Une mauvaise photo est juste une photo faite pour un usage incorrect

Une photo conceptuelle abstraite réalisée dans un paysage de la Vallée Pétrifiée en Arizona.
Une photo conceptuelle abstraite réalisée dans un paysage de la Vallée Pétrifiée en Arizona.

Pourquoi trouvez-vous que certaines photos connues sont mauvaises ?

Vous êtes certainement comme moi. Vous vous demandez parfois comment des photos connues peuvent être autant encensées. Pourtant, elles n'ont rien de particulier.

Il m'a fallu des années pour comprendre ce phénomène. Lorsqu'un photographe connu réalise des photos, il a dans son audience des journalistes, des critiques d'art, d'autres personnes connues. La plupart d'entre elles ont accès aux médias sous toutes les formes : audiovisuels, magazines, télévisuels, etc.

Comme ces personnes médiatiques font partie de l'audience du photographe, c'est qu'elles apprécient son activité photographique. Même si les nouvelles photos sont d'une qualité moyenne pour vous, ou pour moi, elles vont sembler intéressantes pour ces personnes. Elles vont en parler dans les médias. De nombreuses personnes vont regarder ces photos.

Soit elles vont être attirées. Dans ce cas elles vont venir grossir l'audience.

Soit elles vont se dire que comme les médias en parlent, c'est forcément de bonnes photos, elles vont les aimer et en parler.

Dans les deux, l'audience va grossir et ces photos vont devenir connues.

L'important n'est pas que vous n'aimiez pas ces photos réalisées par quelqu'un de connu. L'important est qu'elles sont connues. Tout est une question d'intentionnalité et d'image que l'on donne.

Et vous, pensez-vous que vos photos sont bonnes ou pas ?

Je rencontre souvent des photographes amateurs ou professionnels.

Je leur demande de me montrer quelques-unes de leurs dernières photos.

Les amateurs me disent souvent en me les montrant" Elles ne sont pas terribles !

Les professionnels me disent souvent "J'aurais pu faire mieux".

Certaines personnes ne veulent pas me les montrer, car ils pensent que leurs photos sont mauvaises.

Finalement, je rencontre beaucoup de photographes qui pensent que leurs photos ne sont pas bonnes.

Et pourtant quand je les regarde, je trouve que la plupart sont intéressantes. Pas toutes, mais la plupart. Celles que je n'apprécie pas ne correspondent pas à mes goûts et à ma démarche photographique.

Mais si je fais abstraction de mes émotions et je reste objectif, elles peuvent être intéressantes. Je pense que pour la plupart des photographes, peut-être que c'est le cas pour vous.

Je vous recommande de ne pas juger vos photos de manière subjective. Laissez-vous le temps. Montrez-les. Vous allez surpris des commentaires qui vont être faits à leur sujet. N'hésitez pas à partager vos photos avec les autres. Vous verrez comme vous allez évoluer, changer, devenir différents. N'oubliez jamais que nous sommes des animaux sociaux. Nous n'existons que parce que nous entourés par d'autres personnes.

Photos pour des concours, des expositions, des reportages

Je le répète souvent durant mes stages photo ou mes conférences : toute photo a un usage.

Si vous créez une photo pour un usage particulier alors elle sera bonne pour cet usage. Elle deviendra mauvaise pour un autre usage.

Si vous relisez la petite histoire de cet article, vous comprenez maintenant que les photos que j'avais choisies pour le concours et le festival étaient mauvaises pour ces deux usages. Mais pour certains de mes clients, ce sont de bonnes photos. J'ai trouvé leur usage.

N'oubliez jamais que les photos de concours obéissent à des règles très strictes. J'ai écrit un article traitant de ce sujet. Il en est de même pour les photos d'exposition, pour la photo de reportages, pour la photo de stock, pour la photo de famille. Chaque photo doit être faite en pensant à un usage. À partir de là, elle est bonne pour cet usage et devient mauvaise pour les autres.

Comme toujours, cette règle n'est pas absolue. Il y a des exceptions à la règle. Il existe des photos qui sont bonnes pour différents usages. C'est le hasard, la chance. Mais ces photos sont rares. J'ai beaucoup réfléchi à ce sujet. J'ai compris que la plupart du temps, ces photos étaient marquées par une très grande intentionnalité photographique qu'elle soit voulue par le photographe ou prêtée par d'autres.

Si vous devez retenir quelque chose d'important, c'est de toujours photographier avec un but particulier et pour un usage précis. Vos photos seront toujours bonnes.

Ne pensez pas que vous faites de mauvaises photos. Le vrai problème est que vos photos n'ait pas trouvé l'audience. De ce fait, vous n'avez pas développé d'intentionnalité photographique ou que vous n'avez pas d'intentionnalité prêtée. Ce sont toutes ces raisons qui poussent de nombreux photographes à penser que leurs photos ne sont pas bonnes.

Tout est question de chance et de bon moment

Il arrive souvent qu'une photo ou des collections ne soient pas comprises immédiatement. Cela m'est arrivé. Cela m'arrivera encore. Cela vous est certainement arrivé. Ces photos arrivent peut être trop tôt ou alors elles n'ont pas eu de chance.

Pourtant, la persévérance et la pugnacité font que ces photos finissent par être reconnues comme bonnes. Elles perdent leur statut de mauvaises photos.

L'expérience m'a montré et j'ai appris qu'il fallait toujours laisser sa chance à des photos auxquelles on croyait. Il suffit parfois d'un petit coup de pouce du destin pour qu'elles soient reconnues et admirées.

Si des personnes vous disent que vos photos sont mauvaises mais que vous êtes persuadé du contraire, accrochez-vous. Ne lâchez rien. Continuer à les promouvoir. Trouvez-leur une autre histoire. Développez votre intentionnalité. Soyez persistant dans vos choix. La chance tourne !

Les photos que l'on jette dans le cadre d'un projet photo sont-elles mauvaises ?

Cette question est totalement légitime. La réponse est simple. Oui, elles sont mauvaises si elle ne correspondent pas au but que vous vous êtes fixé pour votre projet photo.

Elles sont mauvaises car elles ne remplissent pas les critères que vous vous êtes défini pour la réalisation des photos de votre projet.

Peut-être qu'elles ne sont pas bien nettes, pas très bien cadrées ou alors elles sont dupliquées. Les raisons ne manquent pas. Mais peut être que ces photos sont bonnes pour d'autres photographes qui n'ont pas le même niveau d'exigence que vous.

Personnellement, lorsque je fais des démonstrations d'editing de l'un de mes projets photo durant un stage, j'entends souvent des stagiaires qui me disent quand je supprime une photo « Tu ne vas quand même pas la supprimer. Elle est très bonne. » Et pourtant, je la supprime quand même car mes critères de sélection ne sont pas les mêmes que pour eux.

Donc si vous placez vos photos personnelles dans un contexte particulier et que vous les supprimez, c'est qu'elles sont mauvaises pour vous.

Juger une photo, ce n'est pas dire si elle bonne ou mauvaise

Mais à ce stade de l'article, vous allez me dire à quoi ça sert de juger si toutes les photos sont bonnes. La question est légitime.

La réponse est simple. Quand vous jugez, vous le faites dans un contexte particulier qui impose des critères particuliers.

Par exemple, si vous jugez des photos animalières, vous le faites dans un contexte animalier. Si le but est d'analyser des photos d'animaux sauvages et que vous voyez une photo d'animaux domestiques, vous allez la juger mauvaise. Pourtant, dans un concours d'animaux domestiques, elle gagnerait peut-être le premier prix.

Si vous jugez des photos de paysages naturels et que dans une photo, vous avez un paysage urbain, elle va devenir mauvaise dans le contexte.

Demander votre guide pour donner de l'impact et du sens à vos photos

Demandez votre guide gratuit '50 pages de conseils pour donner de l'impact et du sens à vos photos'

Que dire des photos techniquement floues ou mal cadrées. L'auteur les a peut-être trouvées intéressantes et de qualité. Elles auront certainement leur public. Il peut s'agir de personnes qui ne connaissent rien à la technique photographique, mais qui sont touchées par les sujets.

Tout est complètement subjectif. Il n'y a pas de mauvaises photos. Il y a juste des photos qui n'ont pas trouvé leur audience. Et si vous trouvez des photos mauvaises, c'est parce qu'elles ne répondent pas à vos critères esthétiques ou que vous ne savez pas les regarder.

Finalement

J'espère que cet article vous aura entrouvert une nouvelle manière de voir vos photos et celles des autres.

Les mauvaises photos n'existent pas. Il y a juste des photos qui n'ont pas trouvé leur audience. Le jugement d'une photo se fait toujours dans un contexte particulier. Si une photo est mauvaise dans un contexte, elle peut devenir très bonne dans un autre contexte. Tout est tellement subjectif.

Si vous pensez que vos photos sont mauvaises, n'hésitez pas à les montrer à plusieurs personnes. Vous finirez par trouver quelqu'un qui les aime. Il n'y a pas d'exception à la règle.

N'essayez pas d'être consensuel. N'oubliez jamais que la moyenne n'est jamais une recherche de l'excellence.

Soyez humble, constant(e), patient(e), persévérant(e) et persistant(e) car le chemin pour s’approcher de l’excellence est long.

 

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Commentaires

Danièle
5 mois ya
Merci Amar 
Cet article très édifiant m'a fait comprendre beaucoup de choses.
Je suis dans un club photo, et nous participons à des concours ; nous ne comprenions pas certains résultats émis par les juges, les notes étaient imcompréhensibles pour nous car il n'y a aucune justification et pourtant certaines images étaient superbes et les notes assez basses.

Maintenant à la lecture de votre article je suis plus sereine sur le jugement qui sera porté sur nos photos et nous continuerons à les montrer.

Merci encore pour vos articles qui nous aident beaucoup.
LikeJ'aime Répondre | Répondre en citant | Citer | Signaler un commentaire
Amar Guillen
5 mois ya
Bonjour Danièle,

je vous remercie pour votre commentaire et pour avoir pris le temps de lire cet article consacré au concept des mauvaises photos.

Les concours sont une activité photographique très spéciale. Il y a toujours un thème que les participants doivent suivre. Ensuite, il y a le jury de sélection et le jury final pour le classement. Parfois les deux sont les mêmes. Parfois non.
Ces dernières années, les concours se sont beaucoup développés car ils permettent de récupérer des adresses emails pour faire ensuite du marketing. Pour certaines communes, certains départements ou certaines régions, c'est un moyen pour faire connaître certains endroits en organisant un festival. Cela attire une nombreuse clientèle.
Les juges sont parfois des photographes professionnels ou non, des personnes qui ne connaissent rien à la photographie. C'est très complexe. 
Quand vous participez à un concours, vous devez avoir conscience que tout peut arriver. C'est un usage particulier de vos photos. C'est tout.
C'est un choix à assumer. Tout dépend de ce que voulez faire.
Mais si vous photos ne sont pas sélectionnées ou qu'elles ne sont pas primées, cela ne veut pas dire que ce sont des mauvaises photos. Le jury n'était votre audience qualifiée.
LikeJ'aime Répondre | Répondre en citant | Citer | Signaler un commentaire
Alain44
5 mois ya
Merci Amar. 
Tu as bien relativisé cette notion de "mauvaise photo" et donc aussi de "bonne photo" ! 
Je suis en club photo, et je vois bien les différences d'appréciation (de mes photos et de photos d'autres) suivant les gens, le groupe, certains ateliers internes (livre, portrait), des extérieurs, en expo, en concours Fédé, en famille... 
Je te rejoins quand tu dis qu'on propose une photo à un certain public (ce qui conditionne souvent le support aussi). Dans mon cas (photo de rue principalement) l'intention est un peu là à la prise de vue, mais surtout elle s'affine en post traitement, pendant lequel je pense plus à la destination.
La semaine dernière c'était mon premier editing pour un livre photo perso (atelier livre). Ça m'a un peu chamboulé d'éliminer des photos, mais c'est pour un support livre, et le lecteur à besoin d'une cohérence forte, d'une rythme etc ... ;)
Merci pour tes articles.
LikeJ'aime Répondre | Répondre en citant | Citer | Signaler un commentaire
Amar Guillen
5 mois ya
Bonjour Alain,

je te remercie d'avoir posté ce commentaire et d'avoir lu cet article sur cette notion de mauvaises photos.

Je peux lire que nous partageons la même idée sur le sujet. Ton attitude a été la bonne pour ton livre. Il faut choisir les photos qui correspondent à nos valeurs morales, éthiques, esthétiques mais il faut penser aussi à ceux qui vont les regarder. C'est essentiel.

Dans quelques semaines, je vais publier un article sur l'un des buts de la photographie. Il est écrit mais je dois respecter mon plan d'édition. Ce sera pour le 15 avril. Je crois qu'il confirmera ton approche photo.
LikeJ'aime Répondre | Répondre en citant | Citer | Signaler un commentaire
Tony
5 mois ya
Pas totalement d'accord sur l'affirmation catégorique qu'il y a pas de mauvaises photos. Je suis plus nuancé en disant plutôt que toutes les photos jugées mauvaises le sont pas toujours ou forcément.
J'en vois des tas sur les reseaux sociaux car souvent dans ces "mauvaises" photos, on sait pas c'est quoi le sujet, ce que son auteur tente de montrer, etc. c'est du pur point and shoot, une photo sans aucune démarche, aucune réflexion, aucun soin/effort particulier, plus une photo à la limite de souvenir personnel que pour montrer/partager destiné à un public.
LikeJ'aime Répondre | Répondre en citant | Citer | Signaler un commentaire
Amar Guillen
5 mois ya
Bonjour Tony,

je vous remercie beaucoup pour votre commentaire et surtout d'avoir lu cette chronique de l'approche photographique.

Je voulais préciser que je ne suis pas catégorique dans mon analyse. C'est pour cette raison que je publie des chroniques et non des articles. Elles n'engagent que moi. C'est un avis parmi d'autres.

Quand vous évoquez les photos sans intérêt publiées sur les réseaux, elles ne sont pas mauvaises. Elles ne retiennent pas votre attention. Leurs auteurs sont convaincus que ce sont des photos intéressantes puisqu'ils les ont faites. Une photo souvenir personnel n'est pas mauvaise. C'est juste qu'elle ne correpond pas aux goûts de certains.

Vous décrouvrirez dans le blog, une analyser sur l'influence des réseaux sociaux sur la photographie. Je crois qu'il va vous intéresser.
LikeJ'aime Répondre | Répondre en citant | Citer | Signaler un commentaire
Alain44
5 mois ya
Justement, Amar relative le concept de « mauvaise photo ». Il n’y a pas de mauvaise photo « en soi », mais des photos qui ont raté leur public.
Le public peut être: un curateur de musée international, un jury de concours, des likers d’insta, sa petite famille, juste soi même. A chaque fois l’appréciation sera différente, car elle dépend de chaque public (de son expérience, de ses goûts…).
Un « point and shoot » vise une certain petit public attaché à l’instant et avec peu ou pas de référence photo.
Vous, en tant que photographe en progression, vous avez certains critères et goûts qui vous donnent une direction de travail. Vous êtes un certain public. Cette photo est mauvaise pour vous, et ça n’a rien d’absolu.

L'analogie avec les styles de musique me parait pertinente aussi: un concert de rap en XVIe arrondissement de Paris a peu de chance de trouver son public !, un bal musette chez des ados non plus ... !...etc (choisir d'autres variantes !)... et pourtant les musiciens et la musique peut être à chaque fois de très bonne qualité, et très reconnus dans leur domaine !
LikeJ'aime Répondre | Répondre en citant | Citer | Signaler un commentaire
Comment puis-je vous aider à créer des photos?