Pourquoi et comment juger une photo de manière subjective

Lorsque vous jugez des photos, qu’elles soient personnelles ou celles des autres photographes, vous utilisez certainement des critères dits objectifs.

Mais pourquoi n’utiliseriez-vous pas des critères purement subjectifs dans certains cas ?

Pourquoi ne pas ajouter de nouveaux outils à votre panoplie ?

Je vais vous expliquer que les critères subjectifs sont aussi un excellent moyen de juger une photo.

Photo en noir et blanc d'une raie manta aux Maldives pendant une plongée de nuit. Photographie par Amar Guillen, artiste photographe.
Raie manta aux Maldives pendant une plongée de nuit : élégance, curiosité sont les mots qui la qualifient la mieux.

Encore un article sur le jugement photographique

En lisant le contenu de cet article, vous pensez certainement « encore un article sur le jugement photographique ».

Vous avez raison. J’ai consacré plusieurs articles à cette thématique. Vous pouvez la retrouver sur cette page.

Si j’ai écrit article c’est parce que je crois que le jugement photographique est un acte essentiel à notre activité créative et artistique.

Que ce soit vous ou moi, nous sommes toujours jugés en tant que photographes par des néophytes, des non-photographes, ou des photographes que nous côtoyons.

Souvent, je reçois des messages me disant « J’aime beaucoup ce que vous faites », « J’aime vos photographies de nature », « J’apprécie la manière dont vous envisagez la photographie ».

Bien sûr tous ces commentaires sont positifs. Ils sont agréables à lire. Ils m’encouragent à continuer chaque jour. Je n’ai pas mis d’exemples de commentaires négatifs car je n’en reçois jamais.

Je suis lucide. C’est uniquement parce que les personnes qui n’aiment pas mes créations photographiques ne me contactent pas.

Mais je suis certain qu’il y a autant de personnes qui apprécient ce que je fais que de personnes qui n’apprécient pas. Tout dans notre monde est une question d’équilibre.

Ce que vous devez retenir de ces quelques lignes c’est que le jugement photographique est aussi important que l’acte de création lui-même.

Il est aussi important que la définition de votre démarche photographique.

Si j’écris autant d’articles sur le sujet c’est parce que personnellement, chaque jour je dois juger mes photos à proposer pour des galeries.

Je dois aussi juger les photos des autres photographes pour trouver de nouvelles voies d’inspiration !

Que ce soit vous ou moi, nous passons notre temps à juger que nous en soyons conscients ou non.

Cet article a pour but de vous fournir de nouveaux outils à votre boîte créative pour que vos photos sont encore plus intéressantes.

Il s’inscrit au même titre que les articles concernant le cadrage la composition la gestion du bouquet l’identité photographique etc.

Le jugement photographique est un acte salutaire

En tant que photographe, vous êtes toujours dans un état de jugement.

Lorsque vous créez des photos sur le terrain, vous êtes juge de vos propres photos.

Lorsque vous participez à une exposition aux que vous regardez les photos des autres photographes sur Internet, vous jugez des photographes les images qu’ils ont créent.

Quand vous jugez vous donner toujours votre opinion sur des photographies.

Vous le faites mentalement ou oralement. Vous ne pouvez pas vous en empêcher. C’est une attitude tout à fait normal. En effet, juger vous permet de progresser, d’avancer dans votre quête pour créer des photos intéressantes.

Vous voulez que les autres personnes qui vont regarder vos photos donnent un jugement qui vous fasse plaisir. Vous allez être heureux, satisfait. Vous allez être encouragé. Vous allez continuer de créer d’autres photographies que vous soumettrez de nouveaux à votre audience.

C’est cette boucle vertueuse que nous recherchons tous en tant qu’être humain créatif.

Le jugement photographique est à la base de tout.

C’est pour cette raison qu’il est si important.

Si vous n’exercez pas votre jugement photographique, vous ne pourrez pas trouver l’inspiration. Vous ne pourrez pas vous améliorer. Vous ne progresserez pas. Vous arrêterez la photographie.

Juger, mais surtout savoir juger est un acte salutaire. Vous avez de méthodes à votre disposition :

  • Utiliser les critères objectifs.
  • Utiliser des critères subjectifs.

Les critères objectifs

La morale et l’éthique font penser et nous obligent à appliquer des critères objectifs pour juger.

Je suis d’accord que pour juger des photos durant un concours, il est absolument nécessaire d’établir un classement avec une grille claire, homogène, objective. Tous les participants seront ainsi sur un pied d’égalité.

J’ai détaillé dans différents articles des méthodes qui permet d’effectuer des jugements objectifs voici quelques liens :

Les méthodes utilisant des critères objectifs sont parfaites pour juger des photos de concours.

Mais sont-elles adaptées lorsque vous jugez une photo que vous voulez acheter ou que vous voulez exposer chez vous sur l’un de vos murs ? Sont-elles adaptées pour juger une série que vous allez proposer à un festival ?

La réponse est non.

Vous devez adopter une méthode de jugement subjectif.

Définition d’un jugement subjectif

Avant de continuer, il m’apparaît important de vous redonner la définition de l’adjectif subjectif.

Dans le dictionnaire, subjectif est défini comme :

Propre à une personne en particulier, à son affectivité.

Un jugement est subjectif s’il appartient à la conscience. Il dépend de vous. C’est un point de vue particulier.

Il reflète vos passions, vos préjugés et vos choix personnels. Quand vous jugez de manière subjective, vous jugez avec partialité.

Application à la photographie

Juger subjectivement des photographies signifie que vous allez juger avec vos goûts personnels, vos expériences, votre éthique, votre morale.

Vous allez juger simplement en fonction de votre âme.

C’est assez passionnant car vous allez donner un avis qui va refléter ce que vous avez au plus profond de vous.

Mais attention, car il existe des travers et un piège terrible dans lequel vous devez éviter à tout prix de tomber.

Pourquoi juger de manière subjective ?

Juger de manière subjective des photos, vous permet de donner un avis uniquement en fonction de ce que vous ressentez.

Vous pouvez faire appel à votre culture générale, à vos émotions pour expliquer les raisons qui vous font aimer une ou des photographies.

C’est une autre méthode que celle du jugement objectif.

Juger de manière subjective permet de lancer et d’animer un débat. Ce qui n’est pas possible avec des critères de jugement objectifs car normalement ils sont consensuels.

Quand il y a débat, il y a échange d’idées et de points de vue sur un sujet donné.

Ces échanges vont vous permettre d’entendre, d’écouter d’autres arguments que les vôtres. Ils vont vous ouvrir de nouvelles portes créatives photographiques.

Vous allez écouter des propos qui vont vous donner de nouvelles idées soient pour améliorer vos photographies soient pour en créer de nouvelles.

Le débat contradictoire est toujours fascinant et intéressant.

Il peut vous aider à conforter vos opinions ou alors à les changer.

Par exemple si vous êtes un photographe de nature qui n’aime que le gros plan et que vous avez à juger des paysages en plans larges, vous allez peut-être comprendre pourquoi et comment utiliser des focales plus larges avec des profondeurs de champ plus grandes.

Demander votre guide pour donner de l'impact et du sens à vos photos

Demandez votre guide gratuit '50 pages de conseils pour donner de l'impact et du sens à vos photos'

Si vous aimez la photo animalière uniquement avec des plans rapprochés et serrés pour figer des expressions et des attitudes animalière, le fait de participer à des échanges, vous permettra d’entrevoir comment utiliser la photo de paysages pour mettre en valeur des animaux.

Juger de manière subjective vous permet aussi de mieux vous comprendre et de vous analyser, de mener une recherche introspective.

Lorsque vous regardez des photographies, si vous vous laissez aller dans vos commentaires vous allez parler, penser, réfléchir et dire comment vous ressentez le sujet photographié, le cadrage, la composition.

Ces réflexions et ce jugement vont vous aider à mieux cerner, définir, affiner, compléter votre why photographique et votre démarche photographique.

C’est un véritable plus et un atout pour vous. En effet vous allez bien au-delà du j’aime ou je n’aime pas.

Finalement, juger de manière subjective va vous aider à créer des photos plus intéressantes et à aller plus loin dans votre recherche créative.

Comment juger de manière subjective ?

 

Comment puis-je vous aider à créer des photos?