de Amar Guillen est de mettre en lumière la préciosité de la nature et de la sublimer.

Son aventure avec la photographie commence en 1987 lorsqu'il achète son premier appareil photo. Il commence à ressentir à cette époque, une véritable fascination pour les paysages somptueux qui l'entourent et la faune qui les peuple. Le besoin d'exprimer ses émotions en image se fait déjà ressentir.

En 2003, il devient photographe professionnel de la nature. Depuis, il se consacre entièrement et professionnellement à la photographie artistique. Ses recherches se cristallisent autour de l'espace sous-marin, de l'univers animalier et des paysages terrestres.

 

Comment puis-je vous aider pour votre stage photo?